petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
-84%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
23.95 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Vide
MessageSujet: j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI)   j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Icon_minitimeSam 30 Aoû - 0:17

suite de l'alternatif au festin j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) 3523041270



THE SALTY SEAS BEHIND THE EYE,
AND IT'S THE TEARS THAT COME AND MAKE ME CRY

Le temps s'était comme arrêté.

Il n'y avait plus un son, plus un mouvement.

Rien que la pluie.

Son corps fragile était empalé jusqu'à la poigne de ma dague. Aucun soubresaut, rien qu'une espèce de gémissement sourd que je n'assimilai qu'à peine. Nous étions si proches que je pouvais tout voir de lui ; le grain de sa peau, les taches de rousseurs subtiles sur son visage, la sueur et la poussière de l'Arène, une piqûre de moustique. Tout s'imprégna dans mon esprit, tout. Et ses yeux... Ses yeux clairs, horrifiés, embués de larmes de douleur ou de terreur. Ses yeux plantés dans les miens. Parce que c'était mon poignard qui l'avait atteint.

Tout ça ne dura qu'une seconde. Une seconde longue, très longue. Tellement, tellement longue.

Mais qu'une seule seconde.

Puis, ce fut la panique. La panique revint. Plus forte que jamais. Et ce qu'on ne dit pas sur la panique, c'est que ce n'est pas toujours quelque chose qui monte en soi. Elle était plus comme une créature, un prédateur, tapi dans le fond de ma personne et préparant son coup. Cette fois-ci, elle avait bondi. C'était son cri bestial qui s'échappa de ma gorge.

Je retirai violemment ma lame du ventre du jeune homme. Je ne voulais pas l'entendre crier, je ne voulais pas qu'il pleure, qu'il s'en sorte, qu'il me déteste ; tant de pensées ridicules que la Panique installe dans l'esprit, des pensées menant à un destin bien plus funeste encore. Il ne passa pas un long instant avant que je frappe à nouveau le garçon.

Encore, et encore, et encore, et encore, et encore, et encore, ET ENCORE.

Je n'arrêtai pas ; le sang m'éclaboussais le visage à mesure qu'il était vomi de sa bouche de gosse à peine pubère. Maintenant, nous criions tous ; lui de souffrance, Cinq d'effroi et moi pour ne plus les entendre. Je continuai, continuai, continuai, sans être capable de m'arrêter ou de ressentir une quelconque fatigue. Seule la peur dominait, une peur tenace, une peur monstrueuse, une peur qui poussait les gens à faire des actes horribles. Et l'ironie, c'était que je ne comprenais même pas que c'était moi, qui faisait tout cela.

Tu es surélevée. Tu vois la fille, la fille qui poignarde le garçon dans le ventre une dizaine, une centaine, un millier de fois. Mais ce que tu ne vois pas, c'est la rousse qui te saute dessus.


Dernière édition par Claire W. Chayton le Ven 5 Sep - 18:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Vide
MessageSujet: Re: j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI)   j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Icon_minitimeSam 30 Aoû - 12:08



Il aurait dû écouter Ellyn. Il aurait dû rester à sa place, ne pas bouger. Il le sut quand il sentit le premier coup. Pris par surprise. Il payait au prix fort son erreur. Il vit la chevelure blonde, il vit le visage de la fille du Six… Claire. Il s’en souvenait parfaitement à présent, cette fille s’appelait bien Claire. Et elle avait son arme enfoncée dans son corps, à lui. La douleur était indescriptible, et elle le parcourait comme un choc électrique. Il poussa un gémissement, sentant ses jambes fléchir. Ce n’était pas possible…

Et pourtant si.

Elle retira sa lame. Seulement pour la replanter en lui, encore et encore. Il ne savait même pas comment il réussissait à tenir debout pendant tout le temps de l’attaque. Il avait tellement mal, de partout. Mal à cause des plaies béantes qui se dessinaient à travers sa veste, mal à la gorge à force de crier sa douleur, mal au cœur parce qu’il imposait cela à ceux qu’il aimait le plus au monde... Sa mère, Ellyn, Sage, ses amis restés au Cinq, qui seraient tous prostrés devant leur écran... Il imposait son sang et ses larmes, balayés par la pluie qui ne cessait jamais de s’abattre sur eux.


Finalement il fit un pas en arrière. Il ne fut pas sûr de comprendre ce qui se passait. Il crut voir Ellyn, puis plus rien. Il trébucha et retomba au sol, paralysé par la douleur, réchauffé par la tiédeur de son sang qui piquait les rares parcelles de peau encore indemne. Alors c’était comme cela. C’était comme cela qu’il allait mourir ? Le corps trempé par les grosses gouttes salées qui s’écrasait sur lui, se tenant le ventre avec son bras. Prostré sur le côté de son corps, s’enfonçant presque dans le sol humide.

« J’ai peur… J’ai mal… Ellyn... », Gémit-il du mieux qu’il le pouvait, dans l’espoir d’attirer l’attention de son amie. Il avait besoin d’elle. Il ne voulait pas partir. Pas tout seul sur ce sol boueux. Il ne savait pas ce qui l’attendait s’il fermait les yeux pour une dernière fois, et ça le terrifiait. Alors il s’efforça de les garder ouverts, se focalisant sur la douleur qui tout en le tuant, le maintenait en vie. Il savait que si la douleur s’estompait, cela voulait dire qu’il mourrait. Alors il chercha à sauver quelques secondes de sa pauvre vie. Il voulait encore résister, il voulait avoir le temps de voir au moins Ellyn, de ne pas se sentir seul comme il l’avait été ces longs derniers jours à errer dans l’arène.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Vide
MessageSujet: Re: j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI)   j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Icon_minitimeSam 30 Aoû - 14:03

La pluie tombait à grosse goutte et ruisselait sur mon corps, j'avançais péniblement vers Levi toujours en essayant de tuer un maximum d'oiseau sur mon chemin.. Moins il y en avait, moins Levi avait de chance de mourir pensais-je.. Puis, tout changea, J'entendis un cri, je le connaissais, il s'agissait de Levi, ma première pensée fut qu'il avait été blessé par des mutations, après tout, elles étaient tellement nombreuse, et puis il ne résistait pas très bien à la douleur.. Je ne savais pas encore le sinistre spectacle que j'allais voir..

Mon regard se posa directement vers lui, les oiseaux commençaient à être moins nombreux et à se dispersé, cela me permettait de voir clairement, Levi, debout à coté de la fille blonde, elle tenait quelque chose dans sa main, et ce quelque chose était planté dans Levi.. Cette pétasse avait blesser Levi, je pensais qu'elle allait retirer son arme et s'excuser mais non, elle continuait, elle plantait encore et encore son couteau dans le corps de Levi, chaque coup me procurait une douleur insurmontable, pas Levi, j'avais déjà perdu Callum aujourd'hui, alors non, Levi survivrait, soudain, elle s’arrêta de frapper Levi et il tomba sur son flanc, je voyais le sang couler de ses plaies, il avait dut se faire larder d'une dizaine de coup de couteau.. Je courrais maintenant dans sa direction, non pas celle de Levi mais dans celle de la fille blonde..Elle allait payer le fait d'avoir blesser Levi, je dégainais mes couteaux dans le seul but de la tuer, elle, celle qui avait osé lever la main sur mon ami, la seule personne dans cette arène qui méritait la vie, qui était elle pour faire cela, à mes yeux bien que les jeux amenaient la mort, jamais quelqu'un n'aurait le droit de toucher à lui..

Je courrais à toute allure, jamais je n'avais couru aussi vite, je n'étais plus très loin des deux autres tributs, et pourtant je bondit sur cette fille, lui sautant dessus, nous tombames à la renverse toutes les deux, son corps était recouvert du sang de Levi, alors que je venais de lui asséner un coup de couteau lui ayant probablement fait perdre la vue d'un œil, j'entendit des murmures, une voix faible et tremblante, Levi parlait, il termina sa phrase par mon nom.. Bien que j'aurais voulu écorchée vive cette traînée, Levi était plus important pour moi, alors je lâchais prise et me positionna à coté de Levi, je voyais ses plaies saigner abondamment, et pourtant j'espérais, oui j'avais encore l'espoir que je pourrais le soigner, que je pourrais stopper ce flot de sang, que Levi pourrait vivre, que Levi devait vivre. Je me penchais sur lui protégeant son corps avec le miens, j’empêchais ainsi la pluie de lui tomber dessus, après tout, il fallait bien éviter une eau non traité...

Je regardais le visage de Levi, il avait peur, il avait mal, il souffrait et je ne savais pas quoi faire, j'entendais la jeune fille se relever doucement, et pleurant aussi, je n'en avais que faire, qu'elle crève en souffrant pour ce qu'elle avait fait à mon ami... Puis j'observais Levi avec plus d'attention, il continuait à lui pleuvoir dessus alors qu'il ne devait pas être possible à la pluie de me transpercer.. Puis je m'en rendis compte.. Je pleurais, les larmes ruisselaient de mes yeux et continuaient à mouiller les vêtements et les plaies de mon ami... Je regardais fixement Levi dans les yeux et lui dit d'une voix étouffé par la tristesse et l'amertume


"Levi, ne t'inquiète pas, je suis là, je vais m'occuper de toi, je vais te soigner... Je vais pas te laisser mourir ici, rappel toi, je t'ai fais une promesse, tu rentreras au district Cinq et tu reverras ta mère, tu seras le nouveau héros, tiens bon.." Ma voix disparue dans un silence insoutenable puis je repris "Levi, Levi, tiens bon"

Je cherchais une solution mais aucune ne me venait à l'esprit, Levi était entrain de ce vider de son sang juste à coté de moi et il n'y avait rien que je pouvais faire, pourtant je cherchais, une solution , n'importe laquelle...

*Levi accroche toi, je vais nous sortir de là, je vais trouver quelque chose, je vais.....*
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Vide
MessageSujet: Re: j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI)   j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Icon_minitimeDim 31 Aoû - 5:25




THE SALTY SEAS BEHIND THE EYE,
AND IT'S THE TEARS THAT COME AND MAKE ME CRY

La vérité me frappa de plein fouet. Ça n'avait rien de semblable à ce que j'avais pu expérimenter auparavant ; c'était non seulement une histoire nouvelle, mais également quelque chose d'aussi percutant qu'un train à vitesse maximale. Je ne venais pas de découvrir que j'avais eu une mauvaise note, que mon père était malade ou que mon petit ami rompait, non. Mon regard suivit la courbe de mon bras le long de ma manche rougeâtre, remonta vers ma main crispée autour de la poigne d'un objet métallique, se figea là où une grosse lame était profondément fichée dans de la chair. Mon cerveau assimila toute l'information d'un seul coup - et en même temps, le corps meurtri d'un tout jeune garçon glissa le long de la dague, s'effondra lourdement sur le sol dans un bruit sourd. Je reculai, brusquement comme si j'avais été électrocutée.

Je venais de le tuer.

Une vague de chaleur me monta à la tête, bien plus doucement cette fois-ci. Mais une chaleur ardente, de celles que l'on retrouve au creux des machineries de destruction. Mes pulsations cardiaques résonnaient jusque dans ma tête alors qu'une violente nausée me prit le bas du ventre. Les larmes, je ne les contrôlaient plus depuis longtemps ; elles coulaient à flot librement le long de mes joues, cachées par la pluie drue et seulement devinables à cause de la rougeur de mes yeux. Rouges comme l'hémoglobine qui me recouvrait le corps en entier.

Il deviendrait brun, avec le temps. Comme celui de Jade.

La première chose que je remarquai dans les yeux de la co-tribut dudit Levi, c'était l'étincelle de folie qui les dominait. La peur s'empara aussitôt de moi ; je l'implorai, la suppliai, mais rien n'y fis, et je ne lâchai surtout pas mon poignard. J'étais incapable d'ouvrir les mains, crispée comme un roc. Mais ça ne servait à rien, bien sûr. J'eus à peine le temps de lever les bras en signe de défense qu'elle me les balaya d'un coup sec puis me bondis dessus.

Elle n'était pas très lourde, mais je n'étais pas en état de me défendre. Je me débattis avec toute la force que je pouvais me soutirer, hurlant à la mort que j'étais désolée - comme si ça allait me tirer d'affaire. Je le savais bien, au fond, que j'allais subir un sort horrible.

Et que je ne pouvais plus rien faire contre ça.

La rouquine leva son couteau très haut et l'abattit avec rage droit sur mon visage. Je serais morte sur le coup si la panique ne m'avait pas fait sursauter assez fortement pour décaler son attaque. À la place, son poing s'écrasa avec puissance sur le côté de mon nez - sauf que ce fut la garde de son arme qui fit le plus de dégâts. La gâchette de métal s'éclata contre mon oeil gauche qui n'eut pas le temps de se fermer ; un claquement écoeurant résonna, aussitôt suivi d'un cri déchirant. La douleur manqua me faire perdre la raison.

Souffrance. Géhenne. Enfer.

La pression sur mes poignets sembla s'alléger. Avais-je seulement la force de saisir le moment ?

Tu es à peine consciente lorsque la fille se lève. Sur le moment, tu as presque l'impression que ce sont les cieux qui viennent enfin te recueillir, peut-être même un hovercraft venu disposer de ton cadavre. Ton petit cadavre désarticulé, mort, pathétique. Mais pourtant, tu ne fais qu'entendre ses paroles de réconfort, ses paroles de réconfort que tu crois adressées à toi, au début. Mais personne ne viendra te réconforter si tu meurs, toi.

Je me laissai retomber sur le côté. Engourdie par le choc de ta tête fracassée contre le sol et par la douleur devenue sourde, la seule chose qui me semblait importante à ce moment, la seule chose qui s'achemina vers mon esprit, était ma langue pâteuse. Trop grosse. Et pourtant, elle n'avait pas grossi. Je roulai jusqu'à ce que je puisse me relever, malgré toute la partie supérieure de mon corps qui hurla en même temps. Mes jambes titubèrent un instant, incapables de trouver un bon appui alors que j'arrivai à reconnaître la forme floue des tributs du Cinq.

La fille pleurait, le garçon mourrait.

J'avais envie de me joindre à elle. Tout ça était ma faute, après tout. Moi-même étais-je tout aussi bouleversée qu'elle, même si je ne connaissais pas son compagnon, que je ne l'avais jamais connu. Il ne méritait pas ça. Et elle avait raison de m'avoir attaquée.

Pourtant, je boitai vers le petit pont, enfin libéré des oiseaux de malheur, et disparu dans la jungle avant qu'il soit trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Vide
MessageSujet: Re: j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI)   j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Icon_minitimeDim 31 Aoû - 13:36

Tout était confus. Il entendait des cris féminins et des bruits de lutte. Puis plus rien. Il sombra dans un léger évanouissement, le noir remplaçant la clairière pendant quelques secondes.

Il se surprit lui-même lorsqu’il rouvrit les yeux, pensant déjà être mort. Il battit des paupières, sa vision floue lui permettant seulement de distinguer la chevelure rousse de son amie.

Ellyn était là, au-dessus de lui, lui susurrant des paroles réconfortantes. Sa voix lui paraissait lointaine, à peine audible. Pourtant elle était là, à quelques centimètres de lui. Elle n’était pas prête à le laisser partir, s’accrochant à sa poignée de secondes de vie qu’il lui restait. Pourtant, il le savait qu’il allait mourir. Il se sentait partir à la dérive. C’était trop tard. La mort ne ressemblait pas à ce qu’on l’avait laissé imaginer. Il ne vit pas sa vie défiler sous ses yeux. Il vit seulement ce qu’il allait rater en mourant ici.

Il ne reverrait jamais son district, sa maison et sa mère. Il n’aurait jamais de premier baiser, de premier amour. Il ne terminerait jamais l’école, ne chercherait jamais d’emploi et ne fonderait jamais de famille. Il n’avait pas assez profité de la vie, et n’en aurait jamais plus l’occasion. Il allait rater tellement de choses… S’il en avait la force, il crierait sa frustration.

Au lieu de cela un simple gémissement de douleur s’échappa d’entre ses lèvres.

Il chercha à se recroqueviller un peu plus sur lui, frigorifié et attristé. Il frissonna. Il chercha de la main celle d’Ellyn, puisant parmi ses dernières forces. Il n’avait plus beaucoup de temps. Il retira sa précieuse bague d’un geste maladroit. Il ne voulait pas que l’hovercraft qui viendrait le cueillir n’emporte ce bijou avec son cadavre. Il glissa l’alliance dans la paume de son amie, étouffant un sanglot.

« Désolé… », Articula-t-il avec difficulté.

Il était désolé de ne pas pouvoir rentrer au Cinq comme elle le voulait. Désolé de mourir dans ses bras, de la laisser seule. Désolé d’être une victime plutôt qu’un héros.

Il aurait voulu en dire plus, il aurait voulu lui dire tout cela, mais il en était incapable.

La douleur s'estompa d'un seul coup. Il n'avait plus mal. En fait il ne sentait plus rien. Ni la pluie, ni le froid, ni le corps d’Ellyn au-dessus du sien. Il était libéré de sa douleur et de sa peur. C’était terminé.

Il ferma les yeux, comme pour s’endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Vide
MessageSujet: Re: j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI)   j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Icon_minitimeDim 31 Aoû - 23:19

Je ne voyais plus rien, plus rien d'autre que lui, mon Levi, mes mains essayaient d'arrêter les nombreuses hémorragies, mais je n'y arrivais pas, même avec mes avants bras, il y en avait trop.. Je pense que c'est à ce moment là que je l'ai sus condamné, lui, le doux et gentil Levi, il allait quitter cette terre, pour toujours, il ne souffrirait plus mais j'avais échoué, j'avais toujours planifié son retour, pour moi il devait gagner ces jeux, il devait être le vainqueur du Cinq, il aurait été un héros aimé et sensible, rien à voir avec nos mentors plus étranges l'un que l'autre... Peu être que Levi aurait put rentrer, peu être aurait-il put triompher...Peu être...

Lorsque j'eux compris que quoi que je tente, la finalité serait toujours la même, j’arrêtais d'essayer de stopper les blessures, j’arrêtais de vouloir aider mon co-tribut, là maintenant, la seule chose dont il avait besoin, c'était de ma présence à ses cotés, sur mes joues des larmes coulaient toujours, comment se résigner à perdre un ami que l'on a toujours connu, comment se résigner à accepter que le Capitole allait avoir gagner, beaucoup trop de questionnement pour une situation comme celle-là. Je ne faisais plus attention à la gamine que j'avais blessé, elle quittait lentement la clairière, elle le savait, si elle était rester, je l'aurais probablement tué, sans une once de remord et sans la moindre gentillesse.. Je ne voulais qu'une chose, qu'elle souffre, autant que j'avais souffert, autant que Levi avait souffert, autant que le Cinq avait souffert... Elle ne méritait rien d'autre qu'une mort lente et douloureuse. Mais mon coeur me disait de rester prêt de Levi, pour ne pas qu'il soit seul, pour ne pas qu'il parte entouré d'une terre inconnue, entouré de rien d'autre que la solitude. Je me redressais doucement, de mes mains, j'essayais de nettoyer le sang de son visage, j'entendait Levi gémir, si fort qu'il m'était presque insupportable de rester prés de lui.. Puis, dans une parole étranglée, il me dit qu'il était désoler, lui, désoler... Il n'avait aucune raison de l'être, il n'avait rien fait de mal, il n'avait rien fait qui puisse lui être reprocher, il n'avait pas été changé par les jeux, au moins, il mourrait avec toute sa dignité.. Ainsi je collais ma bouche à son oreille pour lui dire les derniers mots qu'il allait entendre


" Levi, pars sans remord, tu as été un modèle, pour moi et pour tous les tributs à venir, ne t'inquiète pas, je m'occuperais de ta maman lorsque je rentrerais, je m'occuperais de tout, pars sans crainte, je serais là pour tenir le Cinq et m'occuper des générations à venir, je serais là pour les futurs tributs, je leur expliquerait qu'un bon tribut est quelqu'un qui comme toi reste lui même.." Je marquais une petite pause sentant que la respiration de mon ami ralentissait, il ne lui restait plus que quelques instants à vivre.." Et surtout Levi, sache une chose, je t'ai toujours considéré comme un frère et tu resteras une personne particulière dans mon cœur pour.." Le coup de canon annonçant la mort de Levi retenti et pourtant je décidais de finir ma phrase "toujours Levinounet.."

Il était officiellement mort, sa vie avait cesser, son corps ne battrait plus, lorsque je lui avait susurré ses dernières paroles, je m'étais rendu compte qu'il m'avait confié une bague, sa bague, celle qu'il gardait toujours sur lui, même si le Capitole l'avait tué, il survivait à travers cet objet, il disait au Capitole qu'il n'était pas leur objet même dans l'arène... Ainsi s'acheva la vie de Levi Caulfield, garçon rieur et maladroit du district Cinq, mon ami, mon confident, et surtout la seule personne qui méritait de revenir..

Aucun mot ne sorti de ma bouche, j'étais muette par ce qui venait de ce passer, muette pour surement un long moment, même si j'avais eut envie de crier, je n'aurais pas pus le faire, aucun son ne sortait de ma bouche. En dernier hommage à Levi, je déposais un baisé sur son front et je nettoyais son visage avec le reste de sa bouteille d'eau, il semblait endormi, un beau prince endormie pour toujours.. Je récupérais son poignard, me jurant que ce serait l'arme avec laquelle je tuerais celle qui lui avait prit la vie, heureusement il ne serait plus là pour voir ça.. Je me relevais, encore couverte de son sang, un poignard dans une main et je me dirigeais lentement vers le pont, un regard noir fixant l'horizon, lorsque je quittais la lisère de la clairière, je me retournais, l'Overcraft descendait déjà sur Levi, en dernier signe d'adieu, je me tournais vers son corps, le poing vers le haut, et réunissant toute mes forces j'hurlais


"LEVI, JE GAGNERAIS POUR NOUS"

Je lui faisais une nouvelle promesse en espérant pouvoir la tenir, ainsi, je quittais cette maudite île où j'avais perdu beaucoup trop de personne que j'appréciais, Callum, tué par les mutations monstrueuse et Levi assassiné par une fille qui ne méritait plus de vivre, ainsi, ma liste s'allongeait, après Bloom, après Leevy j'ajoutais cette fille Blonde, elle serait elle aussi à éliminer durant ces jeux de la faims...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Vide
MessageSujet: Re: j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI)   j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

j8 (10h11) ≈ hard rain (ELLYN & LEVI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 4 :: 78th HG :: rps avant et pendant l'intrigue-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.