petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
-24%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs sans-fil Huawei FreeBuds 3 (via ODR 30€)
94.99 € 124.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Vide
MessageSujet: V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley   V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Icon_minitimeMer 2 Déc - 21:38


“ procès de pacificateurs ”
hunter blackbird-crowley


Abus de pouvoir, harcèlement, complicité, coups et blessures, menaces, vol, abus de faiblesse, chantage, détérioration de biens, viol, homicide, meurtre, torture... De nombreuses plaintes avaient été enregistrées à l'encontre des pacificateurs depuis quelques semaines, et les enquêteurs avaient fait tout leur possible pour faire lumière sur les événements et distinguer la véracité des réclamations. Puis les arrestations s'étaient multipliées. Des arrestations qui n'étonnaient que trop peu dans la plupart des cas, mais qui ne seraient pas sans conséquence pour les pacificateurs et Panem.

Aujourd'hui était l'un des jours tant redouté par ceux qui avaient pour rôle de maintenir l'ordre et la sécurité au sein de la nation. Mais plus particulièrement par Hunter Blackbird-Crowley, du district un, qui allait devoir faire face à la justice de Panem, exigée par le président Ulysses Deverell. Il était inutile de préciser que ce procès serait sans nul doute le plus suivi, au vu du statut de l'accusé qui n'était autre que le général en chef des pacificateurs, mais aussi suite à la découverte des chefs d'accusation et l'identité d'une de ses supposées victimes.

Hunter Blackbird-Crowley est accusé de coups et blessures, harcèlement, torture, séquestration et meurtre. Les témoins vont se succéder pour faire lumière sur les événements afin de déterminer un jugement. (...)

Julian Kennedy-Fawkes est appelé à la barre.



informations supplémentaires
Tout d'abord, nous vous demanderons de ne pas dévoiler le contenu de ces procès aux membres non impliqués tant qu'ils ne seront pas rendus publics (ce qui ne tardera pas alors avancez le plus possible!)
Vous vous êtes engagés lors de votre inscription à répondre régulièrement à ce sujets pour ne pas pénaliser l'avancement de l'intrigue. Il faut faire court, c'est-à-dire on vous conseille très fortement de ne pas dépasser 1000 mots (chacun est libre, mais plus c'est court plus il y a de chance que le tout aille vite et que le rp soit plus poussé). Si le rp est abandonné avant la fin, les conséquences du procès seront postées et devront être prises en compte dans vos personnages.
Nous appelons donc @Julian K.Kennedy-Fawkes à témoigner, puis un PNJ viendra poster pour animer et relancer le sujet.
Bon jeu à vous!


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Julian K.Kennedy-Fawkes
DISTRICT 7
Julian K.Kennedy-Fawkes
△ correspondances : 268
△ points : 0
△ multicomptes : Reed, Charlie & Gold
△ à Panem depuis le : 30/03/2014
△ humeur : Anéanti.
△ âge du personnage : 31 ans.
△ occupation : Chef rebelle du District 7, incarnation de la Rébellion dans tout Panem.



V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley   V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Icon_minitimeJeu 3 Déc - 21:43

Hj : J'ai fait court, pour que ça avance plus vite.

« Déclinez votre identité. »
Un rictus de mépris étira subrepticement ses lèvres, le temps d’un battement de cil, puis Julian poussa un soupir sans même prendre la peine de dissimuler son impatience. Il se demanda une fois de plus ce qui l’avait poussé à participer à cette mascarade, mais il lui suffit que son regard croise celui de Hunter pour qu’il se rappelle des motivations qui l’avaient conduit dans ce palais de justice, malgré les risques. Mais qu’importe qu’il soit arrêté et torturé pour ses crimes, tant que Hunter tombait avec lui.  
« Vous savez qui je suis. »
« C’est pour le procès-verbal, veuillez répondre à la question. », demanda son interlocuteur d’une voix tremblotante. Il semblait le craindre ; peut-être pas l’homme en lui-même, mais le symbole qu’il représentait. On avait dû leur raconter toutes sortes d’histoires horribles à son sujet. Heureusement que la séance se déroulait à huit clos, sinon la foule l’aurait sans doute lynché sur place.
« Julian Kennedy-Fawkes, du District Sept. », répondit-il d’une voix calme, quand tout son être tremblait d’excitation et de rage, et peut-être un peu de peur, également.
« Vous avez déposé une plainte à l’encontre d’Hunter Blackbird-Crowley, ici présent. Pourquoi, alors que vous êtes le criminel le plus recherché de tout Panem ?
« Parce que je le devais. » répondit-il avec sincérité, sans quitter Hunter des yeux. Pour Clay.
« Qu’attendez-vous de ce procès ? » Vengeance, songea-t-il.
« Justice. », préféra-t-il énoncer.
« Quels sont les faits que vous reprochez à Monsieur Blackbird-Crowley ? »
« C’était la guerre, là-bas, au-dehors. Hors de votre petit cocon les méprisa-t-il intérieurement, mais il se garda bien de faire part de ses pensées, mieux ne valait pas s’attirer les foudres des juges. Des atrocités se sont passées dans les deux camps, mais c’était la guerre. C’est comme ça que ça se passe. Les hommes qui tombent sur le champ de bataille… On le comprend, on l’accepte. On connaissait tous le risque. Mais ce qu’a fait Hunter… Les coups, la torture, les meurtres de sang-froid, ça n’a rien à voir avec la guerre. Beaucoup d’innocents sont passés entre ses mains et ne sont jamais revenus. Des innocents, des gens qui n’avaient rien à voir dans ce conflit. Des hommes, des femmes, des gamins à peine sorti de l’enfance. Il ne torture pas pour Panem, pour la sécurité du pays, mais pour son plaisir personnel. Je demande justice pour toutes ses victimes, qui ne sont plus là aujourd’hui pour témoigner de vive voix. »


Too late to apologize
I wonder why I'm still runnin when I know there's no escapin'. @ ALASKA.
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mockingjay-rpg.net/t7192-i-m-waking-up-to-ash-and-dust-juju http://www.mockingjay-rpg.net/t7327-d7-julian-take-the-gun-count-to-three
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley   V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Icon_minitimeDim 17 Jan - 17:46


“ procès de pacificateurs ”
hunter blackbird-crowley


Une fois le discours du vainqueur Julian Kennedy-Fawkes terminé, les murmures se firent nombreux dans la salle. Comment l'ennemi public numéro un pouvait venir proférer de telles accusations en plein cœur du Capitole sans être inquiété ? Comment pouvait-on accuser un pacificateur de si grand talent et de si bonne réputation ? Tant de questionnements traversaient les esprits des capitoliens qui assistaient à ce procès. Et s'ils avaient tort ? Et si tout ce que venait de dire le fugitif était vrai ? Comment savoir ? Qui croire ? Le rôle des orateurs étaient de répondre à tout cela. « Pourquoi devrions-nous écouter la parole d'un tel individu ? » s'insurgea l'un d'entre eux en s'adressant aux spectateurs. Il insista. « Pourquoi donc ? » Il fit une pause comme pour attendre une réponse, et il reçut une vague d'approbation. Tout le monde semblait partager ses doutes. Ou presque. « Parce qu'il est un citoyen de notre nation ! comme nous tous ! » Incompréhension totale dans le public. Cependant, une personne qui venait de faire son entrée semblait approuver ces dernières paroles, et mit fin aux murmures. Ulysses Deverell. « Et comme tout citoyen, il a le droit et même le devoir d'avertir les grandes autorités lorsqu'un crime est commis. »

« Mais, ce citoyen ne sera pas le seul à s'exprimer sur ce sujet. » Il fit une pause. « Pour faire la lumière sur ces événements, une autre parole sera entendue. » Il se tourna vers le pacificateur. « M. Blackbird-Crowley, qu'avez-vous à dire pour votre défense ? »


informations supplémentaires
Essayez de faire court pour répondre le plus rapidement possible! Nous appelons @Hunter Blackbird-Crowley, puis un PNJ viendra poster pour animer et relancer le sujet.
Bon jeu à vous!


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Hunter Blackbird-Crowley
DISTRICT 1
Hunter Blackbird-Crowley
△ correspondances : 700
△ points : 0
△ multicomptes : alexiane, pepper-swann (leevy)
△ à Panem depuis le : 13/07/2011
△ humeur : opportuniste
△ âge du personnage : trente-quatre ans
△ occupation : général et connard en chef de panem


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley   V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Icon_minitimeLun 1 Fév - 0:46

Je n’ai pas peur des procès. Je n’ai pas peur de ce procès. Je n’ai pas peur de l’issue qui sera la mienne. Je n’ai pas peur, car je sais que je suis intouchable. Ulysses Deverell a voulu nous menacer, mes hommes et moi, mais après une vague d’incompréhension, j’ai réalisé. J’ai réalisé qu’il ne pourrait pas se passer de nous sans mettre le pays à feu et à sang, tout le contraire de ce que cet homme souhaite. Il veut la paix ; je veux la guerre, si l’un de nous doit faire un compromis, ce ne sera pas moi. Il réalisera bien assez tôt qu’un pays comme Panem ne peut pas survivre si nous ne sommes pas là pour y faire régner l’ordre, et quand ce jour arrivera, toutes les accusations qui ont pesé, qui pèsent ou qui pèseront sur moi dans un futur proche seront effacées. Qu’ils m’accusent de tous les maux s’ils le souhaitent, qu’ils m’envoient en prison s’ils le veulent, je reviendrais, toujours plus fort. Car ce pays a besoin de moi, plus qu’il n’a besoin d’Ulysses Deverell.

J’écoute attentivement les propos de Kennedy-Fawkes, le visage impassible. Il ne s’agit pas de faire semblant d’être indifférent, je le suis réellement. J’ai confiance, personne ne pourra briser celle-ci, pas même cet homme qui me connait mieux que la plupart de mes collègues, après tant d’années de traque. L’ironie veut que nous nous retrouvions au sein d’un tribunal, là où je n’ai guère le pouvoir de l’arrêter, et où il ne peut prendre le dessus sur moi. C’est dégradant, de l’autoriser à se balader aussi librement alors que sa place est derrière les barreaux. Et c’est insultant de me mettre sur le banc des accusés alors que le véritable coupable se trouve face à moi. C’est lui qui devrait essuyer de nombreux chefs d’accusation, ce n’est pas moi. La justice de Deverell dans toute sa splendeur, mais maintenant que la parole est désormais mienne, je compte mettre tout en œuvre pour retourner la situation à mon avantage. Je suis confiant. Je suis intouchable. « Que je n’ai pas à me défendre. » Un sourire confiant sur les lèvres, les yeux légèrement rieurs, je tourne la tête en direction du juré. « Vous excusez-vous de faire votre travail ? Non. Et je ne considère pas que je devrais être désolé d’avoir accompli le devoir pour lequel j’ai été formé, à savoir celui qui consiste à protéger notre si beau pays, malgré les difficultés, malgré les pertes, malgré les peurs. J’ai toujours pris à cœur mon travail, j’ai tout donné à ce pays et je vous l’avoue, aujourd’hui j’estime qu’il ne me le rend pas. » Le visage se baisse légèrement, la voix se veut moins confiante. Je sais comment ils fonctionnent. Un homme de loi qui craque, qui se brise après tant d’années de loyauté, c’est à remettre en doute toutes vos convictions.  « Nous avons connu des heures sombres, des soulèvements, des pertes par dizaines. Pourtant, Panem se tient encore debout aujourd’hui, à qui revient le mérite ? À mes hommes et à moi. Je n’ai pas la prétention de croire que je suis parfait, j’ai commis des erreurs, comme vous tous ici, nous sommes des êtres humains avant d’être des Pacificateurs ou des citoyens du Capitole. J’ai fait de mon mieux pour vous protéger, tous, et j’ai peut-être mal évalué certaine situation, je veux bien le reconnaître. » Bien que cela ne soit que la version officielle, officieusement je n’estime pas à avoir commis la moindre erreur, si ce n’est celle de ne pas m’être suffisamment investi dans ma campagne pour être aujourd’hui à la place de Deverell, sans quoi de telles abominations telles que ces procès n’existeraient pas. « Mais je n’ai jamais mis délibérément la vie d’un innocent en jeu pour le plaisir, qu’on puisse le sous-entendre m’affecte beaucoup, encore une fois parce que j’ai tout donné pour ce pays et que je ne comprends pas que ma loyauté envers celui-ci soit perçue de la sorte. La vie humaine est précieuse à mes yeux, plus que tout, et mes valeurs ne m’ont pas appris à agir de la sorte. » Jamais, voyons. « J’ai parfois dû outrepasser les règles, à contrecœur et en prenant soin de préserver la vie humaine malgré tout, quitte à mettre en péril des missions particulièrement importantes. Punissez-moi pour cela si vous le souhaitez, j’accepterais la sentence. Mais je ne le regrette pas. Je ne le regrette pas, parce que cela m’a permis de vous protéger, vous, citoyens du Capitole, ainsi que nos districts pour éviter de nombreux morts inutiles, sans parler de la totalité de la structure de notre gouvernement, qui s’est simplement ébranlée plutôt que de totalement s’affaisser. » Ce qui aurait pu se passer lors de la rébellion menée par Coin et ses troupes, et qui n’est pas arrivée grâce à mon expérience et mon parfait contrôle de la situation. Qu’ils ne l’oublient pas. Ils me doivent tout. « Pensez-vous réellement que j’aurai pu agir de la sorte ? Impunément ? Vous connaissez le système aussi bien que moi. De grands hommes sont tombés quand leurs manigances ont été mises en lumière. De grands hommes, dont je n’ai pas la trempe. Pensez-vous vraiment que moi, un simple Pacificateur, j’aurai pu duper autant de gens si longtemps ? Je suis flatté qu’on me pense si intelligent, mais je suis forcé d’admettre que ce n’est pas le cas. » J’affiche un maigre sourire, une tentative de rire, avant de reprendre mon sérieux. Tentative d’être chaleureux alors que mon esprit est bien trop occupé à imaginer la façon dont je détruirais Julian à l’issue de ce procès. Bien qu’après la mort de son frère, il n’y ait plus grand-chose à détruire. « Enfin, s’il n’y a aucun témoin aujourd’hui, ce n’est pas parce que je me suis chargé d’eux comme le sous-entend ce chef rebelle, ne l’oublions pas, mais tout simplement parce qu’il n’en existe pas puisque personne avant lui n’a eu à se plaindre de mon travail. Lui, le chef rebelle du district sept, qui a participé activement à la révolte ayant failli mener notre pays à une guerre civile, et dont je suis une menace à l’idéologie depuis des années. » Le coup de grâce, celui qui décrédibilisera Julian en un claquement de doigts. Ils le présentent officiellement comme un citoyen comme les autres, nous savons tous que ce n’est pas le cas. Lui, moi, mais surtout eux.



you see, in their last moments, people show you who they really are. so in a way, i know your friends better than you ever did. would you like to know which of them were cowards ?
Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley   V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Icon_minitimeSam 20 Fév - 17:02


“ procès de pacificateurs ”
hunter blackbird-crowley


C'était certainement l'une des défenses les plus détaillées de l'histoire de ces procès. Le général Blackbird-Crowley savait de toute évidence manier les mots pour se faire entendre et convaincre son audience. Comment était-il possible de ne pas croire les paroles du pacificateur qui avait offert un discours des plus éloquents ? Il en ferait oublier quelques aveux cachés entre des explications détaillées et semblant plus qu’honnêtes. « Merci Général Blackbird-Crowley. Merci pour votre réponse et votre défense de la profession. Cela est tout à votre honneur.  » Cependant, quelqu'un ne partageait pas ces idées. Le témoin et accusateur Julian Kennedy-Fawkes avait un tout autre discours. Un discours qu'il était temps d'étoffer pour faire pencher la balance de son côté. « Qu'avez-vous à répondre concernant ces affirmations M. Kennedy-Fawkes ? » Il fallait des détails où le procès prendrait fin très vite. « Avez-vous des faits précis à partager avec la cour qui vous toucheraient de près ? » N'était-ce pas le moment idéal d'évoquer des expériences personnelles pour attirer la pitié de l'audience et dévoiler la face cachée du général ?


informations supplémentaires
Essayez de faire court pour répondre le plus rapidement possible! Nous appelons @Julian K.Kennedy-Fawkes, puis un PNJ viendra poster pour animer et relancer le sujet.
Bon jeu à vous!


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Julian K.Kennedy-Fawkes
DISTRICT 7
Julian K.Kennedy-Fawkes
△ correspondances : 268
△ points : 0
△ multicomptes : Reed, Charlie & Gold
△ à Panem depuis le : 30/03/2014
△ humeur : Anéanti.
△ âge du personnage : 31 ans.
△ occupation : Chef rebelle du District 7, incarnation de la Rébellion dans tout Panem.



V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley   V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Icon_minitimeDim 21 Fév - 21:28

La vie humaine est précieuse à mes yeux, plus que tout, et mes valeurs ne m’ont pas appris à agir de la sorte. Julian en rirait, si ce n’était pas si pathétique. Ses mensonges lui laissaient un arrière-goût amer, difficile à encaisser, difficile à digérer. Le connaissant, le chef rebelle s’y était attendu, et même préparé ; pourtant, il fut quand même surpris qu’Hunter ose mentir à la cour avec autant d’aplomb. Sans trembler, ni ciller. Droit dans ses bottes. Lui qui s’était juré de conserver une attitude neutre tout au long de son témoignage ne parvenait plus à masquer son dépit. Ce procès n’était qu’une pantalonnade, une mauvaise blague. Il aurait dû écouter Rumer, qui le pressait de renoncer à son idée folle de participer à cette mascarade, mais il était trop tard pour les regrets, à présent. Il n’avait pas d’autre choix que de supporter l’hypocrisie et l’arrogance du Pacificateur, tout en tâchant de rester calme. Il savait en venant que le combat serait dur, mais il était hors de question pour lui d’abdiquer. Il le devait à toutes les victimes qu’Hunter avait éparpillées dans le sillage ensanglanté qu’il laissait toujours derrière lui.

Il écouta patiemment la fin de sa tirade, avec l’envie folle de bondir de son siège pour se jeter sur cet imposteur, cet usurpateur, cet homme qu’il décrivait et qui n’avait rien à voir avec l’oiseau noir qui semait terreur et désolation partout où il passait. Julian puisait la force de se maîtriser en songeant à tous ces noms, tous ses visages, qu’Hunter avait blessés à tout jamais, et qui ne connaitraient la paix que le jour où cette ordure sera punie pour ces crimes. La vie humaine est précieuse à mes yeux, plus que tout. Combien de familles avait-il brisé en tuant un père, une mère, un mari, une femme, un frère, une sœur, un enfant ?  Combien d’entre eux seraient traumatisés à vie par les sévices physiques, psychologiques, qu’il leur avait infligés ? Par les visions d’horreur qui leur avait imposées ? Et cet enfoiré avait le culot de prétendre que la vie humaine lui était précieuse.

« […] Lui, le chef rebelle du District Sept, qui a participé activement à la révolte ayant failli mener notre pays à une guerre civile, et dont je suis une menace à l’idéologie depuis des années. » Julian songea qu’il n’avait plus aucun moyen de convaincre ces hommes et ces femmes, d’ores et déjà acquis à la cause de leur concitoyen. Qui était-il pour oser accuser un homme de cette importance de crimes aussi odieux, lui, le chef rebelle, l’ennemi public numéro un, qui n’avait rien à faire là, qui aurait dû se trouver sur le banc des accusés ? Tout ceci, il pouvait le lire dans leurs yeux qui le fusillaient. Pourtant, il devait coûte que coûte les convaincre de sa sincérité. Hunter ne devait pas, ne pouvait pas s’en sortir les mains blanches, quitter ce tribunal en innocent, parce qu’innocent, il ne l’était pas.  

Quand on se tourna vers lui pour lui demander des faits précis, il n’hésita pas une seconde, parce que le nom de ses victimes, il les avait appris par cœur, il les ruminait depuis des années. Pour ne jamais oublier.   « Tes belles paroles ne te sauveront pas, Hunter., s’adressa-t-il directement à l’accusé, sans plus prêter attention aux juges, Parce que tu sais mieux que personne que tu as du sang sur les mains. Tu veux que je te rafraichisse la mémoire, concernant ton tout nouveau respect de la vie d’autrui ? Miléna Andreis-Wheeler, District Treize. Assassinée de sang-froid alors que tu avais tout le loisir de la mettre en état d’arrestation et de la livrer à la Justice. Kathleen Harper, District Neuf. Jeune adolescente obligée de chasser hors des frontières de son district pour nourrir sa famille, torturée pour ton bon plaisir. Avalon Sweenage, District Neuf. Dont le seul crime était d’être tombée amoureuse d’un rebelle. Swain Hawkins, District Huit. Torturé pendant d’interminables minutes et à qui – arrête-moi si je me trompe – tu as arraché un œil. Aiden Bregstone, et son père, maire du District Neuf. Tu les as torturé l’un devant l’autre, avant de tuer son père devant ses yeux. Clay Kennedy-Fawkes, District Sept. Multiples fractures après son séjour dans les geôles du Capitole, ses jambes étaient si brisées qu’il était incapable de remarcher correctement. Assassiné au District Sept. », conclut-il d’une voix – et il en fut le premier surpris – ferme, sans sanglot, ni tremblement. « Et oui, tu ne fais pas un aussi bon travail que tu le penses, Hunter. Parce que tu laisses des témoins derrière toi. Et les gens parlent. Les gens parlent toujours. »


Too late to apologize
I wonder why I'm still runnin when I know there's no escapin'. @ ALASKA.
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mockingjay-rpg.net/t7192-i-m-waking-up-to-ash-and-dust-juju http://www.mockingjay-rpg.net/t7327-d7-julian-take-the-gun-count-to-three
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley   V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Icon_minitimeDim 3 Avr - 20:26


“ procès de pacificateurs ”
hunter blackbird-crowley


S’il y avait bien un procès à ne pas manquer, c’était celui de Hunter Blackbird-Crowley. Que de simples pacificateurs puissent contourner la loi, cela n’étonnait plus après toutes ces révélations. Mais que leur Général soit accusé d’une multitude de crimes ? Les conséquences n’étaient plus les mêmes. Et que dire lorsque la plupart de celles-ci étaient rapportées par l’ennemi numéro un des pacificateurs, le vainqueur Julian Kennedy-Fawkes et rebelle notoire ! On pouvait d’ailleurs se demander comment celui-ci avait osé faire son entrée, avec Pepper-Swann Heavensbee, alors qu’il était persona non grata depuis des années. Le président Deverell avait-il eu son mot à dire dans le déroulement des procès ? Cela allait-il influer sur le verdict ?

Il était maintenant temps de laisser place aux jurés qui avaient statuer sur les charges pesant contre le pacificateur Hunter Blackbird-Crowley. « Pour les accusations de coups et blessures, nous déclarons l'accusé... »

Spoiler:
 

« Pour les accusations de harcèlement, nous déclarons l'accusé... »

Spoiler:
 

« Pour les accusations de torture, nous déclarons l'accusé... »

Spoiler:
 

« Pour les accusations de séquestration, nous déclarons l'accusé... »

Spoiler:
 

« Pour les accusations de meurtre, nous déclarons l'accusé... »

Spoiler:
 


informations supplémentaires
Merci à @Hunter Blackbird-Crowley & @Julian K.Kennedy-Fawkes pour leur participation! Si vos personnages ont un lien avec Hunter, merci de prendre en compte ce procès dans vos prochains sujets.


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé



V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley   V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

V,4 — Procès de Hunter Blackbird-Crowley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 5 :: Intrigues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.