petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 78HG — sujet du lieu e

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



78HG — sujet du lieu e Vide
MessageSujet: 78HG — sujet du lieu e   78HG — sujet du lieu e Icon_minitimeDim 13 Juil - 15:43


78ème Hunger Games
" lieu e "

Ce sujet est mis à votre disposition pour mettre en scène votre tribut dans la zone si vous n'avez pas besoin d'en faire tout un sujet avec un autre membre. Il restera pendant toute la durée des jeux, c'est pourquoi nous vous demandons d'indiquer avant votre message le jour et l'heure où se déroulent les actions que vous décrivez.

Cela ne remplace pas les sujets obligatoires que nous vous demanderons de faire.


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Invité



78HG — sujet du lieu e Vide
MessageSujet: Re: 78HG — sujet du lieu e   78HG — sujet du lieu e Icon_minitimeVen 15 Aoû - 12:47

Jour 4, 13h

    Les yeux grands ouverts et les sens en alerte, Levi avançait. Un pied après l’autre. Son cœur battait la chamade… Mais au moins, il battait encore. C’était rassurant. Silencieux et apeuré, il laissa échapper quelques larmes de frustration, serrant contre lui son arme de fortune, lui servant parfois de canne pour soulager les courbatures qui lui rongeait les jambes : une longue branche pointue qu’il avait trouvée sur son chemin. Pas assez pointue pour tuer, assez pour blesser et avoir le temps de s’enfuir si besoin. Il n’avait pas encore eu l’occasion de tester son efficacité, mais il n’était pas vraiment pressé de le faire.


    Il s’arrêta finalement. Il était épuisé, son corps entier semblait peser une tonne et ses yeux le piquaient de plus en plus. Il n’avait pas fermé l’œil depuis qu’il s’était retrouvé seul, depuis qu’il avait été confronté à l’animal sanguinaire et aux tributs cruels. Il avait peur que cela se réitère, il avait peur de s’endormir et de se faire avoir en traite. Il soupira, s’appuya contre sa canne et ravala quelques sanglots. Il ne fallait pas pleurer. Tout comme il ne fallait pas négliger une profonde fatigue. Il releva le regard, assez pour voir au loin un immense arbre se dresser. Le plus grand de tous, un arbre feuillu, presque accueillant. Il devait bien être à quelques dizaines  de mètres encore, mais Levi se redonna du courage, s’essuya le visage de sa manche déchiré et reprit sa route avec détermination, les sourcils froncés.


    Il y arriva finalement, au bout de longues minutes d’une marche douloureuse pour son corps éreinté. Au pied de ce grand arbre, si attrayant et fascinant. Il le fixa un bref instant avant de prendre une profonde inspiration et de retirer sa veste pour pouvoir accrocher sa canne dans son dos, et il se mit à grimper. S’accrochant à chaque branche comme si sa vie en dépendant… Ce qui était le cas, pour être honnête. Il grimpa pendant de longues minutes, jusqu’à être assez haut pour être en sécurité. Il trouva une branche assez large pour pouvoir accueillir son corps, et s’y posa avec un soupir de soulagement. Ce n’était pas des plus confortables, certes, mais c’était ce qu’il pouvait trouver de mieux pour le moment. Il s’appuya contre le tronc, basculant sa tête en arrière pour prendre une bouffée d’air tiède. Puis ses paupières se firent lourdes, et son corps entier commença à s’engourdir. Sans se soucier de s’il allait tomber de son nouvel havre de paix, il s’endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



78HG — sujet du lieu e Vide
MessageSujet: Re: 78HG — sujet du lieu e   78HG — sujet du lieu e Icon_minitimeLun 13 Oct - 9:51




ON AIME SA MÈRE PRESQUE SANS LE SAVOIR,
ET ON NE S'APERÇOIT DE TOUTE LA PROFONDEUR DES RACINES DE CET AMOUR
QU'AU MOMENT DE LA SÉPARATION DERNIÈRE.
GUY DE MAUPASSANT

J9, midi. Quelqu'un m'avait un jour dit que malgré la douleur qu'une mère pouvait ressentir, ses responsabilités existaient toujours et elle ne cessait jamais son travail. J'avais toujours mal compris cette phrase, en fait. J'avais l'impression qu'on me mentait, que c'était faux, qu'on m'avait oubliée. Surtout après la Moisson, en fait ; j'avais tant espéré, tant désiré que mes parents soient là que lorsque vint le temps de leur arrivée et qu'ils ne vinrent jamais, je m'étais mise en tête qu'ils m'avaient déjà abandonnée. Mais maintenant, non, je comprenais mieux. Ma mère était chirurgienne. Sa fille lui avait été enlevée, son monde venait de s'écrouler et son mari se tuait probablement dans sa tâche de chercheur pour créer cette année les mutations qui étaient en train de m'attaquer en ce moment-même, mais elle, elle avait jugé que son devoir était ailleurs. Que son devoir était plus important que sa peine. Elle m'avait jugée assez forte pour me battre et elle m'accompagnerait jusqu'en Enfer. Là où elle ne pouvait pas me guérir, elle priait pour que ses leçons n'aient pas disparu de ma mémoire et que je sache les appliquer pour sauver tout le monde en temps de crise. Et elle guérissait les autres. Son travail à elle ne finissait jamais vraiment, non. Elle, elle n'avait qu'à peine le temps de voir un résumé rapide des Jeux avant d'aller au lit et de se lever deux heures plus tard, un accidenté des usines en chemin. Et je m'en voulais terriblement d'avoir douté de son amour. Terriblement.

Mais cette fois-ci, je ne voulais plus la rendre fâchée. J'avais compris que son plus grand souhait était de me revoir, et cette fois-ci, je m'évertuais à la rendre fière. Je voulais revenir la voir et lui parler de Bloom, de Kylian, de Virani et lui dire oh combien ils me manquaient déjà. Je voulais lui raconter comment ils étaient des gens merveilleux. Je voulais lui parler d'Ambre. Lui montrer ce que j'avais appris et la rendre heureuse. Lui montrer qu'au fond, j'étais aussi forte qu'elle.

Alors je m'étais mise à la tâche. J'étais maintenant armée jusqu'aux dents, mais ne sachant pas très bien me battre, je m'attelai à des tâches plus simplistes avant. Le campement provisoire que j'avais trouvé - un arbre gigantesque - m'avait inspiré une idée pratique ; un capuchon pour ma cape de camouflage. Le soleil tapait fort et je me déshydratait à vue d'oeil, ainsi un bon moyen d'éviter l'insolation ne serait pas de refus. J'avais tressé les immenses feuilles pendant toute la matinée, et lorsque mon résultat fut satisfaisant, j'entrepris de le coudre sur le tissu de ma cape ; les jambes de mes pantalons et les manches de ma chemise agissaient en renforcements à l'aide d'écorce et de petites pierres. Je serais ainsi non seulement protégée du soleil, mais encore plus dure à détecter, un avantage inoui dans mon cas où la discrétion n'était pas vraiment le fort. Et puis, c'était une sorte d'armure. J'avais également recouvert mon oeil blessé d'un pansement, question d'éviter de l'abîmer encore plus et lui donner sa minime chance de guérir si j'obtenais des soins chirurgicaux assez rapides. Le cuir de ma petite veste était devenu des gants pour arrêter de m'entailler les mains.

Toute fière, j'admirai mon travail. J'espérais que chez moi, on était fier aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



78HG — sujet du lieu e Vide
MessageSujet: Re: 78HG — sujet du lieu e   78HG — sujet du lieu e Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

78HG — sujet du lieu e

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 4 :: 78th HG :: rps avant et pendant l'intrigue-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.