petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
Le Deal du moment : -39%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
152 €

Partagez | 
 

 V,4 — Procès de Charlie Seearden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



V,4 — Procès de Charlie Seearden Vide
MessageSujet: V,4 — Procès de Charlie Seearden   V,4 — Procès de Charlie Seearden Icon_minitimeSam 12 Déc - 22:25


“ procès de pacificateurs ”
charlie seearden


Abus de pouvoir, harcèlement, complicité, coups et blessures, menaces, vol, abus de faiblesse, chantage, détérioration de biens, viol, homicide, meurtre, torture... De nombreuses plaintes avaient été enregistrées à l'encontre des pacificateurs depuis quelques semaines, et les enquêteurs avaient fait tout leur possible pour faire lumière sur les événements et distinguer la véracité des réclamations. Puis les arrestations s'étaient multipliées. Des arrestations qui n'étonnaient que trop peu dans la plupart des cas, mais qui ne seraient pas sans conséquence pour les pacificateurs et Panem.

Aujourd'hui était l'un des jours tant redouté par ceux qui avaient pour rôle de maintenir l'ordre et la sécurité au sein de la nation. Mais plus particulièrement par @"Charlie T.  Seearden", du district quatre, qui allait devoir faire face à la justice de Panem, exigée par le président Ulysses Deverell.

Charlie Seearden est accusée de complicité d'abus de pouvoir et de violence. Les témoins vont se succéder pour faire lumière sur les événements afin de déterminer un jugement. (...)

Maxwell MacCormack est appelé à la barre.



informations supplémentaires
Tout d'abord, nous vous demanderons de ne pas dévoiler le contenu de ces procès aux membres non impliqués tant qu'ils ne seront pas rendus publics (ce qui ne tardera pas alors avancez le plus possible!)
Vous vous êtes engagés lors de votre inscription à répondre régulièrement à ce sujets pour ne pas pénaliser l'avancement de l'intrigue. Il faut faire court, c'est-à-dire on vous conseille très fortement de ne pas dépasser 1000 mots (chacun est libre, mais plus c'est court plus il y a de chance que le tout aille vite et que le rp soit plus poussé). Si le rp est abandonné avant la fin, les conséquences du procès seront postées et devront être prises en compte dans vos personnages.
Nous appelons donc @Maxwell MacCormack à témoigner, puis un PNJ viendra poster pour animer et relancer le sujet.
Bon jeu à vous!


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Maxwell MacCormack
DISTRICT 9
Maxwell MacCormack
△ correspondances : 3366
△ points : 51
△ multicomptes : aucun.
△ à Panem depuis le : 19/08/2015
△ humeur : terrifié.
△ âge du personnage : 18 ans.
△ occupation : agriculteur.


can you save me?
statut: romance naissante avec un (riche) styliste.
relationships:


V,4 — Procès de Charlie Seearden Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Charlie Seearden   V,4 — Procès de Charlie Seearden Icon_minitimeDim 20 Déc - 10:43

Maxwell entendit son prénom. Il se leva de son siège et, alors qu'il marchait vers la barre à laquelle il avait été appelé, il essayait de rester aussi impassible que possible. En réalité, en dessous de cette couche d'assurance la plus complète, il avait peur. Il ne se sentait pas à sa place au Palais de Justice, comme s'il n'était qu'un intrus qui attendait d'être découvert et, avec un peu de chance, renvoyé chez lui. Ce n'était pas très loin de la réalité, au détail près que c'était un intrus ''autorisé''. « Déclinez votre identité. » Sans l'ombre d'un doute ou d'une hésitation quelconque, il répondit sur-le-champ. Encore heureux, sachant que pour l'instant, on ne lui demandait que son prénom. « Maxwell MacCormack. » La sonorité même de son prénom semblait contraster avec l'environnement dans lequel il avait été jeté. Les MacCormack étaient des simples agriculteurs, habitués à vivre au rythme de la moisson des champs de blé. Or, il n'était pas dans leurs traditions de témoigner à des procès au Capitole. Certes, c'était la première fois qu'un événement du genre se produisait à Panem, mais cela ne le rassurait pas pour autant. « Monsieur MacCormack, qu'avez-vous à témoigner contre l'accusée, Charlie Seearden? » Maxwell n'aimait pas se rappeler de cette journée. Ses joues rougissaient de honte, honte de ne rien avoir fait pour aider la victime, et sa voix semblait beaucoup trop faible pour témoigner devant une telle assemblée. Mais sachant qu'il n'avait pas réussi à défendre cet innocent ce jour là, témoigner pour que justice soit faite était la moindre des choses qu'il pouvait faire. « Je l'ai vue participer à l'attaque d'un simple habitant des districts, sans raison aucune. » C'était une affirmation qui aurait dû être horriblement choquante, qui aurait dû inspirer le dégoût et l'effroi. Mais il se rendit compte qu'il y était presque habitué. Au District Neuf, qui aurait été choqué par les violences d'un pacificateur envers des simples habitants? « Ce jour là, je me dirigeais vers le champ auquel j'avais été affecté. La vague de révolte des mois passés s'était depuis longtemps dissipée, et rien n'aurait justifié des attaques sur des habitants au hasard. » Même en temps de révolte, rien ne justifiait des attaques sur des habitants au hasard d'après Maxwell. Mais ce n'était pas le sujet du procès. « À un certain moment, j'ai entendu des cris distinctement humains. Étant donné que la quasi-totalité du District était déjà en train de travailler dans son coin, peu d'habitants auraient pu s'interpeller sur l'origine des cris. Les quelques mères de famille qui devaient s'occuper de leurs nouveaux-nés ne pouvaient pas sortir de chez elles pour offrir leur aide. Donc, j'ai essayé de retrouver l'origine de ces cris. » Maxwell se rappelait encore de la vitesse à laquelle il avait décidé qu'il préférait arriver en retard au travail qu'abandonner quelqu'un dans le besoin. Il savait qu'il aurait sûrement été puni, mais abandonner quelqu'un qui était en train de crier ne l'enchantait pas vraiment. « Quand je suis arrivé sur la scène des violences – bien évidemment, caché derrière l'une des maisons environnantes – j'ai vu un pacificateur qui m'est inconnu en train de s'acharner sur un homme dans la trentaine, Seearden à ses côtés. Je ne le connaissais pas, et même s'il avait été impliqué dans des actions rebelles, il semblait depuis longtemps incapable de blesser de n'importe quelle façon Seearden ou son collègue. Il était au sol, et n'essayait pratiquement plus de se défendre. Plié sur lui-même, il attendait juste que son supplice se termine. » Supplice contre lequel Maxwell n'avait rien fait. Il inspira un bon coup, avant de terminer son récit. « Je n'ai été témoin de ces violences que très peu de temps, mais je me rappelle distinctement avoir vu l'accusée ainsi qu'un autre pacificateur. Je ne saurais pas dire qui était son collègue, mais je suis sûr que Seearden était impliquée dans les violences, et qu'elle n'a rien fait pour arrêter les attaques envers l'habitant inoffensif. » Maxwell non plus. Il avait jeté une pierre dans leur direction, espérant qu'ils arrêtent, se disant que quelqu'un allait peut-être s'en prendre à eux, mais il s'était enfui avant de voir si c'était le cas. Il était rentré en courant chez lui, manquant une journée de travail. Il avait été puni pour cela, mais sa punition n'avait pas apaisé le sentiment de honte qui le rongeait. Il s'était promis que c'était la seule et unique fois où il n'aurait rien essayé de faire, mais cette promesse semblait bien vaine. Dans les jours suivants, Maxwell avait essayé de voir si quelqu'un ne connaissait pas l'homme, mais personne semblait le connaître. Donc, le jeune agriculteur espérait juste que sa lâcheté n'ait pas été la cause d'un meurtre.



HOUSE OF MEMORIES

i don't want to be afraid - the deeper that I go, it takes my breath away; heart to heart and eyes to eyes, is this taboo? (c) signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mockingjay-rpg.net/t8896-gospel-for-the-fallen-ones-maxwell http://www.mockingjay-rpg.net/t8901-d9-maxwell-can-t-you-help-me-save-my-life http://www.mockingjay-rpg.net/t8902-d9-maxwell-make-me-robot#231683
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



V,4 — Procès de Charlie Seearden Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Charlie Seearden   V,4 — Procès de Charlie Seearden Icon_minitimeDim 17 Jan - 17:47


“ procès de pacificateurs ”
charlie seearden


Parmi tous les procès qui avaient lieu à Panem, celui-ci semblait bien léger. On avait parlé de séquestration, de torture et de meurtre. Mais aujourd'hui, il n'était plus question de sujets si graves. Si l'on pouvait dire qu'un crime n'était pas grave, bien entendu. Aujourd'hui, il était question d'un écart de conduite révoltant, et pourtant trop récurrent. « Merci pour votre témoignage, Monsieur... M. Cormack. » dit-il d'un ton désinvolte. On semblait douter de sa parole dans la salle. Qu'est-ce qu'un paysan pouvait bien avoir à redire sur le comportement de pacificateurs ? Devait-on porter autant d'intérêt à un petit délit sans importance sur un habitant qui le méritait sûrement ? Mais n'était-ce pas le principe de ces procès ? Il s'agissait de la volonté du Président Deverell, ainsi que celles de citoyens qui, trop souvent, avaient été abusés par des pacificateurs profitant de leur autorité. « Plusieurs fois, nous avons entendu de tels témoignages dans ce palais de justice. La violence gratuite serait-elle donc devenue une habitude dans les districts ? » Il était à se demander comment certains pouvaient encore douter des excès de certains pacificateurs. « Cependant, nous devons aujourd'hui déterminer si la pacificatrice ici présente a profité de son statut pour maltraiter un citoyen de notre nation. » Il se tourna vers la pacificatrice accusée. « Mademoiselle Seearden, qu'avez-vous à dire concernant cette agression présumée? »


informations supplémentaires
Essayez de faire court pour répondre le plus rapidement possible! Nous appelons @Charlie T. Seearden, puis un PNJ viendra poster pour animer et relancer le sujet.
Bon jeu à vous!


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Charlie T. Seearden
DISTRICT 11
Charlie T. Seearden
△ correspondances : 181
△ points : 0
△ multicomptes : Reed, Julian & Gold
△ à Panem depuis le : 21/09/2013
△ humeur : Troublée.
△ âge du personnage : Vingt-sept ans.
△ occupation : Pacificatrice, médecin de terrain.



V,4 — Procès de Charlie Seearden Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Charlie Seearden   V,4 — Procès de Charlie Seearden Icon_minitimeJeu 28 Jan - 18:58

Si l’annonce des procès à venir l’avait surprise et même choquée (à juste titre ; car difficile de comprendre pourquoi les Autorités se retournaient subitement contre leurs bras armés, alors qu’ils n’avaient jamais eu le moindre scrupule à les exploiter jusqu’à présent), elle ne s’en était pas inquiétée outre mesure, certaine de ne pas y être mêlée. Cette mesure radicale décidée par Deverell n’était qu’un caprice de petit chef, une manœuvre destinée à s’arroger les faveurs de la foule, mais Charlie était la première à reconnaître qu’une petite épuration ne serait pas superflue. Il y avait dans leurs rangs de véritables détraqués (Hunter et Sandor, pour ne citer qu’eux…) qui torturaient plus par plaisir que par réelle nécessité, et qui s’en foutaient bien de savoir si leurs victimes étaient coupables ou innocentes. Ces tarés lui collaient des sueurs froides quand il lui arrivait de les croiser, alors même qu’ils jouaient dans la même équipe. Une chance, car mieux ne valait pas avoir ces types-là comme ennemis.

Bien sûr que Charlie avait du sang sur les mains, mais elle n’avait absolument rien à voir avec ces hommes.

Alors quand deux Pacificateurs se présentèrent à son domicile pour l’arrêter, elle en était tombée des nues. Littéralement. Oui, elle avait tué beaucoup de rebelles, et alors ? Aux dernières nouvelles, c’était ce qu’on attendait d’elle, pas vrai ? Depuis quand faire son devoir était devenu un crime ? Encore aujourd’hui, elle ne comprend toujours pas ce qu’elle fait sur le banc des accusés. Tout ce qu’elle a fait, elle l’a fait pour Panem, pour la sécurité de ce pays qu’elle chérissait tant et le bien-être de ses citoyens. Quelles que soient les charges qui pèsent sur elle, elle affronte ce procès sereinement parce qu’elle a la conscience tranquille. Ce n’est pas le verdict qui l’inquiète le plus, mais le souvenir pesant, douloureux, de Jorah qui ne la quitte pas, et qui lui tourmente l’esprit et lui meurtrit le cœur. Où se trouve-t-il en cet instant précis ? Est-il au courant de ces procès entrepris contre les Pacificateurs ? S’en réjouit-il ? Sait-il seulement qu’elle est directement impliquée ou ignore-t-il tout de son sort ? Qu’allait-il penser d’elle s’il venait à découvrir le rôle qu’elle avait véritablement joué au sein des Pacificateurs ?

Il la détesterait probablement de toutes ses tripes s’il apprenait qu’elle avait balancé tous les secrets bien gardés du Treize à son père.

Un nom scandé dans le tribunal la tire de ses pensées et la ramène au temps présent. Quand son détracteur est appelé à témoigner, elle fronce légèrement les sourcils en l’observant remonter l’allée. C’est une blague ? Elle ne connait ni ne reconnait ce gamin qui a pourtant déposé une plainte contre elle. Impassible, elle l’écouter énoncer des faits dont elle n’a plus le moindre souvenir. Elle a aidé à l’arrestation de tellement de rebelles qu’ils ne forment plus qu’un amas indistinct dans son esprit.  « Mademoiselle Seearden, qu’avez-vous à dire concernant cette agression présumée ? » consent-on enfin à lui demander sa version des faits. « L’homme avait été dénoncé comme rebelle. » improvise-t-elle, sûre d’elle. Après tout, elle ne devait pas être très loin de la vérité. Ces interpellations se déroulaient toujours de la même manière. « A notre arrivée, il s’est défendu et mon collègue s’est vu dans l’obligation de le neutraliser. Peut-être y-a-t-il été un peu fort, mais nous devons toujours nous montrer prudents avec ces individus. On ne sait jamais de quoi ils sont capables, beaucoup des nôtres sont morts en service, je ne vous apprends rien. Je suis médecin dans mon unité, si j’avais jugé un seul instant que la vie de cet homme était en danger, j’aurais immédiatement stoppé mon collègue. »



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
In the night I lie awake, so complicated and my soul, it wages war with self control. I know that now I don't understand the games I played, just the price that I've paid. Was it all only for dignity and pride that I'm left broken inside ?

(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



V,4 — Procès de Charlie Seearden Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Charlie Seearden   V,4 — Procès de Charlie Seearden Icon_minitimeSam 20 Fév - 16:34


“ procès de pacificateurs ”
charlie seearden


La pacificatrice semblait des plus calme, sûre de ses dires et de la légitimité de ses actes. Après tout, n'était-ce pas ce que l'on demandait d'un pacificateur ? Elle protégeait son district de potentielles menaces. Tout cela paraissait totalement justifié. Pourtant, la violence évoquée par le témoin ne s'accordait pas avec une simple arrestation. Qui croire ? Vous dites donc avoir agi selon votre devoir. Et chacun dans cette salle pensait, sans doute, qu'il devait parfois dépasser les limites pour obtenir l'ordre. Et encore, de quelles limites parlait-on ? Il n'y avait pas eu mort d'homme. Vous pensez donc qu'un homme à terre, ne pouvant plus se défendre, peut encore s'avérer dangereux pour la sécurité de la population et la vôtre ? Une seule façon de faire éclater la vérité : poser ce genre de questions et tester la réactivité. Il ne restait plus qu'à savoir si la jeune Seearden réussirait à convaincre.



informations supplémentaires
Essayez de faire court pour répondre le plus rapidement possible! Nous appelons @Charlie T. Seearden, puis un PNJ viendra poster pour animer et relancer le sujet.
Bon jeu à vous!


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Charlie T. Seearden
DISTRICT 11
Charlie T. Seearden
△ correspondances : 181
△ points : 0
△ multicomptes : Reed, Julian & Gold
△ à Panem depuis le : 21/09/2013
△ humeur : Troublée.
△ âge du personnage : Vingt-sept ans.
△ occupation : Pacificatrice, médecin de terrain.



V,4 — Procès de Charlie Seearden Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Charlie Seearden   V,4 — Procès de Charlie Seearden Icon_minitimeDim 21 Fév - 22:35

« Vous pensez donc qu’un homme à terre, ne pouvant plus se défendre, peut encore s’avérer dangereux pour la sécurité de la population et la vôtre ? » La question sentait le coup fourré à des kilomètres, et Charlie allait devoir peser chacun de ses mots pour qu’ils ne se retournent pas contre elle par la suite. « J’admets que mon collègue s’est peut-être laissé emporter par la colère. Nous avons perdu beaucoup de nos hommes au Neuf, pendant la révolte. C’était un vrai nid à rebelles, là-bas. Plus que dans les autres Districts. Nous étions écœurés, désemparés, attristés par la mort de nos collègues, plus que ça encore. Nos amis. C’était une période vraiment difficile. », espère-t-elle ainsi gagner la compassion des juges. Charlie n’est pas une manipulatrice, bien au contraire. Elle ne ment pas pour sauver sa peau, elle se contente simplement de raconter sa version des faits. Les rebelles représentent tous une menace, un danger potentiel, qu’il faut éradiquer au plus vite. Elle n’a rien inventé, on le lui a suffisamment fait comprendre, elle a eu tout le loisir de s’en rendre compte par elle-même. Sans les Pacificateurs pour maintenir l’ordre, les rebelles auraient mis Panem à feu et à sang, auraient renversé le Gouvernement qui régissait le pays pour instaurer une anarchie sans queue ni tête. La rébellion était une gangrène qui corrompait tout Panem, et dont il fallait se débarrasser à tout jamais.

« Je ne comprends toujours pas ce que ce jeune homme me reproche. Je n’ai jamais levé la main sur qui que ce soit, vous pouvez fouiller mon passé, je n’ai rien à cacher, et j’ai la conscience tranquille. Je me contente de faire mon travail, et je le fais bien. Ce rebelle n’est pas mort entre nos mains, il a été remis à la Justice, qui l’a condamné à mort pour ses crimes. »



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
In the night I lie awake, so complicated and my soul, it wages war with self control. I know that now I don't understand the games I played, just the price that I've paid. Was it all only for dignity and pride that I'm left broken inside ?

(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



V,4 — Procès de Charlie Seearden Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Charlie Seearden   V,4 — Procès de Charlie Seearden Icon_minitimeSam 19 Mar - 22:03


“ procès de pacificateurs ”
charlie seearden


Parmi de nombreux procès aux accusations terribles, celui de Charlie Seearden faisait exception. En effet, celle-ci n'était accusé que de complicité d'abus de pouvoir et de violence. Autant dire que ce procès avait paru bien ennuyeux aux yeux de bon nombre de capitoliens qui cherchaient de révélations plus scandaleuses. Cependant, il y avait fort à parier que la jeune pacificatrice représentait les accusations les plus communes et donc les plus présentes dans la nation. Les jurés allaient-ils vouloir faire d'elle un exemple pour tous les pacificateurs de la nation ?

Il était maintenant temps de laisser place aux jurés qui avaient statuer sur les charges pesant contre la pacificatrice Charlie Seearden. « Pour les accusations de complicité d'abus de pouvoir, nous déclarons l'accusée... »

Spoiler:
 

« Pour les accusations de complicité de violence, nous déclarons l'accusée... »

Spoiler:
 


informations supplémentaires
Merci à @Maxwell MacCormack et @Charlie T. Seearden pour leur participation! Si vos personnages ont des liens avec Charlie Seearden, merci de prendre en compte ce procès dans vos prochains sujets!


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé



V,4 — Procès de Charlie Seearden Vide
MessageSujet: Re: V,4 — Procès de Charlie Seearden   V,4 — Procès de Charlie Seearden Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

V,4 — Procès de Charlie Seearden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 5 :: Intrigues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.