petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
-54%
Le deal à ne pas rater :
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
59.99 € 129.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 BROOKE † i don't know wether i'm happy or not.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Vide
MessageSujet: BROOKE † i don't know wether i'm happy or not.   BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Icon_minitimeMar 27 Jan - 19:17



i don't wether i'm happy or not.

Douleur.

Faim.

Soif.

Et pourtant, je suis bien chez moi, dans mon salon. Dans un coin de la pièce, assise contre le mur. Mes jambes sont pliés, mes genoux contre ma poitrine, enlacés par mes bras. Je tremble. Je commence à avoir froid. Je lorgne vers le canapé en face de moi, aperçoit une veste en laine nonchalamment posée sur le dossier. Je crois un instant avoir assez de courage et de force pour me lever, la prendre, l'enfiler, et m'asseoir sur quelque chose de moelleux plutôt que sur le parquet. Mais non. Ma force et mon courage n'était qu'illusion, et je suis restée là, recroquevillé sur moi-même. Même la bouteille qui repose à mes pieds me semble hors de portée. Je ne peux même plus boire. Et c'était pourtant la seule chose qu'il me restait à faire. Boire.

Je sens ma vision redevenir claire, mes sens sens s'aiguiser de nouveau. Je n'ai cependant rien à entendre, personne à qui parler. Une dizaine d'heure plus tôt, j'aurais pu parler à un n'importe quoi. Je supposais. Je ne me souviens plus de grand chose. J'ai beau chercher depuis plusieurs heures, je n'arrive à me rappeler que du moment où j'ai ouvert une deuxième bouteille de rhum et celui où je me suis réveillé, allongée par terre, dans le hall d'entrée. J'avais du tomber dans les escaliers. J'étais sûrement tombée dans les escaliers. Mon corps tout entier me fait mal. Ma tête, mon dos, mon ventre, mes bras, mes jambes. Tout. Je passe une main dans mes cheveux blonds et emmêlés, avant de frotter mes joues avec ma paume. Les larmes qui y avaient séché m'irritait presque, et j'ai eu envie d'aller me nettoyer. Mais je me sentais forcée de rester le cul vissé sur mon foutu parquet. J'ai grelotté. Mon corps à gargouiller. J'ai gratté le sang séché sur mes doigts - ma main s'était sûrement ouverte lors de ma chute à cause des éclats de verre que mon verre de rhum avait généré en s'écrasant aussi lamentablement que moi sur le sol. Mon ventre gargouille. Je pince les lèvres, sens les larmes remonter pour aucune raison apparente. Et puis j'en ai marre. Il est hors de question que je meurs de froid et de faim dans la maison qu'on m'avait donnée justement parce que je ne m'étais pas laissée mourir de froid et de faim. Alors je prends sur moi. Et je me lève.

Je titube, remonte la bretelle de ma robe noire sur mon épaule. Il est rare désormais de me voir habillée d'une autre couleur - en fait, il est rare désormais de me voir tout cours. La Tournée s'était terminée et j'avais mal aux joues et à la mâchoire à force de devoir forcé tous ces sourires. J'étais habituée à jouer les princesses heureuses. Mais quand on a l'impression d'avoir touché le fond, quand on pense que rien au monde ne pourra nous faire aller mieux, faire semblant d'être heureuse est la chose la plus difficile au monde. Je marche dans ma maison, ma bouteille à la main. Je la rebouche en reprenant le bouchon de liège que j'avais laissé sur le comptoir de la cuisine. Je la range dans un placard, bien au fond, essaie d'oublier l'endroit où je viens de la mettre pour ne pas la retrouver. Enfin, bon. Je savais que je la retrouverais. Mais j'espérais que j'arriverais à m'en empêcher. J'espérais.

Je retourne au salon pour attraper la veste que j'avais observée tout à l'heure, et glisse mes bras dans les manches. Je tire sur les pans et croise mes bras par-dessus, voûtant les épaules pour tenter de me réchauffer. Je monte à l'étage et, en posant ma main sur la rampe de l'escalier, je constate la véritable ampleur de la blessure que je m'étais faite. Quelques bouts de verre, infimes et à peine visible, reposait toujours au milieu de la plaie. Une fois arrivée en haut, je lève ma main devant mes yeux, plie mes doigts, et réprime une grimace de douleur. Le sang recommence à couler, et je lâche un juron d'entre me dents. Je pousse la porte de ma salle de bains, ouvre celle de l'armoire à pharmacie, attrape une bande pour l'enrouler autour de ma main droite... En vain. N'était pas gauchère, et enrouler une bande autour de sa propre main étant un véritable challenge, je n'y arriverais pas - surtout si je n'arrivais pas à calmer ce tremblement.

Trois minutes plus tard, je suis sur le porche de la maison dans laquelle Brooke vivait désormais. Silk, jamais je n'irais la voir pour qu'elle me bande la main. Sa précédente, elle dormait, à cette heure là. Quelle heure était-il, déjà ? Deux, trois, quatre heures du matin ? Brooke aussi dormait peut-être aussi, en fin de compte. Et Jove.... C'était Jove. Qu'il aille au diable. Je frappe. Attends. Re-frappe. Attends encore. Une goutte de sang est tombé sur le sol, et je décide de crier.

« BROOKE ! J'ai besoin de toi ! OUVRE. »
lumos maxima


Dernière édition par Wyoming E. Bucherson le Sam 7 Fév - 22:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Vide
MessageSujet: Re: BROOKE † i don't know wether i'm happy or not.   BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Icon_minitimeMar 3 Fév - 16:57

    Avant son retour des Jeux de la Faim, Brooke n'avait pas vraiment eu l'occasion de regarder la télévision. Sauf pour regarder les Hunger Games, bien entendu. Mais c'était alors sur la place publique du district huit, avec tous les autres habitants du district. Elle s'étaient souvent tenue adossée contre un mur, au loin. Comme si tout cela ne la concernait qu'à moitié. Mais à présent, la télévision était dans son salon. Dans sa maison. Dans cet endroit luxueux dans le-quel elle vivait avec son père et sa mère. Etrange. C'était là une chose à laquelle elle ne s'était jamais attendue. Brooke, depuis son retour, regardait la télévision pour oublier. Pour garder un bruit de fond pendant qu'elle se penchait avec une application inexplicable sur les coutures des vêtements qu'elle proposait. La rouquine envisageait de proposer à Wyoming d'être son mannequin. Ce projet restait flou dans son esprit mais elle était sure de cela. La jeune fille s'était attachée à sa mentor plus qu'elle ne l'aurait pensé – si elle devait faire quelque chose pour le Capitol, se serait avec elle et personne d'autre.
    Brooke, donc, regardait la télévision, penchée sur son ouvrage, lorsque la nouvelle lui était tombée dessus. Sa mère se tenait à quelques pas de là. Son père était absent.

    Et sur l'écran de la télévision, le visage bien peu souriant de Caesar Flickerman s'était affiché. La demoiselle avait tout de suite comprit que quelque chose se passait – il n'était d'ordinaire pas comme cela. Il était tout sourire, habituellement. Joyeux et expansif. Lorsqu'il annonça à tous les habitants de Panem la mort du président Snow, Brooke frissonna.

    « C'est pas vrai … »

    Dans son dos, Deborah hésitait entre la crainte et l'espoir. Le président était mort ?! Qu'est ce que … Brooke reposa son aiguille tout doucement. Cela changeait tout. A présent … que pouvait-il bien se passer, à présent ? Tout allait-il exploser ? La vie si misérable des habitants des districts ? Les Jeux de la Faim ? Serait-elle la dernière gagnante des Hunger Games ? Peut être n'aurait-elle pas à retourner au Capitol … Brooke ne savait que penser – et pourtant, les idées se bousculaient dans son crâne. Elle n'en revenait pas. Le président Snow était mort.

    Au beau milieu de la nuit, elle y songeait encore. La rouquine voulait savoir comment les choses allaient évoluer, à présent. Ce qui se passerait. Oh ! Tout ne cesserait pas du jour au lendemain, elle s'en doutait. Mais tout de même … tout de même ! Le président Snow était mort, ce n'était pas rien ! Elle se surprit à sourire, à rire même, quant un cri la coupa net. On l'appelait – il lui fallut bien peu de temps pour reconnaître la voix de sa mentor et amie – Wyoming. Que venait-elle donc faire ici au beau milieu de la nuit ?

    Wyoming râlait encore quand Brooke lui ouvrit la porte. La rouquine soupira. « Wyoming qu'est ce que tu fiches ici à cette heure … Bordel, tu saignes ?! » Elle avisa la main de son amie avant de la fixer avec plus d'attention. Wyoming n'avait pas l'air bien. A côté de la plaque, comme si elle n'était pas elle même. Et elle sentait l'alcool à plein nez. Brooke fronça les sourcils. Tu t'es vue quand t'as bu ?!

    « Qu'est ce que t'as foutu, Wyoming … Allez, rentres. J'vais m'occuper de ta main. Et tu vas prendre une douche. Faudrait que t'ai les idées claires cinq minutes, ça serait pas mal. Et arrêtes de gueuler, mes parents dorment, bordel ! »

    Poésie, quand tu nous tient. Brooke fit rapidement entrer sa mentor chez elle avant de fermer délicatement la porte derrière. Elle força Wyoming à s’asseoir dans un canapé avant d'aller chercher des bandes et du désinfectant.

    « Alors, qu'est ce qui t'as poussé à te mettre dans cet état ? Pfff … ça se trouve elle capte même pas ce que j'lui dit … »

    Mais Brooke avait beau râler, Wyoming faisait aujourd'hui parti des personnes qui lui étaient les plus chères. Il aurait été hors de questions de la laisser seule dehors avec la main en sang – elle aurait fait n'importe quoi pour aider sa mentor.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Vide
MessageSujet: Re: BROOKE † i don't know wether i'm happy or not.   BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Icon_minitimeSam 7 Fév - 22:57

Je sens mes lèvres se fendre en un sourire alors que la porte s'ouvre sur cette jeune rousse de Vainqueur. Cela me surprend un peu, ne me rappelant plus bénéficier de la capacité de sourire. On baisse toutes les deux le regard sur sur ma main ensanglantée alors que l'adolescente s'étonne de la situation. J'hoche la tête à sa première question, ouvre la bouche pour répondre à la deuxième, mais elle ne me laisse pas le temps de dire quoique ce soit. Je renifle, et elle pose la main dans mon dos, me faisant entrer dans sa maison. Elle ressemble beaucoup à la mienne. Avec l'obscurité, je n'arrive pas à savoir si les couleurs sont différentes ou pas. En tous cas, les meubles ne sont pas disposé de la même manière. Je me retrouve assise dans un canapé, et j'entends Brooke s'affairer dans je ne sais quelle pièce - avant de la voir revenir au salon, avec le matériel nécessaire de la parfaite petite infirmière. Elle s'assoit à côté de moi, doucement, presque comme si elle avait peur d'abîmer le canapé en se posant dessus. Je la laisse prendre ma main et la poser sur sa cuisse, et elle asperge la plaie avec du désinfectant. Je grimace, sursaute quelque peu, avant de me détendre à nouveau. Je renifle une nouvelle fois, écoute sa nouvelle question. Je lui jette un regard noir à son constat erroné. « Eh, tu sais pas de quoi tu parles, gamine. Ça fait des heures que j'ai rien bu. » C'était vrai. Et, par conséquent, ce sentiment de lassitude, celui qui nous faisait croire que la vie ne rimait à rien, qu'il était inutile de la vivre sans les gens qu'on aimait, que notre cas était fichu, qu'il n'y avait plus rien - tout ça revenait, du fond de mes entrailles jusqu'à tout autour de mon coeur. Je déglutis, la regarde s'occuper de ma main comme sil elle avait fait ça toute sa vie. Impossible. Elle ne pouvait se servir de désinfectant seulement depuis quelques mois. Mais tout de même. J'appréciais. Je ne savais pas si je voulais répondre à sa question ou pas. Si elle devait savoir pourquoi je m'étais sentie obligée d'ouvrir cette foutue bouteille. Et puis, sans vraiment m'en rendre compte, les mots se sont échappés tous seuls d'entre mes lèvres. « Yorell est mort. Saad est mort. Saad, c'était mon meilleur ami. On se connaissait depuis, oh la la, l'éternité au moins. On en a fait des trucs. J'l'aimais tellement. Pas autant que lui m'aimait, en tous cas, mais bon. Et les rebelles l'ont descendu, tout ça parce qu'il avait choisi d'être Pacificateur pour sauver sa peau. Jusque là, ça allait je tenais le coup. C'est pas comme si c'était la première fois que quelqu'un mourait, tu vois. Et puis, là, en rentrant de cette putain de Tournée, on m'dit que Fleur est morte. Fleur, c'est la brune que t'as déjà du voir traîner par ici. Elle venait souvent. On pouvait pas être séparée, tu comprends ? Elle, c'est ces enfoirés de Pacificateurs qu'il l'ont tuée. Exécutée, pour reprendre leur terme de merdeux. » Je me sis arrêtée là, sans conclusion. Pas une seule fois mon regard ne s'est retiré de sur ma main et celles de Brooke en train de la soigner. Bientôt, elle était recouverte de bandage, et je me sentis immédiatement moins sale et moins en danger. Je souris, sans pour autant la regarder. « Pourquoi il n'y a que les gentils qui meurent, Brooke ? »
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité



BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Vide
MessageSujet: Re: BROOKE † i don't know wether i'm happy or not.   BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Icon_minitimeLun 16 Fév - 10:09

    Brooke soignait la main de sa mentor du mieux qu'elle le pouvait, mais ses gestes étaient tremblants, hésitants. Elle savait pourtant désinfecter une coupure – mais la jeune fille avait une impression étrange. Wyoming n'était pas dans son état normal, cela crevait les yeux, et Brooke n'était pas certaine de vouloir en savoir plus. Elle se pencha, observa avec attention la légère blessure de la blonde. A priori, il n'y avait pas de bout de verre dedans, ça ne semblait pas être infecté. Brooke soupira. C'était déjà ça.

    « Il faut que tu fasses attention. »

    Elle avait à peine terminé sa phrase que Wyoming se mit à parler, lui racontant Saad, Fleur et ses désillusions. Brooke se figea, incertaine, pas sure de savoir de quelle façon elle devait réagir. Doucement, elle enroula la main de Wyoming dans de la gaze, protégeant comme elle le pouvait sa coupure des microbes extérieurs, hochant la tête quand elle jugeait qu'elle se devait de le faire.

    « Je sais qui sont Saad et Fleur. » Elle soupira. Brooke en avait vaguement entendu parler et effectivement, elle avait vu la brune, Fleur, à plusieurs reprises. Quant à Yorell … le simple fait de songer à son co-tribut lui faisait encore mal. C'était affreux, injuste, mais ni elle, ni Wyoming, ni personne ici n'y pouvait rien. Le seul responsable était Snow – et Snow était mort. Ce fut juste au moment où Brooke songeait à cela, une lueur mauvaise dans le fond du regard, que Wyoming marmonna les quelques mots qui poussèrent Brooke à regarder sa mentor et amie avec un regard abasourdi. Pourquoi il n'y a que les gentils qui meurent ? Pardon ?!

    Brooke se leva. Wyoming n'avait à priori pas regardé la télévision dans la journée. Elle ne savait rien de ce qui se passait, de ce qui secouait Panem aujourd'hui. Elle ne savait rien de la mort de Snow. La rouquine soupira.

    « C'est injuste, je sais. Mais j'ai l'impression que tu as loupé un événement important, Wyoming. » Elle eu un nouveau soupir avant de se diriger rapidement vers la cuisine. « Je vais nous faire un thé et on va grignoter quelques gâteaux, tu veux bien ? Et puis je te raconterai. »

    Brooke s’affaira rapidement. Elle mit de l'eau à bouillir dans une grande casserole, jeta quelques feuilles de menthe dans le fond de deux tasses. Rapidement, la rouquine fouilla dans un placards à la recherche de biscuits qu'elle et Wyoming pourraient manger. Sa mentor avait l'air d'avoir besoin d'avaler quelque chose et de boire une boisson chaude. Dès que l'eau fut chaude, Brooke la versa dans les tasses et revient avec le tout dans le salon. Elle posa une tasse devant Wyoming, les gâteaux sur la table et s'installa dans le canapé, à côté de sa mentor.

    « Dis moi. Tu as regardé ta télévision, aujourd'hui ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité



BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Vide
MessageSujet: Re: BROOKE † i don't know wether i'm happy or not.   BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Icon_minitimeVen 13 Mar - 19:24



i don't wether i'm happy or not.

Nerveusement, un rire s'est échappé de ma gorge quand elle m'a demandé d'être plus prudente. J'étais prudente. Je faisais attention à tout ce que je faisais et disais depuis que j'étais sortie de cette foutue arène. Je passais ma vie à faire attention. Je me méfiais de tout et de tout le monde. Je ne pouvais plus agir ou parler comme je le souhaitais, je devais contrôler chacun de me gestes et mots. Mais ça faisait trop longtemps. Trop longtemps que je me terrais derrière ses murs que j'avais construits pour ma survie. Et je les avais abattus, ces murs, et ça faisait du bien. Jamais je n'aurais cru que Brooke pourrait être la première personne susceptible de m'entendre parler ainsi. La seule qui m'avait jamais écouté, c'était Fleur. Jamais la rouquine ne remplacerait la jeune rebelle. Mais au moins, j'avais pu lui dire tout ça. Je lui faisais confiance, mine de rien, à cette gamine. J'avais eu du mal à me l'imaginer, mais maintenant, ça coulait de source. Au fond, je n'avais plus qu'elle. « Ah, ben si tu sais alors... » J'en savais rien, moi, si elle était au courant. Comme je l'avais cru, elle avait déjà croisé Fleur par ici. Elle passait beaucoup de temps au Village des Vainqueurs, après la mort de Saad. Mais lui, par contre... C'était un fantôme, réfugié derrière son casque. Et puis, je me suis rappelée du premier soir dans le train, et la présence du jeune homme à côté de moi, derrière Bambi... Ce soir-là, il ne le portait pas, ce masque. Et j'avais du prononcer son nom plus tard dans la soirée, après, quand on s'était parlé, vaguement. J'étais en train de me remémorer ce moment, n'oubliant de reproduire chacun de ses mots, la façon dont il regardait partout autour de lui, ne sachant quoi dire, et celle dont il me regardait moi, quand Brooke s'est levée. Brusquement. J'ai levé les yeux vers elle, l'ai écoutée, ai acquiescé. Un thé, des gâteaux. Parfait. C'était une perle. Je te raconterai. Qu'est-ce qui avait bien du se passer pour donner à Brooke cet air dépassé ? En fait, je ne savais pas trop comment qualifier l'air qu'elle avait. Je me suis adossée dans le sofa, ai passé mes longs doigts tremblant dans mes cheveux emmêlés et poisseux, avant de soupirer. Je n'aimais pas cette journée. Je n'aimais pas être dans un état pareil, et je n'aimais pas ce pays et ce monde et cette vie. Je n'aimais plus rien. Rien. Bientôt, ma tribut était de retour. Elle posa une tasse en face de moi, et l'odeur qui s'en échappait manqua de me faire vomir. Gueule de bois. Mais il fallait que je boive, rien que pour me réchauffer, et pour avoir un autre goût dans la bouche que celui, immonde, du rhum. Je l'ai remerciée en un murmure, et j'ai pris une gorgée du breuvage. Les vapeurs me donnaient mal au crâne. Mais j'appréciais. J'ai souri à Brooke alors qu'elle reprenait sa place à côté de moi. Et j'ai froncé les sourcils à sa question. « Non. Aujourd'hui, j'ai bu et j'ai dormi. » Un bon moyen de subir la vie plutôt que de la vivre. « Il se passe quoi, Brooke ? »

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité



BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Vide
MessageSujet: Re: BROOKE † i don't know wether i'm happy or not.   BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Icon_minitimeSam 14 Mar - 10:55

    Wyoming semblait fatiguée. Brooke avait reprit place à côté de sa mentor. Détournant son regard de son visage, elle attrapa une tasse de thé qu'elle sera dans ses mains. Le breuvage était chaud et rendait la vaisselle brûlante, mais c'était de cette façon que Brooke aimait son thé. Elle trouvait cela réconfortant – et du réconfort, Brooke en avait besoin, en cet instant précis.

    La nouvelle avait quelque chose d'accablant. Comment savoir si ce qui allait suivre la dictature de Panem ne serait pas pire encore que ce qui avait été en place jusqu'ici ? Et puis il y avait cet espoir chancelant qu'elle ne pouvait s'empêcher d'entretenir au fond d'elle. Et si elle était la dernière gagnante ? Si les Jeux de la Faim n'avaient plus jamais lieux ? C'était une possibilité, à présent, mais comment faire face à la déception qu'une nouvelle édition, l'année prochaine, engendrerait, s'ils étaient reconduits ?
    Aussi, même si la nouvelle de la mort du président Snow avait une lueur réjouissante, Brooke ne savait pas comment la prendre – ni comment l'annoncer à sa mentor.

    Elle avala une gorgée du breuvage brûlant, grimaça légèrement avant de soupirer. Elle ne pouvait pas lui cacher ce qui c'était passé, de toute manière.

    « C'est une nouvelle étrange, Wyoming. A double tranchant. Mais il faut que tu saches … » Elle secoua la tête avant de reprendre doucement la parole. « Il n'y a pas que les gentils, qui meurt, Wyoming. C'est passé sur la chaîne du Capitol toute la journée. Caesar a annoncé la nouvelle de façon très sobre. » Elle attrapa un gâteau, le tritura entre ses doigts avant de lâcher la nouvelle d'une seule traite. « Le président Snow est mort. »

    Même elle n'en revenait pas. En y pensant, ce n'était pas si surprenant que cela. Il était vieux et personne n'est immortel. Mais Snow avait été – et resterait, elle le savait – une figure de proue, une figure majeure de Panem. Pour beaucoup, il n'était rien de plus qu'un incroyable enfoiré mais pour tous, il était le Président qu'ils connaîtraient jusqu'à la fin de leur vie – et d'un seul coup, tout ceci n'était plus vrai. Brooke ne savait pas quoi en penser.

    « Ils ont montré une rétrospective sur lui, sur sa vie, à la télévision. Il y a eu des photos pendant toute a journée. Comme si on ne savait pas à quoi il ressemblait. J'ai failli aller te voir, mais finalement j'ai préféré travailler un pu sur mes coutures. J'avais besoin de me vider la tête, tu comprends ? Honnêtement, je ne sais pas trop quoi en penser. »

    C'était une bonne nouvelle mais … Tant que le « mais » resterait en suspens, tant qu'ils ne sauraient pas ce qu'il se passerait par la suite, les habitants de Panem seraient sans doute tous dans le flou total.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Vide
MessageSujet: Re: BROOKE † i don't know wether i'm happy or not.   BROOKE † i don't know wether i'm happy or not. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

BROOKE † i don't know wether i'm happy or not.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 5 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.