petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
Le Deal du moment : -40%
Maillot de football Third Paris Saint-Germain – ...
Voir le deal
54 €

Partagez | 
 

 V,4 — Procès de Sandor Pyke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



V,4 — Procès de Sandor Pyke Vide
MessageSujet: V,4 — Procès de Sandor Pyke   V,4 — Procès de Sandor Pyke Icon_minitimeMer 2 Déc - 21:39


“ procès de pacificateurs ”
sandor pyke


Abus de pouvoir, harcèlement, complicité, coups et blessures, menaces, vol, abus de faiblesse, chantage, détérioration de biens, viol, homicide, meurtre, torture... De nombreuses plaintes avaient été enregistrées à l'encontre des pacificateurs depuis quelques semaines, et les enquêteurs avaient fait tout leur possible pour faire lumière sur les événements et distinguer la véracité des réclamations. Puis les arrestations s'étaient multipliées. Des arrestations qui n'étonnaient que trop peu dans la plupart des cas, mais qui ne seraient pas sans conséquence pour les pacificateurs et Panem.

Aujourd'hui était l'un des jours tant redouté par ceux qui avaient pour rôle de maintenir l'ordre et la sécurité au sein de la nation. Mais plus particulièrement par @Sandor H. Pyke, du district sept, qui allait devoir faire face à la justice de Panem, exigée par le président Ulysses Deverell. Un procès parmi tant d'autres, mais qui allait faire parler de lui lorsque l'identité d'une partie de l'accusation serait dévoilée.

Sandor Pyke est accusé de coups et blessures, torture, séquestration et abus de faiblesse. Les témoins vont se succéder pour faire lumière sur les événements afin de déterminer un jugement. (...)

Pepper-Swan Heavensbee est appelée à la barre.



informations supplémentaires
Tout d'abord, nous vous demanderons de ne pas dévoiler le contenu de ces procès aux membres non impliqués tant qu'ils ne seront pas rendus publics (ce qui ne tardera pas alors avancez le plus possible!)
Vous vous êtes engagés lors de votre inscription à répondre régulièrement à ce sujets pour ne pas pénaliser l'avancement de l'intrigue. Il faut faire court, c'est-à-dire on vous conseille très fortement de ne pas dépasser 1000 mots (chacun est libre, mais plus c'est court plus il y a de chance que le tout aille vite et que le rp soit plus poussé). Si le rp est abandonné avant la fin, les conséquences du procès seront postées et devront être prises en compte dans vos personnages.
Nous appelons donc @Pepper-Swann Heavensbee à témoigner, puis un PNJ viendra poster pour animer et relancer le sujet.
Bon jeu à vous!


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Pepper-Swann Heavensbee
DISTRICT 6
Pepper-Swann Heavensbee
△ correspondances : 569
△ points : 25
△ multicomptes : alexiane, hunter (leevy)
△ à Panem depuis le : 03/10/2011
△ humeur : go fuck yourself
△ âge du personnage : trente ans
△ occupation : ancienne mentor, reconvertie en fugitive


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


V,4 — Procès de Sandor Pyke Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Sandor Pyke   V,4 — Procès de Sandor Pyke Icon_minitimeVen 25 Déc - 22:33

Une petite voix dans sa tête lui avait fortement déconseillé de porter plainte, d’autant plus maintenant qu’elle n’est plus la bienvenue dans cette « belle » capitale, sa réelle idéologie ayant été découverte de la plus douloureuse des manières. Pepper était persuadée que son témoignage n’aurait aucun poids, que peu importe le nombre de fractures à l’intérieur de son corps, de bleus à l’extérieur de celui-ci, de détails sordides qu’elle parviendrait à révéler, le jury ne saurait punir son bourreau, maintenant qu’il a été avéré qu’elle a menti aux citoyens du capitole durant toutes ces années. Elle les a suffisamment côtoyés pour déterminer la façon dont ils réagissent ; elle sait qu’à l’heure actuelle, elle est considérée comme la pire traitresse que la capitale n’ait jamais connu et que peu importe le sort qui lui fut réservé pour décrocher ses aveux, elle l’avait certainement bien mérité. C’est elle qui devrait se trouver sur le banc des accusés et non pas ce Pacificateur qui a si « bien » fait son travail toutes ses années durant, tout cela dans le but de protéger la nation et de s’assurer de la droiture des citoyens, peu importe les moyens utilisés pour que ceux-ci rentrent dans le rang. Et pourtant, la voilà aujourd'hui, au tribunal, prête à témoigner. Pepper a conscience que son témoignage risque plus d’empirer sa situation que de l’améliorer, mais elle a un avantage sur tous ces innocents citoyens victimes de la barbarie de ceux supposés les protéger : elle n’a plus rien à perdre. Pas de famille, plus d’idéologie à défendre depuis que ses convictions se retrouvent ébranlées par un Président inconstant, plus de semblant de vie depuis que la fugue s’est avérée la seule solution pour elle afin d’éviter les représailles. Aujourd’hui, la seule chose qu’elle est susceptible de perdre est sa vie, qui n’a désormais aucune valeur aux yeux d’une jeune femme qui s’est pourtant battue afin de la conserver.

Ceci dit, et malgré son aversion pour la politique inégale de Deverell, la jeune femme n’a pu s’empêcher de rêver à des procès justes, où peu importe le statut de chacun, l’essentiel resterait de punir des hommes qui en font usage de la violence de manière exagérée et gratuite. Elle en a été victime, comme tant d’autres, mais ces autres n’ont pas forcément pris le risque de déposer plainte, ne voulant certainement pas s’exposer à des conséquences. Car, dans un monde comme Panem, les conséquences sont inévitables. Mais, Pepper, à la différence de tous ces autres, n’a plus rien à perdre, ce qui implique qu’elle soit prête à subir les conséquences de son acte. Peut-être que Sandor va rester un homme libre et qui pourra exercer sa tyrannie pendant encore de nombreuses années, faisant d’elle sa première victime en guise de vengeance, peut-être qu’il va être enfin puni et que ses collègues se chargeront d’elle pour lui, ou peut-être… peut-être qu’elle va pouvoir changer quelque chose, enfin. Elle a pris soin de s’habiller légèrement, certainement trop légèrement pour un procès, mais mettant ainsi ses bleus, ses cicatrices et ses os encore déboités en avant, pour démontrer la force avec laquelle Sandor s’est acharné sur son corps déjà fragilisé par les jeux. Chaque mouvement s’avère être une souffrance, mais pour rien au monde elle aurait accepté d’immobiliser ses os, de cacher ceux-ci sous des bandes de plâtre, les rendant invisibles et par conséquent irréels aux yeux de tous. Ils doivent les voir, peu importe si cela implique de finir avec la bouche en sang tant la douleur est persistante, d’autant plus qu’elle ne veut rien laisser paraître. Pas de pleurnicheries, de larmes, de grimaces. Rien. Juste son visage neutre et son corps meurtri. Peut-être qu’avoir l’horreur sous les yeux plutôt qu’aux travers des photographies pouvait les aider à prendre une décision. Peut-être. À la barre des témoins, elle décline son identité avant qu’on ne lui demande d’expliquer les raisons dessous sa plainte. « Sandor Pyke a fait usage de la force pour obtenir des aveux de ma part. » Commence-t-elle d’une voix ferme, prenant soin de ne pas spécifier le contenu de ses aveux. Ils savent tous qu’elle appartient au mouvement rebelle, mais elle préfère éviter de remettre le sujet sur le tapis, pour ne pas risquer de perdre le peu de crédibilité qu’il lui reste. Ce n’est pas spécifiquement pour elle que Sandor doit être puni, mais pour tous ceux qu’il a fait souffrir et qu’il fera encore souffrir si personne ne tente d’agir. « Et par force, j’entends torture. » Elle insiste, croisant volontairement le regard de son bourreau. Le gouvernement a peur des mots, elle en fait usage. « Il m’a d’abord enlevée, puis séquestrée, afin que je perde la notion du temps et probablement pour que je me mette à délirer. Enfin, il m’a violentée. Il m’a frappée jusqu’à ce que j’en tombe inconsciente. Il ne s’est pas seulement contenté des coups, il sait très bien se montrer créatif quand il souhaite obtenir ce qu’il veut. » Ajoute-t-elle, le regard tourné cette fois-ci en direction du jury. « J’ai été battue, brûlée, poignardée. Il n’a pas explicitement obtenu ce qu’il souhaitait de moi, alors il a continué ses violences jusqu’à pouvoir en tirer les conclusions qu’il voulait. Il n’y avait pas de doute quant à l’issue qu’il prévoyait pour moi, que je lui avoue ce qu’il voulait entendre ou non ; c’était la mort. Je ne dois mon salut qu’à un hasardeux concours de circonstances, sans quoi je ne serais pas ici pour témoigner, mais probablement enterrée dans une forêt et rongée par les vers, comme la plupart des témoins « interrogés » par monsieur Pyke, que l’on a jamais revu sans pour autant qu’il soit inquiété. » Et s’il y avait eu une réelle justice dans ce pays avant que Snow ne décède, des questions se seraient posées. « J’ai mes propres torts, mais Sandor Pyke ici présent obtient des aveux et des informations grâce à des méthodes qui sont parfaitement illégales, et je n’en suis pas le seul exemple, simplement la seule qui a osé mettre ses méthodes à la lumière de tous. Ces mêmes pratiques qui remettent d’ailleurs en cause toutes les missions dont il a été chargé. » Elle freine une esquisse de sourire qui tentait de se dessiner sur ses lèvres à l’idée d’imaginer la carrière entière de Sandor remise en question. « Cet homme est supposé faire respecter la loi, loi à laquelle il est le premier à désobéir. Ses agissements doivent être reconnus et punis, afin que les citoyens innocents puissent connaître la sécurité dont il les a privés jusqu’à aujourd’hui. » Conclut-elle, tournée vers le juge, prête à enfoncer toujours plus l’accusé.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.mockingjay-rpg.net/t8971-psh-sick-of-all-these-people-talking-sick-of-all-this-noise
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



V,4 — Procès de Sandor Pyke Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Sandor Pyke   V,4 — Procès de Sandor Pyke Icon_minitimeDim 17 Jan - 17:45


“ procès de pacificateurs ”
sandor pyke


Le discours de la jeune vainqueur du district six avait été long et particulièrement détaillé. On entendait des murmures dans la salle, on voyait des regards interrogateurs et dubitatifs. Mais peu semblait croire à ces mots. Pourquoi devrait-on croire celle qui prenait le même chemin que le fameux Julian Kennedy-Fawkes ? Pourquoi devrait-on continuer de porter tant d'importance à ces procès qui ressemblaient à une mascarade et un défilé de rebelles un peu plus chaque jour ? « Merci Mlle Heavensbee pour ce témoignage. » Tout était fait pour garder une certaine impartialité et plaire aux deux partis. Cependant, la gravité du discours de Pepper-Swann Heavensbee ne pouvait laisser indifférent. « Violence, séquestration, torture. Oui, vous avez bien entendu chers concitoyens. Cette personne ici présente utilise des mots durs pour définir le comportement présumé d'un pacificateur. » Il fit une pause pour laisser le temps à chacun de réfléchir. « Mais... mais nous n'avons entendu qu'une seule parole. » L'intérêt sembla revenir chez certains qui, sans doute, ne croyaient pas un mot de la vainqueur. « Il est à présent temps d'écouter l'accusé. » Il se tourna vers le pacificateur pour l'interroger. « M. Pyke, qu'avez-vous à dire par rapport à ces accusations ? »


informations supplémentaires
Essayez de faire court pour répondre le plus rapidement possible! Nous appelons @Sandor H. Pyke, puis un PNJ viendra poster pour animer et relancer le sujet.
Bon jeu à vous!


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Invité



V,4 — Procès de Sandor Pyke Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Sandor Pyke   V,4 — Procès de Sandor Pyke Icon_minitimeLun 1 Fév - 11:03

C'était la première fois qu'il se sentait vraiment vivant. Même quand ses mains frappaient les corps démunis des rebelles, même quand ses lèvres venaient effleurer le cou des jeunes hommes, et même quand il enfonçait délibérément sa lame entre les côtes de ceux qui faisaient du mal à son district. Il pensait que c'était ça, la vie. Naître, trouver sa voix, ne jamais la perdre, et puis mourir seul. Mais maintenant qu'il se trouvait dans les couloirs du palais du justice Sandor Pyke ne s'était jamais senti aussi vivant. C'est le plus horrible dans tout ça. Il va se faire juger pour ce qu'il à fait, il devrait avoir peur, il devrait s'enfuir. Sandor ne fais rien, il souris, il à hâte. La folie d'un homme se mesure au sourire qu'il aborde alors qu'il est sur le point de se faire trancher la gorge. A peine la jeune femme est-elle entrée dans la pièce que le pacificateur se mets à sourire. Oh elle sait si bien jouer la comédie. Elle à exhibée son corps, pour attirer la pitié des juges, pour que tout le monde voit à quelle point il lui à fait du mal. Joli coup, sans doute cela fera t-il dresser quelques cheveux sur la tête du jury. Elle pourrait lui plaire, si elle n'était pas une femme, si elle n'était pas si stupide.

Sandor écoute, calmement, les propos que Pepper-Swann Heavensbee tient contre lui. Elle a presque les larmes aux yeux. Il voudrait pouvoir éclater de rire, mais cette action serait sûrement mal vu par les gens. Eux aussi ils écoutent, attentivement, certains chuchotent entre eux, d'autres se tournent vers le pacificateur avec un regard empli de questions et de doutes. Elle semble si sincère, après tout elle l'est peut-être, quelque part. C'est vrai, Sandor n'y a pas été de main morte lors de la capture de la jeune femme. Étrangement il a pris presque autant de plaisir avec elle qu'avec les jeunes hommes qu'ils amènent dans sa maison. Et puis c'est aussi tout bonnement ironique, le pacificateur en sourit. Pepper-Swann est une rebelle et c'est elle qui l'accuse. Douce ironie, fabuleux coup du destin. Dans ses yeux bleus à lui on ne lit pas la peur, rien ne semble transparaître. En vérité Sandor à hâte. Hâte de pouvoir parler à son tour et de la voir se défigurer quand il dira ce qu'il à dire.

Le temps passe si vite, Pepper à déjà fini son récit si...touchant. Le juge la remercie et l'invite à se rendre à la barre. Sandor transpire la confiance, la nouvelle politique d'Ulysse Deverell n'est pas assez ferme, les gens le savent, ils le sentent. "Ce que je dis c'est que mademoiselle Heavensbee est une bonne narratrice". Il affiche un sourire, impitoyable requin dans une marre de canards. "Depuis ma nomination entant que chef pacificateur du district sept aucun incident n'a été a déploré. Vous pouvez tous fouillez dans mes dossiers, vous y verrez tout le travail que j'ai effectué depuis ma prise de poste." Sandor s'en tient au détails techniques, une bonne défense, il aura tout le temps de descendre la jeune femme dans quelques instants. Et ça lui fait tellement plaisir de croiser son regard, elle essaye de le soutenir. Il n'y a décidément rien de plus que d'écraser la lueur d'espoir dans le regard des gens. "Je n'ai jamais reçu aucune plaintes de la part de ma hiérarchie, je considère mes collègues comme des frères et je fais mon travail de manière efficace. Les groupes rebelles du district sept on été démantelés, et mis à part quelques ... clandestins - Julian Kenny-Fawkes, la bête noire de tout bon pacificateur - c'est la paix qui règne dans mon district". C'est la première fois que Sandor plonge ses yeux bleus acier dans ceux de la jeune femme, il peut sentir la chaleur monter en lui. "Pour en revenir aux faits, je ne peux pas parler ici sans vous rappelez que mademoiselle Heavensbee nous a menti, à nous tous." Le pacificateur passe sa langue contre ses lèvres, c'est là que viens le moment intéressant. "La plupart d'entre vous on sûrement supportés la jeune femme pendant les jeux. A vrai dire je l'appréciait aussi tout particulièrement. Elle à cachée son jeu, nous faisant croire à nous tous qu'elle était la petite chérie du capitol. Soyons honnêtes, vous l'avez appréciés, cette jeune femme. Et pourtant, pendant que vos filles rêvaient de lui ressembler, mademoiselle Heavensbee était en fait...une rebelle. Une rebelle livrant des informations sur notre style de vie, sur les failles de la capitale, sur nos points faible, dans le seul espoir de nous voir périr."

Oh ce qu'il aime ça. Sandor est sûr de lui, il ne sera pas condamné aujourd'hui, loin de là. Elle va comprendre que ce qu'il lui à fait auparavant n'est rien comparé a ce qui l'attend. "Comme le disait si bien le témoin il y a quelque minutes, moi aussi j'ai mes propres torts. J'en suis conscient, aujourd'hui je m'en excuse auprès de vous tous. Mais se sont mes torts qui on fait du district sept l'un des plus sûrs aujourd'hui. Lorsque l'information concernant mademoiselle Heavensbee m'est parvenu aux oreilles je l'ai trouvée et je l'ai questionnée sur ce qu'elle savait." Elle à exhibé tout ça, pour un peu de pitié, un bout de pain et un verre d'eau, voilà toute la pitié qu'elle aura une fois enfermées. "Aujourd'hui si le corps de mademoiselle Heavensbee est découvert c'est pour attirer votre regard, mais quand est-il des corps de tout ceux qu'elle a livrée à ces supérieurs rebelles ? Le corps de vos enfants, des mes frères d'armes pacificateurs, de citoyens comme vous qui ne font que respecter la loi. Où sont-ils aujourd'hui ?" Sandor prend une grande inspiration, le point final à ses paroles, l'épée de Damoclès au dessus de la jeune femme. "J'ai fais ce que j'avais à faire pour ne pas que mademoiselle Heavensbee livre plus d'informations sur vous, sur les citoyens que je protège tous les jours. Mais pensez vous sincèrement que je mettrais un jour, et délibérément de surcroît, la vie d'un innocent en danger ? Si les gens respectent les règles alors je n'ai rien à dire, rien à faire, je prend même plaisir a serrer la main des habitants du district sept. J'honneur mon pays, je le respecte, je l'aime plus que je ne serai le dire."

Sandor voudrait pouvoir avoir plus du temps pour parler, pour leur dire, pour faire comprendre à la rebelle que tous les couteaux qu'il a enfoncé dans son corps l'ont menée a ce moment, ici, dans cette salle. Ce moment où, après s'être faite torturer physiquement, elle allait être détruire mentalement. "Je terminerai ma plaidoirie par une excuse. Oui je m'excuse auprès de vous, citoyens, d'avoir porter a votre regard les coups portés contre mademoiselle Heavensbee. Cela n'était pas mon attention première. Mais je voudrai aussi que vous vous rappeliez de ce que cette jeune femme à fait en participant à la révolte qui a bien failli mettre à mal notre si beau pays, ce pays que je n'ai de cesse de défendre, chaque jours de ma vie". Et il fini comme ça, il ne manque plus qu'une pluie de rose et des applaudissement pour enfoncer Pepper-Swann encore plus profond sous terre. Il ne perdra pas aujourd'hui, oh non.
Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



V,4 — Procès de Sandor Pyke Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Sandor Pyke   V,4 — Procès de Sandor Pyke Icon_minitimeSam 20 Fév - 17:41


“ procès de pacificateurs ”
sandor pyke


Le pacificateur avait pris grand soin de parler de son travail, indispensable pour la sécurité du district selon ses dires, mais aussi de la jeune vainqueur du district six. En effet, il s'agissait là d'une stratégie bien connue et très efficace : détruire la crédibilité d'un témoin pour occulter ses propres méfaits. Et cette habileté n'en finissait pas puisque Sandor Pyke prenait soin de s'excuser pour de potentielles erreurs commises lors de l'exercice de sa profession. Mais tout le monde en faisant non? Et cela ne méritait pas pour autant un procès. « M. Pyke, selon vous, nous ne devrions donc pas croire aux paroles de Mlle Heavensbee ici présente ? » Il était évident que c'était sa ligne de défense principale. Et on ne pouvait pas lui en vouloir tellement la trahison de la vainqueur avait surpris et choqué. C'était une occasion en or pour le pacificateur de retourner la situation. Cependant, il ne fallait pas qu'il oublie qu'il s'agissait de son procès et non celui de la jeune femme. « N'oubliez pas que nous discutons de vos actes et erreurs présumées lors de l'exercice de vos fonctions, et non celles de Mlle. » Un petit rappel ne pourrait que servir au pacificateur afin qu'il n'afflige pas trop la vainqueur en oubliant la situation dans laquelle il était. «Pensez-vous que les limites doivent parfois être oubliées pour assurer la sécurité des citoyens de notre nation ? Cela ferait-il de vous un mauvais garant de la loi ? »


informations supplémentaires
Essayez de faire court pour répondre le plus rapidement possible! Nous appelons @Sandor H. Pyke, puis un PNJ viendra poster pour animer et relancer le sujet.
Bon jeu à vous!


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Invité



V,4 — Procès de Sandor Pyke Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Sandor Pyke   V,4 — Procès de Sandor Pyke Icon_minitimeDim 21 Fév - 17:33

Plus d'un homme, pacificateur ou non, aurait été pris d'une terrible peur en se trouvant dans cette position, accusé de tous les maux, pris entre les phares sans aucun moyen d'y mettre fin. Sûrement qu'ils auraient pris peur, un bégaiement aurait pu apparaître, leur voix auraient pu se briser. On connaissait la folie de Sandor Pyke, lui l'avait apprivoisée depuis des années et ne se formalisait plus des retombées que sa folie avait sur les gens. Mais elle faisait peur, parce qu'elle le rendait calme et impassible. Après avoir terminé son discours Sandor scruta l'assemblé qui se trouvait en face de lui, y compris Pepper qui soutenait son regard. Et puis le pacificateur compris. C'était une tactique comme une autre, ce qu'il avait tenté de faire. A vrai dire il avait voulu être honnête sans jamais dire qu'il avait pris du plaisir à voir souffrir la jeune femme. Mais le public, le public ne voulait pas entendre ça, pas plus que le juge. Dieu que ça le bouffait à l'intérieur de devoir se plier aux attentes des gens, mais Sandor n'était pas taillé pour la prison, il avait déjà passé son enfance enfermée et ne supportait plus d'être pieds et poings liés, donné au regard plein de jugements. Il avait tout donné pour son pays, il n'était pas question que ce procès s'arrête par son emprisonnement, ou pire encore. "Non. Vous devez croire aux paroles de Mlle Heavensbee, je ne la traite pas de menteuse, bien au contraire."

Son regard se porta vers le banc des accusés où la jeune femme n'avait de cesse de le défier du regard, peut-être sentait-elle le vent tourner en sa faveur. Sandor baissa la tête, fixant ses mains, établissant une toute autre manière de s'adresses aux gens. "Peut-être ai-je fait une erreur et je suis tout a fait capable de le reconnaître et de les assumer. C'est d'ailleurs ce que je fais aujourd'hui devant vous et répondant, sans aucun mensonges, aux questions qui me sont posées." Cette folie s'effacerait-elle ? Le poids des questions se fait plus lourd sur la tête du pacificateur. Mais il ne peut pas y avoir de failles, Sandor n'en a jamais connu aucune. Il se racle la gorge, adresse un sourire à l'audience. "Je pense qu'il faut connaître ses limites, qu'il ne faut pas trop en faire sous peine de se laisser porter. Et pourtant je reconnais que certaines limites me sont dures a appréhender, à comprendre. Depuis ma rencontre avec Mlle Heavensbee la population s'est calmée, les dissidents n'ont plus perturbés mon district ni ceux mitoyens au sept. C'est bien là le devoir de tout pacificateur, celui d'assurer la paix des habitants". Nouveau raclement de gorge. Alors c'est ça, l'anxiété ? Sandor déteste ça, mais il déteste encore plus être enfermé pour un acte qui à sans doute fait du bien a son district. "Un mauvais garant de la loi ? Non, je ne pense pas. Je pense que, si j'ai franchit les limites de mon autorité et ce bien contre ma volonté, je l'ai fais pour que les habitants de mon district ne vivent pas dans la peur d'être dénoncé parce qu'ils aiment leur pays. Et je vois ces gens tous les jours, au sept, qui reprennent confiance et qui sont prêts à tout pour faire Panem un Etat plus grand, plus prospérant, et - avant tout - un Etat uni." Sandor en fait trop, il se déteste mentalement de se sentir si anxieux, il se donnerait des coups dans la gueule si il le pouvait. Mais si la liberté rimait avec "caresser les gens dans le sens du poil" alors c'est ce qu'il ferait, quitte à abandonner ses plaisirs pour ne plus se retrouver assis sur cette chaise.
Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



V,4 — Procès de Sandor Pyke Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Sandor Pyke   V,4 — Procès de Sandor Pyke Icon_minitimeJeu 24 Mar - 20:07


“ procès de pacificateurs ”
sandor pyke


Les procès se suivaient et, malheureusement, se ressemblaient. A maintes reprises, nous avions entendu des accusations plus graves les unes que les autres contre des pacificateurs. Les plus communes étaient sans doute des actes de violence injustifiés ainsi que de l’abus de pouvoir. Cependant, des actes bien plus mortifères étaient évoqués dans le palais de justice du Capitole. Quelle était la vérité ? Était-il concevable que des hommes formés pour la protection du peuple se retournent contre lui et le maltraitent ? De surcroît, pouvait-on faire confiance aux paroles et accusations d’une ancienne vainqueur des Hunger Games devenue fugitive ? Certes, d’autres témoignages contre, et pour, le pacificateur en chef du district sept avaient été entendu, mais cette voix allait faire basculer le verdict, d’un côté ou de l’autre.

Il était maintenant temps de laisser place aux jurés qui avaient statuer sur les charges pesant contre le pacificateur Sandor Pyke. « Pour les accusations de complicité de coups et blessures, nous déclarons l'accusé... »

Spoiler:
 

« Pour les accusations de complicité d'abus de pouvoir, nous déclarons l'accusé... »

Spoiler:
 

« Pour les accusations de complicité de séquestration, nous déclarons l'accusé... »

Spoiler:
 

« Pour les accusations de torture, nous déclarons l'accusé... »

Spoiler:
 


informations supplémentaires
Merci à @Sandor H. Pyke & @Pepper-Swann Heavensbee pour leur participation! Si vos personnages ont des liens avec Sandor, merci de prendre en compte ce procès dans vos prochains sujets.


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé



V,4 — Procès de Sandor Pyke Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Sandor Pyke   V,4 — Procès de Sandor Pyke Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

V,4 — Procès de Sandor Pyke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 5 :: Intrigues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.