petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
-34%
Le deal à ne pas rater :
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec batterie et coffret ...
295.99 € 449.80 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Vide
MessageSujet: VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death    VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Icon_minitimeMer 16 Avr - 16:18

Love You Like A brother
Tywin - Noa

Retrouvailles #2



Cela fait un an et demi que le soleil ne caresse plus ma joue. Que la pluie ne me trempe plus. Que le vent ne me fouette plus. Que les oiseaux se taisent pour remplacer un silence assourdissant. Que je n'ai aucun signe de vie de mes compagnons. Un an et demi de crise, d’entraînement, d’allés retour à l'hôpital et de réunions interminables. Un an et demi. Au fond je ne regrette pas le district treize. Mais, c'était la meilleure chose à faire. Lily est en sécurité ici. Quand elle auras atteint sa majorité je la laisserais aller où elle le désire, mais connaissant Snow, je me doutais de me retrouver avec prochains tributs ma sœur de treize ans et un vieil ami du douze. J'avais été lâche de quitter le douze, de les avoir tous quittés et j'en m'en voulais pour ça. J'aurais du laisser Lily et partir mais je n'étais pas dans mon état moral. J'ai mis un an et demi à me rétablir à peu près correctement. Mais il est temps de rentrer et d'affronter le capitole pour de bon. Je serais plus utile dehors que dedans de toute manière. C'est pour cela que j'ai accepté le poste d'espion du treize. Je vais cirer les pompes du capitole et donner le plus d'informations possible à Coin. Mon choix de me battre n'a pas changé. Je suis là pour renverser le Capitole et Snow, au prix de ma propre vie. Gaëlle va me suivre. Au yeux du capitole nous sommes toujours les fiancés du douze, amoureux plus que jamais. Mais en ce moment notre relation est un peu tendu et j'ai peur de ne plus savoir jouer comme il le faut. Cette histoire de départ nous as un peu éloignés car Gaëlle ne voulait pas partir. Elle n'a pas vraiment le choix...

***

Siska et Lily me regarde, les yeux brouillés par les larmes. Je serre très fort dans mes bras Siska pour l’empêcher de pleurer. Nous savions tout deux qu'il n'y avait que peu de chance qu'on se revoit un jour. Je n'allais pas durer longtemps. Dans deux ans si la rébellion n'avait pas éclaté je serais mort, et elle aussi. Je lui dépose un dernier baiser sur la joue et m’accroupis pour serrer Lily. Elle, ne le sait pas que je ne reviendrais pas vivant. Je lui promet de lui écrire des lettres et je prend la porte, me retrouvant seul dans le couloir sombre du treize. Gaëlle est déjà devant le car. Elle ne dit rien. Moi non plus. Elle me jette un regard en coin, puis elle se lance « On se rejoint dans un mois. ». Je la regarde un peu perplexe. Un mois ? Je ne vais pas rester un mois seul au douze. J'ai besoin d'elle. « Le treize a besoin de mois encore un peu, mais je te promets, je reviens vite. », continue t-elle en baissant la tête. J'acquiesce un peu tristement, puis je lui relève le menton du bout de doigts. Nous restons un bon moment sous un silence pesant. Puis enfin, je l'embrasse tendrement. Un baiser d’aurevoir comme l'avait t-elle fait le jour de la moisson où j'avais été appelé. Elle recule et me regarde froidement. « C'est marrant de faire ça sans caméras...ou alors c'est un entraînement pour dans quelques mois ».  Gaëlle avait encore du mal à digérer notre histoire devant les caméras. Elle soupire, tourne les talons et me laisse seules en compagnie de rebelle habillé en pacificateurs. On me passe un uniforme et je me revête du casque de pacificateur et rentre dans le car bondé.

***

Le trajet paraît durer une éternité et alors que nous traversons les districts, je demande à passer au un. Si j'avais décidé de rentrer chez moi c'était avant tout pour retrouver Tywin et sa merveilleuse famille. Lorsque j'avais reçu sa lettre, tout c'était déclenché. Un seul prénom avait suffit à me faire revenir. Eve. Je devais la rencontrer. Ça m'étais vital. Le car s'arrête brusquement. Je sors. Je tremble. J'ai peur de me faire voir malgré mon uniforme. Mais ça m'est égal. J'avance dans les rues du district un, certain de mon identité caché. Enfin j'arrive devant la porte de Tywin. J'hésite. Puis enfin je toque, bruyamment pour me faire entendre. Un homme m'ouvre. Il ne ressemble pas au Tywin que je connaissait. Il a l'air fatigué, il a des cernes, les yeux tombants,les cheveux ébouriffés comme s'il venait de se lever. Je souris, mais il ne peux pas le voir. Je vois dans ses yeux qu'il a peur. Il ne sait pas qui je suis. Je prend un grosse voix, toujours souriant. J'ai envie de le prendre dans mes bras, mais je le pousse légèrement vers l’intérieur pour passer. « Tywin Nassuda, j'ai un message du président pour vous. » J'ai envie de rire, mais avant j'attends qu'il ferme la porte d'entrée pour nous laisser seul. Il est toujours effrayés. Je vais continuer de jouer avec lui un peu  « ET BIEN MONSIEUR NASSUDA? AUCUN MESSAGE? AUCUN CADEAU POUR MES 20 ANS... ?!» J'éclate enfin de rire et retire mon casque pour montrer mon visage abîmé, amaigris et pleins de cicatrices mais joyeux et souriant. Tywin est mon frère, mon meilleur ami. Et rien ne me sépareras de lui. Pas même le district treize..
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité



VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Vide
MessageSujet: Re: VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death    VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Icon_minitimeJeu 17 Avr - 16:32

Ma réaction en ouvrant la porte et en voyant un Pacificateur ? Depuis ce qui s'était passé avec Phoenix O'Connors, qui avait fait une intrusion indésirable dans ma maison il y a un mois et demi environ et tout ça pour me questionner d'une manière beaucoup trop intrusive pour que je ne le prenne pas comme une menace, j'étais bien obligé d'avouer que je me méfiais de tout uniforme en blanc. Je commençais franchement à croire que mes craintes concernant d'éventuelles suspicions du président à mon sujet devenaient une réalité et l'idée de voir mon monde s'écrouler à cause de mon imprudence me faisait flipper comme jamais. Pour l'amour du ciel, j'avais bataillé trop longtemps pour me fondre dans la masse en montrant patte blanche au Capitole, ce n'était donc pas maintenant qu'on me faisait confiance que j'allais renoncer à mon statut en faisant un faux pas. Oh, le mec m'avait fait peur avec sa manière de me tester, je suis bien obligé de l'avouer. Pas peur pour moi, mais peur pour mes proches, car ils étaient un moyen de pression très efficace pour me faire cracher des informations sur quoi que ce soit. Et mon gars, des infos, il faut bien reconnaître que j'en avais. Beaucoup, voire trop. Intimes, confidentielles. Si je retournais ma veste, je pouvais devenir une vraie menace pour les hautes sphères et ça... un truc pareil, il n'était pas question que ça se produise parce que ça mettrait en danger ma famille.

Bref. J'eus du mal à cacher mon inquiétude lorsque l'homme en uniforme se présenta devant moi avec son casque en place pour lui barrer le visage. Qu'est-ce qu'il me voulait ? Je ne n'avais pas l'intention de laisser pénétrer une brute de décoffrage chez moi. Comprenez-le, ça ne me dérangeait pas de faire face à l'un de ces types seul à seul, mais actuellement, dans la pièce d'à côté, il y avait ma fille qui dormait et je n'avais pas tellement envie qu'un de ces sales flics la réveille (Car sachez-le, les bébés ne dormaient JAMAIS la nuit et quand ils fermaient enfin les yeux, ça relevait du miracle. Non, c'était bien plus marrant pour eux de tenir maman et papa dans un état de semi-éveil constant et de se décider à roupiller seulement quand eux, ils devaient bosser et n'avaient donc pas le temps de profiter de la sieste de mademoiselle pour fermer l'oeil. Je ne lui en voulais pas, naturellement, mais ça devenait parfois difficile pour moi de ne pas m'endormir partout et n'importe quand pour récupérer l'énergie qui me manquait.).

« Tywin Nasuda, j'ai un message du président pour vous. » Un message du président, carrément ? Curieux, je croisais les bras en haussant un sourcil et m'écartais à contre coeur pour laisser entrer l'homme sans le lâcher des yeux. Pourquoi est-ce qu'il avait son casque... ? Par mesure de précaution, je surveillais ses mains au cas où il avait simplement été envoyé ici pour me descendre, puis me préparais à lui adresser la parole lorsqu'il enchaina. « ET BIEN MONSIEUR NASUDA? AUCUN MESSAGE? AUCUN CADEAU POUR MES 20 ANS... ?!» Il éclatais alors de rire tandis que je restais parfaitement ébahi par ce que je venais d'entendre. Les yeux arrondis au possible, la bouche entrouverte, le corps figé sur place. Mon visage se décomposa littéralement en comprenant ce qui était en train de se passer et lorsque Noa retira finalement ce truc qui lui cachait le visage, je sentis mes lèvres frémir sous le coup de l'émotion. Un an et demi que je ne l'avais plus vu. Un an et demi qu'il était parti s'enterrer dans ces galeries du treize. Un an et demi, oui, mais à cet instant précis, j'avais le sentiment de le retrouver comme si l'on s'était quittés hier. Mon coeur s'emballa alors bien plus fort que face au pacificateur d'il y a dix secondes et avant même de pouvoir répondre quoi que ce soit à ce que mon ami m'avait dit jusqu'à présent, je refermais mes bras sur lui pour l'attirer contre moi et l'étreindre jusqu'à en faire trembler tous mes muscles. C'était un tel soulagement de le retrouver 'sain et sauf' ici-même et une telle surprise, surtout, que même ma grande gueule ne trouva pas les paroles nécessaires à exprimer mon émotion. Elle était trop forte pour ça, trop intense et m'avait prit au tripes trop violemment. Il était là, il était vraiment là. Sa lettre disait donc vrai. « Oh, bon sang... » Je finis par le relâcher à contre-coeur, tout en gardant pourtant mes mains sur ses épaule, puis plantais mes yeux bleus sur les siens avec un sourire ému. Mon dieu, ce qu'il était pâle et mal en point. Je ne voulais pas savoir ce qui s'était passé exactement depuis sa disparition, mais je devinais que ce n'était pas particulièrement joyeux. Il n'avait pas exagéré dans ses lettres, ses traits faciaux portaient les séquelles évidentes de l'enfer qu'il avait traversé jusqu'à présent. « Me refais plus jamais une entrée comme ça, espèce de dingue, j'ai faillis avoir une crise cardiaque. » Après avoir étouffé un rire, je soupirais de soulagement, puis me décollais finalement de lui pour l'emmener au salon. « Tu dois être fatigué, viens. Je t'amène à boire. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité



VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Vide
MessageSujet: Re: VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death    VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Icon_minitimeDim 20 Avr - 11:29

Tywin ∞ Noa
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Cela faisait quelques semaines qu’Eve était maintenant née et elle nous rendait déjà chèvre. Couchée dans le berceau dans notre chambre, Tywin et moi avions de rares moments à nous lorsqu’elle dormait. Ce qui voulait dire jamais. Je m’inquiétais toujours de la voir mourir dans mes bras, de ne plus l’entendre respirer donc il n’était pas rare que je me lève pour aller écouter son souffle ou juste la regarder tandis qu’elle dormait. Bien que l’accouchement fut rude, ce fut comme si je n’avais plus aucun souvenir de cette période après la naissance de ma fille. J’avais certes encore quelques douleurs et je me soignais avec l’aide d’Emmett. Tywin avait rarement le droit de me toucher tant je restai émotive et nous étions plus unis que jamais. Mon dieu, que c’est niais mais c’était la triste réalité. Une famille. Avec Neige, Tywin et Eve. Bien sûr, je ne pouvais pas oublier mon chien. Elle nous accompagnait partout et ce fut son aboiement qui me sortit du sommeil alors qu’elle vint me chercher. Je sortis donc de mon demi-sommeil avant de me relever toute endolorie. « Que se passe t-il Neige ? » La chienne était en état d’alerte depuis la naissance du bébé. Elle la couvait et c’était adorable. En état d’alerte, j’ouvris ma table de chevet pour attraper mon couteau que je glissais dans ma chaussette avant de sortir du lit qui était désormais vide. Puis, je passais devant le berceau pour que le bébé dormait encore. Je lui caressai le visage du bout des doigts avant de faire la même avec mon chien. « Elle est belle hein ? Ma petite héroïne. » Je me perdais dans la contemplation du fruit de notre amour à mon mari et moi avant d’entendre un gueulement.

« ET BIEN MONSIEUR NASUADA AUCUN MESSAGE ? AUCUN CADEAU POUR MES 20 ANS ? » Je sursautai tandis que le bébé se mit à hurler. Mais c’est qui l’imbécile qui réveille ma fille ? Je l’attrape pour essayer de la consoler avant d’aller la changer et de lui mettre une jolie robe et un petit bandeau. « Chut, princesse, chut. » Elle devait avoir faim. Sans perdre mon temps, je sors de la pièce avant d’aller voir mon mari qui était face… à un pacificateur. Je me plaquai au mur avant d’essayer de faire taire le bébé qui continuait de hurler la peur au ventre avant d’écouter la conversation. Tywin semblait le connaitre. Situation sous contrôle alors j’émergeai de ma cachette pour voir… « NOA ? » Je resserrai mon emprise autour de ma fille avant d’éclater de rire. Je donnais donc le bébé à Tywin avant de le prendre dans mes bras. « Ça fait plaisir de te voir. » Je le relâchai alors avant de reprendre la brailleuse qui mourrait de faim. Je fis une grimace avant de durcir mes traits puis, je partis dans la cuisine pour mettre le bébé dans son espèce de siège et lui coller sa tétine dans la bouche en attendant de préparer le biberon. « NOA WAYNE ! ESPECE D’IMBECILE TU AS REVEILLE LE BEBE. TA FILLEULE EN PLUS. » Gare à la maman fatiguée. Maman ours comme me surnommait Emmett. Je m’assis dans un siège avant de prendre le bébé pour commencer à lui donner sa pitance. « Alors comment vas-tu ? » Il avait l’air épuisé, plein de cicatrices. Bienvenue au club des balafrés petit frère.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité



VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Vide
MessageSujet: Re: VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death    VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Icon_minitimeVen 25 Avr - 15:42

@Noa P. Wayne a écrit:
Love You Like A brother
Tywin - Noa

Retrouvailles #2



Ah mon Tywin... Une étreinte rassurante. Tywin, Lilas et à présent Eve est comme une deuxième famille pour moi. Une famille que je dois protéger mais à qui je peux poser des ennuis aussi. Et ça, ça me fait très peur. Dans quelques heures je partirais au douze, rejoindre ma vieille maison de vainqueur et je serais absolument seul face à mes vieux démons. Il n'y auras pas ma mère pour m’accueillir. Ni ma sœur en sécurité au treize et encore moins Gaëlle que je ne verrais que dans un mois. Un mois qui me sembleras interminable. Je vais retrouver Talasi, Aileen et mon bon vieux Jaqen mais ça seras différent. Nous sommes tous différents maintenant. Je ne suis plus le même garçon de quinze ans qui grimper dans les arbres pour chasser, ni le même vainqueur de seize ans apeuré et fou, ni le jeune homme de dix-huit ans avec des idées rebelles en tête et complètement inconscient. Et Tywin m'a accompagné à changer, et c'est surtout lui qui me permet d'être encore debout aujourd'hui, car si je n'avais pas été tué, je m'en serais chargé seul. Nous nous lachons, il est heureux et moi aussi. Je n'arrive pas à quitter mon sourire de mes lèvres. Il s'écarte et me propose à boire. J'hoche de la tête pour dire oui et me dirige vers le salon, impressionné. J'adore leur maison. Je n'y étais jamais entrer mais là j'étais absorbé. Des bruits de pas. Je me retourne vivement et voit Lilas. Elle est magnifique bien que fatiguée elle aussi. Je reste bouché bée. Elle tient un petit bout de vie entre ses bras. Elle donne le bébé à Tywin et je la serre contre moi. Lilas est une grande sœur pour moi. La dernière fois que je l'avais vu, elle faisait une tête de plus que moi. Je ris à mon tour sous l'émotion. J'aime les retrouvailles. Plus que les adieux...« Ça fait plaisir de te voir. »
Elle rattrape le bébé que je n'ai toujours pas pu observer. Elle la colle dans une sorte de chaise et sors de la pièce en grognant. « NOA WAYNE ! ESPECE D’IMBECILE TU AS REVEILLE LE BEBE. TA FILLEULE EN PLUS. »
Je ris puis enfin me rapproche d'Eve. Elle est magnifique. Je suis absorbé par sa beauté. Je me penche vers elle, ému. Je n'ai plus envie de la quitter des yeux. Voilà pourquoi je me bat. Voilà pourquoi la rébellion doit s'imposer. Jamais, je dis bien JAMAIS Eve Nassuda partiras aux jeux. Je préférais mourir mille fois que de voir son nom sortir d'un bout de papier. Je lui souris. Elle grogne toujours de faim. Ma filleule...
Je murmure presque mais parle assez fort pour qu'elle m'entende.
« Hey...Coucou...moi c'est Noa, je suis ton parrain. Pas de chance pour toi petit bout de chou. »
Lilas revient et prend Eve, je recule un peu en revenant à moi. « C'est bien ta fille bro, elle a un sourire à faire tomber les pacificateurs un à uns. »
Je m'assois sur le canapé en face des deux parents en adressant un clin d'oeil à Tywin.
« Alors comment vas-tu ? »
J'aimerais le dire que ça va, que je vais parfaitement bien, mais ça serais faux et on ne ment pas à ses amis. J'hausse des épaules et devine qu'ils ont du remarquer les traces sur mon visages.
« Bah...content d'être de retour même si j'appréhende un peu...Faut pas que je me fasse voir, c'est pour ça que j'étais en pacificateur... »
Je jette un regard autour de moi, tic et aussi vérification des micros.
« On est sur écoute ? »
Je devais leur parler de la rébellion, je sais que Tywin n'y prendras pas part mais je devais les tenir informer. Les réseau augmente et j'étais assez fier de leur annoncer qu'on m'avais trouvé un poste officiel au treize. Espion c'est plutôt classe. Et comme ça je continuerais de rendre visite à la plus belle famille de tout Panem.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité



VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Vide
MessageSujet: Re: VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death    VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Icon_minitimeSam 26 Avr - 21:06

Malgré les circonstances et l'état de fatigue physique de Noa, ça me faisait un bien fou de le voir ici, surtout après sa longue absence. Il y avait quelque chose de rassurant dans le fait de l'observer interagir avec Lilas en temps réel. Réel... j'avais dû me rabattre pendant trop longtemps sur mon imagination afin d'oser espérer avoir le droit à des moments de temps mort comme celui-là. Ces dernières années, jamais je n'aurais pensé que ce serait même possible de vivre une telle situation, puis-ce que je me voyais déjà avec une balle dans la tête, quelque part au Capitole, pour avoir effectué une action décisive afin de défendre les valeurs en lesquelles je croyais... et peut-être aussi pour honorer la mémoire de la fille que j'aimais et qui m'avait été annoncée morte lors de la rébellion. Pourtant, maintenant que les images de mes rêves les plus fous prenaient enfin vie devant mes yeux, je comptais bien les graver dans ma mémoire dans le but de pouvoir les réutiliser plus tard, lorsque la foi viendrait à me manquer... ou alors juste pour le fait d'avoir des souvenirs positifs au milieu de ce lac d'eau noire qu'était mon esprit. Mais je n'étais pas le seul à ruminer des pensées négatives et j'en avais conscience... nous étions tous les trois des écorchés vifs, avec chacun une histoire différente à raconter. Avec des regrets, des blessures visibles et invisibles, ainsi que de nombreuses faiblesses. Pourtant, on était encore dans ce monde et ici et maintenant, c'était tout ce qui devait compter. Je rendis donc la petite à sa mère avant d'observer longuement cette dernière repartir à la cuisine, puis soupirais discrètement. Je ne saurais même pas vous dire exactement quelle valeur avait Lilas à mes yeux, mais c'était justement parce que c'était incalculable. Je ne pouvais pas m'empêcher de penser qu'elle méritait bien mieux que moi, cette femme, qu'elle aurait beaucoup moins souffert si nous n'avions pas été autant liés l'un à l'autre depuis notre enfance et si elle ne s'était pas entêtée à m'attendre indéfiniment après ma victoire aux hunger games... mais d'un autre côté, le simple fait qu'elle ait porté son choix sur ma personne et que sa croyance en notre binôme ait toujours été présente malgré... ma condition et tout ce qui allait avec, eh bien ça me poussait à la respecter plus que n'importe qui, surtout maintenant qu'elle avait perdu ses parents et que je savais qu'elle en souffrait en silence, d'autant plus depuis qu'Eve était là. Ca allait paraître très cliché et jamais ô grand jamais je ne laisserais sortir des mots aussi pompeux de ma bouche, mais dans un district où les joyaux, tous plus beaux les uns que les autres, faisaient notre fierté, Lilas était ce diamant brut unique, étincelant et pourtant impossible à travailler que l'on trouvait une seule fois dans sa carrière. On avait tous besoin d'un roc dans notre vie et elle était le mien, indéniablement, dans toute la perfection de son âme. Mais je vais m'arrêter là... disons juste que je n'étais pas tout à fait la même personne lorsqu'on me sortait du Capitole.

Après avoir observé mon ami faire la rencontre de ma fille en surveillant la scène d'un oeil attentif et non peu fier, je ne pus m'empêcher de sourire. Ouais... cet air qu'il avait sur le visage, cette espèce de lumière pleine de volonté soudaine qui aurait pu chasser à elle seule tous les doutes en un simple regard, je savais ce que c'était. Il s'agissait d'une sorte de renouveau pour tout le monde et même si c'était effrayant, ça nous redonnait aussi un but à atteindre, au lieu de dériver dans nos hésitations. « Bah...content d'être de retour même si j'appréhende un peu...Faut pas que je me fasse voir, c'est pour ça que j'étais en pacificateur... » Je fronçais les sourcils et hochais brièvement la tête. « Ca te va pas du tout comme tenue, d'ailleurs. » (il m'avait fait une peur bleue avec son costume). Le jeune homme lança alors des coups d'oeil partout autour de lui nerveusement et je ne pus m'empêcher de me dire que le district treize n'avait ps du lui faire que du bien. Enfin... vu ce qu'il nous avait expliqué dans ses lettre, c'était presque un miracle de l'avoir parmi nous avec toute sa tête (apparemment, tout du moins). « On est sur écoute ? » Cette fois, de fis signe que non, sans mon éternel sourire au coin des lèvres. Je prenais très au sérieux ce genre de paranoïa, vu que je n'étais pas tellement mieux... c'était extrêmement difficile de dompter ce genre de peurs, d'autant plus pour Noa qui était sur la liste rouge du président. « Rien de ce que tu diras ici ne vas sortir de cette maison, t'en fais pas. » C'est clair qu'entre nous trois, si des infos filtraient, le Capitole avait de quoi nous faire pendre haut et court sur la place publique... entre actes rebelles, assassinats silencieux et mensonges, on avait de quoi remplir nos ardoises. Je finis par esquisser un semi-sourire avant de tourner mon attention vers Lilas d'un air presque amusé. Je haussais alors un sourcil « Et ne la fais pas languir, ça la démange déjà de remettre ses vêtements d'opération rebelle. » Quoi qu'elle rentrerait peut-être pas dedans... vu la taille actuelle de sa poitrine. Enfin, j'allais pas tellement me plaindre.... mais avant que la concernée n'arrive à décoder ce à quoi j'étais en train de penser à travers le regard que je lui avais lancé, je préférais me recentrer sur notre ami commun qui avait des choses importantes à nous dire. Eve commençait à se calmer, c'était donc le bon moment pour discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Vide
MessageSujet: Re: VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death    VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Icon_minitimeMer 30 Avr - 21:44

Tywin ∞ Noa
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
C’est bien maintenant à la place d’avoir deux enfants à la maison, j’en avais trois. Excusez-moi mon sarcasme mais depuis quelques jours, j’étais facilement irritable. Sans doute le baby blues. Non, c’est peu probable. J’avais tout ce que je voulais. Une famille, un enfant, un mari. Une famille qu’on pouvait détruire à tout moment, un mari qui devrait sans doute coucher avec d’autres femmes en allant au Capitole et un enfant qu’on pouvait tout le temps m’enlever. Je ne cessai pas de m’en faire tout le temps. Je devrais être sur un nuage. Lune de miel. Le concept semble amusant dans le sens où je me suis mariée dans une robe où j’avais l’air d’être une baleine. Je suis une baleine. Je n’arrive pas à perdre le poids que j’ai pris pendant ma grossesse. Je m’empâte et j’ai bien besoin d’action. « J’avoue que ton styliste ferait une crise cardiaque en te voyant comme ça, petit frère. » Je les regardai tous les deux tandis que je donnais mon biberon à ma fille qui semblait aller mieux. C’est sûr qu’avec un père qui ne sait même pas changer une couche, j’irai très loin dans la vie. Enfin, au moins, Emmett m’aidait. Depuis qu’il s’est trouvé une nouvelle compagne et a révélé au monde qu’il n’était pas si gay et donc Tywin m’en a fait une maladie. Une crise monumentale de paranoia. A croire que j’ai couché avec Emmett, non, on s’est juste embrassés avant de comprendre que nous n’étions que de bons amis.

Pour ma défense, Tywin venait de passer une énième fois à la télévision avec sa conquête du moment et j’étais triste. Mais j’avais préservé ma vertu. On sent le goût amer dans la bouche. Je regardai un peu les deux hommes qui me faisaient face. Ils devaient sans doute se comprendre dans leur langage. Je les écoutai d’une oreille distraite avant qu’on ne se mette à parler de la cause rebelle. Alors, je tournai doucement le fauteuil vers eux avant de voir la remarque de Tywin qui m’arracha un sourire. « Oui, tu peux parler Noa. Avec mon meilleur ami, on a sécurisé la maison pendant que Tywin prenait son bain. » J’avais appuyé sur ce dernier mot avant de me tourner vers lui et de hausser le sourcil. « Une vraie diva. » Puis, je levai la main distraitement pour en sortir le couteau que j’avais planqué dans ma manche. Puis sans regarder, je le lançai à travers la pièce pour le voir atterrir près de la tête de Tywin et lui arracha une mèche de cheveux qui partit s’échouer sur le sol. Je m’approchai alors de lui pour lui faire face et retirer le couteau. « Chéri, au lieu de matter mes seins, dis-toi que je n’ai jamais retiré le costume. » Puis je déposai un baiser furtif sur ses lèvres avant de mimer doucement. « Jamais. » En gros, ce soir, on baise à la mode rebelle. Comme quoi, il suffisait de me parler de rébellion pour réveiller mes hormones. Je montai doucement sur le plan de travail avant de prendre une bouteille d’eau. « Dis-tout darling, on t’écoute ! »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité



VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Vide
MessageSujet: Re: VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death    VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Icon_minitimeJeu 1 Mai - 14:32

Love You Like A brother
Tywin - Noa

Retrouvailles #2



Tandis que Lilas et Tywin me rassure je reflechit par où commencer. En effet je suis un peu paranoïaque depuis le treize. Tout me fait peur pour rien, j'ai l'impression d'être un petit chien apeuré de ce qui l'entoure. Mais j'avoue que le retour à la vie exterieur me rassure plus déjà qu'être enfermée au sous sol, sachant que je suis claustrophobe. Des regards se jettent entre Tywin et Lilas et je ne peux m’empêcher de sourire. Ils sont fait l'uns pour l'autre et je suis tellement heureux de les voir ensemble à nouveau. Je me doute que ça doit être dure pour Lilas de voir Tywin à la télévision avec madame ou mademoiselle machin mais elle supporte et c'est pour cela que je trouve que c'est une femme admirable. Lilas est comme ma grande sœur et c'est un modèle pour moi, que ce soit pour la cause rebelle ou même en général. Tywin est mon modèle pour bien me faire voir au Capitole, et me faire aimer tandis que Lilas mon modèle pour me battre et me venger. Les deux font vraiment la paire.  «Oui, tu peux parler Noa. Avec mon meilleur ami, on a sécurisé la maison pendant que Tywin prenait son bain...une vraie diva »
J'éclate de rire et je vous assure que ça fait du bien. A peine suis-je arrivée que j'ai déjà deux fois ris en même pas une heure. En an et demi au treize, je n'ai jamais ris véritablement. Je me contentais de hurler dans l'hopital, menacer Siska de la tuer, me battait contre des mannequins et écouter des réunions interminable...
Mais je ne regrette pas.
Alors que j'allais répondre, un couteau vola à travers la pièce et découpa une mèche des cheveux de Tywin. Tywin est complètement abasourdie et lorsque je vois Lilas s'approcher dangereusement je me demande si elle vas pas le tuer. Au lieu de cela elle l'embrasse doucement et m'arrache une sourire amusé. La Diva allait être servit ce soir par la jolie rouquine. Je les laissent un peu se regarder puis Lilas retourne chercher de l'eau et me demande de parler. Je prend un petit temps et puis annonce. « Les rebelles sont de plus en plus nombreux, il y a des opérations et les rebelles se multiplie. Coin m'a nommé espion pour le capitole et le district 12. Je dois donc être hyper discret mais je suis content, elle me fait confiance. » Je sais très bien qu'elle cherche juste à m'eloigner du treize pour ma santé cérébrale mais ça me fait tout de même plaisir. Je sais que si les rebelles gagne je ne serait pas traiter en traitre comme les autres vainqueurs. Mais si ça venait à arriver, si les rebelles gagnent et jugent les vainqueurs je défendrait Tywin comme il m'a défendu au capitole. Je lui dois au moins ça. « Du coup je serait souvent en déplacement et si par chance, les choses se tassent pour la prochaine moisson je retournerait au captiole pour avoir plus de renseignements pour les rebelles. La guerre s'approche doucement... »
Je pose mon regard sur Lilas et le garde. C'est une véritable rebelle, et je suis sure que ça vas lui faire plaisir. La cause est aussi importante pour elle qu'elle l'est pour moi. Mais je redoute déjà mon arrivé au douze. «... Mais le capitole se renforce aussi. J'ai eu des infos et le douze et en état critique. On ne peux même plus chasser...les enfants meurent de faim, les maladies pulmonaire augmentent ainsi que les exécutions sur la place publique... »
Je soupire doucement en pensant à ma mère. Je leur souris tristement et alterne mon regard entre les deux. Je ne leur avait jamais dit pour ma mère.
« Je suis désolé de ne pas vous avoir prévenu plus tôt pour mon départ au treize. En vérité, c'était un coup de tête..Ma mère est morte à cause d'une pacificatrice...fauve. Et il me recherchait, ainsi que ma sœur. J'ai faillit tuer la pacificatrice, alors j'ai fuit, vite avant qu'elle me retrouve. C'était lâche mais je n'avais plus de solutions. Mais ça fait du bien d'être de retour. »
Je jette un regard à Eve qui bave dans son coin. Je ris doucement en m'approchant d'elle.
Puis je pense à Elyas...et de sa nouvelle campagne...comment elle s'appelle déjà ? Ah Oui...Prudence. J'ai appris une rumeur que je dois verifié mais sans Lilas à côté. Il fallait que je parle à Tywin seul à seul. Imaginer que ça serait vrais m'horripile. Tywin ne tromperais jamais Lilas pour la copine d'un de ses potes...jamais ?
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité



VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Vide
MessageSujet: Re: VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death    VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Icon_minitimeVen 2 Mai - 22:17

« Oui, tu peux parler Noa. Avec mon meilleur ami, on a sécurisé la maison pendant que Tywin prenait son bain. Une vraie diva. » Mes yeux se dirigèrent automatiquement sur les siens tandis que je penchais un peu la tête sur le côté pour soutenir son regard avec lourdeur. Et ça faisait rire Noa. Je vois pas ce qu'il y avait de drôle là-dedans. « J'oublie régulièrement que ton super meilleur ami est vachement plus utile que moi. » En parlant de lui, j'étais presque suis sûr que c'était Emmett qui avait débarqué comme une fleur ce jour là, genre « Hey hey, et si on allait retourner ta maison pour voir s'il y a pas des micros cachés quelque part, pendant que ton mec ne sait pas qu'on est en train de le faire ? Tu pourras lui reprocher de pas avoir été là, plus tard, comme ça. ». Dans un grognement agacé, je détournais mon attention du visage de la rouquin pour me concentrer sur Eve, en attendant que notre ami du douze reprenne la parole, sauf que deux secondes plus tard, quelque chose siffla à mon oreille, puis vint se planter dans la poutre du mur. Pas de réaction de ma part, si ce n'est que j'eus un frisson, par réflexe, ainsi qu'un gros soupir. « Tu vois pourquoi je m'inquiète pas ? C'parce que je sais que ma femme va me tuer avant Snow. » Avec le nombre de truc qu'elle m'avait balancé dessus depuis qu'on était gamins, j'étais, pour ainsi dire, immunisé au fait de risquer de me faire éborgner tous les jours. Et après, on disait qu'il fallait avoir peur du Capitole... venez donc passer une semaine à la maison. « Chéri, au lieu de matter mes seins, dis-toi que je n’ai jamais retiré le costume. » Je haussais un sourcil, toujours pas convaincu, puis lui répondis en chuchotant une sorte de sifflement agressif entre mes dents. « J'y peux rien si t'es agréable à regarder. » C'était un compliment. Balancé aussi vivement qu'une attaque, mais un compliment quand même. D'ailleurs, un petit baiser échangé scella l'affaire et la prise de bec fut mise derrière à partir de là, au moins jusqu'à la prochaine fois. Cette nuit, par exemple. Il valait mieux qu'on s'arrête là, de toute façon... Noa n'était pas venu pour nous observer dans notre relation de sauvageons.

Le jeune homme se mit donc à résumer la situation point par point et je l'écoutais attentivement jusqu'à entre le prénom « Fauve » ressortir. Fauve... Fauve... ça m'était familier. Je venais de redresser la tête lorsque le visage de la Pacificatrice, soit une jolie brune aux airs parfaitement innocents mais qui dégageait en même temps ce sale truc de psychopathe pourri jusqu'à la moelle, me revint à l'esprit. Dire que j'avais eu une conversation avec y'a pas plus tard qu'un mois. Si j'avais su ce qu'elle avait fait, je l'aurais étranglée sur place dans ce bar. « Cette salope... » Les pacificateurs regroupaient tout de même un bon gros paquet de grosses raclures qui se prenaient pour des mini-dieux, avec le pouvoir de vie ou de mort sur les autres êtres humains... c'est d'ailleurs les gens comme ça qui méritaient la pendaison, à mes yeux. C'était à cause d'eux que j'avais envie de me battre pour faire tomber le pouvoir en place. Je serrais le poing, puis observais Noa s'approcher de ma fille dans son uniforme blanc.

Non. Stop. Ne la touche pas ou je te coupe la main.

Décidément, cette vision m'était insupportable. Jamais un type représentant la milice du Capitole n'aurait l'autorisation de poser la main sur Eve sans que je m'y oppose, même s'il ne s'agissait là que du vêtement et de rien d'autre. Ca me rendait malade et sans que j'arrive réellement à le contrôler, mon instinct me poussa à me relever presque brusquement avant que je m'adresse à mon ami. « Tu dois être fatigué, je vais te donner un truc pour te changer, d'accord ? » Mes traits se radoucirent légèrement, puis je me tournais vers Lilas. Elle avait le feu au fond des yeux et je sentais qu'elle n'attendrait pas longtemps avant d'accepter une prochaine mission de terrain. Décidément... bon, eh bien je crois qu'elle avait des questions à poser à notre ami Noa et je n'allais pas m'opposer à ça, bien au contraire. « Ca t'embête pas de lui sortir juste un ptit truc à manger ? » Je lui souris, puis retirais la main que j'avais posée sur l'un de ses genoux, avant d'inviter le vainqueur du douze à me suivre à l'étage pour lui dénicher un truc potable. Si je le voyais encore dix minutes de plus dans cette combi, j'allais vraiment faire une réaction allergique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Vide
MessageSujet: Re: VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death    VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Icon_minitimeSam 17 Mai - 9:16

Love You Like A brother
Tywin - Noa

Retrouvailles #2



C'est alors que je m'approche de Eve que je réalise tout d'un coup. Tywin se lève d'un cran et je recule d'un pas. Je suis un pacificateur et Eve ne doit pas se familiariser à eux. Comme je l'ais hais eux aussi. C'est eux qui ont détruit mon district. Mon district, bien que minable, pauvre et dangereux est là où j'ai vécu le plus d'années. Il est tout de même constitué d'un ensemble de personnes que j'aime de tout mon cœur. Voilà pourquoi je dois revenir vers eux, ils ne peuvent plus encaissés tout seuls. Je ne suis plus le lâche que j'étais. Je suis adulte maintenant. J'ai grandis en an et demi, et je m'en rend compte que plus je grandis, plus ma haine s'étend. Je me demande si je vais pas finir par mourir en explosant tout seul. « Tu dois être fatigué, je vais te donner un truc pour te changer, d'accord ? » Je souris doucement et hoche de la tête. « Je ne vais pas rester trop longtemps, je vais vous attirer des ennuis et vous avez beaucoup à faire déjà » dis-je en indiquant Eve d'un signe de tête, lui souriant tendrement. « Mais c'est vrais que si tu peux me prêter des habits pour le temps qui reste ça serait super. ». Je m'éloigne un peu de Eve encore, continuant pourtant de la regarder. Elle doit être sûrement le bébé le plus adorable que j'ai vu de ma vie. Autant que Lily. Mon cœur se serre. La reverrais-je un jour ? Ma petite sœur que j'aime plus que tout au monde...
Non je ne pense pas, nos adieux étaient les derniers. « Ca t'embête pas de lui sortir juste un ptit truc à manger ? » Je remercie poliment Lilas, ne cachant pas mourir de faim. On ne mange jamais assez et je pense qu'avec le long voyage qui m'attend, j'aurais besoin de force. Nous montons les escalier ensemble vers la chambre du couple Nassuda. Un bon moyen pour parler de Prudence car j'ignore si j'aurais un autre moment. Nous rentrons dans la chambre, Tywin se dirige vers l'armoire et je le regarde en silence, perdant mon sourire. Je prend une inspiration m'approche un peu. « Je suis désolé de te demander ça..je sais que c'est idiot car tu ne ferais jamais quelques choses dans ce genre mais... »
Tywin se tourne vers moi, je vois dans son regard qu'il ne comprend pas de quoi je parle. Ça me rassure un petit peu. Je me dis que c'est pas le meilleur moyen de lui dire en personne, avec une tenu de pacificateur. Je risque sérieusement de m'en prendre une. J'évite un peu son regard, je ne suis pas assez courageux pour le soutenir. « Après je sais que ce ne sont que des rumeurs, je sais ce que c'est.... Il y en avait plein durant ma victoire. Des rumeurs comme quoi j'étais avec elle, ou elle..et puis j'ai pas l’habitude de me tenir au rumeurs. » NOA FINIT TES PHRASES ! TU PEUX Y ARRIVER.
J'ai tué quatre enfant durant les jeux et je ne suis pas capable de demander à mon meilleur ami s'il a trompé sa femme ?Je reprend une grande inspiration, et me jette enfin à l'eau « Dis moi que tu n'as pas couché avec Prudence. Quand tu me disais que tu l'aidais dans tes lettres, dis moi que tu l'aidais simplement et que tu n’ai jamais allé plus loin avec elle. »
Je crois avoir déclenché une bombe car il ne répond pas tout de suite. Je le connais pas cœur...du moins je pensais...
Il rougit, je baisse les yeux. « Alors c'est vrai... »
J'en ai assez de m’énerver et de tout casser, j'ai eu ma dose au treize. Je me contente -pour commencer- d'être déçu. J'attends des explications mais j'ignore si ça serviras à quelques choses. Je crois que j'aurais pas du garder ma tenu car je sens que si ce n'est pas moi qui s’énerve, ça seras lui. J'ai envie de quitter la pièce, de quitter l'endroit mais je ne dois pas lui tourner le dos. Pas pour ça. Il m'a aidé quoi que je fasse et pour tout ceci je reste près de lui, peut importe si on va se disputer. Il y a toujours des disputes entre frères...
Je ne cache pas lui en vouloir, être déçu et en colère. Tywin est une sorte de modèle et qu'il anéantisse tout mon respect que j'avais pour lui me fais mal et je pense que ça lui fait mal aussi. Je soupire et me mord la lèvre. Un autre tics que j'ai développé au treize. « Tu ne me dois pas des explications...pas à moi. Mais...si je pouvais comprendre ce qui c'est passé je pourrais t'aider. Je te dois bien ça. »
Je fais des efforts monstre pour contrôler ma colère et je me doute qu'il le sais. Il devine que j'ai bien changé. Il y a quelques années, je lui aurais mis une droite et serais partit en courant....car oui quand même Tywin est -un peu- plus grand que moi.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité



VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Vide
MessageSujet: Re: VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death    VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Icon_minitimeMar 3 Juin - 10:02

J'ouvris la route pour amener Noa jusqu'à la chambre à coucher, puis me dirigeais ensuite automatiquement vers l'armoire pour commencer à chercher quelque chose qui pourrait lui aller. S'il restait ici un petit moment, mieux valait qu'il se change. J'allais d'ailleurs même m'apprêter à lui demander s'il voulait utiliser la douche, mais il fut le premier à m'adresser la parole. « Je suis désolé de te demander ça..je sais que c'est idiot car tu ne ferais jamais quelques choses dans ce genre mais... » Ses yeux sont évitants et je fronce donc automatiquement les sourcils, interloqué par son attitude. « Après je sais que ce ne sont que des rumeurs, je sais ce que c'est.... Il y en avait plein durant ma victoire. Des rumeurs comme quoi j'étais avec elle, ou elle... et puis j'ai pas l’habitude de me tenir au rumeurs. » Au fur et à mesure que le jeune homme débitait des paroles, mes pieds se tournèrent progressivement face à lui tandis que j'essayais de comprendre où il voulait en venir. Quelque chose n'allait pas, mais j'étais incapable de mettre le doigt dessus. Néanmoins, je n'eus pas à attendre trop longtemps avant de voir le mystère se lever... à mon grand dam. « Dis moi que tu n'as pas couché avec Prudence. Quand tu me disais que tu l'aidais dans tes lettres, dis moi que tu l'aidais simplement et que tu n’ai jamais allé plus loin avec elle. » Pardon ? J'écarquillais les yeux, aussi surpris que mortifié par le fait que cette conversation puisse vraiment avoir lieu, puis tournais le regard vers la fenêtre. Pourquoi est-ce qu'on parlait de ça ? Ici ? Dans ma maison, alors que Lilas était juste en-dessous ? Je pris une profonde inspiration sans rien ajouter dans un premier temps, puis jetais le chandail que je tenais à la main sur le lit. Voila que de merveilleux souvenirs remontaient à présent à la surface et dans l'immédiat, je sentis tout d'abord ma poitrine se resserrer jusqu'à en avoir mal. Naturellement, je ne prenais pas ça à la légère, loin de là. J'étais même très mal à l'aise, mais que vouliez-vous que je lui réponde ? Noa disait vouloir m'aider, mais j'entendais déjà de l'agacement dans sa voix... ce qui était très surprenant. Par rapport aux réactions impulsives qu'il m'avait laissé voir depuis que je le connaissais, il agissait avec un calme inhabituel.

Je baissais la tête, puis la secouais lentement, tout à coup légèrement perdu et déstabilisé par la tournure des événements. Je ne savais pas quoi lui répondre, car tout ce qui tournait dans mon esprit, c'était le ressassement de ma culpabilité sans fond. Je savais ce que j'avais fais, mais aussi dans quelles circonstances. « Tu veux savoir... ? » Nouveau soupir, je croisais les bras sur ma poitrine. « Deux jours après cette soirée de fête au Capitole, j'ai appris que mes parents étaient gravement malades, alors je me suis arrangé pour revenir au plus vite au Un afin de les voir, en prétextant que j'avais un truc à faire dans le district. » Je me mis à parcourir la pièce dans un sens, puis dans l'autre. « Le temps de passer devant leur maison sans oser y entrer parce que je savais pas comment m'y prendre... puis je me suis cassé dans la forêt. C'est là que Lilas à débarqué en sortant de nul part, juste devant mes yeux. - Un temps - Pendant trois ans, je croyais dur comme fer qu'elle était décédée. Tuée dans la rébellion. Elle a fait en sorte que je croie à ça pour que je puisse passer à autre chose dans ma vie et je m'étais finalement fais à l'idée que je la reverrais jamais... mais voila pourtant qu'elle venait de réapparaître. » Je m'arrêtais à nouveau en fixant un point au sol d'un regard vide, mais avec un léger sourire aux lèvres. « Je me suis senti revivre à ce moment-là... et le reste n'avait plus d'importance. Je me suis alors juré de faire n'importe quoi pour elle, peu importe le prix que ça me coûterait. » Après avoir fermé les paupières un instant, je finis par me redresser face au garçon du douze pour le fixer droit dans les yeux. « Si tu as l'intention de me juger sur ce que j'ai fais au Capitole, libre à toi, Noa. » Mais il savait que je n'étais pas ce genre de personne et même si je les cachais toujours très bien, j'étais persuadé que lui au moins avait remarqué la tristesse profonde et le sentiment de vide irréparable qui m'avaient habité ces dernières années.

Tout en réfléchissant à la conversation qui avait prit place, j'eus néanmoins soudainement quelques hésitations qui me poussèrent à pencher la tête sur le côté d'un air suspicieux. « C'est bizarre... tu m'as jamais fais de commentaires du genre du temps où je sortais avec Lena Brennan... » Je fronçais les sourcils. « Noa... depuis combien de temps est-ce que tu sais que Lilas est en vie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité



VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Vide
MessageSujet: Re: VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death    VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Icon_minitimeLun 9 Juin - 14:27

Love You Like A brother
Tywin - Noa

Retrouvailles #2



J'ai envie de vomir, de recracher ma haine à la première personne que je croise...mais c'est Tywin en face de moi et je m'en veux de ne pas comprendre. Je m'en veux de ne pas entendre la seul personne qui me soutienne et je m'en veux de ne pas la consoler. Tywin m'explique calmement, j'écoute en silence. Je le crois. Je comprend enfin. Si Gaëlle venait à mourir j'ignore ce que j'aurais fait...je n'imagine même pas la souffrance qui a du ravager mon ami. « Si tu as l'intention de me juger sur ce que j'ai fais au Capitole, libre à toi, Noa. »
Je le regarde, laisse un temps à ma réponse. Il a raison. Je n'ai pas le droit de le juger, il était en profonde détresse et il ignorait que Lilas était vivante. « Non. Je n'ai pas le droit de te juger, tu étais dans un impasse de toute manière, et tu ne savais pas qu'elle était en vie. »Lilas, une femme que je connaissais depuis longtemps mais que je n'avaiss associé  à Tywin que des années plus tard. Son père, étant un rebel engagé, connaissait bien ma mère. Il nous rendait visite au douze pour ses missions et j’avais trouvé mon adoration et mon engagement pour la cause grâce à lui. Il correspondait à la figure parfaite du paternel de mes rêves. Je l'adorais et j'adorais sa manière de m’appeler ''fiston'' et de m'ébouriffer les cheveux en riant. Il me parlait souvent de Lilas et me montrait des photos d'elles et sans la connaître j'avais déjà l'impression que nous allions devenir proche. A la mort de son père qui fut un choc pour elle et moi, je décidai de la rencontrer pour de bon. Nous sommes devenus ami puis j'ai finit par la considéré comme une sœur, associant notre goût pour la révolution. Quand Tywin me parlait de son amoureuse morte, il n'avait jamais prononcé son nom, il restait souvent timide et très froid à ce sujet et je n'osais jamais demander plsu d'information. Je n'avais jamais compris que Lilas, était Lilas...bien que sa description était très ressemblante à mon amie d'enfance. « C'est bizarre... tu m'as jamais fais de commentaires du genre du temps où je sortais avec Lena Brennan... » Tywin fronce des sourcils. Je les fronce à mon tour. Lena Brennan...ça remonte cette histoire. Mais il me semble que je n'avais pas encore compris que Tywin parlait de la Lilas que je connaissais, et puis étant à peine nouveau dans le monde des vainqueurs, nous commencions à être proche, nous n'étions pas inséparable non plus et il ne m'avait pas encore tout dit. Je ne répond pas, me doutant d'une suite plus douloureuse à sa phrase. « Noa... depuis combien de temps est-ce que tu sais que Lilas est en vie ? »
Je regarde le vainqueur du district un en silence, toujours sans expression. J'essaye de me rappeler mais la question aurait du être « Quand as tu compris que Lilas était morte ? »
Lorsque j'avais associé toutes les pièces du puzzle, c'était quelques temps avant mon départ, j'avais été dévasté d'apprendre la mort de mon amie et d'avoir compris que c'était elle, l'élu du cœur de Tywin. Nous n'étions que dans un gigantesque quiproquo. La croyant morte, je ne m'attendais pas à l'apercevoir de loin dans le douze. J'étais incapable de prévenir Tywin de peur de m'être trompé. Il ne méritait pas de souffrir en croyant la vivante si ce n'étais pas le cas. C'est lorsque je reçu une lettre d'elle au district treize que je compris que sa mort n'était qu'un mensonge. « Avant mon départ. »

Je ne sais pas si c'est ma tenue de pacificateurs, nos révélations, le stresse du bébé, le tourbillon de mensonges dont nous étions pris au piège ou encore une envie soudaine mais le coup part tout seul. J'entends presque mon nez se briser en deux. Tywin secoue sa main sous la douleur et je porte ma main à mon nez qui commence à lâcher un liquide rouge noirâtre. Je grogne de douleur en haussant la voix.« Quesque vous avez tous avec mon putain de nez ! »
Il faut avouer que la douleur était des plus intense, étant donner le nombre incalculable de coup de poing ciblé à cet endroit précis. Notamment au treize où je me bagarrais d'avantage, on me répara ce nez une dizaine de fois en une année et demi. Bon..je l'avoue je ne l'avais pas volé celle là...ni les autres fois. Il avait besoin de se détendre et j'en avait assez de me battre alors nous étions d'accord pour arrêter cet querelle ici et que je m'éxplique
« Tywin ! J'ai su que Lilas était en vie grâce à sa lettre et tu l'avais déjà retrouvé à ce moment là. Je ne l'avais qu'aperçu avant et je sais que j'aurais du te prévenir mais je ne voulais pas te faire de faux espoirs. Je n'étais pas sure que c'était elle. »
J'essuie le sang qui coule du bout de ma manche et étale le liquide sans scrupule. Je m'approche un peu de lui et prend un ton plus calme, pour le rassurer. Il n'avait rien fait de mal ou du moins il était comme moi, pris dans l’incompréhension. Il ne savait pas que Lilas était vivante et moi non plus. Il ne méritait pas d'une engueulade surtout avec sa femme et son enfant juste en dessous.  « Je suis désolé...je n'aurais sûrement jamais du te parler de tout cela. Je crois qu'il vaut mieux que je rentre... »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Vide
MessageSujet: Re: VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death    VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

VOLUME 3 - Tywin - I'm come back from the death

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 3 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.