petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
-96%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur – ...
0.94 € 20.94 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood Vide
MessageSujet: Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood   Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood Icon_minitimeVen 4 Avr - 21:34


Surprise Meeting! # Gwalchavad H. Wood & P.A. Heavin Jacker


- Maman, je vais bien, je t’assure.
- Tu es sûre Heaven ? Tu me pardonnes de t’avoir caché la vérité sur ton père ?

Je détourne la tête de ma valise que je viens de boucler et observe ma mère, Peri. Non, je ne vais pas bien, mais elle encore moins. Elle a l’air dépitée. Je sais ce qu’elle a enduré quand mon père a été exécuté par le Capitole. Aujourd’hui, le Capitole ne m’a pas tué, mais c’est tout comme. Il m’enlève à ma mère, et en dépit des paperasses que j’ai signées pour devenir officiellement styliste du District 1 qui confirmeraient ma « candidature » à ce poste que je n’ai jamais convoité, je n’ai pas le choix. Je ne l’ai jamais eu. C’est à peine si j’ai eu le temps de découvrir la vérité sur mon père, ou même de revoir ma mère une dernière fois avant tout ce qui m’attend.
Mais j’aurais pu tomber pire. Le district 1, ce sont les carrières, et ils gagnent souvent. Je ne serais pas obligée d’habiller des enfants que je verrais mourir chaque année. Tout le monde n’a pas cette chance.
- Tu me protégeais… répondis-je à ma mère.
Je regarde l’heure sur ma montre verte. Il faut que je me presse. Je serre ma mère plus fort que je ne l’ai jamais fait auparavant. J’attrape me valise, et lui souffle un « au revoir », comme si je la reverrai le soir-même. Mais non, je pars, et ça c’est mon choix. J’ai du me battre avec le Capitole et son autorité pour me laisser faire ce voyage aux travers les districts pour me préparer à enfin découvrir la vraie vie, la mode de chaque district, et surtout tenter de rencontrer des personnes impliquées dans le Hunger Games. Je commencerai par le 1, non pas parce que ce sera le district que je servirai à présent, mais parce que j’y connais quelqu’un qui a remporter les jeux une vingtaine d’années auparavant, Medrawt Wood, et que je l’avais rencontré lors d’un de ses voyages au Capitole. Peut-être m’ouvrira-t-il sa porte.
Le Capitole me laisse donc partir à ma guise dans chaque district, mais je sais que je serais surveillée. Qu’est-ce qu’ils croient ? Que je vais m’enfuir ? Je voudrais bien mais où ? Telle est la question…
Je sors de la maison, tirant ma valise, sans un regard en arrière. La petite ruelle est tranquille, presque aucun passants, à l’exception de deux pacificateurs qui attendent patiemment aux côtés d’une jeep blanche. Dès qu’ils me voient, ils me font signe de venir. Je grimpe dans le véhicule et celui-ci s’éloigne de ma maison, celle où j’ai vécue toute ma vie, et que je n’ai jamais quittée. Je ne regarde même pas où nous allons, j’observe les deux pacificateurs qui se sont assis d’une part et d’autre de moi. L’un fixe l’extérieur par la fenêtre teintée, l’autre me sourit très légèrement quand je croise son regard.

L’overplane exécute une descente rapide vers une autre plateforme. Nous sommes au District 1, près de l’hôtel de justice, luxueux à mon goût, et de la grande place. Lorsque l’appareil se stabilise, je descends les escaliers coulissants avec ma valise, qui se referment et je regarde l’overplane décoller et disparaitre dans les airs.
Je regarde autour de moi, l’endroit semble plutôt joyeux, pas aussi luxueux que le Capitole, mais presque, je ne vois pas beaucoup de différence. Sans perdre de temps, je prends à pieds la direction du village des vainqueurs qui se trouve plus loin, en passant plusieurs ruelles d’habitations ressemblant presque en tout point à celles du Capitole. Des amis m’ont vaguement dit où se situe le village de vainqueurs, mais je n’ai jamais vraiment eu le sens de l’orientation. Alors je demande parfois à quelques passants. Puis, enfin j’arrive. Le quartier, un peu en écart du reste de la ville, est plus beau et mieux entretenu que ce que j’ai vu auparavant. Franchis la grille, je passe devant chaque maison en regardant le nom affiché à l’entrée, jusqu’à tomber sur celle de Medrawt Wood. Frémissante, et un peu apeurée, bien que je ne sache pourquoi, je me glisse jusqu’à la porte d’entrée et toque. La porte s’ouvre.

Je me recule en le voyant. Il est jeune, musclé, plutôt beau, et bien que je sois grande, il me semble imposant. Rien à voir avec Medraw. Je me suis trompée de maison, non ! Mais c’est impossible….
Je bredouille quelques chose d’incompréhensible.

HRP.

© Great Thief


Dernière édition par P.A. Heavin Jacker le Lun 21 Avr - 18:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood Vide
MessageSujet: Re: Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood   Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood Icon_minitimeVen 18 Avr - 18:29

Je suis resté chez nous aujourd'hui. J'attends que Papa rentre pour aller m'entraîner. Si cela ne tenait qu'à moi, j'y serai déjà allé pour commencer seul, mais il n'aime pas trop ça. Soit disant que je ne suis pas prudent, que je prends des risques inconsidérés alors que je ne suis même pas dans l'arène et que je risque de me retrouver avec une jambe en moins avant la moisson. Il n'a peut-être pas tort, pas plus tard que la semaine dernière, je me suis foulé le poignet. Une simple foulure, il a suffi de quelques crèmes pour remettre ça en place et le lendemain, c'était comme si rien n'était arrivé. Mais Papa a alors décidé qu'il allait me surveiller de près. Ou plutôt s'occuper personnellement de mon entrainement hors de celui que j'ai avec les autres carrières. D'un côté ça m'énerve, mais de l'autre je suis plutôt fier. Mon père, un ancien vainqueur, s'occupe personnellement de moi. Ça a toujours été le cas, certes, mais disons que je suis maintenant en âge de me rendre compte de la chance que j'ai. J'ai hâte qu'il rentre.

Je tourne en rond dans la maison comme un lion en cage, vérifiant l'heure toutes les cinq minutes. Maman me dit de m'asseoir et de prendre un gâteau au citron. Mais je n'ai pas envie, en plus ça va me rester sur l'estomac et m'empêcher de l'entraîner correctement. Muirgen dessine sur la table du salon. Des bijoux compliqués, des bijoux de rêve. Je m'arrête parfois pour voir l'avancée de son œuvre. C'est plutôt joli, elle a du talent, elle deviendra une grande joaillière selon Maman et je la crois. Ma sœur est la délicatesse féminine, je suis la force masculine. On s'équilibre bien. Même si parfois, je me surprends à souhaiter qu'elle eut été plus agressive. Comme ça, nous serions partis ensemble dans l'arène, comme les jumeaux de l'an dernier. Ça aurait été follement excitant.

On frappe à la porte. Pensant que c'est Papa, je me précipite pour ouvrir. Je me rends compte immédiatement de mon erreur. Bien sûr, pourquoi Papa aurait frappé avant d'entrer chez lui ? C'est ridicule. Encore une fois, j'ai agis avant de réfléchir. Typiquement le genre de réflexe dont je dois me débarrasser et sur lequel je suis censé travailler avant la moisson. Sinon je ne ferai pas long feu dans l'arène. Carrière ou pas.

C'est une femme, une belle blonde qui se trouve sur le perron. Elle vient du Capitole, cela ne fait aucun doute. Elle n'est pas bien vieille, et carrément canon. Je la dévisage sans gêne d'un air appréciateur. Quoi ? J'ai bien le droit ! De toute manière, je ne fais rien de mal. Je lui fais mon sourire le plus charmeur.

— Bonjour, je peux vous aider ma belle ?

Je ne sais pas ce qu'elle fout là, ce n'est quand même pas tous les jours qu'on a droit à la visite d'une belle poule du Capitole, même si Papa est plutôt connu et apprécié. D'ordinaire, c'est plutôt lui qui se déplace justement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood Vide
MessageSujet: Re: Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood   Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood Icon_minitimeLun 21 Avr - 20:18


Surprise Meeting! # Gwalchavad H. Wood & P.A. Heavin Jacker


Je me ressaisis. Après tout, ce n’est qu’un gosse devant moi. Enfin, un gosse de seulement trois ou quatre ans de moins que moi je dirais. Il me regarde et me sourit d’un air séducteur, ce que d’ordinaire je trouverais gênant, mais là en ce moment-même, ça ne me déplait pas.
Je n’ai pas beaucoup l’habitude de me retrouver face à quelqu’un de plus grand que moi. Aujourd’hui j’ai mis des talons et je dois dépasser le mètre quatre-vingt, pourtant je me sens si petite à cet instant. Il continue de m’observer et finit par demander, charmeur.
- Bonjour, je peux vous aider ma belle ?
Je souris. D’ordinaire, personne ne parlerait comme ça au Capitole. Ce gars me fait rire. Alors que je m’apprête à lui répondre en demandant à voir Medraw Wood, je me stoppe net et fixe le garçon. Ses cheveux, ses yeux, et même sa carrure. La ressemblance avec Medraw est frappante. Le nom de Wood est écrit à l’entrée, je suis donc sure d’être au bon endroit. Pas de doute à avoir, ce garçon, c’est le fils de Medraw Wood. Et je sais ce que ça signifie. Je baisse les yeux et mon sourire s’efface aussitôt.
Je me souviens maintenant. C’était il n’y a pas plus de quatre ans. J’étais plus jeune, et à cette époque je venais seulement d’ouvrir ma première boutique et débutais ma carrière de styliste. Medraw Wood était venu au Capitole pour passer une petite interview avant le lancement des Hunger Games de cette année-là. C’est là que je l’ai entendu parler de son fils avec l’interviewer. Il avait dit en rigolant qu’il sera fier de lui lorsqu’il remportera les jeux. Le fils que j’ai désormais face à moi. C’était peut-être une simple blague, il ne se présentera peut-être jamais aux Hunger Games, cependant son imposante carrure longuement travaillée par un entrainement ne trompe pas. Dans les districts de carrières, les tributs sont souvent volontaires. Je suis sure que le garçon qui se tient devant moi va se présenter aux prochains Hunger Games, ou aux suivants. Mais pas plus tard, compte tenu de son âge.
Je ferme les yeux quelques secondes, et entrevois une succession d’images. Des Hunger Games. Des morts violentes qui m’avaient frappé pendant ces jeux. Et puis un autre lien se fait automatiquement dans ma tête. Je suis la styliste du district 1, ce garçon est du district 1. S’il est volontaire pour devenir tribut, je serais sa styliste. Je me vois déjà en train de vêtir un cadavre, les yeux vides, le corps froid.
J’ouvre les yeux, et relève la tête vers le garçon que je vois trouble en raison de mes nombreuses larmes qui coulent le long de mon visage. Voilà que je pleure maintenant. Je suis vraiment une idiote. D’habitude je ne pleure jamais, je tiens même tête aux gens. Là, j’ai bafouillé devant un gamin et je suis en larmes. Qu’est-ce qui ne va pas ? Je crois que je me rends compte de la cruauté de ces jeux. A la télévision ils paraissent tellement faux. Maintenant que je suis directement impliquée dedans, ils prennent toute leur importance. Je balaie mes larmes d’un revers de manche et fixe le garçon en réajustant ma robe reptile vert sève, et replace quelques mèches de mes cheveux blonds assemblés en une coiffure irréalisable par sa complexité. J’espère que mon maquillage sombre n’a pas fait de traces sur le reste de mon visage. J’inspire profondément.
- Bonjour, je… je suis venue… hum... votre père…
Je sens ma voix s’effondrer. Bon sang ! Qu’est-ce qu’il doit penser de moi ? Une petite blonde niaise fraichement débarquée du Capitole et qui pleure parce que… parce que quoi au juste ? Je crois que c’est la pression. La menace du Capitole sur ma vie, et surtout sur celle de ma mère. Je le regarde froidement, sans chercher à comprendre l’expression de son visage. J’ai l’impression d’être à mille kilomètres d’ici.
- Je suis simplement venue rendre visite à votre père, Medraw, dis-je brusquement.
J’inspire et sens le besoin de rajouter :
- Je… j’ai besoin de son aide.
Je sais qu’on ne se connait pas beaucoup, son père et moi, on ne s’est vus que trois ou quatre fois il me semble. Mais vu ma situation, je prie pour que n’importe qui puisse me venir en aide.

HRP.

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood Vide
MessageSujet: Re: Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood   Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Surprise meeting! → With Gwalchavad H. Wood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 3 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.