petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M. Denahi Sorensen
DISTRICT 7
M. Denahi Sorensen
△ correspondances : 157
△ points : 0
△ multicomptes : thybalt, raven, gwendal
△ à Panem depuis le : 13/03/2012
△ humeur : mort
△ âge du personnage : dix-huit ans, aujourd'hui et pour tout le reste de sa non-vie.
△ occupation : apprenti charpentier


can you save me?
statut: ange gardien
relationships:


D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Vide
MessageSujet: D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI   D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Icon_minitimeJeu 31 Mai - 23:41

Cybéline & Jen & Denahi
EVERYBODY KNOWS WHERE WE'RE GOING Ҩ Let's paint the picture of the perfect place, they've got it better then when anyone's told ya. They'll be the King of Hearts, and you're the Queen of Spadesn then we'll fight for you like we were your soldiers. I know we got it good, but they got it made, and their grass is getting greener each day, I know things are looking up, but soon they'll take us down, before anybody's knowing our name they've got ... All the right friends in all the right places, so yeah, we're going down. They've got all the right moves in all the right faces, so yeah, we're going down ...
gifs © ohmygryffindor & badasswomenhappened & mylifeisfate
codage © yumita • all the right moves, by one republic


Parce que le district sept était l'un des plus éloignés du Capitole nous arriverions très certainement parmi les derniers tributs dans la capitale, après un trajet en train ayant duré presque une journée et demi. Une journée et demi coincés dans cet avant-goût de la prison dorée dans laquelle nous nous apprêtions ma co-tribut et moi à passer nos derniers jours d'existence, autant dire que l'hôtesse était la seule à trouver cela « ... fort plaisant, et vous n'avez encore pas vu le meilleur, le Capitole est une pure merveille, vous n'allez pas en revenir ! » Pas en revenir, ça oui c'était certain, pas en vie en tout cas. Si c'était de l'humour capitolien je n'y adhérais pas du tout, et pourtant je n'étais pas cynique pour deux sous et j'étais assez réceptif à l'humour lorsqu'il n'était pas à mes dépends. Malgré les tentatives pour engager la conversation de notre hôtesse - comment s'appelait-elle déjà ? Nevaeh je crois, Nevaeh Whitmore - ni ma co-tribut ni moi n'avions ouvert la bouche pour prendre la peine de lui répondre ... Je n'étais pourtant pas le genre dédaigneux, j'accordais même à cette bonne femme à la voix grinçante le bénéfice du doute quant à sa réelle capacité à comprendre ce que mourir cruellement dans une arène signifiait, mais je n'avais tout simplement pas le coeur à faire la conversation avec qui que ce soit. J'avais encore le coeur gros d'avoir du quitter Grace, et je crois que je m'inquiétais encore plus de ce qu'il pourrait advenir d'elle dans les semaines et les mois à venir que je ne m'inquiétais du sort qui serait prochainement le mien ... cela je préférai ne pas y penser, pas encore. Bien sûr je ne laissais pas Grace seule, je savais que Saphyr prendrai soin d'elle et qu'elle ferai son possible pour empêcher Grace de sombrer, mais je savais aussi que Grace était têtue et qu'elle n'en faisait qu'à sa tête lorsqu'il s'agissait de se détruire. Je savais que cette inquiétude me tiendrai compagnie en permanence dans les jours à venir mais j'avais encore très peu de temps pour y penser sans que l'on me reproche d'avoir la tête ailleurs ... Non pas que je ne soit pas habitué à entendre cette phrase à longueur de journées depuis ma naissance, il s'agissait d'un truc récurent chez moi, j'étais tout le temps dans la lune. Et j'étais naïf, trop gentil, trop bonne poire, trop discret ... ça aussi je l'entendais à longueur de temps lorsque j'étais à l'école, mais ma naïveté ne m'empêchait de comprendre en revanche que cela ne serait en rien un avantage dans l'arène. Pas que j'ai le moindre espoir d'en revenir, mais enfin. Triturant machinalement la chevalière en argent que mon oncle avait glissé dans ma main en venant me faire ses adieux, et que j'avais enfilé presque aussitôt avec émotion, sachant qu'il s'agissait de celle qui avait jadis appartenu à mon père et que ma tante m'avais confisqué à mon arrivée chez eux, je n'avais pas prononcé un seul mot lorsque nous étions sortis de la voiture, ni lorsque nous avions traversé le quai de la gare devant les yeux des habitants du district ; J'y avais aperçu mon oncle, du moins je le croyais, et la boule dans ma gorge n'en était devenue que plus douloureuse.

Le court laps de temps qu'avait duré la soirée n'avait pas été marquée par plus de bavardages ; Essayant d'abord à nouveau de faire la conversation l'hôtesse avait rapidement abandonné en comprenait que personne n'avait envie de lui répondre, touchant à peine à mon assiette j'étais allé me coucher sans demander mon reste, et je crois que Cybéline - ma co-tribut donc, il allait falloir que je retienne un minimum son prénom - en avait fait autant. J'avais très peu dormi, tant parce que je ne m'habituais pas à dormir sur un vrai matelas après avoir passé huit ans à dormir sur des mottes de foin dans un grenier, que parce que j'avais l'esprit trop préoccupé. J'en étais venu à me demander ce que mourir signifiait vraiment ... j'aurai pensé que se savoir condamné avait un autre effet, mais je crois que je ne réalisais encore pas vraiment ce que cela impliquait concrètement. Je savais ce que la mort signifiait en tant que proche survivant, pas en tant que victime, et je n'avais pas vraiment hâte de le découvrir. Personne au district sept n'avait encore eut le temps d'oublier que le tribut masculin de l'an dernier, celui que je remplaçais, était mort à la corne pratiquement dès le départ, tué par cette fille du district dix qui avait aussi mis fin au supplice d'Eglenver, la soeur de Cybéline. Genesis, c'était ainsi qu'elle se prénommait, une rouquine que tout le district sept avait ensuite passé des mois à haïr. Etait-ce le destin qui m'attendais moi aussi ? Celui de mourir à la corne, d'être oublié aussi rapidement des capitoliens que je le serais des habitants du sept ? Au fond qu'est-ce que j'en avais à faire ... je n'avais pas d'espoir de survivre, aucun espoir, je savais bien sûr que comme n'importe quel autre être vivant je me retrouverai porté par ce que l'on appelait l'instinct de survie, mais je doutais que celui-ci ne me garde en vie très longtemps ... Moins endurant que les nageurs du quatre, moins fort que les carrières, moins revanchard que ceux du onze et du douze qui utilisaient leur misère comme une motivation. Je n'avais rien pour m'aider, et c'était sur cette constatation que je m'étais finalement endormi au petit matin.

◮ ◮ ◮ ◮ ◮

Lorsque j'avais finalement rejoint le wagon principal je trouvais Nevaeh et Jen attablées, prenant leur déjeuner en silence. Relevant toutes les deux les yeux vers moi elles s'attendaient visiblement à ce que je dise quelque chose mais je me contentais de m’asseoir en silence face à Jen et de scruter ce qui se trouvait sur la table ; Café, lait, chocolat, thé, confiture, pain, pudding et même fruits, tant de choses que je n'aurai jamais imaginé pouvoir voir réunies sur une même table, tant de choses que nous n'avions que peu au sept, moi encore moins puisque ma tante ne me laissait pas déjeuner, estimant qu'un en-cas le midi et un repas le soir me suffisaient amplement. « Bien dormi jeune homme ? Tout ce confort, ça doit être agréable non ? Vous ne devez pas être habitués à cela ! » Relevant la tête vers l'hôtesse en se demandant si elle était sérieuse ou bien si elle ironisait, j'avais lancé un regard qui demandait presque à l'aide à Jen, ne sachant pas ce que j'étais censé répondre. Je n'eus finalement pas à répondre à cette question puisqu'au même instant la porte automatique s'ouvrit de nouveau sur Cybéline « Et voilà notre demoiselle ! Viens, viens t'asseoir ! » Cette Nevaeh ne s'arrêtait donc jamais de parler ?



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
SORENSEN ▬ one day, soon I'll hold you like the sun holds the moon, and we will hear those planes overhead, and we won't have to be scared, 'cause we won't have to be scared
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Invité



D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Vide
MessageSujet: Re: D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI   D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Icon_minitimeDim 3 Juin - 2:04

D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI 1338685136-anigif

Denahi, Jen and Cybéline

]Qu'est-ce que j'attendais, je ne sais pas vraiment. J'attendais qu'il puisse pleuvoir pour qu'on soit bien dans le contexte " c'est la misère absolue " où peut-être que du plafond garni de rose, on pouvait voir les étoiles. Est-ce que je pourrais les voir ces étoiles dans l'arène?Est-ce que je pourrais leur adresser une parole comme pour sauver ma famille?Je ne sais pas, je ne sais pas du même, mais je sais que j'ai de minces chances de survivre, peut-être rester autant 4/5 jours seraient parfaits pour moi, mais le résultat sera le même, je serais condamné. Qui préfère voir une gamine comme moi gagner contre une carrière prête à me frapper jusqu'à la mort, me laissant chaque, chaque blessure en train de fuir la réalité, celle de ma mort.

Quand nous étions partis de cet hôtel de ville, je ne savais pas comment être. Eglenver était en vie. Il avait fait mourir mon frère, mais pas ma grande soeur. J'étais heureuse, et en même temps triste pour ma famille. Soho devra faire s'occuper de papa seul, et ce n'est pas son petit corps et son air intelligent qui va l'aider. Dans la voiture, je n'avais rien regardé, rien qui ne puisse m'intéresser. Je ne voulais pas parler, mais je voulais réfléchir, réfléchir à dompté le lion. Qu'elle serait la stratégie des carrières?Je ne sais pas... Mais je sais que je serais prête à me battre ! Bon c'est vrai, je fais ce que voudrait qu'une personne comme moi face dans l'arène, mais il faut se la jouer stratège, chaque moment me sera compté. Arrivé dans le train, je n'ai regardé personne de la foule, renfermant l'arrachement que j'avais pour mes frères et soeurs. Eglenver était forte, alors moi aussi je peux l'être ! À peine arrivé dans le train avec mon co-tribut nommé Denahi, l'hôtesse se mit à faire un jacassement incessant sur le train.
« ... fort plaisant, et vous n'avez encore pas vu le meilleur, le Capitole est une pure merveille, vous n'allez pas en revenir ! » D'une par elle avait raison, on allait pas y revenir puisqu'on était sure de mourir … Mais ce n'est pas pour ça que je devenais une suicidaire. Mais venter les mérites d'un train luxueux, je n'avais jamais vue ça. Peut être parce que je n'avais jamais vue une telle richesse. Mes yeux se braquèrent sur la pièce à côté. Une télé avec des cassettes. Les rediffusions. Je savais que dans chaque train, tout le monde pourrait voir mon visage. J'eus un minimum de stresse avant de réussir à me débarrasser du bruit lourd des chaussures roses paillet de notre hôtesse. Je me demande comment elle faisait pour marcher toute une journée avec ...
Arrivé enfin dans un coin tranquille du train je me posais, pour regarder le vide et admirer ce qui se trouvait sous mes yeux. Je voyais passer chaque mouvement de la nature, de notre district. Je devais garder en mémoire ce qui nous restaient, avant de mourir...

Le repas se passa en silence, personne ne parlait sauf miss blabla, l'hôtesse. Je crois que ce surnom lui allait bien. Denahi -le nom de mon co-tribut, j'en avais déjà entendu parler- se leva en silence et partis dormir où du moins dans sa chambre. Je levais mon regard vers Jen, elle avait l'air aussi fragile que moi, c'était adorable. Je me levais ensuite, faisant un signe de tête aux deux jeunes femmes, laissant mon assiette remplis. Pas question que je mange de la nourriture du capitole ! Si je ne veux pas mourir, je dois creuser dans mes propres réserves, mais pas question que je touche à un truc pas aussi naturelle ! Je me la jouais tant rebelle?Je n'en sais rien ...
Me voilà maintenant dans cette chambre rose remplis d'hypocrisie. Pourquoi tout le monde voulait mettre du rose aux filles et du bleu au garçon?Enfin qu'elle importance ça avait, je n'allais pas faire la fille difficile. Je fermais mes yeux. Que devait-il se passer?Je ne sais pas... Soho, prend soin des petits!Mes mains crispaient contre le drap avant que je les lâche et que je tombe dans un profond sommeil.


Le jour éclaira mes boucles blondes. Regardant l'habit froissé de ma soeur qui ondulait sur mon maigre corps, je pouvais voir ma figure bien éclatée. Des habits neufs et propres étaient dressés sur mon lit. L'idée de les abîmer me passa par l'esprit, mais si je ne mangeais pas et si je ne me préparais pas, aucune chance pour moi de m'en sortir. " Courage Cybé.. Rose! " Non je ne devais plus être la Cybéline rebelle, je devais être la rose, douce aux épines piquante. Malgré tout, j'allais laisser les gens m'appeler Cybéline...
Quelques minutes plus tard, je sortis de la douche, l'eau chaude et tellement douce. Je sentais bon et j'étais fière, bizarre ? Prenant les habits, je mis le petit short et le t.shirt bleu par-dessus. Brossant ensuite mes cheveux, je me fis deux couettes de chaque côté où j'attachais l'élastique au bout de mes épaules. Je me devais de représenter l'innocence pour attirer aucune piste ! Personne ne menacerait une gamine, sachant que personne ne me sait rebelle ...

Je relève la tête. J'avais l'air d'un enfant de 14 ans maintenant. Un an de moins c'est déjà mieux. Mais attention, il ne faut pas se jeter dans la gueule du loups... Je sortis de ma cabine, entrant enfin dans la partie principale du train. La porte venait d'être ouvrit par Denahi mon co tribut et j'entendis la voix sourde notre bécasse de miss blabla. Mes yeux se figèrent sur la table remplit. Je tournais la tête, partout il y avait de la nourriture, et de plus j'entendis mon ventre gargouiller. Je devais manger, mais je n'allais pas me laisser faire par le capitole.
« Et voilà notre demoiselle ! Viens, viens t'asseoir ! » Je regardais les chaises misent en place, examinant chacune d'elle. Je cherchais la chaise que ma soeur et mon frère avait prit. Je sais c'était bête, mais je devais savoir. Prenant la chaise la plus loin possible de miss blabla, je me retrouvais au bout de l'immense table. Me servant en silence, l'hôtesse me fixait d'un air interrogateur. Je continuais de me servir en pain sans lever la tête. « C'est ce que vous avez dit à Eglenver et à Wender quand ils étaient dans ce train l'année dernière et il y a deux ans ? » Je crois que les mots m'étaient sortis de la bouche. L'hôtesse fut offusquée de ma réponse, je l'avais bien remise en place. Elle bafouillait quelques mots, mais je l'ai vite remise en place. « C'est bon ne vous cassez pas la tête pour dire un truc débile comme votre mascarade d'hypocrisie et d'affection pour la mort et les jeux ! » je relevais la tête et laissé paraître une grande haine dans mes yeux. Je sentais le regard de mon mentor et de Denahi sur moi, et je n'allais pas lâcher l'affaire. Si il fallait jeter miss blabla par la fenêtre, je n'aurais pas de problème. « Au passage, votre habit remplis de vert fluo' ne vous va pas du tout, ça vous grossis trop ! »J'allais faire déborder le vase. Je crois que la mission de faire la fille douce et mignonne venait juste de se terminer devant moi.

Spoiler:
 


Dernière édition par R. Cybéline Blackheart le Dim 24 Juin - 23:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Vide
MessageSujet: Re: D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI   D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Icon_minitimeMar 5 Juin - 22:28

D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Tumblr_lmse4rqu3u1qfhbyro1_500 D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Tumblr_m4qi0trhlH1rs93w5o1_250 D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Tumblr_lyx6neX2lB1qazzjuo2_250

Et voilà! Les jeux allaient commencer. Les tributs étaient choisis et Jen était obligé de les conduire vers le couloir de la mort. La jeune femme voulait tout s'arrête, elle voulait que Cybéline et Denahi reste en vie et qu'ils profitent de leur jeunesse. Jen rentra dans le train et pris un petit pain avant d'aller s'asseoir sur en banc ou l'hôtesse vain la rejoindre quelques secondes plus tard. Les deux tributs rentrèrent dans le wagon. Ils se regardèrent, mais ils ne savaient pas du tout quoi dire. Jen connaissait ce sentiment, car elle l'avait déjà vus et elle trouvait ça horrible de revoir d'autres enfants vivre ce sentiment. « ... fort plaisant, et vous n'avez encore pas vu le meilleur, le Capitole est une pure merveille, vous n'allez pas en revenir ! » Jen eu une petite envie de frapper l'hôtesse. À quoi cette agacente femme avait pus penser comme réaction en disait sa phrase. Pendant un bon moment personne ne parla à part l'hôtesse qui ne faisait que raconter sa vie et la chance que les tributs avaient de voir le capitole. Jen essayait de deviner les forces que ses tributs pouvaient avoir pour réussir à les faire gagner. Au même moment le jeune garçon se leva pour aller se coucher et il fut rapidement suivi par sa co-tribut. Jen regarda l'heure et remarqua que la soirée avait été très rapide. La jeune femme sortie de ses pensées et remarqua que le moulin à parole continuait de lui parler. Jen se calma un instant et s'excusa auprès de l'hôtesse ,car elle voulait aller se coucher. Jen était contente d'avoir quitté l'hôtesse, mais elle savait que le lendemain elle devrait parler à ses tributs pour les préparer.

Jen rentra dans sa chambre. La rebelle trouvait la chambre tellement neutre et ordinaire qu'elle ne la regarda pas plus longtemps et alla prendre une douche. Pendant que la jeune femme se lavait les cheveux elle pensait aux tributs qui devaient être en train d'essayer cette douche électronique pour une des premières fois de leur vie. Elle se demandait s'ils avaient réagi comme elle à la vu de cette engin métallique pour la première fois. Jen se revoyait toute petite rentrer pour la première fois toute habillé dans la petite pièce rectangulaire et s'amuser à appuyer sur tout les boutons. Jen se rappelait encore du programme qu'elle avait choisie. C'était une douche bien chaude avec un shampoing et un savon à la lavande et pour terminer un brosse qui enlevait délicatement les noeuds de sa chevelure. La jeune femme sortie encore une fois de ses pensées et sortie de la douche pour aller choisir un pyjama avant d'aller se coucher.

Le lendemain matin Jen se leva tôt encore une fois réveillé par ses cauchemars. Au même moment elle se dit que le gagnant de cette année allait surement revivre tout les cauchemars qu'elle à vécue en sortant de l'arène. Dans un des tiroirs de sa chambre elle prit un simple pantalon et un simple T-shirt avant de se diriger vers la wagon pour manger un bon petit déjeuner. Jen se prit un bon café et un grand bol de fruit. Il était très rare de trouver des fruits comme des fraises ou dans kiwis dans le district 7, alors pourquoi ne pas en profité. L'hôtesse rejoint Jen et avant de s'asseoir se prit elle aussi un café. Après quelques minutes Denahi arriva dans le wagon et s'assit en face de Jen en regardant ce qu'il y avait sur la table. « Bien dormi jeune homme ? Tout ce confort, ça doit être agréable non ? Vous ne devez pas être habitués à cela ! » Le jeune releva la tête et regarda son mentor avec un regard qui demandait de l'aide. Jen se retourna vers l'hôtesse -Franchement Nevaeh arrêtez de poser des questions aussi stupides. Je ne crois que se sois sa priorité en ce moment! -C'est bien Denahi ton nom? Le garçon fit oui avec la tête. -Et bien Denahi goute à ce Kiwi et va te choisir ce que tu veux sur la table. Tu as besoin de force.

Au même moment la deuxième tribut arriva elle s'assitau bout de la table et Jen remarqua qu'elle ne mangeait que du pain. La petite fille se retourna vers l'hôtesse et commença à lui parler. « C'est ce que vous avez dit à Eglenver et à Wender quand ils étaient dans ce train l'année dernière et il y a deux ans ? » Jen aimait bien la réplique de la petite, même si l'hôtesse avait l'ai offusqué. « C'est bon ne vous cassez pas la tête pour dire un truc débile comme votre mascarade d'hypocrisie et d'affection pour la mort et les jeux ! » Au même moment la petite releva la tête et Jen n'en croyait pas ses yeux. La petite lui ressemblais comme deux goutes d'eau quand elle avait son âge et avec ce qu'elle venait de dire elle lui ressemblait encore plus.« Au passage, votre habit remplis de vert fluo' ne vous va pas du tout, ça vous grossis trop ! » Avec cette dernière phrase Jen ne pouvait plus se retenir et elle partie à rire. Elle n'arrivait pas à s'arrêter. Elle avait adoré le caractère de la jeune fille. Jen se retourna vers l'hôtesse. -J'espère que vous avez compris à quel point vous nous énervez ici. Jen regarda la petite -Toi tu es la petite Cybéline si je me rappelle bien? J'adore ton caractère, mais il va falloir parler force, donc lâche ce pain et mange. La rebelle regarda les deux tributs. -Plus tard on va parler stratégie et j'espère que cette année on pourra avoir deux gagnants du district 7!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
M. Denahi Sorensen
DISTRICT 7
M. Denahi Sorensen
△ correspondances : 157
△ points : 0
△ multicomptes : thybalt, raven, gwendal
△ à Panem depuis le : 13/03/2012
△ humeur : mort
△ âge du personnage : dix-huit ans, aujourd'hui et pour tout le reste de sa non-vie.
△ occupation : apprenti charpentier


can you save me?
statut: ange gardien
relationships:


D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Vide
MessageSujet: Re: D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI   D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Icon_minitimeVen 8 Juin - 0:31

Au fond de moi j'avais probablement toujours su que je n'étais pas taillé pour les Hunger Games, et que si par malchance mon nom venait à être tiré au sort je n'avais aucune chance d'en revenir autrement que dans un cercueil. Pas taillé psychologiquement j'entends, parce que physiquement mon âge et la force physique que m'avaient apporté mon métier étaient des atouts qui pourraient facilement faire de moi un adversaire dont il fallait se méfier, à défaut d'être redoutable ... Mais voyons les choses en face, j'avais peut-être la carrure adéquate mais certainement pas le mental qui allait avec, à l'école j'aurai très bien pu être la grande brute mais à la place j'étais l'imbécile incapable de se défendre convenablement ou de faire preuve d'une once de méchanceté. En temps normal je ne trouvais la méchanceté d'aucune utilité, mais dans l'arène je savais que c'était aussi ce qui pouvait me sauver la vie, car les plus gentils n'étaient pas forcément les plus charismatiques. Rarement même. Bref, tout ça pour en arriver une fois de plus à la conclusion que ma durée de vie dans cette arène serait équivalente à celle du bétail dans un abattoir ... très courte. On aurait donc pu aisément s'imaginer que mon manque d'éloquence depuis que nous étions montés dans ce train était entièrement due à la peur qui me tordait les entrailles, mais à vrai dire c'était pas tout à fait vrai ... Comme quoi mon côté insupportablement calme avait aussi ses avantages, je m'étais fait à l'idée de ma propre mort au moment même où j'avais monté les marches de cette estrade devant le bâtiment de justice et je n'avais plus besoin de tergiverser là-dessus pendant des heures et des heures. A vrai dire la vitesse à laquelle je m'étais résigné m'inquiétait même un peu, j'aurai du m'en faire un peu plus j'étais certain que ce n'était pas vraiment normal ... Ou alors je n'avais juste aucun instinct de survie, en plus de n'avoir aucun courage. Me voilà bien avancé. Et c'est toujours avec cet air monotone et muet comme une carpe que j'avais fait mon entrée dans le compartiment principal du train, ne sachant même pas l'heure qu'il était ... Mais puisqu'elles étaient en train de déjeuner probablement qu'il était encore raisonnablement tôt. Me sautant dessus comme elle devait le faire inlassablement avec ses deux nouveaux joujoux annuels - parce que c'est ce que nous étions pour elle, des jouets, destinés à la divertir pendant ce qu'elle devait considérer comme le mois le plus palpitant de l'année à Panem - Nevaeh m'avait une nouvelle fois vanté la magnificence du mobilier et la richesse de la nourriture qui s'étendait sous mes yeux. Ce à quoi je n'avais pas trouvé de réponse et m'était contenté de m'installer en silence, jetant un regard vers Jen en désespoir de cause ... Sans doute avait-elle compris mon message, ou bien trouvait-elle simplement elle aussi les jacassement de l'hôtesse insupportables à la longue « Franchement Nevaeh arrêtez de poser des questions aussi stupides. Je ne crois que se sois sa priorité en ce moment ! C'est bien Denahi ton nom ? » Timidement j'avais acquiescé sans rien dire d'un signe de tête, mais m'étais trouvé incapable de répondre quoi que ce soit, comme si les mots étaient coincés au fond de ma gorge, totalement nouée. « Et bien Denahi goute à ce Kiwi et va te choisir ce que tu veux sur la table. Tu as besoin de force. » J'avais posé mes yeux sur la chose verte désignée par la jeune femme, et eut un moment d'hésitation ; Un kiwi ? Je n'avais jamais vu de cette chose avant mais cela ne me faisait aucune envie. Ce n'était pas le genre de fruit - je supposais que c'était ça, un fruit - que nous avions au district sept.

Le mystère quant au goût de ce supposé fruit attendrait cependant, puisque ma co-tribut venait d'entrer dans le compartiment à son tour, accueillie par le même entrain fatiguant de Nevaeh. Mais le moins que l'on puisse dire c'est que contrairement à moi cette fille avait du répondant ... Je ne savais toujours pas quel âge elle avait, quatorze ou quinze ans peut-être, mais elle avait déjà plus de bagout que moi, et surtout une plus grande bouche, en témoignait la façon dont elle avait vociféré sa réponse à Nevaeh « C'est ce que vous avez dit à Eglenver et à Wender quand ils étaient dans ce train l'année dernière et il y a deux ans ? » Ma mémoire ne me faisait donc pas défaut, il s'agissait bien de la même Blackheart que les deux déjà moissonnés les années précédentes. Pauvre famille. L'air outrée, l'hôtesse avait fait tremblé d'énervement sa lèvre inférieure et s'apprêtait à répliquer mais à nouveau la dénommée Cybéline avait été plus rapide « C'est bon ne vous cassez pas la tête pour dire un truc débile comme votre mascarade d'hypocrisie et d'affection pour la mort et les jeux ! » Fixant sans broncher l'assiette toujours vide devant moi, j'attendais sans rien dire persuadé qu'un cataclysme allait s'abattre sur le compartiment et que grâce à la grande gueule de cette fille nous aurions des problèmes avant même de mettre un seul orteil dans l'arène. « Au passage, votre habit rempli de vert fluo' ne vous va pas du tout, ça vous grossis trop ! » Fixant toujours mon assiette, j'hésitais entre rire et m'enfoncer dans le sol tant j'aurai voulu ne pas être témoin de cet échange. Jen elle n'avait pas hésité, ne retenant pas un éclat de rire elle avait finalement réussi à s'arrêter le temps de répondre à l'hôtesse, qui la fixait d'un air véritablement choqué « J'espère que vous avez compris à quel point vous nous énervez ici. » et sans attendre de réponse elle avait directement retourné son attention sur Cybéline pour lui adresser à peu près le même discours qu'à moi quelques instants plus tôt « Toi tu es la petite Cybéline si je me rappelle bien? J'adore ton caractère, mais il va falloir parler force, donc lâche ce pain et mange. »

S'asseyant à l'une des places encore libre, la jeune fille ne décolérait pas, et par certains côtés elle me rappelait Lena ... Soupirant à la simple pensée d'une des autres personnes que je ne reverrai jamais, je décidais de chasser l'image de son visage qui s'affichait dans mon esprit, et machinalement j'avais attrapé une pomme dans la panière de fruits devant moi. Visiblement motivée pour nous quatre, Jen n'avait pas tardé à prendre la parole « Plus tard on va parler stratégie et j'espère que cette année on pourra avoir deux gagnants du district 7 ! » Je n'avais pas réussi à m'en empêcher, lâché ce qui ressemblait à un début de ricanement, rempli de cynisme et de désillusion. Je l'avais regretté presque aussitôt lorsque j'avais vu les trois visages se tourner vers moi et me fixer en se demandant certainement quelle mouche m'avait piqué « Désolé ... » Triturant ma pomme entre mes doigts pendant plusieurs secondes, n'osant pas les regarder en face alors que le rose me montait légèrement aux joues, j'avais d'un seul coup décidé que quitte à être là, autant dire les choses telles que je les pensais. « Un c'est déjà très peu probable, alors deux ... je pense pas que nous donner de faux espoirs à quoi nous rattacher soit une idée judicieuse. Mais qu'est-ce j'en sais après tout ... » Déglutissant avec difficulté j'avais laissé ma phrase en suspend, conscient que c'était sans aucun doute la plus longue phrase que j'avais prononcé depuis ma montée dans le train la veille.



« i was in the wrong place at the wrong moment. »
SORENSEN ▬ one day, soon I'll hold you like the sun holds the moon, and we will hear those planes overhead, and we won't have to be scared, 'cause we won't have to be scared
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Invité



D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Vide
MessageSujet: Re: D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI   D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Icon_minitimeMar 12 Juin - 17:08

D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI 1338685136-anigif

Denahi, Jen and Cybéline

« Au passage, votre habit rempli de vert fluo' ne vous va pas du tout, ça vous grossis trop ! » J'avais sorti ses mots de ma bouche, comme ci je disais ça tous les jours ... Pourtant, ce n'était pas dans mon habitude. Peut-être que son air trop capitolien me dérangeait jusqu'à ce que je la ridiculise ... Je n'en sais rien ... Mais ce que j'ai pu remarquer c'est que notre mentor lâcha un gros fou rire devant tout le monde ce qui outra de suite l'hôtesse. Je reconnais que j'y étais allé fort, mais elle n'avait pas à être joyeuse pour nous ! Denahi lui se faisait timide, à un moment je me demandais si il était dans la pièce. Je crois que c'est ce qui pourrait lui faire gagner les jeux. Sa discrétion, et son air adorable pourrait lui être une arme redoutable, il n'a plus qu'à s'allier avec les carrières et les tuer pendant leurs sommeils ... Je me rendis compte que je faisais ce que le capitole voulait, du sang, du combat et de la stratégie, telle était le destin des tributs choisis pour l'abattoir humain qu'était l'arène.« J'espère que vous avez compris à quel point vous nous énervez ici. »Je relevais la tête comme ci l'on m'avait appelé, mais non ... Personne, à part la voix de notre mentor qui rabattait le caquet de la quiche verte devant moi. Je ressentais cette douleur. Elle envahissait mon corps, à chaque mouvement , chaque pensée, chaque seconde je revoyais cette hôtesse en forme de pomme qui se tient justement devant mes yeux prendre le papier illustré de mon nom ... Eglenver était là, vivante, chair et en os. Son petit regard sournois et innocent avait tellement changé par un regard noir, fort et puissant... Elle était vivante ... Je n'avais fait que penser à moi où mes frères, mais pas à elle ... J'étais honteuse ... Je me demandais quand même qu'elle sentiment avait-elle ressentit à ma place ...« Toi tu es la petite Cybéline si je me rappelle bien? J'adore ton caractère, mais il va falloir parler force, donc lâche ce pain et mange. »La voix me fit sursauter, et je penchais rapidement ma tête pour voir le morceau de pain, du moins ce qu'il en restait. Il était tout écrasé par mes mains tremblantes. Je me sentis coupable d'avoir gâché de la nourriture, et j'aurais pris une grosse correction de la part de mon frère jumeau, si il était toujours en vie. Ce n'est pas son genre de gâcher la nourriture. Je me dépêchais de finir le pain avant de regarder toutes la nourriture disposée sur la grande table de bois. J'étais presque en admiration devant tant de nourriture, mais si j'en mangeais je me jetais dans la gueule du loup de capitole ... Rho je vais crever dans quelques jours et si je veux survivre je dois être légère et en pleine forme. Je fixais alors le fruit rond et gros comme un ballon, avec la représentation de ce qui se trouvait à l'intérieur.Tout était rouge, sauf les contours du bas était verre. Je pus lire une étiquette avec écrit " Pastèque " bizarre comme nom... Mais je ne devais pas me focaliser sur un nom, et plutôt sur ce qui si trouvait. J'attrapais rapidement le bout en guise de décoration et croqua dans le rouge devant le regard de tout le monde. Ma tête se défigura de suite. C'était humide, il n'y avait pas vraiment de goût et j'avais l'impression de manger de la glace tellement c'était froid. Mais je profitais d'un magnifique confort comparé à d'autre, alors malgré le goût spécial, je mangeais mon bout en entier. Je n'avais pas fait de gaspillage et j'avais mangé un peu.

Après avoir fini d'enlever le goût assez spécial de la pastèque, le silence se brisa par Jen.
« Plus tard on va parler stratégie et j'espère que cette année on pourra avoir deux gagnants du district 7 ! »Je laissais paraître un faible sourire avant de retourner ma tête vers le son cynique qui attirait mon oreille. C'était bien mon co-tribut Denahi ... Celui que l'on entend jamais, et qui se met à rire pour quelque chose que je ne comprenais pas. Il devenait peut-être fou avec tout ce qui c'était passé sur la grande place, avec la brunette ... « Désolé ... » son air avait l'air si attristé et mélancolique que si je n'étais pas dans la même situation que lui j'aurais pleuré. Mais je n'allais pas prendre un inconnu dans mes bras, surtout mon co-tribut ... on avait beau faire partit du même district, depuis que j'avais vue cette folle du district quatre défiguré son co-tribut, je ne peux pas avoir totalement confiance... Mais je ne pense pas qu'il serait capable de faire ça, enfin on ne peut rien prévoir.« Un c'est déjà très peu probable, alors deux ... Je ne pense pas que nous donner de faux espoirs à quoi nous rattacher soit une idée judicieuse. Mais qu'est-ce que j'en sais après tout ... » La sagesse de son esprit avait parlée ... Je crois qu'ils nous avaient bien scotché sur nos sièges. Mais il ne fallait pas baisser les bras aussi facilement ! « Denahi a sûrement raison, mais ce n'est pas une raison pour s'accabler sur notre sort ! Il faut qu'on se motive ! » Je retourne ma tête vers Denahi. « Même si on a sûrement peu de chance, je pense que tu pourrais essayer au moins de gagner pour la fille au coeur ... » Je me sentais soudain mal d'avoir dit ça. Ça ne se faisait pas! [/size]« Désolé d'avoir dit ça ... » Je m'imaginais à sa place, et une envie de vomir parsema ma figure ... Non, je dois être forte pour eux, et pour elle !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Vide
MessageSujet: Re: D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI   D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

D7 ➺ Everybody knows we're going down CYB&JEN&DENAHI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 2 :: 76th HG-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.