petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeVen 17 Jan - 1:03

Siska, Noa et Gaëlle
We love you but we do not like
Cela faisait maintenant une heure que j'étais à l'hôpital. Je regardais Noa sans oser le dérangeait, il respirait lentement. Soudain je me dis que c'était l'une des premières fois où je le voyais détendu. Il était beau. Trop beau. J'ai lâché un soupir en me demandant : comment réussir à gagner l'amour d'un garçon comme lui ? Surtout quand vous êtes une fille comme moi : qui n'a jamais rien fait d'extraordinaire à part être une amie attentive ... Surtout quand en face de vous il y a Gaëlle Edreen. Je ne peux pas voir cette fille en peinture mais elle semble occuper la même place que moi dans le coeur de Noa, peut être même que Noa l'apprécie plus que moi ...

Je le regardais, inlassablement, j'aurais pu rester comme ça une éternité mais j'étais loin d'être calme et détendue car comme à chacune de ses crises, je m'inquiétais pour lui. J'avais demander à être prévenue si il faisait une nouvelle crise et je n'avais pas était déçu : alors que j'étais au centre d'entraînement, un homme que je ne connaissais même pas et venu m'annoncer que Noa avait fait une crise. J'avais tout de suite abandonné mon entraînement (même si je me ferait certainement bien réprimandé pour cela mais je m'en fichait royalement) et je m'étais rendue en vitesse à l'hôpital.

Arriver dans sa chambre, j'ai fait quelque chose d'étrange, de bizarre ... Je l'ai embrassé. Oui, c'est ça, c'était plus fort que moi : j'étais rentré dans sa chambre et avait déposé un baiser sur ses lèvres. C'était bien la première fois que quelques chose comme cela m'arriver. J'ai du mal à me l'avouer à moi-même mais je pense être ce que l'on peu dire être amoureuse ... Au Douze, je n'avais pas beaucoup d'amis à part Noa et je passait le plus clair de mon temps à chasser pour ma famille, je ne m'avais jamais imaginer étant amoureuse. Cela me paraît, impossible mais visiblement c'est réel ... Noa n'avait surement pas senti le baiser que je lui avais donner et finalement ce n'étais pas une si mauvaise chose et je m'en sentais rassurée car je ne me sentais pas prête à lui exprimer mes sentiments. Même si je sais que Noa est loin d'être un garçon idiot et qu'il doit bien se douter de quelque chose.

Je le regardais encore et toujours dormir paisiblement, je savais que Noa faisait régulièrement des crises, un état qui m'étais pas inconnue puisque je devait également gérer celles de ma mère avant ... Je suis parfaitement consciente que Noa a était traumatisé des Jeux dont il a été le vainqueur. J'imagine même pas dans quel état je serais si il mourrait ou si il n'avait pas survécu aux Hunger Games ; enfaite je n'arrive pas à imaginer ma vie sans lui. Je serais surement devenue comme ma mère après la mort de mon père : complètement dépressive. En y réfléchissant bien, Noa est une de mes raisons de vivre (voir la seule) et sa m'énerve, sa m'énerve de me dire que si ce garçon n'était pas là je serais comme ma mère !

D'habitude je ne suis pas une fille très patiente : ma patience à des limites à ne pas dépassées. Mais quand il s'agit de Noa, c'est différent : je sais que je pourrais attendre des jours entiers jusqu'à ce qu'il se réveille. Noa est bien la seule personne dans ce monde avec qui je me permet d'être moi-même, tout simplement parce qu'il est la seule personne qui ne me dit pas : "Ne fais pas ça" ou "Tu devrais faire ça". Il est le seul à ne pas me dicter ma conduite et à m'aimer pour ce que je suis pas pour ce qu'il voudrait que je sois.

Je suis actuellement assise sur un petit tabouret à côté de son lit. Je n'ai pas lâche sa main que je tiens depuis l'instant où je suis rentrer dans sa chambre. Instinctivement je porte ma main à son front et je m'aperçois que même si il a encore de la fièvre, elle a fortement diminuée, il devrait se réveiller dans peu de temps. Je sers très fort sa main : je dois me l'avouer, je l'aime. Je l'aime et j'ai peur pour lui ... Je ne peux alors m'empêcher de porter sa main à ma bouche et de murmurer avec douceur mais détermination :
"Réveille-toi ... Je t'aime.
733 mots / fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeVen 17 Jan - 21:42





Siska & Gaëlle & Noa




« Si je devais parier sur ton amitié, je le ferai les yeux fermés. »
ΨΨ

Les jeux. Je suis de retour dans l'arène, Annia est face à moi. Elle ne sourit pas, elle ne rit pas mais elle est en sécurité et je le vois dans ses yeux. Elle semble rassuré d'être près de moi. Nous avions établit un campement étant alliés depuis le début. Annia monte la garde et je ferme les yeux, près à m'assoupir. J'ignore combien de temps j'ai pu dormir mais un bruit effrayant me reveille. Un bruit de canon. Je sors en courant de notre grotte en hurlant le nom de mon amie du 12. Et je la vois enfin. Elle est dans les bras d'une fille. Cette fille tient un sabre couvert de sang. La fille retire doucement le sabre du ventre de Annia qui tombe au sol dans un bruit sourd qui retentit dans mes oreilles. Je n'ai pas le temps de comprendre que je me jette sur la fille et la pousse violemment. Je lui attrape son sabre et la menace avec. Elle hurle le nom d'un garçon, surement son allié. Je perd contrôle, et j'enfonce à mon tour son sabre dans sa gorge sans pitié. Je murmure le nom d'Annia à répétition. Annia, mon amie depuis la petite école. On faisait souvent de la musique et de la peinture ensemble. Ca n'avait jamais été compliqué avec elle, nous n'éprouvions qu'une relation d'amitié.
C'est là que je me suis transformé et par malheur j'ai assisté à une réunion au 13 où ça à dégénéré. Étant donner les dernier jeux avec la nouvelle gagnante, le capitole a ressortit les 10 moment les plus émouvants des 10 dernier jeux et bien sûre ils ont ressortit ce moment tragique où j'ai tué la fille du 2 pour venger Annia. Et là...j'ai perdu tout sefl-contrôle. J'ai sentit ma colère remonté à la surface et je me suis mis à vociférer dans la salle. Des gardes sont venus m'attraper et j'ai hurlé d'avantage. Ils ont appeler des infirmiers, des médecins pour venir m'emporter.  Je me suis débattu comme un fou en les traitant de mutations.
Je ne me rappelle rien à pars une aiguille qu'on me plante lentement dans le cou.

Je suis à l'infirmerie. J'essaye d'ouvrir les yeux mais je n'y arrive pas. La morphine fait encore son effet. J'essaye de sentir une présence et je pense à Lilly en espérant qu'elle n'est pas assisté à ça. Quelqu'un me prend la main. Une main douce et réconfortante. des murmures qui me paraissent à des années lumière mais que je reconnais. Siska. Siska où la fille qui me fait perdre la raison. Elle est incroyablement belle, forte et déterminée. Elle est d'un soutient extraordinaire et je ne sais ce que je ferais sans elle. Au fond je sais qu'elle me plait mais il y en a une autre aussi. Gaëlle. Gaëlle est son magnifique visage d'ange qui se transforme en démon quand elle est en colère. Deux filles merveilleuse qui font vaciller mon cœur comme pas possible.  Je suis déjà assez perturbé par mes crises mais voilà que maintenant vient le problème des filles. Et pourtant lorsque j’entends Siska je ne peux m’empêcher de sourire.  Je ne comprend pas ce qu'elle dit mais je sais qu'elle est là. Je prend tout mes efforts et ouvre mes yeux doucement, gémissant de douleur. La lumière m'aveugle et mes côtes me font mal. Je me souviens d'un truc..tandis que je tentais de frapper mes infirmiers je me suis cogné la tête contre le mur, tombant ainsi sur le côtés, brisant une ou deux côtes et un grand impacte au crane.
Je m'habitue à la lumière et vois enfin le doux visage de Siska. Je tente de parler plusieurs fois mais seule quelques mot entre sortent :
"Hey Sisk'. Je vais finir par me tuer tout seul ahah. "
Sisk' me connait...je rigole sur quelque chose de véritable. Et j'ai soudain peur. Oui, je vais finir par me tuer tout seul. Les jeux me tuent maintenant car ils n'ont pas pu dans l'arène.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeDim 19 Jan - 12:29

Noa, Gaëlle et Siska
We love you but we do not like
Je vis son visage se crispait et petit à petit il ouvrait les yeux, je lui serre encore plus la main et continue de lui sourire. Il a mal je le sais, j'ai peur pour lui, les Jeux on faillait me le prendre et il est hors de question qu'on me le prenne alors qu'il a réussi à survivre à ce massacre !

Il revient à lui petit à petit et je soutiens son regarde quelques instants, ça me fait mal de me dire qu'il a mal. C'est étrange ... Comme si nous étions reliés par un lien invisible. Je soutiens son regard. Il souffre en silence et pour cela je l'admire beaucoup.

"Hey Sisk'. Je vais finir par me tuer tout seul ahah."

Comment peut-il rigoler sur ça ! Mais bon mieux vaut prendre ses paroles avec humour du coup je ne peux m'empêcher tout de même de rigoler doucement et avec toujours autant de douceur je passe ma main dans ses cheveux et les ébouriffent en disant :

"Pas temps que je serais là."

Je suis moi-même surprise par la détermination que je mets dans mes paroles. Je me rappelle qu'il est loin d'être au meilleur de sa forme, finit le temps des rigolades et c'est avec beaucoup d'inquiétude que je lui dis :

"Oh heu ... Tu as soif, faim, tu veux quelque chose de particulier, tu veux continuer de dormir. Hum ... Est-ce que ça va ?"
235 mots / fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeDim 19 Jan - 19:07


we love you but we do not like



▬ Gaëlle&Noa&Siska
J'étais assise sur un banc en bois tout en caressant les cheveux de Lilly. C'était une petite fille remarquable, adorable même. Je l'aimais avec tendresse, comme une mère aimant son enfant. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour la protégée. Je n'avais qu'elle à quoi me raccrocher pour un avenir meilleur. Son frère, mon meilleur ami, et moi travaillons si fort pour lui permettre de vivre dans un mondre libre. Nous formons une équipe, une famille... Ici, au Treize, nous sommes unis les uns aux autres comme une véritable famille. Comme partout, il y à des disputes, mais au fond je sais que tout le monde tenteraient l'impossible pour tout le monde. Enfin, moi je ne le ferais pas pour cette détestable petite Siska. Elle était tellement envahissante, c'était pas croyable ! Je chassa mes pensées en secoua la tête, non, cette peste ne viendra pas m'enquiquinée. La petite Lilly ferma les yeux et sombra dans un profond sommeil. Je la transporta vers une couchette. En retournant à ma place pour réfléchir, quelqu'un me tapa sur l'épaules. On m'annonça que Noa était maintenant à l'hôpital. Mon coeur se serra dans sa poitrine. Je demanda à mon ami de surveillé le sommeil de Lilly et je quitta précipitemment la pièce et me rendit à l'hôpital.

Hôpital... C'est un bien de grand mot, mais disons que cela faisait l'affaire. On m'indiqua que Noa était dans la chambre à quelques mètres là-bas. Quel ne fût ma pas surprise de voir Siska, au chevet de Noa... mon Noa. J'étais jalouse, je l'admet. Je paraissais toujours d'une horrible sans coeur à côté d'elle. Oui j'aimais Noa, oui j'en étais éperdument amoureuse, mais non, ma vie n'arrêtera pas de tourner pour lui. Je n'avais pas demander à être avertie de ses moindres faits et gestes. Si mon ami était venue m'avertir de l'incident, c'était simplement pour m'en informée ! Je n'étais pas une espèce de folle hystérique qui se rendait à ses chevets aux moindres coucous ! J'entra dans la chambre en faisant du bruit afin qu'on remarque ma présence.

« Noa... Tu n'arriveras donc jamais à mettre un pied devant l'autre sans finir dans un lit d'hôpital. »
je déposa un baiser sur son front.

Je plaisantais et il le savait. Je ne voulais pas qu'il se sente comme s'il était handicapé, comme s'il était complètement débile. Je savais qu'il était ici parce qu'il avait fait une nouvelle crise. C'est normal... Tu ne deviens pas un vainqueur en jouant aux fléchettes tout de même ! Je tira une chaise et m'installa auprès de lui, ignorant royalement Siska.

« Ne t'en fais pas, j'ai laissé Lilly avec Ibrahim. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeMar 21 Jan - 18:27





Siska & Gaëlle & Noa




« Si je devais parier sur ton amitié, je le ferai les yeux fermés. »
ΨΨ

Siska ne semble pas rigoler. Ce que je dit la touche et pourtant elle sait que j'ai l'habitude de prendre les choses à la légère quand ça devient trop grave. Dès qu'une situation est dérangeante je tente d'attendrir l'atmosphère mais de toute évidence dans ce cas de figure, ça va être compliqué. Je plonge mes yeux dans les siens et je ne réfléchis plus. Enfin elle finit par rire doucement et m'ébouriffe les cheveux, je souris mais un peu tristement. Elle n'est pas sincère et moi non plus. "Oh heu ... Tu as soif, faim, tu veux quelque chose de particulier, tu veux continuer de dormir. Hum ... Est-ce que ça va ?""Pas temps que je serais là."
Elle est déterminé et je l'en remercie. Et je me sens coupable de lui sourire. Je pense à Gaëlle et me demande si elle va bien. Depuis mon retour des jeux, c'est un véritable supplice de ne pas savoir si elle va bien, si elle est en sécurité ou pas.
"Oh heu ... Tu as soif, faim, tu veux quelque chose de particulier, tu veux continuer de dormir. Hum ... Est-ce que ça va ?"
Je sens peu à peu mes membres se remettre en place. La morphine s’estompe doucement et je réussi à me relever très doucement. Surement mais surtout doucement. Je m’essuie les yeux comme un gamin et répond.
" Nan t'inquiète, j'ai besoin de rien...mais merci. Et non, j'ai suffisamment dormit je t'assure. Et ça va mieux. J'ai un peu mal aux côtes mais ça va...
Quelqu'un rentre dans ma chambre et un grand sourire s'affiche sur mon visage. Je suis tellement heureux de la voir que je m'en surprend moi même. Gaëlle est là, elle dépose un baiser sur mon front et comme d'habitude lance une vanne un peu vrai. J'hausse des épaules et me retenant de crier de douleur à ce geste peu réfléchit. Mais c'était comme ça. Lorsque Gaëlle est à côté de moi, je ne réfléchit plus. Ma meilleure amie ou plus je n'en sait rien et je n'arrive pas à savoir. Je ne réfléchit pas. Avec Siska c'est différent et pourtant tout aussi bien. Avec elle, je me pose des questions, je vois le monde différemment. Elle n'est pas meilleure amie mais je sais que je l'aime bien...genre vraiment bien. Je la trouve particulièrement belle et intelligente et il m'est arrivé plus d'une fois de rougir bêtement à son passage.
« Ne t'en fais pas, j'ai laissé Lilly avec Ibrahim. »
Je soupire de soulagement. Je m'étais inquiété pour Lilly même si je sais qu'elle est en sécurité au 13. Je sourit à Gaëlle.
Merci tu gère! ça va vous deux?
Et puis je n'avais même pas réfléchit à ça...Gaëlle déteste Siska presque autant que moi et Dorian. Et bien-sur, Siska déteste Gaëlle. Elles ne peuvent pas rester dans une même salle. Quelque part je trouve ça un peu marrant mais d'un autre ça me rend triste, je les aiment toutes les deux et j'aimerais tant qu'elle puissent au moins de parler ou se dire bonjour. A la place l'ambiance de la chambre se refroidit et je remarque que plus d'un regard froid et tueur se jettent entre elles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeSam 25 Jan - 12:39

Noa, Gaëlle et Siska
We love you but we do not like

"Nan t'inquiète, j'ai besoin de rien...mais merci. Et non, j'ai suffisamment dormit je t'assure. Et ça va mieux. J'ai un peu mal aux côtes mais ça va ..." me dit gentiment Noa

Je continuais à sourire à Noa quand Gaëlle rentra dans la pièce, elle me donna à peine un regard mais cela en disait long : même quand il y a Noa c'est la guerre. Enfaite je déteste Gaëlle, ne me demandait pas pourquoi, on peut pas se voir en peinture, vraiment c'est horrible ...  Je soupire en essayant de le faire passer inaperçu mais c'était peine ratée.

"Noa... Tu n'arriveras donc jamais à mettre un pied devant l'autre sans finir dans un lit d'hôpital." dit-elle en posant un baiser sur son front

Je frémit devant son geste, elle l'aimait. Ne vous avais-je pas parler d'une rivale impossible à vaincre ? Eh bien c'est Gaëlle, la fille super belle que j'admire mais que je ne supportes pas. Gaëlle et Noa avaient le même humour moi je trouvait ça tout sauf drôle. Mais pour ça je ne leur ressemblaient pas : quand la situation était (un minimum) grave je ne rigoler plus du tout. Gaëlle m'ignorer comme toujours ...

"Ne t'en fais pas, j'ai laissé Lilly avec Ibrahim." lâcha-t-elle en prenant un tabouret pour se mettre de l'autre côté du lit de Noa, en face de moi

Je regarde de nouveau Noa qui sourit maintenant à Gaëlle :

"Merci tu gère ! Ça va vous deux?"

Il me sourit je baisse la tête et me dit que si Gaëlle veux jouer à l'idiote en m'ignorant alors c'est elle l'imbécile de l'histoire. Je lui lance un sourire un peu sadique je dois bien l'avouer et lui dit simplement sans ménagement :

"Bonjour Gaëlle, moi aussi je suis heureuse de te voir."

Puis devançant Gaëlle et m'adressant à Noa en le regardant droit dans les yeux :

"Tu me connais, j'ai connu des situations plus horribles, je me porte comme un charme"

J'essaye de lui donnait un sourire franche mais malgré tout mon sourire est trahit par la fait que Gaëlle soit dans la même pièce que moi.



   
345 mots complètes / fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeMar 28 Jan - 18:14


we love you but we do not like



▬ Gaëlle&Noa&Siska
La relation qui unissait Siska et Noa me laissait perplexe. L'aimait-il bien aussi ? Bon, dans son cas à elle c'était presque marquée sur son front qu'elle aimait Noa, mais lui ? Je n'aimais pas cette espèce de petite sotte qui suivait mon meilleur ami comme un véritable chien de poche. J'avais beau essayée de toutes mes forces, cette fille me rendait cinglée. C'est marrant non ? Il n'y à aucune différence entre une personne que vous aimez et que vous détestez, les deux vous obsèdes. J'aimerais être indifférente à elle, malheureusement je n'y arriverais jamais. Elle faisait naître en moi une certaine compétition pour l'attention de notre ami. Elle m'adressa la parole en disant qu'elle était ''heureuse'' de me voir. C'était plus fort que moi et je lui fis un sourire forcé, maladroit et terriblement fake.

« - Tout beigne. »

Je détâcha mes yeux de Siska un instant et les posa sur Noa. J'avais appris à contrôler mes émotions, mais lorsque je le regardais ainsi une vague de sentiment m'envahissais chaque fois. Il était si beau. Je lui pris la main avec douceur, nous ne sortions pas ensemble, du moins, pas encore, mais je me permettais quelque priviliège, enfin... Je me permettais surtout de faire comprendre à Siska que malgré tout ses efforts, il était le mien. Je devais l'avouée, Siska était belle, gentille et douce. Je savais la regarder d'un point de vue extérieur.

Le silence commençait à devenir lourd à la fin, ce n'était pas vraiment agréable comme moment. Je poussa un profond soupire d'agacement et plongea dans mes pensées. Stratégiquement parlant, Noa n'était pas d'une grande utilité aux habitants du 13. Il figeait lorsqu'il repensait à son passé, cela pourrait éventuellement tous nous mettres dans un sérieux pétrin. Je me disais que je devais avoir une discussion des plus sérieuses avec le chef du 13. J'aimais trop Noa pour le voir s'éffondré lorsque nous finirons pas attaquer le Capitol.

« - Tu es sûr que ça va toi Noa ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeMer 29 Jan - 14:20

Citation :



Siska & Gaëlle & Noa






« Si je devais parier sur ton amitié, je le ferai les yeux fermés. »
ΨΨ

Gaëlle et Siska ne se supporte pas. Pas même un petit regard de la part de Gaëlle. Quelque part ça me blesse de les voir ainsi. Je pari que même sur mon lit de mort elle ne changerait pas leur attitude l'une envers l'autre. Siska replique assez ironiquement qu'elle est heureuse de la voir. J'esquisse un sourire un peu amusé. Même un aveugle aurait remarquer la falcification de son bonjour. Et pourtant le sourire que Gaëlle lui adresse est encore pire. Un sourire aussi faux que le nez de ma styliste d'il y a deux ans. Ma meilleure amie détache son regard de celui de Siska et annonce que tout beigne. Le silence devient vite génant. Je cherche quelque chose à dire qui ne pourrait blesser à aucune des deux. C'est étrange non ? Avec Gaëlle et Siska chaqune d'un côté je peux parler pendant des heures et des heures. Et toutes les deux ensemble je n'ose même pas les regarder. La jeune Edreen soupire agacé, elle n'aide pas beaucoup pour attendrir l’atmosphère glaciale. Et puis son regard se plonge dans le mien et me frappe en plein fouet. Ce regard je le connaissait bien. Un mélange de pitié et de reproche. Je hais ce regard et je sens mon cœur lâchait. J'ai pitié de moi même, je n'ai pas besoin qu'elle est pitié de moi en plus. Mais regardez moi. Je suis faible, inutile, souffrant dans un lit d’hôpital alors que je pourrais agir et m’entraîner. Je ne leur sert à rien et malheureusement je m'accroche désespérément. C'est ainsi que je distingue la différence entre Siska et Gaëlle. Gaëlle n'hésitera pas à m'abandonner pour la cause rebelle. Elle et moi sommes amis, les meilleurs ami mais si je meurt son chagrin ne l’empêchera jamais d'avancer et elle finira par m'oublier. Gaëlle est forte et ma mort ne lui pèsera que quelque temps. Gaëlle est une solitaire qui est du genre dure à attraper. S'il faut tuer elle le fera, qui qu'il soit. C'est ainsi notre grande similarité de caractère et de manière de vivre.
Siska elle, est plus douce. Elle est calme. Bien sure c'est une rebelle et elle est une dure aussi et n'abandonnera jamais les rebelles mais c'est une fille avec qui on a plus de confiance. Un inconnu qui devrait choisir entre Gaëlle et Siska, choisirait Siska car elle ne lance pas des regards électrique,ne pince pas des lèvres et n'exprime pas son agacement. Elle est plus réservée et n'osera jamais avouer qu'on l'a blessé. Elle garde les choses pour elle et sourit. C'est ses première qualités.


«  Tu es sûre que ça va toi, Noa ? »
Je ne sait pas quoi répondre. Je n'ai pas de réponse à ceci. Je ne sais pas si je vais bien ou pas. Je suis un fou furieux dangereux pour les rebelles. Je pourrait tuer n'importe qui, qui me rappelle mon passé. Les jeux m'ont transformé et je ne redeviendrais jamais le même. Gaëlle le sait. C'est peut-être pour ça qu'elle m'en veux au fond. Je pense que ce regard que je vous avait décrit vient de là. Je ne serais jamais le même.
« Bah, j'ai connu des jours meilleurs mais...Ouais non ça va pas. Je ne me reconnaît plus. Le matin quand je me reveille, je vois des bleus et des blessures dont j'ignore l'origine et je sais que je me les suis infligé seul. Je sais pas ce que j'ai, je suis plus moi même. Il suffit d'un claquement de doigt pour que je transforme en mutant qui veux tout détruire, impossible à calmer. »
Je soupire et jette un regard froid qui n'a rien de méchant, aux deux femmes en face de moi. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeSam 1 Fév - 2:03

Noa, Gaëlle et Siska
We love you but we do not like

"Tu es sûre que ça va toi, Noa ?"

Gaëlle paraît vraiment inquiète quand elle pose cette question mais je me ressaisie vite : Gaëlle Edreen ne peux pas ressentir la même que moi pour Noa c'est ... impossible. Je sais que Gaëlle plaît beaucoup à Noa mais est-il possible qu'elle l'aime ne serait-ce qu'un tiers de l'amour que je lui porte ?

"Bah, j'ai connu des jours meilleurs mais ... Ouais non ça va pas. Je ne me reconnaît plus. Le matin quand je me réveille, je vois des bleus et des blessures dont j'ignore l'origine et je sais que je me les suis infligé seul. Je sais pas ce que j'ai, je suis plus moi même. Il suffit d'un claquement de doigt pour que je transforme en mutant qui veux tout détruire, impossible à calmer."

Il nous lance à toutes les deux un regard froid signifiant en gros : "Je suis pas en pleine forme donc arrêtez de vous disputer s'il vous plaît." Arrêtez de me disputer avec Gaëlle c'est impossible ! On est pas faites pour traîner ensembles, il y a des gens ou ça passent ou ça cassent ; eh bien avec Gaëlle ça cassent c'est tout ! Eh puis c'est bon quoi comment Noa veut-il qu'on s'entendent bien ? Nous sommes les deux parfaits opposés que l'univers à créer alors être amies ou ne serait-ce que "neutre" c'est pas possible ... C'est ennemie, rivale obligatoirement ... Je regarde attentivement Gaëlle qui elle-même regarde Noa, en faite je prends du recule et je les regardes ... tout les deux. En y réfléchissant j'ai en face de moi l'être féminine la plus courageuse, la plus forte et à mes yeux la plus belle de tout Panem, à côté d'elle il y a l'être masculin le plus gentil, le plus imprévisible, le plus courageux, le plus charismatique, le plus humoristique et surtout le plus beau de tout Panem. Et je me sens soudainement en trop dans le décor, je suis la tache noir sur le pull en laine blanc : ils n'ont pas besoin de moi. Gaëlle se serait bien passer de moi et même si Noa prétends qu'il m'aime bien il a déjà Gaëlle et malgré tout ce qu'il peut dire c'est Gaëlle qui lui faut. J'ai soudainement la nausée devant cette scène et je repère des toilettes juste à côté de moi.

"Excusez-moi."

Je déclare simplement en manquant de m'étouffer, je court aux toilettes, m'enferme à clef et je ... vomi.
   
411 mots complètes / fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeSam 1 Fév - 3:12

mapydew codes.
NOA&SISKA&GAËLLE

   N'écoutant que mon envie, mais surtout mon coeur, je déposa ma tête sur son ventre, ma main serrant toujours la sienne. Si aux yeux de tous j'étais une dure à cuire, j'ignorais ce que je deviendrais sans lui. Il ne le sait pas, mais il est ma force. Sans lui je ne serais probablement jamais parti de notre District. Je me serais laisser mourir là-bas. Noa l'ignorait probablement. J'espèrais seulement qu'il ne s'imaginait pas un instant que ma vie sans lui serait la même. Je me bat à la sueur de mon front pour lui, pour... je l'espèrais, nous faire un avenir heureux, ensemble - loin de Siska -. C'est à ce moment précis que Siska disparue.

« - Seigneur... C'est pas drôle être elle... » Marmonnais-je dans ma barbe.

Je releva la tête. Mes yeux croisèrent le regard de Noa, mon coeur battait si fort dans ma poitrine. Quelque chose en moi me poussait à l'embrasser. Je voulais... Ou plutôt je ne voulais plus faire semblant. Mes sentiments étaient bel et bien là. Ils étaient vivants et hurlaient pour s'exprimer. Je l'aimais depuis si longtemps. J'avais pourtant cru qu'il avait comprit lorsque nous nous sommes embrassés la veille de son départ. Malheureusement il ne m'en avait jamais reparler. Je ne voulais pas paraître collante. C'est tellement paradoxale. Je voulais qu'il tente une approche vers moi, j'attendais encore.

Le silence entre nous deux n'avait rien de mauvais, ou de malaisant. Au contraire. C'était réconfortant, du moins, pour moi. Nous n'avions pas besoin de communiqué oralement pour se comprendre. Je tassa un peu ma chaise, celle-ci fit un espèce de grincement agressant. Je voulais être au niveau de sa tête. Ma main droite quitta sa main pour se mettre dans ses cheveux.

« Tu devrais prendre soin de toi, mon am...ami. »
Ma langue avait bien faillit prononcé le mot ''amour''. Non, je ne devais pas.

J'appuya mon menton sur son épaule. Un sourire aux lèvres. « Tu mériterais que je t'attache à ton lit avec moi comme seule visiteuse. Tu reprendrais clairement toutes tes forces ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeDim 2 Fév - 10:10





Siska & Gaëlle & Noa




« Si je devais parier sur ton amitié, je le ferai les yeux fermés. »
ΨΨ

Siska ne se sent pas bien et je la voit nous observer tout les deux, s'excuser et s'enfermer dans les toilettes. J'ignore ce qu'elle a et je m'inquiète pour elle. Gaëlle semble n'en avoir complètement rien à faire et je soupire exaspéré. De toute évidence elle ne s'aime pas et ne s'aimeront jamais. Gaëlle pose sa tête contre mon torse, j'aime quand elle est près de moi. Elle m'attrape la main et la caresse avec douceur. Elle grogne un truc sur Siska et je lui jette un regard accusateur. J'aime quand elle plaisante mais pas sur Siska. Gaëlle est Syd' sont impossible avec elle. Syd'...mon cœur se serre. ça fait six mois que je n'ai pas de nouvelle et après qu'on se soit disputé je ne peux m’empêcher de vouloir lui écrire, mais c'est interdit. Elle souleva la tête et me regarda. Ses yeux noisette brillait de quelque chose dont je n'avais pas à mettre le nom dessus. Je connaissait tout les regard, expression de Gaëlle mais celui là non. Et ça me tué de ne pas savoir. Le silence persista comme une douce mélodie et dieu sait comme j'en avait besoin. Pourtant le silence se brise en un grincement agaçant de la chaise de mon ami qui s'approche de moi. Elle me caresse les cheveux et j'ai l'impression d'être un stupide gamin qui ne peux pas bouger. Elle me demande de prendre soin de moi et ça langue fourche.."am.." C'est moi où elle a faillit dire "amour"? Je ne devrais pas avoir peur, à près tout nous sommes amis depuis si longtemps, elle m'a même embrassé la veille de mon départ. Mais pourtant je panique intérieurement. Pourquoi? Je sais pas.. après tout il y a si longtemps que j'ai des sentiments pour elle... mais sont-il des vrai sentiments? Je me perd dans mes pensées. Mais encore une fois Gaëlle rattrape le tout, me rassurant et quelque part, étrangement, m'attristant. "Mon ami." Seulement ça.
Je lui sourit doucement et elle pose son menton sur mon épaule. Elle plaisante encore. Pourtant sa plaisanterie me semblerait raisonnable. J'irais beaucoup mieux si on m'attachait quelque temps avec Gaëlle, bien sur Lilly comme visiteuse. Sans oublier Siska car elle me manquerait terriblement. Même à une pièce de moi, elle me manque déjà. J'ai besoin de voir son sourire et son visage rassurant.
"Ouais, c'est sur qu'attacher j'arrêterais de mordre et donner des coup de boule au médecin et soldat du treize."
Je la regarde un peu ironique. Et dans un murmure je répond à ma propre parole "Il me manque le douze..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeLun 3 Fév - 8:37

Noa, Gaëlle et Siska
We love you but we do not like

Calme-toi, calme-toi ...
Voilà ce que je me répétais depuis quelques bonnes minutes maintenant, après m'être bien laver la bouche, il s'agissait maintenant de se calmer et de respirer. Vous voulez tout savoir ? Je déteste le Treize, c'est une base militaire ou on nous sert de la nourriture plus qu'horribles et ou nous n'avons pas le droit de sortir à l'air libre, prendre une bouffée d'air frais dans la forêt ... La forêt, avec ce simple mot resurgit plein d'images dans ma tête est la plus douloureuse de toutes ne fait pas exception : mon petit frère. C'était la veille de la Moisson où il a était appeler, il riait car nous venions de finir une journée de chasse plutôt bien remplie ... Pourquoi ? Pourquoi vaut-il toujours que je pense aux pires choses quand je vais déjà pas très bien ?
J'ai vomis parce que non seulement la nourriture au Treize est immonde, mais surtout parce que j'ai vu avec quelle intensité Gaëlle regardait Noa, elle l'aime, simplement et purement. Le regard que Gaëlle avait donner à Noa m'avait fracasser le coeur, j'étais incapable de regarder Noa avec autant d'intensité, je le regardais avec amour bien sûr mais je n'arrivais pas contrairement à Gaëlle à mettre tout mon amour dans mon regard. Car la dernière personne que j'avais regarder avec autant d'amour était Josh, mon petit frère, mon petit ange, tuer aux Jeux ...
Maudits Jeux, ils m'ont pris d'abord Josh puis un an après ils on faillit me prendre Noa ... Ils m'ont détruits.
C'est plus fort que moi et c'est avec rage que je frappe le miroir qui est en face de moi, au-dessus du lavabo. Le bruit de choc est assez fort et je regrette tout de suite car Noa et Gaëlle ont du l'entendre. Je regrette aussi car actuellement je me retiens de hurler car ma main est assez ... ensanglantée. Un gros bout de verre est plantée en plein milieu du dessus de ma main. Je suis qu'une pauvre idiote ! Mais j'en avais besoin, besoin de me défoulée sur quelque chose et de me faire mal pour me punir. J'en est marre de passer pour la petit idiote, la petit innocente, la fille qui crois tout ce qu'ont lui dit ... Je suis débile, plus qu'idiote ! Vous savez pourquoi ? Parce que je suis tomber amoureuse d'un garçon qui n'avait pas besoin de moi car il avait déjà quelques filles qui lui courait après ... Je sais que je ne pourrais jamais reniés mes sentiments pour Noa mais je dois me dire, me répétais sans cesse que entre nous ça ne marchera jamais ... Car il y a Gaëlle et je sais qu'elle n'abandonnera pas, je ne suis pas du genre à abandonner mais Gaëlle est plus forte que moi à ce jeu là et je le sais bien, je ne pourrais surement jamais lançais un regard à Noa comme celui que Gaëlle lui a donnais tout à l'heure.
Je soupire et regarde tristement ma main, et c'est partis pour deux jolis points sutures au moins car le verre à l'air bien enfoncé et la blessure et grande, ouverte et profonde. Je suis entrain de sombrer dans la folie : au point de me faire mal toute seule, pour ça j'ai besoin de personne dit donc !
Bon je sais que Gaëlle et Noa doivent bien s'amuser sans moi mais je suis décider à ne pas passer ma vie dans les toilettes, je regarde avec défi le morceau de verre et le redire d'un coup sec. Voilà, ça c'est fait mais maintenant ma main est officiellement de couleur rouge et j'ai vraiment envie de hurler. Mais je me retiens et sort des toilettes.
En revenant dans la chambre je ne fais pas attention à Gaëlle mais j'essaye de sourire à Noa, un sourire que je n'arrive pas à garder longtemps à cause de ma stupide main. Ma main droite est décidée à se peindre en rouge alors je mets ma main gauche en dessous pour ne pas tâcher toute la chambre.
Au chevet de Noa, je repère un paquet de mouchoir, c'est pas le luxe mais c'est mieux que rien car il n'y avait même pas de papier toilettes aux toilettes. Je mets le moins de mouchoirs possibles parce que je sais que au Treize c'est sacré mais je me rends bientôt compte que mon bandage (plutôt bien fait d'ailleurs) vire facilement au rouge. Je soupire et j'ai les larmes aux yeux mais il est hors de question que Gaëlle ou même Noa le vois alors je fais ce que je fais que je suis sur le point de pleurer : je balance la majorité de mes cheveux devant mon visage et je m'autorise enfin à lâcher quelques larmes.
   
789 mots complètes / fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeLun 3 Fév - 17:34

mapydew codes.
NOA&SISKA&GAËLLE

Un bruit d'éclait de verre me sortit de mes pensés. Je tourna ma tête vers la toilette, qu'est-ce qu'elle avait encore fait cette stupide Siska ? Décidemment elle aimait avoir l'attention sur elle. C'était peut-être ce que je détestais le plus chez elle, elle ne sait pas prendre sa place et la conservée, elle voulait toujours plus et toujours plus. C'était particulièrement soualant à la longue. Lorsqu'elle revint elle tentait de camouffler maladroitement le sang de sa main. Je poussa un profond soupire, non seulement elle attirait l'attention, mais en plus elle était stupide. Nous étions dans un hôpital pauvre idiote ! Je me leva, tranquillement la laissant se ridiculisé un peu plus. Probablement que Noa pensait la même que moi.... Ou non !

Je sortis de la chambre en soupirant, les infirmières marchaient de longs en larges, soyant des patients du 13. J'interpella l'une d'elle avec un grand sourire. Au 12 je soignais souvent Noa avec des points de suture, je connaissais donc la technique. D'accord, je n'étais peut-être pas la plus délicate mais après tout, j'étais une combattante et non pas une infirmière. J'expliqua la situation à l'infirmière blonde en souriant. « Une de nos amies, un peu maladroite c'est blesser. Inutile de vous dérangez pour si peu. Je peux la prendre en charge. » Je le voyais bien dans son regard qu'elle était secptique. Le temps qu'elle me donne le matériel, un bon gros cinq minutes s'était écoulé. Je retourna à la chambre et dévisagea Siska.

« Bon, donne moi ta main. »

Je tira une chaise et une table vers elle. J'installa le matériel opératoire, un petit sourire à la main. Lorsque Siska déposa son revers de la main sur la table, je mis une paire de gant en latex. Je ne voulais vraiment pas tomber malade. Je souris à Siska, un espèce de sourire réconfortant. Je la trouvais stupide, mais je devais la mettre en confiance tout de même, elle ne voulait vraiment pas que je lui pique dans un nerf. Doucement je commença mon travail. C'était certainement douloureux, je n'avais aucun médicament pour l'analgésie. « Je suis désolée. » Et c'était vrai, je n'aimais pas trop l'idée de la torturée pour la soignée, on faisait avec ce qu'on à. Après plusieurs longues minutes c'était fait.

« Voilà. La prochaine fois je te montrerais à quoi sert une glace. »[/b].
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeMar 18 Fév - 19:13





Siska & Gaëlle & Noa




« Si je devais parier sur ton amitié, je le ferai les yeux fermés. »
ΨΨ

Nous nous regardons en silence et un bruit de fracas retentit, je tourne la tête rapidement vers les toilettes, puis soupir de douleur. Mon cou est endommagé aussi. Gaëlle semble exaspéré et je lui jette un regard inquiet. Que fait Siska ? Vas-t-elle bien ? Mais la jeune fille sors et s'approche de nous tranquillement. Je vois sa main couvrir l'autre et essaye d'apercevoir dans son regard, un quelconque indice sur ce qui venait de se passer. Elle attrape de mouchoir, je la regarde en silence mettre son mouchoir sur sa main. Mon cœur semble lacher, elle c'est fait mal. Je ne supporte pas le sang, et ça depuis les jeux. La couleur rouge noirâtre de se liquide m'effraie et ne fait que me rappeler mes victimes. Gaëlle se lève en soufflant, je lui jette un regard noir. Elle ne va l'abandonner quand même ! Je regarde Gaëlle partir et repousse doucement les mèches qui tombent sur le jolie visage de Siska. Je lui adresse un sourire rassurant. Je n'aime pas la voir pleurer, et si j'étais en état de la prendre dans mes bras je le ferais. Elle le sais. Je la regard en silence, et me mord la lèvre douloureusement. Le treize est en train de nous détruire. Un à un il nous rend fou. Moi c'est bon, ça fait deux ans que je ne suis plus le même mais maintenant il ne s'agit plus de moi. Siska, Gaëlle et les autres ne tarderont plus à craquer. Nous ne sommes pas habituer à l'enfermement, nous sommes libre et la liberté nous manque. Que se soit pour la cause rebelle ou pas, nous allions perdre la raison. Je caresse doucement la joue de Siska pour lui enlever ses larmes. Je la regarde en silence. Il n'y pas besoin de mots pour se comprendre et s'entendre. Je lui décoche un léger sourire en coin. Elle me répond par un aussi.
Gaëlle arrive et je la regarde surpris. Elle se met face à Siska. Elle retire une chaise et lui demande de lui donner sa main. Je la regarde admiratif. Elle m'a souvent soigner au douze lorsque je me blessait, notamment après les jeux. Elle commence et je remarque un sourire réconfortant. Ça me fait plaisir de la voir ainsi, à l'aider. Siska serre des dents, ça doit lui faire très mal. Je reste silencieux à les regarder. Après de longues minutes Gaëlle finit. Elle lance une dernière pique, je lui jette un regard accusateur. Je me retrouve face à elles. Il y a du sang par terre qui m'écoeure. Les jeux. La fille que tu as tué. Tu l'a arraché de sa famille. Les jeux. Tu es coupable. Tu ne vaux pas mieux que Snow. Les jeux. Tu as déversé le sang d'une jeune fille...les jeux...Puis peu à peu tout s'embrume autour de moi. J'ai l'impression de replonger. Ma tête est sur le point d'exploser, les images autour de moi tournent et sont saccadé, comme dans un film, un souvenir peu précis. Je vois un couteau qui vole et se plante dans le mur, puis se décolle et s'enfonce dans mon crane. Des illusions. Tout ceci me fait ça souvent avant que je pique une crise de folie...oh non..
Et cette fois ci je me met à rire, rire terriblement fort. Un rire sadique et vil. Mon rire en devient effrayant et je ne peux pas m'arrêter. Je ne peux pas m'arrêter de rire méchamment, comme si je me moquais de quelque chose, comme si je venais de perdre la raison...enfin ''comme si...''
Revenir en haut Aller en bas
Invité



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitimeDim 23 Fév - 9:24

Noa, Gaëlle et Siska
We love you but we do not like

Alors que Gaëlle part je ne sais où, je restais planter là à regarder ma main avec incrédulité et avec une vérité à admettre : le Treize me rends cinglée ! Cinglée, folle, idiote, imbécile, ... Noa lève sa main avec douceur pour ramener une mèche de mes cheveux derrière mon oreille, il me sourit, je lui sourit. Et en dehors du fait que j'ai la main en sang et que Noa soit dans un lit d'hôpital j'aurais aimer que ce moment dur éternellement.
Mais les meilleures choses ont une fin et Gaëlle revint avec à mon grand désespoir une aiguille et du fil. Elle s'installe à une table et me demande :

"Bon, donne moi ta main."

Je mets un petit moment avant de poser ma main devant elle sur la table d'opération. Et alors qu'elle tente de me faire quelques points de sutures je ressent une très forte douleur ce qui est parfaitement naturel. Je me retiens de hurler et je penche me tête pour regarder le plafond. Je ne suis pas douillette mais là ça fait vraiment très mal alors j'essaie de penser à quelque choses d'heureux, de beau et naturellement une forêt verdoyante me viens à l'esprit, j'essaye d'imaginer cette forêt, à la surface au-dessus de ma tête et cela me fait oublier quelques secondes la douleur que j'éprouve. Une fois qu'elle a terminé, Gaëlle me sourit en me disant :

"Voilà. La prochaine fois je te montrerais à quoi sert une glace."

Je murmure un merci et je manque d'ajouter quelque chose de ce genre : "Oh facile à dire pour toi : quand tu te regarde tu vois ce que tu ais, autrement dis la perfection. Moi quand je me regarde je ne vois qu'une sombre idiote à qui j'ai envie de donner des baffes." Mais avec beaucoup de force je réussi à me retenir me disant qu'il faut que je me calme.
Quand soudain Noa commence à rire, ce rire ... Je jette un regard affolé à Gaëlle et porte ensuite toute mon attention sur Noa : il nous sourit méchamment et continu de rire avec ce rire si ... sadique ! Je sais qu'il va surement sombré dans une nouvelle crise et la raison ne m'est ma étrangère non plus : le sang qu'a causé ma blessure cela à dû lui faire penser aux Jeux et à l'Arène. Au fur et à mesure que Noa continue de rire j'ai l'impression que l'ont m'enfonce un pieu dans le coeur. Je finis par demander à Gaëlle :

"Tu crois que nous devrions appeler un médecin ?"
   
? mots / fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Vide
MessageSujet: Re: We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)   We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

We love you but we do not like (siska, noa, gaëlle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 3 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.