petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
-32%
Le deal à ne pas rater :
-80€ sur l’aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V9
169.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 (tywin) your contribution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeDim 16 Fév - 18:03

La soirée n'est pas terminée mais je commence littéralement à saturer. Je ne sais pas comment m'en sortir, j'étouffe, entre les gens qui posent des questions indiscrètes sur mon jeu.. sur ma vie privée.. et des gens qui me demandent de danser ou manger ceci avec eux.. c'est tout bonnement infernal. Je souris, je mens à la perfection, j'invite des relations. Elyas et moi.. les gens semblent totalement fascinés par un amour naissant et ne voient pas du tout la supercherie, je paris que si nous étions dans les districts ils comprendraient immédiatement. Tout est tellement moins rose, tout est moins parfait. Ici la poussière, la misère, la saleté.. rien de tout cela n'existe. La capitol est la pire des utopies. On rêve de le visiter.. on sait que logiquement lorsque l'on s'y rend c'est mauvais signe.. mais une fois qu'on est adopté par cet endroit tout change et rien ne semble être parfait comme sur les brochures.. les apparences sont trompeuses et ici elles sont carrément partout.. tout compte, la beauté est primordiale. Je sais que mon physique joue beaucoup en faveur, je sais que si j'ai eu des sponsors ce n'est pas parce que j'étais douée avec une arme.. juste parce que ma chevelure rousse et mes yeux bleus faisaient chavirer certaine personne.. il faut savoir se défendre, il faut savoir être fort.. se battre.. j'ai du caractère, surtout que cela m'a aussi sauvé. Je n'écoute plus tellement le juge qui me parle, je n'ai pas envie de savoir ce qu'il a pensé de mes meurtres, mon impuissance.. Je ne sais pas pourquoi tout le monde pense que c'est un bon souvenir d'avoir du sang qui coule sur les mains, être recouvert de blessures.. de penser qu'on va mourir.. d'avoir envie de vomir rien qu'en voyant le sang couler sur la glaise .. je me souviens encore de cette odeur.. c'était tellement.. je souris malgré moi, je bois encore une nouvelle coupe, je ne saurais compter le nombre que j'ai bu depuis le début mais je sens que l'alcool enivre mon corps et qu'il serait grand temps que je m'arrête. Je vais passer au cocktail sans alcool pour les.. Je ne sais pas combien de temps il me reste avant de m'éclipser de la soirée. Je prétexterais de la fatigue, les gens comprendront, j'expliquerais la situation à Elyas. Je me permet de demande l'heure au gros vieux monsieur passionné par mon parcours et surement mon décolleté. Il ne me reste que 5 minutes. Bien, je m'excuse et je remonte ma robe pour me dépêcher à trouver Elyas. Il parle avec des invités. Je m'excuse à nouveau et je le tire à l'écart, les gens penseront à un besoin urgent de se retrouver.. je sens que cela jase déjà assez du baiser que m'a donné Tywin. " Je m'éclipse de la soirée, tu peux me couvrir, dire que j'avais une migraine ? On se retrouve ce soir ? " Je souris je caresse sa joue et je l'embrasse chastement sur les lèvres, notre rôle après tout. Je préfère ne pas lui dire où je vais, je le protège. Je souris. " Merci .. " Je le mine avec mes lèvres et je me faufile à nouveau dans la salle.. Je me dirige vers le lieux de rendez vous que Tywin m'a donné. Je fais attention mine de rien à ce qu'on ne pense pas à une liaison ou autre. Je salue les gens qui me saluent et je m'extirpe enfin des griffes de la soirée mondaine. Je prend l'air.. il fait frais et nuit.. je n'ai pas de veste, je regrette. Je me sens à l'étroit dans cette robe. Mais j'arrive à descendre les marche, il n'y a presque plus personnes et les gens sont un peu trop festifs.. voir saouls pour me reconnaître.. je sors devant la demeure dans l'entrée. Il est là. Mon coeur s'accélère, cette rencontre me fait peur. Je déglutis.. laissant traîner ma robe. " Désolée pour le léger retard.. j'attend cette contribution.."
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeDim 16 Fév - 19:34


lost in the city of angels
prudence ∞ tywin




 
 
 
J'avais fais appeler une voiture en sortant de la villa, puis me postais aux pieds des escaliers pour profiter un peu du calme de l'extérieur pendant que les plus saouls des invités erraient ci et là. Décadence, quand tu nous tiens. À vrai dire, j'avais pitié de ces gens. Ils ne m'inspiraient même plus de la colère, au point où on en était. Leur stupidité était due à un conditionnement particulier depuis la naissance, alors pourquoi les haïr ? Mon regard les suivait calmement, comme l'on observerait des animaux dans un zoo... et c'était presque ça pour moi. Je me sentais au-dessus d'eux, je me savais au-dessus d'eux. Intellectuellement, tout comme dans mes valeurs et dans mon vécut. Ils n'étaient que les porte-monnaies du Président. À vrai dire, on aurait presque pu faire un reportage et le diffuser dans tout Panem pour souligner le ridicule de la situation.

Alors que je me perdais dans mes réflexions, je sentis une présence à côté de moi et tournais automatiquement la tête pour voir que Prudence m'avait finalement rejoint. Un sourire s'afficha sur mon visage. « Pas de problèmes, on a toute la nuit. Il commence à faire un peu frais, par contre, non... ? » Après m'être relevé du muret sur lequel j'étais assis, je retirais ma veste et la proposais à la jeune femme pour lui permettre de couvrir ses épaules, puis ouvris la marche en direction de la sortie. En passant près d'un duo de jeunes femmes hilares, je levais brièvement le menton dans leur direction pour les indiquer à mon invitée. « Certains aspects du Capitole sont quand même moins impressionnant en vrai, hm ? » J'étouffais un rire, puis ouvris la porte de la voiture pour laisser Prudence s'y installer. Je sentais bien qu'elle était nerveuse, mais qu'allais-je bien pouvoir lui faire de pire que ce qu'elle avait vécu dans l'arène ? Pas grand chose.

Dans le véhicule, je choisis d'éviter de parler pour les quelques minutes de déplacement que nous avions à parcourir, puis on nous débarqua finalement devant mon immeuble. Dans un souci de 'prudence', je lançais un coup d'oeil dans les alentours pour vérifier qu'il n'y avait personne, puis me dérouillais enfin la nuque en relâchant mes épaules. Tout en entrant dans le bâtiment, puis dans l'ascenseur, mes lèvres se décollèrent enfin l'une de l'autre. « Je suis vraiment désolé pour la confusion de tout à l'heure, Prudence. Ne t'en fais pas, je ne vais pas te retenir longtemps. Viens... » Et puis la porte s'ouvrit sur un petit couloir au bout duquel on pénétrait directement dans le salon du duplex que j'avais récemment acheté tout en haut d'un complexe locatif. « Enlève ta robe, chaton, je t'en prie, fais comme chez toi. » Allez, encore quelques détails et on serait sûrs que tout est bon. Je passais rapidement dans mon dressing pour dénicher quelques vêtements appartenant à des... amies qui les avaient oublié ici, puis revins avec un pantalon et une chemise toute simple. Okay, je réfléchissais souvent trop vite pour les autres gens et là j'avoue que j'aurais pu m'y prendre plus doucement, mais j'étais pressé qu'on se débarrasse d'éventuels gêneurs. Je tentais donc de faire passer le message du « y'a ptetre un micro sur ta robe » en tapotant le col de ma chemise, l'autre bras tendu en direction de la rouquine. La pauvre devait vraiment me prendre pour un fou, mais elle ne serait pas la première... de toute manière ce n'était pas totalement faux puis-ce que j'étais un peu paranoïaque, et puis si elle m'avait suivi jusque là, c'est que son instinct lui disait qu'elle pouvait me faire confiance, j'imagine. Or, son instinct avait raison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeMar 18 Fév - 19:10

Je ne sais plus tellement qui je suis. Je ne sais plus. Comment je fais pour comprendre ce que je suis censée faire. Je me sens totalement paumée. J'ai l'impression de ne pas faire ce qu'il faut. Je ne sais pas comment je vais faire pour ne pas me planter. Je pensais avancer correctement dans mon rôle de gagnante mais apparemment je suis encore dans l'erreur. Je me perd moi même. Je n'arrive pas à comprendre ce que l'on attend de moi, à quoi je vais servir.. je crois que je n'ai pas conscience des bouleversements que ma vie va subir.. je sais déjà que je n'aurais plus la même vie, que mes petits boulots dans les ordinateurs ne seront plus, que je ne serais plus la petite rousse qui répare comme personne les ordinateurs du quartier où je vivais. Je ne serais plus du tout la même personne. De toute manière j'ai changé au moment ou le boom du canon annonçant la mort d'Adrian à résonner dans l'arène. J'ai changé lorsque le tube m'a monté jusque dans les cavernes. J'ai changé au moment où j'ai dû dire adieu aux personnes que j'aimais.. et que j'aimerais toujours, j'ai enfin changé.. changé lorsque mon nom a été tiré au sort.. et que j'ai compris que ma vie ne serait plus jamais la même. Je me sens perdue, j'ai l'impression que je suis sortie de mon coeur, l'ombre de moi même. Un sourire façonné de toute pièce. Un mensonge permanent sortant de ma bouche, vais-je supporter cela toute ma vie ? Je ne sais pas et cela m'effraie, j'ai peur de ne plus savoir qui je suis. Comment je fais.. je ne sais pas.. Je vois en Tywin une personne qui pourrait peut-être m'aider.. je ne le cerne pas tout à fait.. mais j'ai envie de découvrir ce qu'il a à me proposer.. ce qu'il veut faire de moi, ce qu'il veut de moi.

Je ne sais pas ce que je suis censée penser de ce rendez vous. Je reste nerveuse et je guette carrément l'heure.. Je ne veux pas rater cette personne. En tout cas je suis un peu en retard. Un vieille homme obsédé par mon décolleté.. je suis presque ravie de le quitter pour me rendre dans le hall d'entrée. Je me rend compte qu'il fait frais maintenant dehors alors que la nuit est tombée maintenant. Je le retrouve rapidement, je suis heureuse d'être libérée. Je m'excuse pour le petit retard. Il me dit que ce n'est pas grave. Je souris timidement et il place gentiment sa veste sur mes épaules, ce que j'apprécie je dois dire, je ne suis pas contre. On prend la sortie de la demeure et je me sens plus légère, comme si ce rôle que je tiens ne m'est plus obligatoire. En sortant on croise un duo de jeunes femmes.. Je souris légèrement mais je ne m'attarde pas sur elle, si je pouvais me faire le plus discrète possible... " Surement.. " Je sais déjà que le baiser qu'il m'a donné pour me faire taire provoquera des questionnements et des rumeurs.. je le sais et heureusement que j'ai prévenu Elyas.. je pense qu'on devra être plus prudents.. tout est tellement compliqué. Je souffle légèrement. Je m'installe dans la voiture et je ne dis rien.. lui non plus d'ailleurs, mais le silence ne me dérange pas. Je regarde la ville qui passe.. sous nos yeux. En tout cas je suis à l'aise, enfin plus ou moins. Je le sens un peu méfiant aussi. On rentre dans son immeuble, il se met enfin à parler.. il s'excuse pour le baiser je crois..en tout cas.. Je souris légèrement. " Pas de soucis.. en tout cas je crois qu'on va en entendre parler. " Je le regarde et à nouveau le suis à l'intérieur de chez lui.. bordel.. c'est digne du Capitol.. chez qui je suis.. j'ai presque l'impression de me tromper. Je regarde tout autour de moi, toujours aussi choquée de voir du luxe comme ça. Puis je me retourne vers lui. Il me dit de retirer ma robe.. Je le regarde, presque choquée.. je ne suis pas ce genre de fille.. et je n'ai jamais.. d'ailleurs eu plus qu'un baiser de la part d'un garçon.. alors.. là je rougis comme .. je ne sais pas quoi.. Je le regarde encore.. il part dans son appartement qui fait le triple de la maison que j'avais dans le 3.. Je reste choquée.. je n'ose pas bouger.. puis il revient vers moi avec des affaires de rechange.. je me rend alors compte que j'ai imaginé un truc improbable.. merde.. Je déglutis.. me sentant totalement bête. Je prend les vêtements.. Il me fait alors un signe bizarre.. Je fronce les sourcils.. et je comprend.. micro sur moi.. je fais non de la tête, mais à mon avis je ne crois pas que je suis censée le savoir. Je fais un signe de tête et je me permet de prendre la direction qu'il a pris et je trouve la salle de bain immense.. Je soupire.. je ne me sens pas tellement à ma place.. Je retire cette robe.. Je respire enfin.. ma poitrine était vraiment comprimée là dedans. Je me regarde en sous-vêtement dans le glace.. Je crois que je devrais m'habiller. J'enfile le jean un peu grand et la chemise aussi. Je la noue en bas avec un noeud. Je plie ma robe sous mon bras avant de me dire qu'elle devrait rester dans la salle de bain. Je la laisse ici. Je sors pour le rejoindre, un peu gênée. " Alors.. je suis là pour quoi.. j'aimerais comprendre.. savoir si je fais bien.. si je ne me suis pas faite embrigadée dans un truc que je ne maîtriserais pas.. je connais ta réputation ici.. et je tiens à dire que je ne suis pas non plus ce genre de filles.. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeDim 23 Fév - 22:46


lost in the city of angels
prudence ∞ tywin




 
 
 
J'étais conscient d'être assez dur à suivre jusqu'à présent, mais ça n'avait visiblement pas fait reculer Prudence qui venait maintenant de partir dans la salle de bain pour se changer. Bon, eh bien j'étais plutôt soulagé de ne pas avoir abusé de l'alcool à la soirée, parce que dieu sait que j'aurais sans doute oublié mon rendez-vous avec la jeune Vainqueur si je n'étais pas resté du bon côté de la balance de la sobriété. Néanmoins, c'était important. La discussion qu'on allait avoir, tous les deux. Je l'avais senti dès la seconde où la jeune fille m'avait accordé le bénéfice du doute, alors-même que nous nous tenions sur la terrasse de la résidence Snow. « On va lancer des rumeurs, mais je crois que tu as des choses à m'apprendre.. » Des choses à lui apprendre... je n'avais pas besoin de faire ça, dans le fond. Je n'avais pas de raison valable, non plus, si ce n'est qu'Elyas avait choisi de lui accorder son soutien et que je me fiais au jugement du blondinet. Depuis le départ de Noa, j'avais de plus en plus d'affection pour ce garçon et même si nous n'étions pas les meilleurs amis du monde, je gardais d'autant plus un oeil sur lui, histoire de pouvoir intervenir en cas de besoin, même si ça ne servait pas à grand chose, puis-ce qu'il vivait loin du Capitole la plupart du temps. Il y a des phénomènes qui ne s'expliquent pas, que voulez-vous.

Je m'étais installé sur un fauteuil du salon lorsque la porte du fond s'ouvrit pour laisser entrer Prudence dans la pièce. À présent que je nous savais plus ou moins à l'abri de toute surveillance, les traits de mon visage s'étaient détendus, mais je restais parfaitement redressé sur mon siège et ne laissais transparaître aucun laisser-aller dans le porté de mes épaules ou de ma tête. Sappho avait passé tellement de temps à m'incruster dans le cerveau le moindre détail concernant la tenue générale et l'usage de mon corps que j'aurais entendu sa voix me rappeler à l'ordre immédiatement si je m'affalais sur place, devant mon invitée si importante. J'étais originaire de District, ça oui, mais je restais malgré tout un habitant du Capitole aux yeux de 99,5% de la population de Panem, ce qui n'était pas totalement faux, remarquez...

La remarque de Prudence me fit hausser un sourcil, puis j'étouffais un petit rire en l'invitant à venir s'asseoir près de moi. « Tu ne crois pas que c'est un peu tard pour t'inquiéter de ça ? T'es déjà dans quelque chose que tu ne maîtrise pas depuis longtemps, de toute manière. On l'est tous un petit peu. » C'est vrai, quoi. Si je voulais la déshabiller et la prendre contre un mur, ce serait déjà en train d'arriver. Je n'aurais pas pris la peine d'attendre qu'elle aille se changer pour ça. Enfin bref. « Pour reprendre tes mot de tout à l'heure, quand tu me disais que 'tu croyais que j'avais des choses à t'apprendre', je peux te répondre tout de suite que c'est effectivement le cas... » je posais mes mains sur mes genoux et mon regard sur le sien. « Je sais que tout ça va trop vite pour toi, les jeux, le Capitole, les pertes... mais on est tous passé par ce cap. Le premier conseil vraiment utile que je puisse te donner face à cette situation, c'est que tu devrais commencer à te poser les bonnes questions avant d'être surprise. Maintenant. » Ce n'est qu'un enfant, Tywin, ne pousse pas. Mais non. C'est faux. Vingt-trois autres "enfants" étaient morts dans cette arène, dont les deux du premier district, et sa victoire, à la rouquine du trois, ne tenait pas du hasard. Je ne pus m'empêcher de soupirer, car j'étais partagé entre cette envie d'aller lui faire un câlin ou de garder une certaine retenue parce que la conversation était sérieuse et que je me devais de rester objectif. « Il doit y'avoir suffisamment de choses que tu comprends pas depuis les hunger games... n'est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeMer 26 Fév - 22:06

Je ne sais pas ce qu'il m'inspire. Je ne sais plus du tout où j'en suis.. il me perturbe.. à la fois parce qu'il est beau garçon, que ses lèvres m'ont embrassé et que j'aurais sérieusement aimé qu'un garçon qui m'aime les touchent avant qu'on les souille de partout pour les rumeurs.. Pour se protéger.. Entre Elyas et lui.. Je me sens comme un pantin.. et je ne sais pas ce que je dois faire. C'est dingue.. j'étais bien dans mon district il y a 6 mois et je me retrouve à avoir gagner des jeux que je pensais perdus d'avantage. Je ne sais plus où j'en suis et cette soirée commence à me bouleverser.. alors on écoute tout le monde..? Je pensais qu'il n'y avait que moi ou Elyas parce qu'Elyas a eu des soucis avec sa famille et moi et bien parce que je suis nouvelle dans le milieu et qu'il faut me sonder.. je ne sais jamais ce que je dis dire.. quand je dois le dire.. et parfois jouer la comédie c'est pesant et éreintant.. je m'en peux déjà plus, est ce que je suis bel et bien faite pour cela? Mentir, s’inventer une vie.. Et ça jusqu'à la fin ? Comment sommes nous censés faire ?

Je me rends compte que je ne connais strictement rien.. sur Tywin.. presque rien.. que ce que l'on apprend en regardant la télé.. mais sinon ? Non, je ne sais strictement rien.. tout est compromis j'imagine.. est-il ce qu'il prétend être ? Je ne sais pas et c'est surement un peu trop tard que je m'en inquiète.. je me sens stupide.. mais je ne veux pas être l'une de ses filles qu'il ajoutera à son tableau de chasse.. même si dans le fond, je ne pense pas que ce soit vraiment la cause de mon arrivé à son appartement. J'espère que notre escapade sera passée inaperçue.. j'ai fait croire que je rentrais à cause d'une migraine.. j'ai dis la vérité à Elyas.. je le retrouverais peut-être plus tard chez lui.. je verrais ce qui se passera.. je ne sais pas encore pourquoi il m'a fait venir. Je finis par aller me changer avec des vêtements venu d'où je ne sais pas où. J'ai l'impression d'être comme celle qu'il ramène.. Combien en ramène-t-il au juste ? Je connais un peu.. mais je ne sais pas si c'est acceptable de faire cela. Je reviens laissant la robe dans la salle de bain.. puisqu'elle est soupçonnée de contenir un micro.. on n'est jamais trop prudent. Je tente de faire comprendre que je ne veux pas être un pion pour lui.. que je refuse certaine chose mais apparemment je me ridiculise.. mais au moins les choses sont claires.. J'inspire, gardant un semblant de fierté. Je le fixe de manière un peu hautaine pour paraître un peu plus sûre de moi.. ce n'est pourtant pas du tout le cas à ce moment là. Je le vois plonger son regard dans le miens et j'arrive à le défier je crois.. même s'il pourrait me les faire baisser rapidement je crois.. Il reste un personnage puissant.. ou influent et je ne sais même pas sur quel pied il danse. Je déglutis. Il a bien un truc à m'apprendre.. parfait. Mais alors quelles genres de questions je dois me poser ? Je ne sais même pas.. et je ne suis pas sûre d'en avoir.. " Tu veux dire quoi par question ? Je sais déjà sur qui je peux compter et à qui je dois me méfier. Et grâce à toi ce soir j'ai appris un tas de choses.. " J'ai peur des micros dans son appartement.. Je m'installe alors à coté de lui. " sommes nous écoutés ? " je demande en minant presque mes mots pour ne pas être entendu.. Comment peut-on être sûre après tout ? " Assez oui.. et je crois que tu as devenu lesquels tout à l'heure lorsque tu m'as embrassé.. " je parles des écoutes.. maintenant je n'ose plus parler.. doit-on jouer un jeu.. dans la subtilité pour ne pas se faire prendre.. doit-on jouer des amants aussi ? Devrais-je passer ma vie à faire cela ? Je m'approche hésitant de son oreille.. " tu attends quoi de moi.. " parce que c'est ça la véritable question.. celle qui me travail depuis tout à l'heure.. Tywin m'intrigue.. me séduit mais j'ai peur.. cette peur de ne pas savoir vers quoi je m'engage avec lui. J'ai besoin de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeSam 1 Mar - 9:15


lost in the city of angels
prudence ∞ tywin




 
 
 
" Tu veux dire quoi par question ? Je sais déjà sur qui je peux compter et à qui je dois me méfier. Et grâce à toi ce soir j'ai appris un tas de choses.. " L'expression supérieure sur le visage de Prudence me donnais l'impression d'avoir affaire à une sorte d'animal sauvage qui n'avait plus d'autre échappatoire que celle de se dresser face à son potentiel agresseur pour tenter de l'intimider. Ce que cela me faisait ? Eh bien... je vous laisserais en juger par vous-même. En tout cas, sa réaction me poussa à tourner les yeux dans sa direction une nouvelle fois pour afficher un sourire à double sens pendant que je lui répondais. « Oh, vraiment ? » Puis elle vint s'asseoir à mes côtés pour enfin me parler sur un ton qui me rassura sur le fait qu'on était sur la même longueur d'ondes concernant la situation. Je gardais mon air léger. « Non, pas ici, à moins qu'ils t'aient mieux caché celui que tu portais peut-être, ce dont je doute. » J'étouffais un rire, puis me tournais vers elle, sur le côté. 'Mieux caché sur ses sous-vêtements'... quoi que je ne pense pas que la jeune femme avait les outils nécessaires pour faire le lien entre mes paroles et mes sous-entendus.

La phrase suivante qu'elle m'adressa me fit légèrement opiner de la tête d'un air plutôt satisfait, car je sentais qu'on arrivait peu à peu à quelque chose, mais le problème ici et maintenant était que j'avais passé une soirée un peu trop plate à mon goût et qu'avec les quelques verres d'alcool dans mon sang, ce besoin irrémédiable de m'amuser autant que je le pouvais de la situation, parce que j'en avais la possibilité, me démangeais purement et simplement. Oh, et la voila à côté de mon oreille... prudence, Prudence. J'ai vraiment envie de t'aider, mais t'es tellement mignonne avec ton innocence de jeune vainqueur curieuse que je pourrais faire n'importe quoi de toi maintenant qu'on se trouve sur mon terrain. Il fallait juste que je reste cohérent pour ne pas perdre entièrement sa confiance tout de suite. « J'attends... » Je tournais doucement le visage face au sien et le penchais légèrement sur le côté en allongeant mon bras sur le dossier, juste derrière ses épaules. Ma voix avait baissé d'un ton, mon sourire s'était légèrement tari. Je la fixais droit sur les pupilles au point qu'à cette distance là, il était en mon pouvoir de distinguer les détails dans ses iris électriques. « Que tu prennes une décision. » Léger silence, les mots s'échappaient désormais de mes lèvres dans un souffle. « Tu n'es plus considérée comme une enfant à partir de maintenant. Mais tu dois l'avoir senti... » Je m'approchais un tout petit peu plus, cillant une seule fois des paupières. « La manière dont on te regarde. » Puis décalais légèrement mon bras sur le dossier pour venir lui effleurer l'arrière de l'oreilles en lui remettant une mèche en place. « Dont les gens te touchent ou voudraient te toucher. » Je souris doucement, mais il n'y avait plus aucune once de joie dans ce contact, ceci malgré le fait que je restais tout aussi charmeur et suave que depuis le début de l'échange. « La nouvelle fleur flamboyante mais si fragile de Panem, fruit encore défendu et protégé par les lois sacrées de la fin des Hunger Games. How does that sound like ? » J'étouffais un nouveau petit rire, puis reculais enfin mon visage à une distance acceptable pour me rasseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeMar 11 Mar - 18:56

Je me méfie. Je ne peux pas être vraiment la fille la plus confiante du monde après ce qui m'est arrivé et ce qui m'arrive encore. Je suis totalement paumée. Je ne sais pas du tout ce que je suis censée faire. Je suis de quel coté moi au juste ? Je ne sais plus, je pensais que j'étais contre ce gouvernement, seulement comment je suis censée agir maintenant que j'ai vu de quoi ils étaient capables. J'ai peur oh et ce n'est vraiment, vraiment, vraiment pas pour moi, mais surtout pour ma famille. Je sais ce qu'ils ont fait à la soeur de Elyas et je ne veux pas que ma famille subisse la même chose. Tywin souffle le chaud et le froid alors forcément je reste sur mes gardes, il faut que je sache quoi dire, quoi penser. Ici peut-être que mon futur va changer. Tout va être décisif. Je soupire. J'ai l'impression qu'il se prend pour le grand manitou. Ok il en sait surement plus que moi mais qu'est ce que je suis censée en penser ? Que je suis stupide alors C'est assez méchant. " Vraiment oui. " Pas question d'avouer que je tente de lui faire confiance. Il m'a aidé tout à l'heure mais qui me dit qu'il ne cherche pas à me piéger. " J'ai compris qu'il fallait se méfier de tout le monde. " Là c'est un peu pour lui dire que je n'ai pas confiance à 100%; je crois qu'il n'y a rien de plus normal. Je ne connais rien de lui hormis ce que l'on raconte depuis que je suis arrivée ici. Je préfère aussi savoir si nous sommes écoutés. Il me confirme que non et je déstresse immédiatement. Bien, alors tout va bien.

Son air m'agace. J'ai l'impression qu'il est dans la séduction, pour m'apatter, mais je ne suis pas intéressée et je ne pense pas le devenir un jour, c'est un homme légèrement trop vieux pour moi. Et puis je n'ai pas vraiment la tête à tomber amoureuse ou à tomber sous le charme d'un garçon. Avant cette vie cela n'était arrivé que trop peu de de fois, maintenant je crains que l'amour me soit presque impossible. Je ne peux pas risquer de faire souffrir un personne par mes actes, si je choisis de faire ce qu'on attend de moi. Moi je veux juste protéger ma famille, je n'ai rien demandé, je voudrais être morte je préférerais que ce soit mon frère qui soit en face de lui. Même si je suppose que Tywin n'aurait pas osé l'embrasser. Je déglutis. Il veut des réponses. Qu'est ce qu'il veut que je lui dise? Je frémis. J'ai une légère boule au ventre, une nausée désagréable. Je bloque. Je le fixe incapable de réfléchir. J'ai l'image d'Elyas me revenir dans un sale état.. la peur que j'ai eu. Ce qu'il m'a raconté sur sa soeur et la vision montre mes parents. J'imagine bien entendu tout cela.. mais cela me suffit pour paniquer. Je ne sais pas si je suis prête. A devenir ce qu'il est en train de me décrire. Une femme fatale, une femme désirée, convoitée. Je n'apprécie pas le contact qu'il a avec moi, remettant mes cheveux derrière mon oreille. J'ai envie de vomir. Je sens l'odeur du sang chaud, comme lorsque j'ai poignardé cette fille.. je sens la glaise. Je panique, une acouphène résonne dans ma tête. Je déglutis avec difficulté. Je sens des larmes couler sur mon visage lorsqu'il s'écarte. J'ai presque l'intention d'être violée. Qu'il viole ce que je suis .. et ce que je ne suis plus.. qui je suis Tout est perturbé. Je tremble de partout. J'explose.. je n'ai pas eu le droit de le faire, jamais. Je me lève, j'étais prête à partir, mais pour aller où ? Alors je prend la première chose que je trouve, un vase avec des fleurs blanches devant. Il explose contre le mur.. puis au sol. Casser.. c'est plaisant.. mais je ne trouve rien à exploser, ce manque me fait me recroqueviller sur moi même. Je agenouille.. serrant les poids, j'ai mal.. je contact une coupure, cette sensation de sang chaud, mon coeur palpite. Je veux pleurer. je veux hurler, je serre ma main et je vois le sang couler. Je ne m'occupe plus de Tywin. Je le déteste de me dire ça. Je me lève vivement et j'ouvre la baie vitrée pour aller respirer.. je met du sang partout.. je me retourne vers Tywin, un appel à l'aide du regard. Je veux arrêter tout ça.. je ferais ce qu'il veut.. mais qu'il m'aide. " S'il te plait.. " je souffle avant de perdre connaissance je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeMer 12 Mar - 15:20


lost in the city of angels
prudence ∞ tywin




 
 
 
Je la cherchais. Sous-entendus et provocations indirectes étaient au rendez-vous depuis le début de la soirée, dans chacun de mes gestes et chacune de mes paroles prononcées à l'égard de Prudence. Dire les choses clairement quand je ne connaissais pas quelqu'un n'avait jamais été mon fort et ce n'est pas aujourd'hui que j'allais commencer à jouer la carte de la franchise. Ca m'étonnait presque que la jeune femme ait supporté mon attitude jusqu'à présent, d'ailleurs... mais ses réponses à ce que je lui disais me rassuraient tout de même sur le fait qu'elle arrivait à faire le tri dans mes phrases. Bien, c'était le but.

Alors que je me rasseyais finalement sur le canapé en attendant une réaction quelconque chez la vainqueure, ce qu'elle m'offrit à voir fut la première chose qui m'arracha une autre expression que ce petit air supérieur qui me collait à la peau depuis le début de la soirée. Soudainement attentif, je me redressais sur mon siège en écarquillant les yeux lorsque le vase s'écrasa contre le mur avant même que j'aie le temps de dire quoi que ce soit. Je m'en fichais ouvertement de cet objet de décoration, que ce soit clair, mais c'est surtout que jusqu'à présent, Prudence s'était toujours montrée très calme et légèrement effacée, alors oui, son pétage de câble me surprenait, quand bien même j'avais tout fait pour l'amener à exploser de la sorte. Je bondis littéralement sur mes jambes alors qu'elle se recroquevillait sur elle-même, m'approchant ensuite pour vérifier que tout allait bien, mais elle s'éloignait déjà en mettant du sang partout, ce qui me confirma qu'elle s'était salement blessée. J'aurais pu me sentir coupable de tout ça, de ce que je lui avais dis et de ce que j'avais fais, mais ce n'était pas le cas. À vrai dire, il y avait surtout du soulagement en moi, car la jeune femme avait enfin laissé un peu sortir ce qu'elle gardait à l'intérieur. Ca me rappelait ma propre situation, y'a longtemps. Combien de temps avais-je tenu avant que mes nerfs lâchent d'eux-mêmes ? Deux semaines, un truc comme ça ? C'est le fait d'être seul face aux responsabilités et la peur qui avaient eu raison de mon self-control. La peur. Cette même peur que je retrouvais à présent dans les yeux de la demoiselle qui venait de se tourner vers moi pour prononcer quelques mots que j'entendis à peine avant de la voir tourner de l'oeil. Sur le coup, j'eus tout juste le temps d'accourir pour l'attraper avant qu'elle ne tombe par terre. Il fallait que je m'occupe de cette blessure avant toute chose.

* * *

Trois quart d'heures plus tard, j'ouvris la porte de la chambre d'ami où j'avais installé Prudence après sa perte de connaissance et déposais un verre d'eau sur le meuble à côté du lit, puis entrepris de changer son pansement. C'était génial. Absolument génial. J'accueillais la grande gagnante des Hunger Games chez moi et elle allait ressortir avec une merveilleuse coupure à l'avant-bras... ses préparateurs allaient adorer.

Soupir.

Je tournais la tête un instant, puis l'observais dans son sommeil agité. Vivante. Dans cette position, elle me faisait penser à Glamoria. Cette fille qui lui ressemblait trait pour trait et nous avait donné l'espoir qu'elle allait gagner, il y a deux ans. Trois tributs... il restait trop tributs et elle avait succombé. Autant l'autre gamin du Un, j'en n'avais rien à cirer, c'était un petit qui avait fait honte a district de toute manière, mais elle, elle, on aurait pu la ramener en vie. Pourtant, son âme reposait aujourd'hui en paix dans un cimetière loin d'ici.

Je tournais finalement le dos à Prudence, me mettant face à la fenêtre, puis me mis à fixer une lumière à l'extérieur en rentrant les épaules, laissant ensuite lentement glisser mes doigts dans mes cheveux jusqu'à les agripper comme si je voulais me les arracher. Les larmes coulèrent le long de mes joues, mais aucun sanglot ne m'échappa. J'en avais marre d'échouer. J'en avais marre que tout le monde meurt, que tout le monde souffre. J'en avais marre des Hunger Games, marre du Président, du disctrict treize, des rebelles. Marre de tout, marre de tous. Et l'an prochain, ça allait recommencer. Comment se faisait-il que je n'avais pas encore sombré dans la folie comme Jaime, à ce rythme-là ?

En sentant du mouvement derrière-moi, je tournais brièvement la tête. « Tu vas mieux? (...) Ecoute... il faut que tu partes dès que tu le pourras avec ta famille, Prudence. Contacte le treize, prends tes affaires, ne reste pas ici. Casse-toi avant qu'ils commencent t'utiliser comme ils le font avec nous tous. Je peux t'aider à te faire une réputation qui te tiendra à l'abri aux yeux Capitole comme j'l'ai fais pour Noa Wayne, mais tu mérites pas ça... » Je ramenais ma tête entre mes épaules et serrais la mâchoire ainsi qu'un poing. « Être vendu à des gens pour son corps à chaque moisson, personne mérite ça. Pourtant c'est ce qui va se passer si tu reste ici. Sans compter que tu vas être mentor d'adolescents qui vont mourir devant tes yeux d'année en année, c'est chouette, hein ? » Je me redressais aussitôt et reniflais le plus discrètement possible pour ravaler mes larmes, avant de marmonner un 'bois ton verre d'eau, chaton'.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeVen 21 Mar - 22:31

Je déteste cette impression. Vous savez celle où vous savez totalement l'impression que tout s'écroule. Tout est juste impossible à surmonter. La douleur est telle qu'elle s'empare de vous. Vous n'êtes plus vraiment vous-même. Vous devez une nouvelle personne. Peut-on se poser la question du qui sommes nous ? Oui, mais plus tard.. lorsque l'on comprend pourquoi on a agit comme ça. Vous pétez d'abord un câble. Sévèrement. Vous voulez que tout ce qui se trouve à proximité de vous souffre, se brise comme vous l'êtes enfaîte. Tu es brisée Prudence ? Tu es quoi ? Mérites-tu cette place ? Une petite chose insignifiante.. méprisante. Prudence ? oui c'est moi et je deviens totalement cinglée. J'ai envie de hurler. Je crois que c'est exactement ce que je viens de faire. Je veux m'énerver.. exploser, HURLER BORDEL ! Je n'en peux plus. Ce vase mérite pas d'exister dans un tel monde, la beauté ne devrait plus exister, il n'y en a plus beaucoup en ce moment.. plus du tout ici.. le Capitol. Je suis juste un pion.. loin d'être d'une beauté que les gens jugent spirituelle.. juste.. ce monde est superficiel.. je ne veux pas devenir tout ça.. je ne sais plus quoi faire.. je suis morte de peur, je ne sais pas à qui je peux faire confiance, je ne pourrais pas sourire encore longtemps.. tenir. Ma vie me quitte petit à petit. Je ne supporte plus. Je voudrais être celle d'avant.. sans être passée par la case jeux.. j'imagine encore Adrian.. il ne reviendra pas pourtant son odeur me hante, pourtant j'ai l'impression qu'il m'appelle dès que je dors.. qu'il va franchir la porte.. mais je sais qu'il ne reviendra jamais. Ils l'ont tué et je serais la prochaine personne à mourir. Je dois protéger mes frères et soeurs, mes parents.. ils sont tout ce qui me restent.. si je dois rester ici.. inventer une vie avec Elyas, alors c'est ce que je ferais. Pas question qu'ils prennent la responsabilité de mes actes.. alors pas question que je fasse quoique se soit les mettant en danger. Je ne supporte déjà pas cette vie. Sans lui.. avec eux. Ma colère me fait totalement perdre pied. J'explose. La vase explosé m'entaille la main.. l'impression de sang chaud me rappelle cette tribut que j'ai poignardé de sang froid alors qu'elle me faisait confiance. Qui suis-je pour avoir fait ça ? J'ai besoin d'air.. j'ouvre la baie vitrée.. pourquoi je ne me suis pas jetée par dessus la balustrade ? il y a plusieurs étages.. je me serais écrasée lourdement.. et j'aurais été libre. Le suicide est presque impossible ici.. on ne meurt plus.. on est presque capable de nous ressusciter dans ce monde. Ma conscience s'absente. J'ai perdu connaissance. Pour combien de temps je ne sais plus.. pas.. qui je suis ?

Je ne sais pas combien de temps mon esprit s'est déconnecté. J'ouvre doucement les yeux, comme si j'étais la belle au bois dormant et que ma conscience vient d'être embrassée. Je me souviens maintenant où je suis.. regrettant de ne pas trouver les bras réconfortant d'Elyas. Je veux le voir.. je n'aurais pas dû partir. Je me redresse doucement sur mes coudes, j'ai l'impression d'avoir pris des coups de partout, mon corps est lourd. Il a lâché prise. Mon poignet est témoigné, pourquoi une veine n'a-t-elle pas été touchée ? Je me viderais de mon sang à l'heure qu'il est. Tywin se retourne. " ça ira " Je ne répond que ça, il enchaîne. Pour qui il se prend ? Je sais parfaitement ce que je dois faire. Le Capitol me veut en ville. On me fait de nombreuses propositions. Du mannequinat pour le moment.. mais ce n'est rien de méchant plus mes mois de mentoring. Si je fais ça, je serais acceptée au Capitol et on ne pourra rien faire à ma famille. Je ne supporte plus l'idée de rentrer au 3. Trop douloureux. Je ne veux pas revoir les vestiges d'une vie qui n'existe plus. Je le laisse finir. Pas question d'être comme ce Noa. D'être lâche. " Mais de quoi tu parles, pour qui tu te prends ? " Je soupire. " Pas question que je parte. On s'en prendra à ma famille. Je ne veux pas être une lâche. Qu'est ce que je ferais là bas ? Tu crois que je pourrais venger la mort d'Adrian ? Pas question ! Je préfère être une pute plutôt que d'abandonner. Je ne laisserais pas. Je les protégerais. Je ramènerais le maximum de tribut. Je ne partirais pas. J'ai une réputation qui débute. On ne me prostituera pas. " Je me lève légèrement. Je commence à comprendre un truc. " ils te prostituent ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeSam 22 Mar - 17:53


lost in the city of angels
prudence ∞ tywin




 
 
 
Pour qui je me prends ? Bonne question. J'écoutais Prudence réagir à ce que je venais de lui dire en la regardant dans les yeux sans vraiment la voir et effectivement, il semblerait que si je m'étais tu, c'aurait été du pareil au même. Je sentais la rage dans chacun de ses mots et elle y mettait tellement de conviction qu'au final, je pense qu'elle était parvenue à se convaincre toute seule de ce qu'elle avançait. Pour un peu, ma vision fataliste des choses aurait pu être remise en question, tant mon interlocutrice y croyait. Ca me rappelait quelqu'un. Un garçon qui avait existé par le passé, comme beaucoup d'autres avant lui, sans doute. Un garçon avec des ambitions et confiant vis-à-vis de la route qu'il devait emprunter pour arriver à ses buts, un garçon persuadé qu'on pouvait accomplir n'importe quoi avec suffisamment de volonté. Oh, il était toujours là, quelque part en moi, mais il s'était à présent recroquevillé en position foetale dans un coin de ma tête. Pas question d'essayer de lui adresser la parole... il se mettait systématiquement à hurler de haine et se bouchait irrémédiablement les oreilles en fermant les yeux pour qu'on lui fiche la paix lorsque quelqu'un essayait de l'atteindre. Fort heureusement, j'intervenais toujours à temps pour le défendre en affichant un sourire blanc et une posture corporelle parfaitement maîtrisée afin d'éloigner les menaces. Personne ne devait toucher à ce gamin. Même si j'étais intervenu trop tard pour le mettre moi-même à l'abri au fond de mon esprit avant que les gens du Capitole l'écorchent à vif, je ne voulais pas qu'il meurt. Il agonisait et me suppliait parfois de le laisser crever, mais je ne voulais pas, parce que si lui disparaissait en emportant mes souvenirs dans la tombe... alors moi, je devenais quoi ? J'avais besoin de sa colère et de sa douleur pour continuer à rejeter le président en me rappelant ce qu'il avait fait. À moi, aux autres, à tout le monde. J'avais besoin de ce puits de souffrance sans fond pour rester en état d'alerte afin que lorsque le jour de la vengeance sonnerait, je n'aie même pas à hésiter avant d'égorger la personne qui se retrouverait face à moi. J'avais promis de rendre grâce à chaque tribut auquel j'avais un jour adressé la parole en soutirant une vie pour compenser son sacrifice... et dieu sait que j'allais le faire lorsque l'occasion se présenterait à moi.

La question de Prudence me fit cligner des yeux, mais mon regard ne fuya pas le sien pour autant. « J'ai commencé à seize ans, un peu après ma tournée de vainqueur. » Des années de bons et loyaux services en échange de la protection de mes chers proches. Mes propres paroles raisonnèrent dans ma poitrine et j'entendis l'enfant qui s'y terrait commencer à sangloter en repensant à cette femme pervertie jusqu'au bout des ongles qui avait fait office de première fois, pour lui comme pour moi. Ce n'était pas une bonne expérience, j'avais été parfaitement terrorisé face à ce corps dénudé qui avait des attentes dont je ne connaissais rien du tout. Dans un mouvement légèrement nerveux, ma main droite vint se poser au niveau de mon coeur pour apaiser les larmes intérieures et je pris une légère inspiration pour rester calme. Contrôle de soi avant tout. Maîtriser ses émotions, ne rien laisser transparaître. Mes yeux lâchèrent enfin ceux de Prudence pour venir se poser sur la fenêtre. « Je... » Ca ne servirait à rien, comment pourrait-elle comprendre ce qu'il m'avait fallut dix ans à assimiler ? Je ne l'aidais pas en lui racontant tout ça, il n'y avait que l'expérience qui pouvait nous faire tirer des leçons de vie. « Je comprendrais ta décision, quoi que tu choisisses de faire, Prudence. Et je respecterais ça. » Après tout, qu'elle reste ou qu'elle parte, c'était à elle de peser le pour et le contre en connaissance de cause. Il y avait des avantages et des inconvénients dans les deux cas. Personnellement, avec le recul, mon seul regret à moi avait été de ne pas m'être suicidé immédiatement après ma victoire pour éviter cet amoncèlement de souffrance que j'avais créé dans ma famille en m'éloignant d'eux... mais il ne s'agissait pas que de ma personne, aujourd'hui. On n'étais pas là pour moi. Je n'avais pas perdu mon frère dans l'arène. « Laisse-moi juste t'épauler si tu restes dans cette ville, s'il te plaît. J'y tiens, vraiment. » C'est tout ce qui me restait, non ? Essayer d'aider les autres et tisser des liens avec ceux qui ne risquaient pas de mourir du jour au lendemain dans une arène. Et j'aurais l'impression que Glamoria était encore parmi nous, comme ça. Même si c'était faux. Elle s'était faite dépecer. Et les autres avant elle aussi. Et Lilas aussi. Et bientôt, ce serait notre tour. Oh Prudence, ma chère Prudence, crois moi, on t'enlèveras tout ce que tu possèdes encore aujourd'hui, que tu le veuilles ou non. Tes certitudes, ta dignité et tes liens à ta famille, tout ce qui fait que tu te sens être « toi-même ». Et un jour tu te réveilleras en essayant de te rappeler ce qui te reste, mais il n'y aura plus que de la colère et de la douleur pour te lever de ton lit.


Dernière édition par Tywin I. Nasuada le Ven 4 Avr - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeVen 4 Avr - 17:57

J'aimerais partir loin. Qui ne voudrait pas le faire ? C'est une envie que tout le monde partage. J'aimerais quitter ce pays.. mais on ne sait rien, on ne sait pas ce qui se passe en Europe.. on n'a pas la moindre idée. On ne sait pas si les gens savent ce que nous endurons, on ne sait rien. J'aimerais tellement partir. J'aimerais fuir loin, seule, ne plus avoir de sentiments, vivre une vie tranquillement sans que personne ne puisse me surveiller, m'imposer une vie. Je ne sais pas pourquoi mais c'est comme ça. Je ne supporte pas d'être toujours au centre de l'attention, plus.. déjà.. j'aimerais être libre, hors je sais que ma vie ne le sera jamais. Il faut sacrifier trop de choses pour envisager une vie meilleure. Je ne veux pas que des gens meurent sans avoir rien demandé, juste parce qu'on désire une meilleure vie, ce n'est juste pas possible. Je ne peux pas l'accepter. On doit tout garder à l'intérieur et jouer la contre nature. Sourire quand on voudrait hurler.. hurler quand il faudrait sourire. Ce soir j'ai totalement perdu pied. Je m'en veux, je crois que j'aurais dû rester à cette soirée. Elle était en mon honneur et je me retrouve dans les appartements d'un homme que je ne connais que trop peu. Je suis effrayée. J'ai peur et j'aimerais vraiment que tout ne se soit pas passé. Je reprend durement conscience. La réalité est frappante, surtout lorsque je l'entend. Il me faut quelques secondes pour décider de l'asseoir sur le lit doucement. Je vois ma main bandée. Une nausée me prend lorsque je me souviens de la sensation que j'ai eu.. celle qui a déclenché mon malaise. Encore une fois les mots sortent vite mais je ne nie pas que je les pense catégorique. Je ne veux pas repartir, je ne peux pas. Ils s'en prendrait à mes proches.. Je pense en premier à ma famille nous avons déjà suffisamment souffert de l'autorité du gouvernement. Puis Elyas.. notre couverture est faite pour le protéger alors forcément, je ne peux pas le laisser, il en mourrait peut-être. Il a déjà été accusé, on le surveille comme on le fait avec moi. Je ne peux pas et je ne le ferais pas. Je ne pourrais pas vivre de cette manière, avec la culpabilité. On doit rester, on ne me forcera pas à perdre ma virginité avec des hommes que je ne connais pas et qui veulent juste mon corps et ma renommé. Oh que non.. mais c'est alors que je comprend. S'il en parle c'est qu'il connait une personne dans cette situation. Je déglutis, je me rend compte que j'ai peut-être été dur. Je lui pose la question. Je crois que c'est intime mais j'ose et j'ai besoin de savoir jusqu'où ils sont capable d'aller. Il faut que je me prenne cette claque, peut-être que je réagirais. Sa réponse me glace le sang. Je ne détourne pas le regard. Mais il était plus jeune que moi lorsqu'il a commencé, comment a-t-il faut pour accepter ce genre de pratique. Je croyais que cela était aboli.. je me suis lourdement trompée. Mon coeur bat fort, j'ai trop d'information en une soirée. Je vais vomir. Je me retiens.. Je serre les dents.. la bile n'est pas loin dans ma gorge. Pourtant je ne peux pas partir, est-ce que je serais prête à me sacrifier autant ? Je n'en ai pas la moindre idée. On ne m'a encore rien proposé et j'espère que cela ne sera jamais le cas. " Merci.. " J'ai besoin qu'il respecte mes choix, je ne veux pas me faire un ennemi, je ne peux pas me le permettre. Je ne le quitte pas des yeux.. je suis perdue. Entre les sentiments contradictoires.. ce que je pense de lui.. et ce qu'il veut faire pour moi. " Fais ce que tu veux.. je crois que j'ai besoin d'aide. Je " qu'est ce que tu attends de moi ? " Je déglutis. Je me rapproche de lui.. mon coeur bat fort. et là.. à force d'être avec lui.. qu'il veuille prendre soin de moi.. me rappelant le baiser de tout à l'heure.. c'est sans comprendre moi même pourquoi je fais ça.. je pose mes lèvres sur les siennes..
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeSam 5 Avr - 11:39


lost in the city of angels
prudence ∞ tywin




 
 
 
Cette entrevue était épuisante, sans doute plus pour Prudence que pour moi, c’est vrai… mais même de mon côté, je me sentais clairement arriver au bout de ce que mes nerfs pouvaient supporter en matière de rappels sur la cruauté de ce monde. J’étais un défaitiste, d’accord ? Un gars qui survivait tant bien que mal en se terrant dans un rôle de petit rigolo afin de trouver un peu de plaisir dans la vie, mais pas un guerrier, ni un homme porteur d’espoir. Ce n’était pas mon rôle et je me savais beaucoup trop sensible, trop démoli de l’intérieur pour me révolter de par moi-même. Néanmoins… mon interlocutrice était différente, elle. Je la sentais bouillir de l’intérieur malgré la peur. Le feu ardent qu’elle dégageait entrait en contraste parfait avec les eaux sombres et stagnantes de mon âme, or, même si je ne voulais pas me l’avouer à moi-même, cette lumière qui provenait d’elle m’aveuglait et m’obligeait à détourner la tête, car je m’étais trop replié dans mon obscurité pour supporter cette vision flamboyante qui s’offrait à moi. Un rebelle fataliste et ayant perdu l’espoir était-il vraiment un rebelle ? Bonne question. " Merci.. " J’esquissais un petit sourire à son attention. " Fais ce que tu veux.. je crois que j'ai besoin d'aide. Je… qu'est ce que tu attends de moi ? " Sa question me fit écarquiller légèrement les yeux. « Rien du tout, je… » Et alors, ce fut à son tour de me surprendre. Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’elle ait un mouvement de rapprochement envers moi et encore moins à ce qu’une ‘chose’ pareille se produise de sa part, si bien que j’eus un premier réflexe défensif de recul, avant de la laisser tout de même faire. Ca me laissait pantois. Qu’est-ce qui lui avait traversé la tête ? Je fronçais légèrement les sourcils tout en venant déposer mon regard sur le sien d’un air confus et un brin choqué une fois que son baiser prit fin, puis pris une grande inspiration pour reprendre mon souffle, puis-ce que son initiative me l’avait coupé pendant quelques secondes. « Je serais là en cas de besoin… » Je ne saisissais pas tellement le sens de tout ça, mais la simple impression qu’un lien de confiance venait d’être créée entre nous deux avait suffit à m’amadouer. Il ne suffisait donc que d’un peu de sincérité et de douceur ? Il faut croire que oui, puis-ce que ça en manquait cruellement au Capitole. Pauvre esprit détraqué qu’est le tiens, Tywin. Un battement de cils plus tard, je brisais à nouveau la distance entre nous et vins glisser une main derrière la tête de la jeune femme. Ses paroles de tout à l’heure me revinrent alors à l’esprit, mais ça n’avait plus d’importance. « je connais ta réputation ici.. et je tiens à dire que je ne suis pas non plus ce genre de filles… » Je ne luis avais forcé la main en rien, qu’on soit bien au clair là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeSam 5 Avr - 14:42

J'ai l'impression de perdre le contrôle. Je déteste cette sensation ne pas faire ce qu'il faut. D'effectuer une énorme connerie. Seulement c'est comme ça.. je ne veux pas changer ce que je suis en train de faire. C'est juste comme si je m'autorisais enfin de la liberté, une chose mauvaise.. est-ce que désirer un homme plus vieux est mal ? Je ne suis pas sûre.. c'est simplement que je ne veux pas parler.. c'est une forme de réconfort qu'un rapprochement physique. Purement physique.. dans ma tête j'imagine un tas de scénario. Est ce que cela va aller plus loin ? Je crois qu'au moment où nos lèvres se touchent je connais déjà la réponse. Je le sens un peu étonné.. peut-être méfiant après tout je crois que je pourrais l'être si c'était si soudain, j'ai agis par pulsion.. mais une pulsion qui soulage peut-être. Cette tension entre nous depuis qu'il a posé mes lèvre sur les miennes à cette soirée j'ai comme cette envie de recommencer. Retrouver ce qu'il m'a donné. Je déglutis lorsqu'on finit par s'écarter l'un de l'autre. Je m'étonne de ne pas rougir. Je pince les lèvres comme pour savourer ce que je viens d'avoir. J'esquisse un petit sourire sur mon visage.. Je le regarde.. je suis plongée dans son regard, Tywin est un bel homme mais ce n'est pas tellement ce qui m'intéresse. Je sens alors sa main glisser dans ma nuque.. il s'approche et m'embrasse à nouveau. Je crois que j'ai la réponse à ce que je veux.. Je répond avec un peu plus de force. Cette sensation dans le bas du ventre. Je le repousse sur le lit.. doucement m'installant à califourchon.. Je retire un à un mes boutons.. celle de la chemise qu'il m'a prêté. Je remet mes cheveux en arrière. Je ne suis pas une de ses filles avec qui il couche je tente de me le persuader. Je retire ma chemise reposant mes lèvres sur les siennes.. je marque cependant une pause. " dis moi que ce n'est pas comme avec les autres filles.. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeMer 9 Avr - 10:16


lost in the city of angels
prudence ∞ tywin




 
 
 
Une erreur ? Je ne le sentais pas du tout comme ça et ne voyais pas non plus où était le problème dans le fait d'agir sur un coup de tête du genre. De toute manière, on n'avait rien à perdre et pour une fois que je n'avais pas cette impression d'être forcé à quoi que ce soit, c'était plutôt agréable. Mais est-ce que ça influencerait notre relation, plus tard ? Je n'avais pas envie de briser le lien que j'essayais d'établir avec Prudence depuis tout à l'heure et même si de mon point de vue, les rapprochements intimes ne m'avaient jamais empêché de me comporter normalement face à la personne le lendemain d'une nuit passée ensemble, je ne savais pas ce qu'il pouvait en être pour la rouquine. À mes yeux, la dimension affective n'existait presque plus depuis le temps, donc ça passait... mais pour elle ? " dis moi que ce n'est pas comme avec les autres filles.. " Je fixais mon regard sur le sien en prenant soudainement conscience que mes craintes étaient sans doute fondées. Les filles et leurs sentiments... Qu'est-ce que je devais lui dire, là, exactement ? Si elle avait la moindre idée du nombre de femmes qui m'avaient posé cette même question avant elle, ça la perturberait, donc je n'allais ni lui en parler, ni lui donner l'occasion de lire une quelconque hésitation dans mes yeux, chose que je savais si bien faire à présent. « Personne ne me force à le faire, c'est clairement différent. » Ce qui était vrai. Je laissais une main glisser de sa nuque jusqu'à sa chute de reins en dégrafant son soutien-gorge sans difficultés au passage, puis la rapprochais ensuite un peu de moi. Un petit sourire s'afficha au coin de mes lèvres. Les trois dernières années ne m'avaient pas tellement aidé à devenir raisonnable, n'est-ce pas ? C'était plutôt tout le contraire... et je ne ressentais aucune culpabilité à accepter les faveurs de la dernière gagnante des hunger games le soir-même de sa fête de tournée de victoire. Quel culot de ma part... ça allait peut-être faire des histoires. Peu importe... peu importe. Tout ça n'avait aucune valeur, actuellement. J'étais simplement content d'avoir Prudence avec moi en ce moment. Et la donne n'avait pas changé, ma volonté restait une perspective de soutien vis-à-vis d'elle. Je ne l'avais pas objectivée et je ne le ferais pas, même si cet échange était un peu bizarre, étant donné les circonstances. « T'inquiètes pas... » Je posais une main sur l'une de ses joues un instant en attendant une confirmation dans son regard pour me permettre de poursuivre, puis retirais le t-shirt que j'avais échangé avec ma chemise pendant la période d'inconscience de la jeune femme, tout à l'heure. Les contacts de mes lèvres sur sa peau se multiplièrent dès lors.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitimeJeu 17 Avr - 0:32

J'ai l'impression de me contredire. Je ne veux pas que l'on voit en moi une de ses filles, celles qui profitent, qui couchent comme ça.. qui n'ont pas de coeur. Je ne sais pas ce que je suis en train de faire, je crois que je vais amèrement regretter ce que je suis en train de commettre mais le désir.. le plaisir de la chair. Je le fais.. je ne saurais pas dire non. C'est un lot de consolation.. enfin une personne qui veut de moi.. Depuis que j'ai gagné je n'ai jamais été aussi populaire.. célèbre. Et je n'arrive pas à croire que je suis en train de me donner à un homme que je ne connais pas. C'est la première fois.. est ce que je serais capable de le refaire pour le compte du gouvernement, comme on force Tywin à le faire ? Je ne sais pas. J'ai bien peur que non. Je veux qu'il me dise que c'est différent, je ne veux pas qu'il couche avec moi comme s'il couchait avec une de ses femmes qui le payent ou je ne sais pas trop comment cela fonctionne. La chemise qu'il m'a prête tombe alors alors qu'il me dit que c'est différent.. je ne sais pas si finalement cela me rassure mais je n'arrête pas ce qui semble maintenant impossible à arrêter. Je frissonne de partout.. Ses lèvres contre les miennes.. sa main caressant la mienne, descend dans mon dos.. je sens qu'il retire un soutient-gorge, je le fais glisser sur mes bras pour le faire bomber aux pieds du lit. J'ai que trop peu d'expérience que je tente de mettre le peu que je peux avoir pour rendre le moment meilleur. Il retire son t-shirt.. son corps est parfaitement sculpté.. c'est différent d'Elyas. Ici les sentiments n'existent pas, c'est du sexe. Une première pour moi encore. J'inspire plus fort lorsqu'il se redresse pour embrasser ma peau brûlante pour lui. Descendant sur ma poitrine. Les choses se déroulent simplement. Nos derniers vêtements tombent au sol..Je me retrouve nue à ses cotés. Je tremble légèrement.. mais je tente d'assurer. Je récupère ses lèvres, me répétant que je ne fais rien de mal. Je prie pour pas qu'il me manipule.. je ne supporterais pas cela. Je me serais faite avoir que c'est moi l'experte logiquement. Mais je livre à lui totalement. Je suis à lui pour une nuit, une seule. Tout passe par le regard.. je crois qu'il comprend que je lui fais confiance.. est-ce un pacte que nous passons en couchant ensemble ? Je connaîtrais tous les détails de lui.. et vice versa.. est-ce si grave alors ce que nous sommes en train de faire. Je l'attire en tout cas à moi, nos corps nus, brûlants, contre moi.. lui faisant une place entre mes jambes. Je récupère ses lèvres avec de la fougue.. Je le serre contre moi écrasant sa poitrine contre son torse. Je soupire d'aise légèrement.. je veux que cela continue.. qu'il n'arrête pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



(tywin) your contribution  Vide
MessageSujet: Re: (tywin) your contribution    (tywin) your contribution  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

(tywin) your contribution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 3 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.