petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
-32%
Le deal à ne pas rater :
-80€ sur l’aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V9
169.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 home sweet home, or something like that #gold&iron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



home sweet home, or something like that #gold&iron Vide
MessageSujet: home sweet home, or something like that #gold&iron   home sweet home, or something like that #gold&iron Icon_minitimeDim 11 Mai - 15:05

« Tu n’as que la peau sur les os ! Regarde-toi ! » fait mine de s’outrer Maman Eustacia en le contraignant à écarter les bras, commençant à l’examiner sous toutes les coutures.
« Mais non, je suis très bien. »
« Tu devrais venir passer quelques jours à la maison, je te remplumerai ! Les Jeux reprennent bientôt, il faut que tu apparaisses sous ton meilleur jour » le sermonne-t-elle encore, laissant retomber ses bras, un pli soucieux barrant son front. « Pourquoi faut-il toujours que tu me causes autant de souci, Iron ? Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? »
« Rien du tout, mamounette, tu es parfaite en tout point ! C’est moi qui suis un mauvais, mauvais, mauvais fils » minaude l’intéressé en faisant passer ses bras autour du cou de sa mère, pour venir frotter son nez contre le sien, affichant son plus large sourire.
Elle bougonne encore un peu et puis se laisse un peu aller. Iron dépose alors un baiser bruyant au coin de sa bouche rendue pulpeuse par quelques injections, et se redresse, gardant ses bras sur les épaules de sa génitrice.
« Père ne se joindra pas à nous pour le dîner je présume ? »
« Il est dé-bor-dé ! Il n’est pas ici ce soir. »
« Débordé, oui, j’imagine ! C’est tout de même incroyable que nos emplois du temps soient à ce point incompatibles… »
« Ne commence pas, Iron. »
« Commencez quoi, maman-chérie ? »
« Tu sais très bien ce que je veux dire. Ton père…a ses défauts, mais tu sais qu’il t’aime. Il aime ses trois enfants ! »
« Certains un peu plus que d’autres » tient tout de même à préciser Iron, essayant de continuer à sourire avec détachement, même si, comme toujours le sujet de l’affection que peut lui porter son père le contrarie plus qu’il ne le voudrait. Plus qu’il ne le faudrait.
« Iron ! » le réprimande Eustacia en se dégageant de son emprise, son regard se faisant plus dur.
Elle ne s’énerve pas souvent et quand elle el fait, Iron n’est généralement pas très impressionné, mais elle sa seule alliée et il préfère ne pas la contrarier. Ce ne serait pas dans son intérêt et il le sait, alors il décide de laisser tomber et de jouer les fils modèle.  
« Pardon. Tu as sans doute raison, je suis un peu surmené ces temps-ci et je ne sais plus ce que je dis. Peut-être que je vais te prendre au mot et m’attarder un peu à la maison… »
Il n’en fera rien, bien évidemment, et sa mère le sait parfaitement elle aussi. Parce qu’elle a beau défendre Tyberius et se porter garante de ses sentiments à l’égard de son fils unique, l’un comme l’autre sont pleinement conscients de la vérité. Et la vérité, c’est que son père n’éprouve rien d’autre que du mépris à son égard. Si à une époque, Iron en était  affecté, aujourd’hui, il n’éprouve plus que de la frustration face à ce constat. Sa relation avec son père est un échec cuisant et il déteste être confronté à sa propre inaptitude à obtenir quelque chose qu’il convoite… Ila échoué à séduire son père et à s’attirer son approbation et la pilule à du mal à passer, lui laisse un goût amer sur la langue et dans le cœur…  
« Tu es toujours le bienvenue ici » assure la capitolienne en venant tapoter sa joue, retrouvant le sourire. Elle ment aussi bien que lui. « Suis-moi au salon à présent. Le dîner ne va pas tarder à être servi. Il faut que tu me racontes tout ce qui t’es arrivé depuis notre dernière rencontre dans le détail ! »
Elle se détourne et Iron se débarrasse de sa veste qu’il laisse négligemment tomber sur le sol, pour qu’un Avox vienne la récupérer et la pende quelque part pour lui.

Mais alors qu’il s’apprête à passer la porte pour rejoindre Eustacia, il entend des pas dans le large escalier central de l’entrée. Il s’immobilise et lève son regard azuré pour apercevoir Gold descendre lentement, l’air un peu ailleurs. Un sourire apparaît sur le bas de son visage pendant qu’il l’observe sans qu’elle n’en est conscience. Elle est pratiquement la seule raison qui le pousse à faire l’effort de revenir au bercail de temps à autres. La seule qui compte vraiment…
« Je pensais que tu m’attendrais juste derrière la porte, sœurette ! Je suis un peu vexé qu’il t’ai fallut si longtemps pour pointer le bout de ton joli nez » lui lance-t-il en se rapprochant du bas de l’escalier.
Elle accélère alors son allure pour venir le retrouver et il écarte ses bras pour qu’elle vienne s’y jeter. Il l’enlace avec force puis l’attrape par les épaules pour l’observer un instant, avant de déposer un bécot sur sa joue.
« Tu es de plus en plus belle ! Je déteste ça ! » lui sourit Iron, avant de passer un bras autour de ses épaules frêles pour l’inciter à le suivre dans la direction opposée à celle qu’a emprunté Eustacia. « Madame notre mère nous attend dans le salon. Je propose donc qu’on s’en éloigne le plus possible. »
Faire enrager sa mère est un de ses passe-temps favoris depuis son plus jeune âge…
« Alors...comment va ma chère et tendre petite Gold ? Ton chien de garde est dans le coin ?»    


Dernière édition par Iron J. Flickerman le Dim 11 Mai - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



home sweet home, or something like that #gold&iron Vide
MessageSujet: Re: home sweet home, or something like that #gold&iron   home sweet home, or something like that #gold&iron Icon_minitimeDim 11 Mai - 18:12



home sweet home, home sweet home, home sweet home

« Tu veux quitter l'appartement de tes parents? » la question avait fusé de la bouche de Kira en même temps qu'un coup de bâton contrôlé sur les pauvres omoplates endoloris de Gold. Cette dernière se mit à grimacer, se retenant de laisser échapper un petit cri, tombant à moitié au sol, mais se relevant avec rapidité. Les entrainements se faisaient de plus en plus intenses, elle en avait des marques un peu partout sur elle, des bleues notamment, mais la belle se montrait aussi de plus en plus apte à répondre aux attaques. Déterminée à ne plus être inutile.
« Ouais, je pense que c'est le moment... Je vais peut-être attendre la fin des... des jeux … ou alors squatter chez Moon... ou chez Silver... »
« Pas chez Iron? » La simple évocation de son frère déstabilisait grandement la jeune femme, qui ne parvint pas à contrer un croche-patte de son garde du corps. Elle tomba lourdement au sol, laissant cette fois échapper un gémissement de douleur.
« Non, je peux pas... il se doute de quelque chose... il me connait trop... et je n’aime pas lui mentir... » Évidemment qu'elle lui mentait depuis son retour, elle ne lui avait pas dit la vérité sur Dorian, sur ce qu'elle avait fait durant des mois, sur ce qu'elle avait vraiment vécu et surtout sur toutes les idées qu'elle avait ces temps-ci... sans parler de ses entrainements musclés, secret de polichinelle pour la demoiselle, qui se refusait à ce que quiconque soit au courant.

Le tabassage en règle de la Flickerman continua encore quelques heures avant qu'elle ne déclare à nouveau forfait. Elle devait rentrer, histoire de faire bonne figure et de prouver à son père qu'il n'avait plus de raisons de la surveiller. Elle ne pouvait s'empêcher, de temps à autre, d'être un peu plus insolente qu'avant, cela étant, Gold restait la gentille jeune fille qu'elle a toujours été, incapable de faire du mal, incapable de faire souffrir, même si elle savait que certaines personnes le méritaient grandement. Aujourd'hui, elle le voyait davantage qu'avant. Discrètement, pour ne pas croiser sa génitrice, elle se glissa jusqu'à sa chambre. Elle devait cacher tous ses hématomes en portant des manches longues et des colliers épais, histoire qu'on ne remarque rien, heureusement qu'en tant que styliste elle pouvait donner l'illusion d'avoir du style tout en cachant ce qu'elle désirait cacher. Le talent mes amis, le talent. Comme à chaque fois qu'elle se retrouvait seule, Gold ne pouvait s'empêcher de songer à tout ce qui la tracassait, aux jeux qui approchait, à Dorian, de qui elle n'avait aucune nouvelle, à toutes les personnes qu'elle avait croisées et surtout, à ce qu'elle devait faire pour le futur, pour son futur. Descendant les escaliers, lentement, songeuse, la rouquine ne remarqua pas tout de suite l'invité-surprise de la soirée, ce n'est que lorsque sa voix s'éleva dans l'air qu'elle laissa un sourire apparaître sur ses lèvres, croisant son regard azure avec joie.

« J'avais prévu de me planquer derrière la plante à côté de la porte d'entrée, mais notre chère maman m'en a empêché, la peur de voir son pauvre Yuka briser dans la manœuvre... » Haa les femmes et leurs plantes. Hâtant le pas, elle se jeta dans les bras de son ainé, toujours aussi souriant. Iron était LA personne à cause de qui elle doutait tant, la personne qui l'empêchait de faire des bêtises, de tout abandonner sans regarder en arrière.
« Pourquoi tu détestes ça? Moi j'aime bien être de plus en plus belle, c'est mieux que la boule rousse que j'étais adolescente... » Oui, quand Gold était ado, elle était... physiquement plus imposante. Enfin bref. Sans se faire prier, la belle se laissa entrainer par son frère, toujours aussi amusée par son comportement. Il était réellement la bouffée d'air frais dont elle avait besoin, son rayon de soleil, sa raison de rester ici. « Bonne idée, fuyons tant qu'on le peut encore! »

« Alors...comment va ma chère et tendre petit Gold ? Ton chien de garde est dans le coin ?» Haa la question qui tue. Comment allait-elle? Hé bien, elle avait l'impression qu'une guerre nucléaire s'éternisait dans son esprit et son coeur, mais hormis ça, la demoiselle allait plutôt bien. « Ca va, rien de bien nouveau … Et non, Kira n'est pas là ce soir, même si je la soupçonne de surveiller la porte d'entrée discrètement... Elle a du mal à se passer de moi. » Même si au début, Gold appréciait moyennement d'être surveillé, les deux jeunes femmes s'étaient réellement rapprochées, plus qu'elles ne le laissaient paraître. « Et toi? Je suis sure que tu as tout un tas de choses à me raconter, fait moi rêver, dit moi tout, que je vive ta vie palpitante par procuration! »
   

   made by LUMOS MAXIMA
   
Revenir en haut Aller en bas
Invité



home sweet home, or something like that #gold&iron Vide
MessageSujet: Re: home sweet home, or something like that #gold&iron   home sweet home, or something like that #gold&iron Icon_minitimeDim 11 Mai - 20:04

« Pourquoi tu détestes ça? Moi j'aime bien être de plus en plus belle, c'est mieux que la boule rousse que j'étais adolescente... »
Repenser aux formes plus que généreuses de sa sœur lui arrache un petit rire amusé et emprunt de nostalgie. Son tour de taille rendait leur mère complètement folle ! Chaque fois qu’ils devaient faire une apparition, elle tentait de dissuader Gold de les accompagner pour éviter d’avoir à retoucher ses tenues et de s’afficher à ses côtés. Il l’a même surprise une fois, en train de verser quelque chose dans la tasse de thé de sa sœur… Elle a nié les faits mais s’était tout de même débarrassée du liquide avant que Gold n’apparaisse, engoncée dans une robe trop étroite pour ses hanches rondouillardes.
Iron, pour sa part, avait toujours trouvé ses rondeurs mignonnes. Ca la faisait sortir du lot. En fait, il est plutôt soulagé qu’elle ait gardé un visage plutôt rondelet, même si le reste de sa silhouette a joliment fondu pour lui sculpter un corps de jeune femme. Un corps qu’il sait désirable, même s’il ne voit pas sa sœur avec ce genre d’yeux.
« Tu vas m’obliger à me salir les mains, je le sens ! Et tu sais à quel point j'ai horreur de me salir les mains de quelque manière que ce soit » répond-t-il, lui faisant comprendre qu’il fait référence à tous les prétendants qui ne vont pas manquer de la remarquer…
Il a toujours été un grand frère protecteur et en devenant aussi mignonne, Gold ne va pas lui faciliter la vie, c’est certain.

Ils s’éloignent d’un même mouvement de l’entrée, dirigeant leurs pas lents vers l’aile réservée aux invités. Iron écoute alors avec attention la réponse de sa cadette. Elle est la seule personne qu’il a réellement envie d’écouter. Ca ne dure pas forcément très longtemps, il a la capacité de concentration d’un enfant en bas âge, mais il fait des efforts sans peine pour Gold.
« Ca va, rien de bien nouveau … Et non, Kira n'est pas là ce soir, même si je la soupçonne de surveiller la porte d'entrée discrètement... Elle a du mal à se passer de moi. »
Est-ce que c’est son imagination ou bien est-ce qu’il l’a sentie se raidir légèrement en répondant à sa question ? Et si c’est le cas, qu’est-ce que c’est censé vouloir dire ? Comment est-ce qu’il doit interpréter ça ?
La réponse lui vient pratiquement d’elle-même. Si elle lui paraît tout à coup un peu tendue, un peu fuyante, c’est parce qu’elle se souvient certainement encore douloureusement des mois qu’elle a passé loin du nid, aux mains de ces fils de pute de rebelles…
Kira est un genre de rappel permanent de l’horreur qu’elle a dû vivre là-bas. S’il pouvait le faire, Iron la renverrait et se chargerait personnellement de la surveillance de Gold. Mais il se sait non qualifié pour un tel travaille. Et de toute manière, Tyberius refuserait de lui confier la vie de sa si précieuse seconde fille.
« Qui pourrait vraiment la blâmer ? ma petite sœur est si attachante » sourit Iron en l’attirant un peu contre lui, le temps de déposer un baiser sur le sommet de son crâne pendant qu’ils continuent de marcher sans but particulier.
« Et toi? Je suis sure que tu as tout un tas de choses à me raconter, fait moi rêver, dit moi tout, que je vive ta vie palpitante par procuration! »
« Oh tu sais, je suis plongé dans un genre de routine qui n’a absolument rien de palpitante ! Les fêtes à gauche à droite, les orgies, les essayages interminables de costumes, l’alcool et les drogues… » énumère-t-il avant de laisser échapper un petit rire emprunté. « Si tu t’attends à ce que je t’annonce que j’ai enfin rencontré la future mère de mes enfant, comme le fait maman, tu peux toujours attendre ! De toute façon, je ne veux que toi. Tu es la seule femme à qui j’accepte d’appartenir, sœurette. »
Là-dessus, il s’immobilise près d’un canapé aux couleurs criardes et s’y laisse tomber, attendant de Gold qu’elle l’imite, ce qu’elle ne tarde pas à faire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



home sweet home, or something like that #gold&iron Vide
MessageSujet: Re: home sweet home, or something like that #gold&iron   home sweet home, or something like that #gold&iron Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

home sweet home, or something like that #gold&iron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 3 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.