petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 Encore une année [PV Esther Summer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



Encore une année [PV Esther Summer] Vide
MessageSujet: Encore une année [PV Esther Summer]   Encore une année [PV Esther Summer] Icon_minitimeLun 2 Juin - 20:51

Ils se tenaient tous les six par la main, comme chaque année au moment de la moisson, debout au milieu de la foule des tributs et de leurs familles. Les Delgados étaient une famille nombreuse, appréciée et surtout enviée, parce qu'aucun de leurs enfants n'avaient été moissonnés. Mais il manquait quelqu'un cette année. Il était mort l'année passée peu de temps après la dernière Moisson, battu à mort sur cette même grand-place, devant la foule rassemblée. Cette pensée pour son père redonna du courage à Caleb, dont le coeur bondissait dans sa poitrine, en attendant que les noms ne soient tirés au sort. Les filles en premier, c'était la coutume. Presque par réflexe, peut-être un peu par habitude, Caleb tourna la tête vers la jeune femme qui quittait rarement son champ de vision.

Esther avait le visage neutre, imperturbable face à la situation. Tout cela ne semblait pas l'atteindre, comme l'eau de la rivière qui coule sur les pierres polies, ou le courant électrique le long des câbles et que rien n'arrête. Mais Caleb avait compris, après des années à l'observer, que cet air serein n'était qu'une façade, et que tout comme lui, Esther portait un masque. Le sien était plus dur et incassable, dû à un traumatisme autrement plus déchirant, mais il comprenait sa peine et sa douleur. Lui, il avait la chance d'avoir ses quatre frères et soeurs encore avec lui, en vie et deux d'entre eux ne risqueront plus jamais d'être moissonnés. Il n'osait se demander ce qu'on ressentait quand on perdait une partie de soi aussi brusquement, même en y étant préparé. Il savait en revanche ce que cela faisait de perdre un proche et se doutait qu'Esther souffrait bien plus encore.

Il sentit la main de sa soeur ainée serrer un peu plus la sienne. C'était au tour des garçons et Caleb reporta son attention sur l'estrade montée devant eux et les gens présents. Il retrouva son sourire le temps d'un échange avec sa soeur, la rassurant inutilement et attendit, espérant, que le prochain nom sorte. Une fois encore, ce n'était pas lui. Ce n'était pas son frère ni sa soeur restant et c'était un soulagement. Un soulagement de ne pas perdre un nouveau membre de sa famille, mais il aurait aimé être choisi, il avait travaillé pour cela depuis la mort de son père, rajoutant un nombre exorbitant de papiers parmi les autres inscriptions comme on pouvait le faire. Il savait que sa famille ne comprendrait pas son choix, alors il n'en avait pas parlé et continuerait à faire des tesserae pour ajouter encore et encore son nom, pour l'année qui lui restait.

Les deux tributs sélectionnés disparurent par une sortie dérobée, l'hôtesse rappela le règlement des adieux et la foule se dispersa. La mère de Caleb lui tira sur le bras pour qu'il les rejoignent, mais il prétexta vouloir rester encore un moment. La famille Delgado s'éloigna et Cal resta là, les mains dans les poches de son jean, planté au milieu de la grand-place, sans trop savoir pourquoi il ne pouvait pas partir encore.

Son regard fut attiré par une tignasse reconnaissable et il décida qu'il était temps. Il mit un pied devant l'autre, garda les mains dans ses poches et s'approcha d'Esther qui était encore là, elle aussi. Accrochant un sourire à ses lèvres, Caleb se présenta.

-Salut. Je m'appelle Caleb. Tu vis pas très loin de chez moi, et on travaille tous les deux à la centrale.

Pas terrible comme entrée en matière, et Caleb eut l'espace d'un instant, l'impression de passer pour un pervers qui suivait sa proie, mais décida de continuer sur sa lancée. Il n'était pas si douée que ça avec les filles et ses frères ne cessaient de le charrier à ce sujet.

-Euh... c'est cool, ton nom n'a pas été tiré, et le mien non plus. C'est cool. Ajouta-t-il inutilement, un sourire idiot illuminant son sourire, ne sachant pas ce qu'il dirait ensuite, ou si Esther avait seulement envie de parler, ou si elle allait l'envoyer sur les roses. Il se sentit soudain idiot. La moisson n'était pas un sujet particulièrement facile comme moyen d'aborder une fille, surtout quand celle-ci avait perdu son frère jumeaux à cause des jeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Encore une année [PV Esther Summer] Vide
MessageSujet: Re: Encore une année [PV Esther Summer]   Encore une année [PV Esther Summer] Icon_minitimeMar 3 Juin - 11:33

La moisson venait de se terminer et la plupart des gens quittaient les lieux, rejoignant leur quotidien, leurs habitudes, dociles comme un troupeau de moutons pendant que deux familles allaient être dévastée par la perte de leurs enfants. Elle, elle restait là, au milieu de la grand-place, fixant l'estrade comme si elle avait le pouvoir de remonter le temps et de changer les choses. Levi partait pour les Jeux. Avec lui partait un peu plus de souvenirs. Son frère avait été son meilleur ami, Max n'était pas connu pour en avoir des tas, des amis. Avec Levi qui partait, c'était un peu Max qui mourrait un peu plus. Les souvenirs, bientôt, il n'y aurait plus personne pour les chérir. Levi partait pour les Jeux et elle aurait voulu courir à la gare et le serrer dans ses bras. Le serrer fort et lui faire jurer de revenir en vie. Si seulement elle avait été tirée au sort, elle aurait pu essayer de le protéger. Mais non, elle restait là, comme une ironie mordante.
Vêtue de son simple jean et de son tee-shirt, loin des franfreluches des autres filles, elle sentait son cœur se briser un peu plus à l'idée de devoir assister en direct à la mort de Levi. Tant d'années à l'éviter pour le retrouver finalement juste avant de le perdre.

Le bord de ses yeux avaient rougis et, tête basse, elle sentait monter en elle des sanglots qu'elle n'avait plus versé depuis que Max avait été emporté. Elle réprimait pourtant ses larmes, leur interdisant de couler. Pas maintenant, pas comme ça. Elle pleurait au fond de son cœur, en silence, avec une pudeur idiote.
Soudain une silhouette et un mouvement en marge de son champ de vision lui fit redresser la tête, rejetant ses cheveux détachés en arrière, pour tomber sur le visage avenant d'un illustre inconnu. Fronçant les sourcils, elle croisa les bras sur sa poitrine, aussitôt sur la défensive.
Ce garçon qui devait être un peu plus âgé qu'elle, elle ne le connaissait pas le moins du monde et, alors qu'il se présentait, elle cacha en elle ses sanglots et ses larmes, mais le bord de ses yeux était trop rouge pour vraiment masquer les pleurs contenus.
"En même temps la moitié de ce foutu District travaille à la centrale..." grogna-t-elle, se repliant en elle-même, affrontant un instant ce dénommé Caleb du regard. Elle ignorait ce qu'il lui voulait et elle s'en moquait bien. Et puis qu'il soit un voisin lui était indifférent, tout le monde était un peu voisin de tout le monde, d'une certaine façon, parqués comme ils l'étaient dans leurs Districts sans espoir d'en sortir à part pour les Jeux... Et même après, l'on y revenait, toujours, comme Sage qui était coincée là avec eux.

Levi était parti. C'était plus important que le reste. Qu'on lui donne seulement une arme, n'importe quoi... Et elle irait le sauver avant qu'il n'embarque vers le Capitole, là où il serait hors d'atteinte. Le mot "cool" agressa ses oreilles et elle fixa sur Caleb des yeux brûlants d'une colère qui n'était pas vraiment dirigé contre lui. En vérité elle aurait largement préféré qu'il soit tiré au sort plutôt que Levi mais elle n'était pas assez méchante pour le lui dire.
"Cool..? Parce que tu trouves ça "cool" de survivre quand d'autres vont crever pour notre pomme, pour qu'on vive cette vie ?" De la colère, du dégoût... Mais ce n'était pas vraiment pour Caleb. C'était pour le Capitole. "Je viens de voir mon ami d'enfance se faire moissonner... Alors non, ce n'est pas "cool"... Ca ne sera jamais cool."
Elle sera les dents. Un ami d'enfance ? Les mots étaient sortis tout seul. Son ami, oui. Parce que si c'était un ami de Max, ils avaient fait les quatre-cent coups ensemble. Alors Levi était son ami et il avait fallu qu'il soit moissonné pour qu'elle s'en rende compte.

Ce type, pourquoi ne partait-il pas ? Pourquoi venir lui parler pour dire de telles choses ? Pour se réjouir qu'ils soient tous les deux en vie quand elle se foutait que lui soit en vie ou non et qu'elle-même aurait voulu être en partance pour l'Arène ? Relevant le menton, ravalant ses larmes, sa peine, elle le toisa, toujours bras croisés, sur la défensive. Pourquoi est-ce qu'il souriait, ce grand benêt ?
"Tu as dix secondes pour me dire ce que tu as à me dire avant que je me tire."
L'agressivité était la meilleure des choses pour ne plus penser, pour se protéger. Personne ne devait plus être proche d'elle. Perdre quelqu'un ne pouvait pas se reproduire. Ironiquement, c'était ce qui venait d'être fait. Elle se sentait fragile, impuissante. Et cette impuissance la rendait folle. Elle aurait voulu pouvoir faire quelque chose, mais elle n'était qu'Esther, juste une fille parmi des millions d'autres dans son District, ni riche, ni pauvre. Juste Esther. Juste une moitié d'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Encore une année [PV Esther Summer] Vide
MessageSujet: Re: Encore une année [PV Esther Summer]   Encore une année [PV Esther Summer] Icon_minitimeMer 4 Juin - 15:03

Au moins, elle l'avait remarqué. Quand Caleb s'était approché d'elle, Esther avait relevé la tête et croisé les bras. Elle avait même marmonné une réponse peu avenante, mais juste. Pratiquement la moitié du district 5 travaillait à la centrale, c'était vrai. Mais c'était important, de ce que Caleb en avait retenu des grands discours de son père. Cette centrale, cette force qu'était l'électricité, le district 5 pouvait en être fier, car le Capitole dépendait d'eux, en quelque sorte. Pour ce que ça changeait au final… La suite de la conversation fut moins amusante entre les deux jeunes gens. Cool n'était pas le terme le plus approprié, c'est vrai et Caleb se sentait complètement idiot. Il avait parlé sans réfléchir et maintenant qu'Esther lui faisait la morale, tout à fait justifiée, Caleb savait qu'il aurait dû tenir sa langue et s'en tenir aux habituels regards qu'il lui lançait, ou à la limite, une tape réconfortante sur l'épaule.

Il était trop tard…

La jeune fille était en colère, ça ne faisait pas un pli. Ses yeux brillaient, mais était-ce seulement de la colère, ou bien du chagrin, de la frustration et des larmes ? Elle réagissait, agressivement certes, mais elle réagissait. Ca signifiait qu'elle avait envie de se battre au moins, et non de se laisser mourir.

Il avait dix secondes pour répondre… Sur le coup, l'échéance le fit paniquer, prenant les mots au pied de la lettre, et ne sut que répondre, restant là à regarder Esther, les mains toujours dans les poches de son jean. Son sourire avait laissé place à une expression de surprise, lèvres entre-ouvertes, yeux écarquillés.

-Euh… hum… hmm… C'était juste… je voulais… enfin tu…

Se traitant intérieurement d'abruti, Caleb sortit les mains de ses poches et croisa aussi les bras, imitant inconsciemment l'attitude d'Esther. Il se dandina un moment et fini par affronter son regard dur et plein de haine. De la haine envers le Capitole bien sûr, pas lui, puisqu'elle ne le connaissait pas.

-Je me suis mal exprimé, je te présente mes excuses. Je suis désolé pour ton ami. En fait c'est pour ça que je suis venu vers toi. Et si je ne suis pas tiré au sort la prochaine fois, je me porterais volontaire.

On pouvait se demander pourquoi il ne s'était pas porté volontaire avant, cette fois-là en particulier, puisqu'il avait fait un nombre incalculable de tesserae dans l'espoir d'être sélectionné. Il y avait bien pensé, mais il avait oublié que pour cela, il devrait s'éloigner physiquement de sa famille qui s'accrochait désespérément à lui, son frère et sa sœur lui tenant la main, comme pour l'empêcher de s'envoler. En réalité, c'était pour l'empêcher de lever la main et de se porter volontaire et ce n'était pas du tout inconscient de leur part, Caleb le savait. Il avait surpris une conversation quelques jours en arrière. Mais l'année prochaine, il se mettrait quelques rangs plus en avant, afin d'être libre de ses mouvements.

-Et toi, Esther, pourquoi tu ne t'es pas portée volontaire à la place d'Ellyn ? Elle est une de mes connaissances aussi, tu sais. Je pourrais t'en vouloir d'être là et pas elle.

Il affronta le regard de la jeune fille, sans haine, sans jugement, et retrouva un léger sourire. Pas un sourire idiot, ni bête, pas un sourire ironique ni moqueur. Juste un sourire, de compassion et de compréhension. Juste un sourire, parce que c'est tout ce qu'il avait à offrir pour le moment, espérant que ce soit suffisant.

Mais ça ne l'était jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Encore une année [PV Esther Summer] Vide
MessageSujet: Re: Encore une année [PV Esther Summer]   Encore une année [PV Esther Summer] Icon_minitimeJeu 12 Juin - 18:16

Il la stressait, cet inconnu. Pourquoi lui parler maintenant ? Pourquoi elle ?
Caleb... Ce nom lui était étranger; tout comme ce beau visage aux yeux noirs. Elle n'en avait rien à faire, en définitive, de son avis. Cependant, il l'intriguait, à sa manière. On ne parle pas aux gens pas hasard. Pas après un événement pareil.
Elle l'écoutait cependant, plus que son air revêche et bravache le laissait penser, tête penchée sur le côté comme un chat attentif et ses cheveux lui tombant devant les yeux. Les excuses lui étaient égales, au fond. Elle n'était pas en colère contre lui, plutôt contre le Capitole et ses règles absurdes, contre la fatalité qui lui prenait Levi avant qu'elle ai pu seulement lui dire combien est-ce qu'il lui avait manqué...

Le fait que Caleb se porte volontaire la fit légèrement tiquer. Un instant, son regard croisa le sien, semblant vouloir dire "pourquoi ne l'as-tu pas fait aujourd'hui ? Lui c'était mon ami et que tu prennes la place d'un inconnu dans un an, je m'en fiche, c'est maintenant que j'aurais voulu un volontaire." Mais elle ne le dit pas, c'était une pensée très humaine, dans son égoïsme. Une pensée très terre-à-terre de femme blessée. Alors, à la place, elle dit simplement, avec plus d'amertume qu'elle l'aurait voulu : "Pourquoi tu me dis ça ?"

Dans cette simple phrase, il y avait toute son angoisse et sa confusion, toute sa crainte aussi, des autres. Pourquoi lui parler à elle de cela ? Quant au fait qu'il puisse être lié à Ellyn, d'une manière ou d'une autre... Elle s'en moquait, mais qu'il insinue qu'elle n'ai pas élevé la voix pour se porter volontaire... L'idée même était intolérable. Elle voulait le faire, chaque année. Mais une fois dans la foule, elle devenait muette, sa voix bloquée dans sa gorge réduite à l'état d'une tête d'épingle. C'était ridicule. Ridicule que de faire tant de tesserae pour rien quand on n'avait pas le courage de dire son propre nom en volontariat. La jeune fille releva la tête et, le fixant droit dans les yeux, resta un instant bouche sèche, incapable de savoir quoi dire.
"De quoi je me mêle ?" Fit tout ce qu'elle répondit, en désespoir de cause, d'une voix qu'elle aurait voulu moins chevrotante. Puis, avalant sa salive, désespérée de se sentir si démunie, elle préféra faire ce qu'elle savait faire de mieux depuis la mort de Max : être sur la défensive.
"Et toi, pourquoi tu l'as pas dit cette année alors ?" Elle cracha cela, lui renvoyant la balle, dansant d'un pied sur l'autre comme une enfant, trahissant involontairement son trouble, sa peur, et son angoisse de n'être jamais prise et de vivre toute sa vie au district, avec le poids de l'absence...

"Tu ferais mieux d'en vouloir au Capitole, crétin, c'est pas moi qui fait les Jeux." Elle soupira, sa phrase sonnant pour le coup plus lassée qu'agressive.
Elle voulait rentrer chez elle et pleurer. Pleurer encore et encore. Les larmes lui montaient de nouveau aux yeux, ourlant ses cils clairs. Pourtant elle renifla, se retenant de pleurer comme une enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Encore une année [PV Esther Summer] Vide
MessageSujet: Re: Encore une année [PV Esther Summer]   Encore une année [PV Esther Summer] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Encore une année [PV Esther Summer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 3 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.