petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
-44%
Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming Arozzi TORRETTA noir
139.99 € 249 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 (noa) I can't win this game without you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitimeMar 6 Mai - 21:45

J'étouffe. Noa et moi. Plus rien.. je ne le reconnais plus et j'ai du mal à faire avec. Je ne supporte pas cette situation. Je ne sais pas ce que je suis censée faire. Tywin me conseille de le laisser dans cet état mais je me sens totalement dans l'incapable de le laisser en son contraire, il me détesterait s'il l'apprenait un jour, je veux me battre pour lui. Seulement je n'ai aucun pouvoir ici et je ne sais pas comment je suis censée faire pour m'en sortir. Je n'y arrive plus je suis à bout, j'ai besoin du Noa que j'ai perdu. Pourquoi toujours tout me prendre de la sorte ? Il me manque.. il n'est pas pareil.. je ne veux pas d'un faux amour.. il m'aime parce qu'il est forcé.. je ne veux pas de ça.. je pourrais m'en contenter mais ce n'est pas moi, pas l'amour qui nous anime.. rien de tout ça.. et je veux revoir MON Noa. Et mon Noa c'est en souvenirs que je l'ai en ce moment. La chasse. C'était notre occupation.. le moment où nous nous sommes rencontrés. Je souris dans ses bois verts et fleuries par le printemps enfin là. J'inspire profondément, si je lui demande de dépecer un écureuil ou même un dindon sauvage.. peut-être que des sensations lui reviendraient. Je ne sais plus quoi faire mais j'avais besoin de revenir, retrouver l'arc avec lequel on chassait qui n'a pas bougé. Je trouve un lapin. Je n'ai jamais aimé tuer des animaux mais au final le refaire me fait du bien, je reprend une vie comme avant. Je rentre doucement chez nous. Je sais qu'il n'y sera pas, il m'a parlé un truc qu'il avait à faire avant les moissons je crois. Je vais lui faire à manger.. et je suppose que je l'éviterais sans savoir quoi faire.. je ne sais pas quelle solution trouver.. je me sens tellement impuissante.

En marchant je sens rapidement que l'on me suit. Et rapidement je me retrouve encerclé par cinq pacificateurs.. c'est quoi ce merdier ? Je déglutis.. Je n'ai rien à dire, je suis en faute pour avoir été chassée.. mais je sens que ce n'est pas la seule chose.. L'un d'eux me cramponne le bras. " A la place public .. " J'inspire profondément.. Je fais comme si de rien n'était. " Je ne vois pas pourquoi je vous suivrais.. " Il resserre sa prise autour de mon bras. " Vous savez très bien, nous le savons tous. Et les rebelles sont punis. Ajouté à cela vous avez franchi les grillages. " Mon coeur s'embale.. je ne sais pas ce que je suis censée imaginer ou quoi. J'ai peur mais je ne le montre pas. Je m'exécute. Un autre pacificateur tire sur le lapin que j'avais accroché à ma ceinture et rit. " On aura un bon civet ce soir ! " Je les déteste, je leur cracherais dessus.. d'ailleurs c'est ce que je fais à celui qui m'a pris le lapin.. et il m'apprécie pas. Je me prend une baffe monumentale .. Je suis sonnée.. mon oreille siffle.. Ils me tirent à la place.. Ils ont installé un poteau.. et l'horreur se lit dans mes yeux, des curieux s'arrêtent pour voir.. comprendre ce qui se passe. Les pacificateurs affirment me punir pour avoir franchi les frontières et avoir chassé.. Mes mains sont attachés au poteaux et je suis agenouillée.. L'un d'eux arrache ma chemise et je me retourne en sous-vêtement, du moins au haut.. L'air frais me fait frissonner.. mais la morsure du fouet elle.. elle me fait crier sur le coup. ça brûle.. ça pique et ça continue.. je me crispe.. je serre les dents en gémissant.. perdant doucement conscience..
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: Re: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitimeSam 10 Mai - 22:49




❝I'm losing my mind. I'm losing my memory....❞

✩ ✩ ✩ ✩ ✩ ✩



Je crois que le monde des rêves est le moment le plus agréable dans ma journée, mais depuis quelques temps c'est le moment que je redoute. Trop de choses étranges se passent dans mes rêves. Je n'ai plus le contrôle de rien. J'ai la tête dans un seau d'eau et tout est flou. J'ignore où je suis, ce que je fait et pourquoi je le fait.
Encore une fois je me réveille ce matin en sueur et complètement paumé. Je tâtonne dans le lit puis soupire tristement. Gaëlle et moi ne dormions plus ensemble depuis ses délires. Elle ne m'aime pas ou du moins plus et croit que nous sommes des rebelles engagé contre le capitole. Je me passe la main dans mes cheveux en soupirant et me lève péniblement du lit pour me retrouver seul dans ma grande chambre. Je me sens terriblement seul car je me doute bien ne trouver personne en bas, à la table du petit déjeuner.
Une sœur avait-elle dit ? J'aurais aimé en avoir une, faire attention à elle, l'a protéger. Je sens comme un vide inexplicable. J'attrape un t-shirt et un jean venant tout droit du capitole et descend les escalier. Grande surprise, personne. Je m'y attendais. Un autre soupire et je me prépare un thé bouillant pour me réveiller. Aucune trace de Gaëlle et je n'ai pas besoin de m’inquiéter. Depuis quelques temps elle préfère m'éviter, et rester froide avec moi. Elle prend ses distances et ça me blesse profondément. Je me dirige vers le salon et m'assoit sur le sofa, pensif. Je jette un coup d'oeil sur la table et voit la photo de ma soit-disant sœur. Pourquoi croit-elle que cette petite fille est de ma famille ? Pourquoi aurais-je oublier ? J'attrape la photo et la contemple longuement, mon cœur se serrant à chacun de mes inspirations. « Lily... »
Elle s'appelle Lily. C'est tout ce que je sais et pourtant j'ai l'impression de la connaître déjà. Etrange comme sensation. Je repose rapidement la photo sur la table et reporte mon regard sur mon alliance. J'en viens même à douter de mon mariage.

Quelqu'un toque, je n'ai pas le temps de me lever pour lui ouvrir que Flynn Miller rentre en furie et fonce sur moi. « C'est Gaëlle ! ILS ONT GAELLE NOA ! BOUGE TOI » J'ai un certain temps de réaction. Un Flash.
Ce n'est plus Flynn mais un autre garçon. Nous sommes à la lisère de la foret, il court vers moi. « Ils ont ta mère Noa. Bouge toi ». Fin du Flash.

Je me reveille et sors de ma maison en courant. Je n'ai plus l'impression de rien. Je suis totalement perdu. J'ai du mal à comprendre ce que je fait au douze exactement. Je cours encore et encore, Flynn me suivant. Nous arrivons sur la grande place, Un cris. Un cris que je reconnais parfaitement. Les personnes me bloquent le passage et m’empêche de voir. Je les poussent violemment et les écartent pour me laisser un passage. Mon cœur s'arrête de battre d'un coup. Elle est à genoux, le dos ensanglanté et un pacificateur avec un fouet derrière elle. Un autre Flash. Ma mère à genoux face à la pacificatrice. Elle se reçoit une balle dans la tête. Fin du Flash.
Ma tête hurle et je suis de retour à la réalité. Je ne comprend pas pourquoi nous sommes à découvert au douze. Pourquoi je ne suis pas au capitole en train me faire torturer ? Le capitole m'avez eu pourtant...je me ressaisit et court en direction de Gaëlle. Je me jette sur le pacificateur et le met à terre. Je me retiens de lui mettre un coup poingt..enfin quelqu'un me retiens. Jaqen attrape mon poingt qui partait en direction de son visage. Mes larmes coulent, je bouille de fureur. Tout se mélange dans ma tête. Je me lève d'un trait et tente de détacher Gaëlle. Je me colle à elle et murmure très rapidement à son oreille, toujours tentant de la délivrer. « Je suis là...je suis là. C'est moi Noa, écoute moi. Gaëllle, réveille toi je suis là, tout vas bien de passer. Releve toi je t'en pris. Tu peux pas me lâcher comme ça. »
Je la détache enfin sous les regards ahuris des autres habitants du douze. Cela fait un an et demis que nous sommes partis, pourquoi tout le monde semble trouver cela normal de nous revoir. Je n'ai pas de temps à perdre. Le pacificateur se relève et je m'interpose entre lui et elle. Il ne l'auras pas cette fois. Et ni moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: Re: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitimeDim 11 Mai - 10:51

Un premier coup. Mon coeur se stoppe deux secondes tentant de se protéger la morsure du fouet. Un deuxième coup, je contracte mon corps.. je serre les dents.. un troisième coup et mes cris s'élève sur la grande-place. Je serre les dents, je tente de résister mais j'en suis incapable, je vais mourir.. j'ai envie que tout s'arrête et j'en arrive à vouloir passer un pacte avec la mort si ça peut arranger la douleur. Je hurle.. ma conscience tente de s'esquiver.. mes yeux sont incapables de voir parfaitement ce qui est en train de se produire. Je cris c'est tout ce que je sais, je souffre et j'ai envie d'en finir là.. maintenant, qu'il lance le coup fatal.. mais je sais parfaitement comment se passe.. c'est au bon vouloir du pacificateur. S'il veut faire durer.. me punir et ne pas me tuer.. il le fera.. il me torturera. Je comprend alors une chose.. la torture, une chose que le Capitole connait bien, tout le monde le sait et pourquoi je n'y ai pas pensé avant ? Pourquoi ? Ok, j'ai compris.. je sais ce qui vient de se passer avec Noa. Ils l'ont changé, ce n'est plus mon Noa que j'ai.. c'est le leur.. ils lui ont fait oublier qui j'étais.. qui sa soeur était.. pourquoi je n'ai pas vu ça plutôt.. sa blessure à la tête.. Elyas qui tente de le faire aller avec lui.. lui qui soutient le Capitole par lâcheté. C'était si évident.. que c'est juste avant ma mort que je comprend ce qui se passe et que je l'ai perdu.. il ne sera plus le miens.. nous n'existons plus.. tout est factice. Je hurle.. mon corps tremblant sous la douleur.. je sens le sang couler. Je perd doucement conscience.. j'ai envie de vomir.. les coup sur le dos vos me faire rendre ce que j'ai pris ce matin au petit déjeuner. J'entend une voix.. je la connais bien, mes songes m'enivrent. Mes mains sont lâchées.. je tombe presque au sol.. je suis épuisée. Je l'entend me supplier de rester avec lui.. mais ce n'est plus tellement lui. " Noa.. Noa.. " je l'appelle.. je l'appelle à l'aide, je me noie. je suis en train de couler. Je suis seulement à demi consciente. " Je sais ce qu'ils t'ont fait.. " mais je perd connaissance. Je souffre trop pour subir un tel affront. Mon corps se protège comme il peut et je ne peux pas savoir ce qui se passe par la suite.. Je me trouve lâche de l’abandonner comme ça.. mais je me sens incapable de me battre là maintenant.. je me laisse aller.. au néant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: Re: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitimeDim 11 Mai - 11:53




❝I'm losing my mind. I'm losing my memory....❞

✩ ✩ ✩ ✩ ✩ ✩



Les choses se passent très vite. Gaëlle perd connaissance. Je me lève rapidement et tiens face au pacificateur avec colère. Mais je dois me reprendre. J'ai fait trop de mal autour de moi et si je continue on ne me laisseras pas de chance. Mes actes rebelles sont de plus en plus dangereux. J'ai décidé de quitter le treize pour être un rebel caché alors je dois faire attention. Je suis un peu perturbé, mon dernier souvenir s'arrête au capitole. Je suis dans une salle sombre éclairé par un néon blanc. Je suis attaché à une chaise, un écran face à moi et des secousse électrique. Je me croyais mort et me voilà vivant, en bonne santé,ici au douze. Qu'allez dis-je dire pour la défendre, pour nous défendre sans me re faire avoir par Snow. Je prend une grande inspiration. « Ne la touchez plus. Cette femme est ma fiancée, et je sais ce qu'elle a fait. Elle a mal agis et elle en est désolé. Elle ne recommencera plus. Vous l'avez déjà assez punis, mais si vous voulez que nous nous marions au capitole sans que la presse remarque son dos en sang et fasse un scandale, mieux vaudrais pour vous d'arrêter.. »
Je crois que le pacificateur est un peu perdu. Il hurle des ordres que je n'écoute pas. Je relève Gaëlle et la prend dans mes bras. J'esquive la foule et me dirige vers le village des vainqueurs. Je rentre dans la maison et la dépose sur le canapé sur le ventre. Je relève son t-shirt pour voir son dos blessé. Deux femmes et un homme rentre sans toquer dans le salon. Je fronce les sourcils mais voit leur boite à pharmacie. Ils commencent à operer tandis que je reste dans la cuisine à faire les sans pas. Je ne supporte plus la vue du sang depuis les jeux, et puis je préfère évitez de gêner. J'ignore combien de temps je reste dans la cuisine à tourner en rond...surement une heure ou plus mais les invités rentre et m'informe que tout vas bien. « Tu appliqueras ça sur son dos dans une heure ». La première femme me passe la pommade en boite que j'attrape en serrant précieusement. « On est content que tu sois de retour Noa..mais fais gaffe. Beaucoup de chose ont changé. » Ils se jettent un regard, me prennent dans leur bras et avant de partir m'indique que Gaëlle s'est réveillé.
Je la rejoins enfin et m'installent juste à côté d'elle en lui caressant la main. « Hey ça va mieux? Tuas vus?... j'ai réussis à partir sans tuer un pacificateur cette fois. Je fait des efforts ». Murmurais-je doucement avec un sourire. Gaëlle et moi avions toujours eu cette fâcheuse habitude de rire sur quelques chose de grave. Cela nous permet de détendre l'atmosphère, de se rassurer et de rassurer les autres. En l’occurrence je fait référence à la fois où j'avais tenter de tuer la pacificatrice qui avait tué ma mère, ce qui n'avait rien d'amusant. Mais il est hors de question que nous nous apitoyons sur notre sort.
Je serre sa main un peu plus fort pour m’accrocher et la rassurer. Je prend une inspiration. « Je sais que c'est pas trop le moment mais... Quesqu'on fait là... ? J'ai était chopé par le capitole et je ne me rappelle pas être revenu ici...J'ai loupé un épisode ou quoi ? »
Si seulement j'avais su...Je souris doucement pour cacher ma crainte mais je vois au regard de Gaëlle qu'il y a un soucis. Elle me regarde sans comprendre. On est deux....
C'est alors que je comprend... pas ce qui se passe là mais que je comprend ce que je ressens. Je suis amoureux de la femme en face de moi. Je l'aime malgré ses cicatrices sur son visage, ses cheveux complètement ébouriffés, son teint olivâtre, ses joues creuses. Je l'aime et je la trouve magnifique même avec tous ces défauts. J'ai envie de l'embrasser mais j'ai d'abord besoin d'explication...pourquoi j'ai mis tant de temps à la comprendre...Je lui caresse délicatement la joue sans lâcher mon sourire rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: Re: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitimeDim 11 Mai - 16:16

Je me sens totalement souillée. C'est surement aussi violent qu'un viole. Je ne résiste pas à l'idée de me laisser aller pour ne plus souffrir. Je pensais être capable de bien plus. Mais non, apparemment je ne suis qu'une fille.. j'ai souvent eu cette "insulte" lorsque je voulais jouer avec des garçons lorsque j'étais petite. Mais une fille ressent pourtant les mêmes douleurs qu'un homme, quel est la différence ? Peut-être que personne n'aurait pas pu supporter ce qui m'est arrivé. Je monte aussi la tête. Je me sens tellement minable d'être enchaînée à une poteau et fouettée c'est comme avoir la peste.. les gens ne voudront plus me parler.. et ce district n'est plus tellement chez moi.. je suis partie lâchement il y a presque deux ans alors pourquoi je suis revenue.. Si j'avais su.. si Noa avait su.. on serait resté.. pourquoi ne l'a-t-on pas fait ? On ne risquait rien à 13, j'avais trouvé un rythme intéressant que j'aimais. Je ne comprend pas pourquoi il a voulu retourner dans un district du Capitole. Je me suis déconnectée. Je suis épuisée par tant de douleurs et de questions qui trotte de ma tête. J'ai mal, c'est horrible, je ne sens plus que de la douleur au niveau de mon dos. Mon souffle a du mal à se faire sentir. La moindre bouffée d'air est une calvaire. J'ai envie de vomir.. j'ai mal.. la douleur si insoutenable que je vais vomir de la bile dans peu de temps. Je ne sais pas ce qui se passe avec Noa.. sa voix ne parvient plus à mon cerveau. Je me laisse aller. Je tremble légèrement.. je serre des dents. Je sens qu'on retirer mon haut.. je ne suis apparemment plus sur la place.. je sens le tissu sur ma joue.. réconfortant. J'ai mal.. mais je n'ai plus la force de crier. Je laisse faire.. je sens qu'on s'affaire sur mon dos. La voix de Noa arrive vers moi.. j'ouvre doucement les yeux à nouveau. Je me sens rassurée.. mais je me souviens.. qu'il n'est pas vraiment lui même.. " Je suis contente de voir que mes efforts payent.. " je tente de rire un peu, mais j'ai mal et je grimace rapidement. Le moindre mouvement reste un supplice. Il reprend. Et là je comprend que ce que je pensais.. juste avant de perdre le contrôle de la souffrance peut être vrai. Je me raccroche à ça.. que j'ai peut-être Mon Noa devant moi.. mais pour combien de temps. " tu m'as manqué.. " Mais je n'ai pas trop de temps, pas avec ce genre de niaiserie. " Tu n'étais plus toi ses derniers jours. Tu voulais revenir ici.. mais j'ai pas pu partir en même temps que toi.. et je ne savais pas ce qui s'était passé.. mais j'ai compris doucement.. un peu tard que tu avais dû être manipuler ou je ne sais pas par le Capitole, tu n'étais pas mon Noa.. tu prônais et acclamais ceux qui ont tué notre famille.. ." je grimace.. j'ai mal et je serre sa main. Bon sang.. j'ai du mal à inspirer pour calmer la douleur. " j'ai peur que tu repartes.. que je ne sois rien de plus qu'une fiancée pour toi, tu te souvenais plus de Lily.. " je me concentre pour éviter la douleur.. pour me calmer.. je serre sa main peur que l'autre personnalité en lui réapparaisse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: Re: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitimeLun 12 Mai - 20:30




❝I'm losing my mind. I'm losing my memory....❞

✩ ✩ ✩ ✩ ✩ ✩



Je croyais en avoir finit avec ça. : avec mes sauts de personnalité important et dangereux. Il y a trois mois encore, je tentais de tuer Siska en pensant être de retour dans les jeux. Je suis un fou furieux. J'ai plus peur de moi que de Snow. Tywin avait raison, je suis le seul à me détruire et détruire mais proches. Je suis le responsable de tout nos problèmes, de la mort de maman. " j'ai peur que tu repartes.. que je ne sois rien de plus qu'une fiancée pour toi, tu te souvenais plus de Lily.. "
Je reste sans voix quelques instants. J'aurais donc oublié la personne la plus importante à mes yeux – sans compter ma fausse fiancée -. J'aurais oublié Lily ? C'est peut-être mieux ainsi. En l'oubliant je souffrirais moins de la perdre. Je ne la reverrais sûrement jamais. Ma décision de la laisser au treize pour qu'elle évite les Hunger Games n'a pas changé. Jusqu'à sa majorité, Lily resteras comme soldate au district treize et choisiras la voie des rebelles. Elle me succéderas là où j'ai échoué.
Je ferme les yeux, ma poitrine se serrant à la vue de son souvenir. Ses yeux brillant et son air innocent. Je serre la main de Gaëlle. J'ignore dans combien de temps je reviendrais ce petit con pro-capitol, amoureux de Snow. Je n'ai pas envie de devenir ce gars là. Je ne suis pas comme ça....je ne sais plus qui je suis.
Je soupire un bon coup. « Pour l'instant je suis là... » Je lui remet une mèche en place, toujours avec tendresse. « Je suis désolé. Tu n'aurais jamais du me suivre au douze. Je devais quitter le treize où j'allais finir par devenir fou furieux...apparemment même en surface je le suis. J'ai ma place nul part... » Je la regarde en silence, la contemple, l'admire. Comment arrive t-elle à me supporter ? Elle est bien la seule...Puis après réflexion je dépose délicatement mes lèvres sur les siennes. Nous nous étions déjà embrassés des millions de fois mais toujours pour de faux. La seule véritable fois était lors de mon départ aux jeux. Je me repousse doucement en savourant ce baiser tiède. Je reprend par un petit sourire amusé. « Qu'on soit d'accord, celui qui vient de t'embrasser c'est pas l'amoureux du Capitole, c'est moi...Waaa...je suis vraiment skyzo en faite ! » Je beau me contenter de sourire, je me déteste. Ou du moins je déteste l'autre partie de moi qui reviendras je ne sais quand. « Si...si je repart, imaginons que je revienne, disons que pour me reconnaitre que je dirais ''J'ai vu un écureuil sur un arbre faire un somme.''. »
Ce sont les paroles d'une chanson que nous chantions lors de nos promenades dans les bois, c'est Gaëlle qui me l'avait apprise et au fur et à mesure de nos rencontres, j'avais finit par la connaître par cœur. J'ai l'impression d'être mourant en disant cela. Lorsque je serais de nouveau moi, ça seras notre code. Je continue de lui caresser la main en douceur. Je chuchote presque en chantonnant, espérant l'endormir pour qu'elle se repose. Je n'ai pas vraiment envie qu'elle dorme pour que quand elle se réveille je ne sois plus le même mais je hais la voir dans cette état. Je chantonne doucement
« J'ai vu un écureuil sur un arbre faire un somme
La dernière fois que je l'ai ai vu il grignotait une pomme de pins
J'ai vu un écureuil sur un arbre faire un somme
Il doit, comme nous tous, mourir de faim
J'ai vu un écureuil sur un arbre faire un somme
L'écureuil avait mordu la dernière pomme de pins.
J'ai vu un écureuil sur un arbre faire un somme
Je me suis approché et j'ai compris que c'était la fin. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: Re: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitimeMar 13 Mai - 8:35

Le Noa que je connais est là. Il est là, mais pour combien de temps. Dans combien de temps son cerveau se dira qu'il n'est plus censé fonctionner de la sorte ? Dans combien de temps ? J'aimerais savoir ce qu'il me reste avec lui. Je ne peux même pas en profiter, il va partir alors que je serais là en train d'agoniser sur les douleurs qui me transpercent le dos. Le moindre mouvement c'est comme si on m'arrachait d'avantage la peau. Je serre les dents bien sûr. Je tente de faire bonne figure de ne pas l'inquiéter plus qu'il ne semble l'être déjà; J'ai toujours fait ça. Le protéger, c'était plus fort que moi, c'est l'instant que j'ai eu avec mes frères qui a débordé sur lui. J'ai du mal à la voir souffrir. Durant les jeux j'ai voulu arrêter de regarder son supplice à de nombreuses reprises mais la visionnage est obligatoire, bien qu'une fois à l'intérieur de chez soi on peut laisser l'écran allumer mais ne pas regarder à proprement parler. Seulement on entendait.. et entendre sa douleur c'est pire je crois. Le capitole me l'avait pris une fois. Maintenant deux. Pourquoi s'acharner sur nous ? nous n'avons rien fait en particulier pour mériter un tel affront, enfin on dit ça parce qu'on est rebelle et que nous agissons en tant que rebelle mais le capitole nous voit d'avantage comme une menace. Nous sommes dangereux, nous ne sommes pas les seuls surement, mais on doit faire plus attention.  Ce retour dans le 12 n'était pas le bon moment.. tout s'agite, les rebelles sont plus forts.. on a des infiltrés partout alors forcément..

Mais Noa est là et je dois profiter un maximum de lui avant de le perdre à nouveau pour ce qu'il n'est pas. Je souris légèrement, il s'excuse pour m'avoir emmené ici. Je ne serais pas restée plus longtemps au 13 sans lui. C'est juste hors de question, on avance ensemble ou pas du tout, cela a toujours été comme ça et ce n'est pas aujourd'hui que ça changera. " Ma place est avec toi.. et la tienne avec moi, ça a toujours été comme ça depuis que l'on se connait. " Je tente un sourire mais je serre les dents en soufflant.. Il me regarde remettant alors une de mes mèches de cheveux en place et se penche pour m'embrasser. C'est difficile de lui rendre le baiser vu dans quelle position de me trouve. Mais c'est agréable de voir qu'il ne le fait pas que pour l'image. Sa réflexion m'arrache un rire mais je grimace immédiatement serrant sa main.. ce genre de mouvement est un supplice. " c'est ce qui fait ton charme " je me contente de plaisanter comme lui, on dédramatise toujours de cette manière. Je ris un peu. Il se propose une idée pour que je sache quand le vrai Noa sera là et pas le pro-capitole conditionné pour être le toutou d'un gouvernement que nous haïssons. Ce souvenir de cette comptine me chauffe le coeur, elle fait plaisir, elle semble si lointaine et pourtant je m'en souviens encore par coeur et lui aussi.. je l'écoute la chanter.. c'est ce que je faisais dans les bois, quand j'étais seule, j'avais moins peur en la fredonnant, je ne pensais pas aux bruits effrayants en alentours. Plus la chansonnette avance, plus je ferme mes yeux lourds. Je crois que je m'endors.. l'envie de vomir me réveille après un moment sans rêve. Je sursaute presque et je me souviens que je suis meurtrie sur le dos.  Noa n'est plus à coté de moi.. je vois le soleil décliner, j'ai dormi trop longtemps je vais l'avoir perdu. Mais je le refuse.. des larmes de paniques se forment, non pas de pleure, je me suis promis de pleurer que lorsque plus rien ne serait possible, j'ai eu la preuve qu'il était toujours là.. Je me redresse en tremblant et grimaçant de douleur. Je veux le voir.. " Noa.. " je l'appelle sur voix faible.. Je tente de m'appuyer sur la table basse mais je n'ai pas de force, je suis vidée encore.. et je m'écroule lourdement sur le parquet avec fracas. Le bruit s'entend bien.. je gémis légèrement.. " Noa ..! " Sa comptine résonne dans ma tête.. mais qui me dit que je l'entendrais à nouveau?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: Re: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitimeMer 14 Mai - 21:30




❝I'm losing my mind. I'm losing my memory....❞

✩ ✩ ✩ ✩ ✩ ✩




Je termine la berceuse à moitié que les yeux de Gaëlle se ferment. Je déclenche un soupire et m'assoit sur le fauteuil en face d'elle en la regardant dormir. De temps en temps elle grimace de douleur émet quelques bribes de mots. Je ne la quitte pas des yeux, je ne veux plus la perdre...même si je sais qu'au fond c'est elle qui va me perdre. J'ai la sensation d'être en train de mourir, ou de savoir que je vais mourir...c'est une sensation assez particulière et qui rend absolument nostalgique. J'ai envie de la réveiller, juste pour lui dire que je l'aime. J'ai envie d'envoyer des lettres à tout le monde, ainsi qu'au rebelles pour leur dire qu'ils doivent se battre coûte que coûte pour leur convictions. Je ne sers plus à rien. Je ne suis plus un rebelle, je ne suis plus un habitant du district 12...même du 13. Je ne suis pas non plus un habitant du capitole ou un vainqueur modèle. Je ne suis plus rien. Au moins l'autre moi a une place dans Panem...
Je suis sure que si je croisais l'autre moi, je lui mettrais la plus grosse droite jamais vu dansl'histoire. Je me haïrais tellement fort...je me hais tellement fort.
Après réflexion, je me lève et monte à l'étage chercher un crayon et du papier. Si je ne reviens pas, Gaëlle doit au moins savoir quoi faire. Je veux qu'elle sache que je ne l'abandonnerais jamais car elle, elle ne m'abandonne pas. Je sais qu'elle feras tout pour me rendre la mémoire et je suis presque certain que ses efforts n'aboutirons pas. Les armes de Snow sont trop puissante. Je rentre dans le bureau qu'appartenait à ma mère et fouille dans ses affaires. J'attrape enfin ce qu'il faut et commence à rédiger.

"Gaëlle...
Si tu lis cette lettre, évite de me la montrer. Je suis sure que je te prendrais pour une folle et t'accuserais à tort. Il y a tellement de choses que je pourrais t'écrire, mais j’espère pouvoir te les dire simplement. Si je ne reviens pas, je veux au moins que tu sache le principal.
Tout d'abord, j'aimerais que tu ne sois pas trop brute avec moi. Evite de me parler de Lily, du treize, des rebelles. Commence petit, essaye de me refaire haïr le capitole. Si tu vas trop vite je risque de te dénoncer et je sens que même le faux moi ne s'en remettras pas. Je voulais aussi te dire que j'étais désolé. Je t'ai fait vivre des années affreuses où nous devions jouer la comédie et là tu vas devoir la jouer seule. Je ne serais pas là pour t'épauler car je pense que je vais croire à notre histoire pour de vraie. N'hésite pas à demander de l'aide à Tywin, Elyas ou Jaqen, ils m'ont tout trois bien aidés. Surtout occupe toi bien du mariage, tu dois faire en sorte de le médiatiser au maximum pour assurer ta protection. Si les choses deviennent insoutenable, abandonne moi et retourne au treize. Et si tu pouvais envoyer des lettres de ma part à Lily, tu serais la meilleure. Ne lui dis surtout pas ce qui se passe, fait lui croire que c'est moi qui écrit.
Enfin pour terminer je voulais te dire que je t'aime. Non, je sais ce que tu vas penser. Tu vas te dire que c'est un mot insignifiant car je te l'ais dit des milliers de fois mais ce « je t'aime » est le bon. Je n'ai jamais étais très niais et toi encore moins que moi, mais je voulais que tu le sache. Je crois que c'est le jour de la moisson que je l'ai compris. J'ai voulu éviter d'y penser mais c'est inévitable maintenant. J'aurais aimer qu'on se marie, pour de vrai, au douze. Une cérémonie qu'avec nos proches. J'y comptait bien et je te promets que si je reviens je te demanderais ta main...encore faut-il que t'accepte d'épouser un fou furieux rebelle, pro capitolien qui croit que Snow est son meilleur pote. Je tenais juste à te le dire même si j'ignore avoir ta réponse un jour...
je ne  »


Pourquoi suis-je dans le bureau ? Que fait cette lettre sur la table...devrais-je la lire ? Non, il y a écrit Gaëlle dessus. Je la plie en quatre et la fourre dans ma poche. Il faudra que je pense à lui donner. Je sors de la pièce et entend un bruit sourd. Une voie de femme. Elle m'appelle. Je me précipite vers ma fiancée à toute allure. Elle est étendue sur le sol. Je ne comprend pas pourquoi les pacificateurs lui ont fait ça, certes elle a enfreint la loi mais de là  à tenter de la tuer...
Mais la loi est la loi et Gaëlle se doit de la respecter. Je reste pétrifié à la regarder souffrir à terre. Elle est inerte. Je la relève avec difficultés en tachant de rester calme. Mon dieu Gaëlle...quesqu'il t'arrive ?! Je ne te reconnais plus...
Je cours à la cuisine et trempe une serviette dans de l'eau froide pour revenir et lui couvrir la tête avec. Je n'ai jamais été doué en médecine et j'ignore quoi faire. Nous aurions du nous installer au Capitole, rien de tout cela ne se serait produit ainsi. Je reste une heure auprès d'elle à la soutenir, lui changer sa serviette et lui déposé des baisers sur son front brûlant. Peu à peu elle se réveille. Je souris tendrement, légèrement rassuré. « Mon amour...tu te sens mieux ? » Je lui caresse doucement le dos en lui souriant tristement « Ils t'ont pas loupés...Ils vont en entendre parler, j'ai du prévenir ta styliste..On va repousser le mariage pour que tu te rétablisse. » Je lui repousse une mèche devant ses yeux et sors la lettre de ma poche, en espérant qu'elle trouve une bonne nouvelle. « Tiens, c'était sur le bureau, je te rassure je n'ai pas lu ! » dis-je en riant doucement et lui donnant la lettre. « Tu préfère que je te la lise ? » J'avoue être curieux et un peu inquiet mais ce qui me préoccupe le plus est son état. Je jette un coup d'oeil et reste sans voix « ..Mais...c'est mon écriture ? ! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: Re: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitimeMer 14 Mai - 23:07

Cette comptine c'était ma mère qui l'a chanté. Je m'en souviens et pourtant j'étais jeune, trop jeune. mais elle est restée en tête.. Sa voix résonne dans ma tête.. mélangée à celle de Noa.. Elle devient une berceuse et je m'endors.. je le revois dans un tas de scènes qui nous appartiennent mais qu'il aura sans nul doute oublier. C'est comme rêver de ne pas rêver.. des souvenirs.. douloureux.. non.. c'est mon dos qui me fait souffrir. La position n'est pas non plus des plus confortables, je déteste dormir sur le ventre mais mon dos n'est pas vraiment en état pour une nouvelle position. Je dors sur le coté.. parfois Noa me serre contre lui.. et je me sens bien.. là je sais que cela ne sera pas possible.. Déjà la canapé est trop petit et en plus j'ai mal partout.. Je repense à son baiser.. j'ai envie de sentir naïvement ses lèvres sur les miennes mais je sais qu'il ne sera plus là.. il va avoir disparu.. et je ne sais pas si je le retrouverais.. je ne suis pas sûre d'être assez endurante pour me faire fouette et avoir l'espace de 10 minutes avec lui à peine.. Le vrai lui me manque déjà. Je me réveille un peu en sursaut, perdue.. je sais qu'il n'est plus là.. mais je l'appelle dans l'espoir qu'il me revienne.. que je ne me sois endormie que deux minutes mais vu le ciel qui s'assombrit dehors.. je crois que j'ai dormi trop longtemps. Ma volonté est plus forte que mon corps l'espace de deux secondes, deux secondes pour me lever et une pour m'écrouler sous la douleur et la fatigue. J'appelle un peu plus fort.. Je gémis.. je suis épuisée.. j'ai mal.. j'ai l'impression de ne plus avoir de peau dans le dos et je ne sais pas combien de temps cela va durer.. c'est juste insupportable. Je crois que mon corps se protège. Je ne sais pas combien de temps je reste inerte.. je me réveille et je le vois là.. la première phrase qu'il prononce me fait savoir qu'il n'est plus lui.. sinon c'est cette comptine qu'il aurait mentionné pour que je le sache.. il ne m'appelle jamais mon amour.. Cette fois je craque, cela faisait des années que je m'étais jurée de ne plus pleurer mais je suis à bout.. des larmes coulent sur mon visage.. je me détourne de lui pour ne pas voir que je l'ai à nouveau perdu.. quand me reviendra-t-il vraiment ? Je renifle légèrement. " Je suis fatiguée.. " l'excuse.. peut-être qu'il me laissera et on recommencera à s'ignorer.. ne plus se comprendre. Il ne m'écoute pas alors pourquoi moi je devrais le laisser faire. Il reparle du mariage.. je ne veux plus me marier.. pourquoi le faire ? " tu veux te marier alors que ça fait plus d'une semaine que je ne t'adresse pas la parole. tu comprends rien. " Je suis froide, je fixe le tissu du canapé et pas lui.. je ne veux pas le voir.. il me dit qu'il y a un truc pour moi.. je dois retourner difficilement la tête pour voir une lettre qu'il tient dans les mains.. promettant qu'il n'a pas lu.. Mais se propose de le faire, pourquoi pas.. seulement il se rend vite compte que c'est lui qui apparemment l'a écrit. Qu'est ce que Noa aurait pu écrire ? Bien sûr.. je sais.. " Lis, ça devrait te rappeler des souvenirs je crois non ? " J'attend.. j'attend qu'il lise ce qu'il m'a écrit. " C'est toi qui l'a écrit et tu ne t'en souviens pas.. là tu ne te poses aucune question ? Lis s'il te plait.. " je me fais plus douce pour qu'il le fasse, dans le besoin de savoir ce que Mon Noa m'a laissé pour espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: Re: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitimeJeu 15 Mai - 8:19




❝I'm losing my mind. I'm losing my memory....❞

✩ ✩ ✩ ✩ ✩ ✩




Effectivement je ne comprend rien. Il y a deux mois encore, nous nous extasions dans notre union et vivont le parfait amour et depuis son retour c'est à peine si elle me parle. Je ne peux pas comprendre, je ne veux pas comprendre. Comment pourrait-elle si simplement cesser de m'aimer au bout d'un mois ? Ais-je fait quelques choses de mal ? Et je ne comprend toujours pas pourquoi elle parle de rebelle, de sœur de treize. Tout se mélange dans ma tête. Je me mords les lèvres pour tenter d'y voir plus clair, mais le sang de ma lèvre coule doucement dans ma bouche. Je déglutis. Elle me tourne le dos et je sais très bien que c'est pour ne plus me voir. Peut-être que cette lettre m'expliqueras mieux. " C'est toi qui l'a écrit et tu ne t'en souviens pas.. là tu ne te poses aucune question ? Lis s'il te plait.. "
ça lui paraît tout à fait normal tandis que moi je panique. Et si elle avait raison, si je me souvenais de rien. L'effet que tout ce dont en quoi vous croyez s’effondre est un effet affreux. Je prend une grande inspiration et l'ouvre. Je commence à la lire doucement mais peu à peu que les mots s'interposent, je panique. Je ne me souviens de rien et je sais que Gaëlle n'aurais pas pu l’écrire, elle peut à peine marcher. Les deux dernier mots sont coupés, comme si la personne c'était soudainement arrêter d'écrire. J'ai du mal à terminer en entière à lire à haute voix. Je reste silencieux. Ma tête hurle de douleur à nouveau. Rien de cette lettre ne me rappelle quelque chose et plus je tente à me rappeler, plus ma tête me hurle de faire demi tour. Je suis complètement fou. Elle se retourne difficilement pour voir mon expression. J'ai peur. Peur de moi. Je la regarde froidement. J'ai besoin d'en vouloir à quelqu'un et ça seras elle qui payeras pour ça. Je lui jette un dernier regard assassin et sort de la pièce rapidement. Je me dirige vers la porte d'entrée, l'ouvre et claque la porte bruyamment en sortant. J'ai besoin d'air. J'ai besoin de respirer. Je cours vers le lisière de la forêt. C'est étrange, bien que je n'ai fait ce chemin que quelques fois avant la moisson, je reconnais le chemin par cœur. Et si ce n'étais que des faux souvenirs ça aussi ? Si je chassais sans arrêt, comme elle le disait. J'igniore si je veux retrouver ''l'ancien moi''. J'ignore si je suis prêt à devenir un rebelle et si je suis prêt à croire tous ces affirmations. Je cours encore et encore en évitant de me faire voir. Je passe sous le grillage qui n'est plus électrifié depuis longtemps et continue de courir dans la forêt. Je m'enfonce de plus en plus et finit par trouver un arbre. Cette arbre me dit quelque chose, comme si c'était un endroit important. Je ferme les yeux et me force à me souvenir le plus possible. J'ai l'impression que ma tête va exploser. Je tombe à genoux en continuant de chercher dans ma tête, le moindre indice. TALASI.
Le jour de la moisson, Talasi et moi étions partit chercher un lapin pour quelqu'un. Nous nous avions donné rendez vous ici, comme à notre habitude...
Enfin c'est absurde, Talasi et moi n'avions jamais été amis. C'est une rebelle, une petite boule de haine contre les pacificateurs et le capitole. Elle est la risée du district. Pourquoi irais-je chasser avec elle ? J'ouvre les yeux, pensant que mes recherches n'aboutissent pas. Il y a du sang par terre, je renifle et sens un liquide couler sur mes lèvre et s'étaler sur mes vêtements. Du rouge, du sang. Je saigne du nez. Je soupire, m'essuie rapidement et m'adosse à l'arbre. Je m'abandonne quelques heures ainsi, à réfléchir.

Je me réveille. Le soleil n'est plus là. Je me lève en sursaut et regarde autour de moi, inquiet. Il n'y a personne. Je me remet à courir vers la veine, passe le grillage et rejoint le village des vainqueurs. Je rentre dans la maison, essoufflé. Je passe devant le miroir et voit le sang sec sur ma peau. Pas beau à voir. Je retourne dans le salon et regarde si Gaëlle dort encore. Je reste debout, à proximité d'elle. « Je te crois...ça va être sûrement compliqué, et fatiguant mais...je veux être celui que j'étais. Le capitole doit pas être si génial que ça si on fait subir ce genre de torture pour faire oublier quelque chose. » J’exécute un petit sourire en coin en prenant un ton plus léger pour la rassurer...encore et toujours. [/i]
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: Re: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitimeSam 24 Mai - 21:43

La porte claque. Je ne peux pas m'empêcher de lâcher des larmes. J'ai l'impression qu'une fois ouverte les vannes de mes sentiments ouvertes, elles ne sont pas prêtes de se refermer, c'est trop dur de le voir m'échapper de la sorte, il était là puis il repart et divague, suis-je censée être un peu des deux ? Je ne veux pas avoir à être celle qui subit cela. Le voir, le perdre, l'avoir à nouveau, et le perdre encore. Ce n'est pas possible pour moi, je ne me sens pas la force d'être cette femme. Cette personne, j'ai trop de douleur en moi, je ne peux pas et je ne le ferais pas. Je tente de changer de ma mémoire de cruel regard qu'il m'a lancé, ce regard de haine, comme si je portais en moi toutes les fautes, comme si tout ce qui lui arrive était entièrement ma faute et celle de personne d'autre. Je suis profondément bouleversée. Chaque sanglot que je verse est une véritable torture pour les plaids ouvertes dans mon dos. J'ai envie d'en finir, que tout cela cesse, de le retrouver, de ne jamais avoir quitter ce foutu district 13 qui existe. Je ferme forts les yeux.. je me met à chanter cette berceuse qu'il venait de me dire.. je tente de l'entendre avec sa voix, ce qui n'est pas glorieux. Je serre les points.. je le perd et je l'ai perdu. Il ne sera plus jamais le même, il ne m'aimera plus jamais comme avant. je suis épuisée.. je suis totalement sans force, je n'arrive même pas à me lever. Je n'arrive plus à rien. Un violent mal de tête se lance dans mon esprit. Je fronce à nouveau les yeux.. je les ferme le plus possible.. mon coeur bat fort, j'aimerais qu'il s'arrête à ce moment là.. pour éviter qu'à chaque battement il saigne de souffrance insupportable. Je n'aurais jamais pensé que l'amour puisse faire autant mal. Je calme tout ce que je ressens, je prend à nouveau sur moi, cela ne tiendra pas. Un jour je partirais pour être soulagée. Si les choses ne changent pas, je deviendrais totalement folle. Mon corps trouve le repos.. je finis par m'endormir. Aucun rêve, je suis bien trop fatiguée pour rêver, je dois prendre le plus de forces possible, je veux me remettre rapidement.

J'entend à nouveau la porte. Il est de retour et j'ai presque sursauté en l'entendant, comme si je l'attendais, comme si c'était parce que je ne voulais que lui. C'est ce que je veux, mais ce n'est pas ce que j'aurais. Je le regarde.. il entre dans le salon, je le vois se planter là.. non loin de moi et je le regarde me parler. Me croire, comprendre les choses, avoir pris du recul. Je ne sais pas ce qu'il a fait, je ne sais pas pourquoi il change d'avis d'un seul coup, mais il l'a fait alors forcément.. il a dû se produire quelque chose là dehors.. qui a pu le convaincre et pas moi ? Je pensais avoir une si bonne influence.. je ne sais quoi penser. Je suis juste morte de fatigue, je me contente de sourire, mes yeux tombent sous seuls. Je lui tend juste la main pour qu'il me la serre, j'ai tout juste le temps de sentir la pression avant de sombrer à nouveau, avec un nouvel espoir de le retrouver, on se battra, il le désire, on le fera.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: Re: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitimeSam 24 Mai - 21:43

TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



(noa) I can't win this game without you  Vide
MessageSujet: Re: (noa) I can't win this game without you    (noa) I can't win this game without you  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

(noa) I can't win this game without you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 3 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.