petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 [Gold & Brooke] Parlons peu, parlons mode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



[Gold & Brooke] Parlons peu, parlons mode Vide
MessageSujet: [Gold & Brooke] Parlons peu, parlons mode   [Gold & Brooke] Parlons peu, parlons mode Icon_minitimeVen 30 Jan - 19:59

    Brooke et Gold s'étaient rencontré lors de la réception qui avait eu lieu chez le Président Snow, une poignée de jours plus tôt. La rouquine avait trouvé la styliste sympathique et enjouée. Digne de confiance, elle ne savait pas – pour le moment, elles ne se connaissaient pour ainsi dire pas, mais qu'importe. Gold avait proposé de l'aider à percer dans le monde du stylisme et Brooke lui en était extrêmement reconnaissante. La jeune femme avait eu l'air plus que ravie de pouvoir aider une gagnante. Pour le moment, cela suffisait à Brooke.

    Elles s'étaient données rendez-vous dans l'atelier de Gold avant que Brooke ne regagne son district. La rouquine avait cherché quelques temps, tentant de passer inaperçue le plus possible.
    Elle était venue avec des croquis, des idées, des monceaux de questions sur les tissus, la façon dont on pouvait les associer, la meilleure étoffe pour confectionner une robe, le type de fil à utiliser, la machine qui serait la plus simple et la plus performante à la fois. Brooke en avait une chez elle, mais la qualité n'était pas terrible. Le fil n'était pas solide et une couture un petit peu élaborée déchirait les tissus les plus fins. Aussi la jeune fille était venue avec des étoffes et quelques essais, mais rien de bien concluant pour le moment.
    Au croisement, Brooke vérifia une nouvelle fois l'adresse. Elle semblait être sur la bonne intersection. Avec un sourire satisfait, Brooke tourna à droite, surveillant avec attention les numéros et plaquettes affichant le nom de la personne qui vivait là, d'une boutique ou d'un atelier. Mine de rien, ce rendez-vous l'intimidait quelque peu. Elle n'était pas dans son monde – on le lui avait fait comprendre cela de manière très claire lors de la cérémonie donnée en son honneur chez le président Snow. Brooke soupira. Elle avait besoin de ce rendez-vous. Pourtant, y aller la mettait mal à l'aise. Elle s'inquiétait sans doute pour rien. Gold était gentille et avait réussie à la mettre à l'aise lors de leur rencontre. Mais que dire, comment la saluer ? De quelle façon agir vis à vis de la styliste ? La dernière fois, elles étaient à une réception et leur entrevue était restée très formelle. Serait-ce la même chose ? Devait-elle la tutoyer ou la vouvoyer ? Brooke avait conscience que ces quelques questions étaient ridicules, mais c'était plus fort qu'elle. Un bref instant, elle revit Iron Flickerman, sur la scène, clamant que les gagnants n'étaient là que pour … pour quoi ? Brooke soupira, secoua la tête. Ne pas y penser. Gold n'était pas comme cela.

    La rouquine marcha encore quelque mètres avant de s'arrêter. A en croire le bout de papier sur lequel elle avait noté à la hâte l'adresse de l'atelier de Gold ainsi que la plaquette, affichée bien en évidence à côté de la porte, elle était rendue. L'écriteau était formel : Gold Flickerman, styliste. Elle n'avait plus qu'à frapper. Brooke baissa un instant la tête, resserra sa prise sur le sac de tissus bleu délavé qu'elle tenait à bout de bras. A présent, l'Arène lui semblait presque plus simple. Plus tranquille, paradoxalement. Songer à cela la fit frissonner – elle se secoua. Rapidement, Brooke arrangea ses cheveux – une main passée dans sa tignasse bouclée permit de déplacer les mèches qui lui tombaient devant le visage. Elle tira légèrement sur quelques nœuds afin d'en venir à bout, ajusta son tee shirt blanc de façon à ce qu'il tombe juste comme il le fallait sur sa jupe anthracite. La rouquine se fabriqua un sourire bancal et, prenant une grande inspiration, frappa trois coups sur la porte de l'atelier.
Revenir en haut Aller en bas
Gold A. Flickerman
CAPITOL
Gold A. Flickerman
△ correspondances : 186
△ points : 26
△ multicomptes : Reed, Charlie & Julian.
△ à Panem depuis le : 09/09/2014
△ humeur : Angoissée.
△ âge du personnage : Vingt-cinq ans.
△ occupation : Styliste pour le Quatre, je possède ma propre boutique au centre-ville.



[Gold & Brooke] Parlons peu, parlons mode Vide
MessageSujet: Re: [Gold & Brooke] Parlons peu, parlons mode   [Gold & Brooke] Parlons peu, parlons mode Icon_minitimeMer 20 Mai - 20:37

Hj : DESOLEE de ce retard impardonnable [Gold & Brooke] Parlons peu, parlons mode 4113221486

La magnifique robe blanche que Silver porterait à son mariage était incontestablement la pièce maitresse de ma collection, la plus belle de mes œuvres, celle dont j’en étais le plus fière. J’avais mis à la tâche tant de cœur, d’amour et de passion qu’il n’aurait pu en être autrement. L’entente avec ma sœur n’avait pas toujours été au beau fixe, c’est vrai, mais elle restait ma sœur, le même sang faisait battre nos cœurs, et je l’aimais plus que tout, au même titre que mes parents et que mon frère adoré. J’étais plus excitée qu’une puce à l’idée de ce mariage, et étrangement, plus que Silver elle-même. J’ai aimé Jagger dès le jour où ma sœur nous l’avait présenté, je comprenais aisément ce qui l’avait charmé en lui, et j’étais véritablement emballée de le savoir bientôt membre de notre belle famille. Iron, beaucoup moins, mais je ne m’en inquiétais pas ; quand l’ambiance était à la fête, il pouvait parfois se montrer si rabajoie ! Mon frère était la seule personne à qui je pardonnais tout.

Des coups à la porte interrompent mon travail, et je délaisse mon ouvrage pour m’enquérir de l’identité de mon visiteur. Le souffle me manque quand j’aperçois Brooke Declean, la dernière Vainqueur en date, sur le pas de ma porte. Je me rappelle que nous avions convenu de nous rencontrer dans mon atelier, mais j’avais cru que la jeune rousse n’avait accepté mon offre que par politesse, pour éviter de me froisser. « Brooke ! », je m’exclame, enthousiaste. Je n’aime pas beaucoup les Jeux que j’ai toujours jugé trop barbare, trop inhumain, trop indigne de notre condition, mais comme beaucoup à la capitale, je voue une véritable passion pour nos Vainqueurs, et la jeune fille a beau être plus jeune que moi de presque dix ans, elle m’intimide. Elle a survécu à des horreurs que peu d’entre nous pourraient supporter. « Excuse-moi, je ne m’attendais pas à te voir. », je la tutoie spontanément, mais ce n’est en rien la preuve d’un manque de respect. « Enfin… je ne pensais pas que tu accepterais mon offre, mais j’en suis vraiment ravie ! », je renchéris dans un grand sourire. « Entre, je t’en prie. », et joignant les gestes à la parole, je me décale pour lui laisser le champ libre. « Tu as envie de manger quelque chose, d’une tasse de thé peut-être ? »

« Comment te sens-tu au Capitole ? », je lui demande après qu’elle se soit mise à l’aise. « Je sais que ce n’est pas du tout comme chez toi et qu’on peut te sembler bizarre sur bien des points, il suffit juste de s’habituer. » J’essaye de la mettre en confiance, après tout, je comprendrais parfaitement qu’elle nous déteste de toutes ses tripes pour ce que nous lui avons fait subir… mais que nous compensons largement depuis sa Victoire. J’observe la robe de ma sœur qui trône au centre de la pièce, sur un mannequin de bois sans bras ni tête. Elle était étonnamment simple pour un mariage Capitolien, mais ma sœur n’appréciait pas particulièrement l’extravagance qui était d’usage ici. J’avais souligné la taille plus haut que de coutume, pour donner l’illusion d’une paire de jambes interminables. « Tu aimes ? C’est la robe que j’ai confectionné pour ma sœur », je lui confie, « elle se marie bientôt avec un Vainqueur. Toi aussi, tu épouseras peut-être un jour un bon parti Capitolien ! », je lui prédis dans un sourire. J'ai vaguement conscience d'être un véritable moulin à paroles.


So mad about you
Hey there little red riding hood, you sure are looking good, you're everything a big bad wolf could want. What big eyes you have, the kind of eyes that drive wolves mad, but little red riding hood, even bad wolves can be good.  @ ALASKA.
 

Revenir en haut Aller en bas
 

[Gold & Brooke] Parlons peu, parlons mode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 5 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.