petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
-15%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
849 € 999 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 II,1. la moisson du district trois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



II,1. la moisson du district trois Vide
MessageSujet: II,1. la moisson du district trois   II,1. la moisson du district trois Icon_minitimeVen 11 Mai - 22:24


La moisson
“ district 3 ”


(c) peacekeepers
« La Moisson approche. La tension dans les districts est à son comble, et chacun fait de son mieux pour paraître détaché. Parmi les plus jeunes, il y a ceux qui sont terrifiés à l'idée d'entendre leur nom appelé, et il y a ceux qui trépignent d'impatience de pouvoir participer à ces Jeux. Les habitants sont invités à rejoindre l'hôtel de ville de leur district. Les préparatifs sont déjà terminés, et l'endroit grouille de Pacificateurs, prêts à intervenir au moindre débordement. D'un côté, les adultes, ceux qui ne sont plus éligibles se rassemblent, anxieux à l'idée de voir leurs enfants partir. De l'autre, il y a les potentiels tributs. Au centre de la grand place, une estrade se tient, prête à accueillir l'hôtesse Astoria Greenwood (inventé). Sont déjà présents, le maire Jefferson Whitaker, ainsi que le mentor Kieran A. Whitaker. »

Vous pouvez déjà poster après ce message, des rp courts de préférence. Tous les habitants des districts sont invités à participer. La suite arrivera demain, avec l'annonce des tributs féminins. Soyez patients, et puisse le sort vous être favorable.


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



II,1. la moisson du district trois Vide
MessageSujet: Re: II,1. la moisson du district trois   II,1. la moisson du district trois Icon_minitimeSam 12 Mai - 14:00


Premier tirage
tribut féminin



(c) avalon
« La population du District Trois est enfin rassemblée devant l'hôtel de justice, prête à entendre la Moisson. Et le moment que certains redoutent, et d'autres attendent avec impatience débute. L'hôtesse, Astoria Greenwood, apparaît et salue la foule. Après quelques banalités d'usage, il laisse place aux écrans géants présentant avec passion et dévouement le Capitole. Cette ville qui épargne chaque année un tribut pour le couvrir de richesse, cette ville qui a sauvé douze districts d'une révolte. Alors que la projection prend fin, le symbole de Panem apparaît et l'hymne retentit. A peine est-il terminé que l'hôtesse déclame la phrase incontournable du début de la Moisson. “ Joyeux Hunger Games ! Et puisse le sort vous être favorable ! ” Et comme le veut la tradition, c'est le tribut féminin qui est choisi en premier. “ Commençons par les dames! ” L'hôtesse s'approche de la bulle de verre, et sort sa main avec un petit papier où se trouve le nom du tout premier tribut de cette nouvelle édition des jeux.

“ Blue Daell! ” »


Les personnages voulant se porter volontaire à la place de Blue (donc uniquement des filles) doivent poster avant samedi prochain pour se déclarer comme indiquer dans l'annonce générale. Postez à la suite tout comme précédemment.


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Invité



II,1. la moisson du district trois Vide
MessageSujet: Re: II,1. la moisson du district trois   II,1. la moisson du district trois Icon_minitimeSam 12 Mai - 21:19

Je me réveille ce matin, épuisée des chamailleries de la veille avec ma soeur. Elle, qui dort là, près de moi. Il faut dire qu'on n'avait pas réussi à se séparer ; ou peut-être bien qu'on était juste trop fatiguée pour le faire. Je la regarde, si innocente, dormir comme un loir. Je me rappelle encore de ses inquiétudes pour aujourd'hui, ses questions, ses requêtes. Comme si je ne me serais pas portée volontaire à sa place : croyait-elle vraiment que je l'aurais laissée partir, là-bas, en compagnie de tous ses jeunes tarés ? Car je pense qu'ils auraient dû se tuer dans le train, pendant qu'ils en avait encore l'occasion. Mais ne me demandez surtout pas ce que j'aurais fait à leur place. Plus tard, nous étions fin prêtes : deux jolies poupées qu'on envoyait à l’abattoir. Ma mère avait déjà tout préparé, depuis la Moisson dernière, parfaitement, comme tout ce qu'elle entreprenait. Une robe en velours pour chacune de nous – dois-je vraiment vous préciser de quelles couleurs elles étaient, avec nos prénoms ? – et une jolie tresse sur le côté, bien travaillée : la mienne était à gauche, celle de Yellow, à droite. Nous avancions dans la rue, main dans la main. Qui tenterait de nous éloigner l'une de l'autre en paierait le prix, sans doute. Le seul moment où nous nous lâchâmes, ce fût lors du recensement, à notre arrivée sur la grand place.

Même âge, même nom, nous étions côte à côte. Je n'aurais su dire quel coeur battait le fort ; le sien ou le mien ? Allez savoir. Sans parler, juste reliées par ces mains accrochées – soudées –, nous nous communiquions tout de même notre angoisse. Et j'aurais voulu que le temps s'arrête, que j'eus le temps de la prendre vite et de l'emmener loin, loin de tout ça. Mais nous fûmes rattrapées, bien trop vite hélas. « Blue Daell ! » C'était bien la voix enjouée d'Astoria qui venait de résonner, cette hôtesse haute-en-couleurs du Capitole. Je tournai ma tête vers Yellow, qui semblait m'échapper alors, jusqu'à ce que les autres jeunes apeurés qui se trouvaient autour de nous ne reculent d'un pas. Je ne la pris pas dans mes bras, car j'eus peur de nous faire pleurer et que, dans un coup de folie, elle ne demande à prendre ma place : il n'y aurait eu qu'elle pour faire ça.

Je lui lâche la main, moite à force de l'avoir trop serrée, et me décale lentement pour rejoindre l'allée. L'allée, puis l'estrade. L'estrade, puis Astoria. Tout ça avait été lent, comme si j'avançais dans une mer de purée de pomme de terre, lent, lent, lent. Je me trouve à côté de l'hôtesse et à ce moment-là, je fus heureuse de dépasser la taille moyenne, histoire de ne pas avoir l'air trop ridicule. Et c'est à ce moment que je remerciai ma mère pour avoir accoutrée Yellow de cette horrible robe jaune, pour que je puisse la retrouver plus facilement.

On était fixées, maintenant. J'étais le tribut féminin du district trois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



II,1. la moisson du district trois Vide
MessageSujet: Re: II,1. la moisson du district trois   II,1. la moisson du district trois Icon_minitimeDim 13 Mai - 0:27

La moisson. C'était pour aujourd'hui. Ce grand jour que tous redoutait était enfin arrivé. Je ne saurais dire si j'avais hâte ou non de découvrir le tribut que je devrais entraîner, mais une certaine excitation montait en moi. Les souvenirs certainement. Ma propre expérience devait servir à guider les jeunes pour s'en sortir du mieux qu'il pouvait et, si la chance était de notre côté, gagner les Jeux. Je rêverais que mes tributs puissent vaincre les autres, en particulier les carrières qui étaient sans conteste les plus forts. J'aurais pu y passer s'ils ne s'étaient pas à moitié entre-tuer dans l'arène. Nous pouvions gagner et je comptais bien cette année faire mon maximum pour gagner. Certains mentors devenaient fous, sombraient dans les pires vices du monde. Mais moi. Moi j'avais gardé un peu de l'enfant innocent que j'étais, malgré le fait qu'il était enfoui au plus profond de mon être. Cette allure que j'avais faisait trembler les habitants du District, mais je n'y prêtais plus attention. J'avais mon statut à défendre et ne laisserait personne m'enlever ce que j'ai. Avoir gagner les Jeux avaient rendu mon père plus célèbre que jamais, il pouvait aisément faire son chemin et être certain d'une réélection, et moi... moi, j'étais devenu l'homme le plus respecté, le plus craint et le plus riche de chez moi, c'était important et rien au monde ne pourrait me retirer ma fierté d'avoir tout ça. Parce qu'en ayant ces richesses, j'avais surtout la vie, cette chose si précieuse et si éphémère pourtant. Et puis, j'avais Roseann, elle qui m'avait fait espérer et m'avait soutenu depuis le début, depuis des années.

Mais aujourd'hui, elle n'était pas là. Elle avait à faire au Capitole pendant que je prenais la direction de l'hôtel de ville où allait se tenir le tirage au sort. C'est en arrivant devant cette estrade vide que tout refit surface. Je me revoyais plus jeune, plus fragile, mes sœurs trop loin de moi, ma mère inquiète. Ma Lorelei ne cessait de me jeter des coups d’œil, les larmes aux yeux comme si elle savait. Quand mon nom est sortit de la bulle, mon souffle s'était coupé et plus rien n'existait autour de moi. Mes cadettes avaient été épargné mais je devais les quitter. Nul ne bougea et je repris conscience en entendant les cris déchirés de ma jumelle. C'était si étrange de se retrouver une nouvelle fois ici, comme tous les ans, mais cette année était particulière. Le Gouvernement faisait ce qui lui plaisait et ce n'était jamais bon. J'avais encore quelques amis et connaissances non majeurs dans le coin, je craignais pour leurs vies.

Puis, l'heure arriva. J'étais auprès des personnes de haut rang sur l'estrade, le cœur battant. Mon père était là, presque naturel à force de prononcer ses discours. Astoria arriva et le calme régna soudain. Je n'écoutais plus vraiment le speech, trop répétitif. Je me contentais de scruter le public pour évaluer le stress et repérer les gens qui m'étaient proches. Celles qu'on ne pouvait pas loupé étaient les sœur Daell, colorées au possible dans ces robes qui leurs allaient au poil comme on dit. Elles étaient côte à côte, ne fixant rien d'autres que l'estrade. J'aimais beaucoup Blue, pour la connaître un peu plus que sa sœur. Je l'avais croisé de nombreuses fois dans des coins reculés où j'aimais me ressourcer. Elle avait la volonté de s'en sortir et je me retrouvais en elle par moment. Ces deux jeunes filles si fragiles risquaient leurs peau, ce n'était pas rien, mais je savais qu'elles auraient des chances. Je regardais plus loin les femmes de ma famille, me rassurant de leu présence. Ne plus être de l'autre côté avait un certain charme je dois dire. On se sent puissant et intouchable, protégé par nos Pacificateurs sur-entraînés et très peu sympathique ! J'aimais ce pouvoir et ne souhaitais pas le voir disparaître.

« Blue Daell » retentit la voix de l'hôtesse dans le microphone.

Mon visage n'affichait aucune expression particulière mais je regardais dans sa direction. Ainsi, ce serait elle mon tribut. Lui ayant déjà donné quelques conseils, il ne lui restait plus qu'à donner le meilleur d'elle même et remporter les Hunger Games. J'étais presque content qu'elle fut choisit plutôt qu'une autre, je ne pouvais pas décrire pourquoi, mais j'avais oublié le fait qu'elle pouvait mourir à tout moment à partir de maintenant. La jolie blondinette s'avança doucement vers l'estrade où nous étions. Je savais ce que ressentait Blue à ce moment là, oh oui je le savais...
Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



II,1. la moisson du district trois Vide
MessageSujet: Re: II,1. la moisson du district trois   II,1. la moisson du district trois Icon_minitimeSam 19 Mai - 14:01


Second tirage
tribut masculin



(c) avalon
« Blue Daell s'avance vers l'estrade, tête baissée, trainant des pieds. A son grand malheur, aucune jeune fille n'a le courage de prendre sa place pour lui sauver la vie. Cependant l'hôtesse accueille avec un grand sourire la nouvelle tribut et se retourne en direction de la foule. “ Notre tribut féminine est donc Blue Daell! ” L'impatience se fait sentir dans les rangs, les personnes présentes souhaitant connaître l’identité du co-tribut de la jeune femme. “ Passons à ces messieurs! ” L'hôte se dirige cette fois-ci vers la bulle de verre contenant les papiers des jeunes hommes. Après quelques secondes, il sort un petit papier, qu'il déplie précieusement.

“ Félix Dewytt-Lanys! ” »


Les personnages voulant se porter volontaire à la place de Félix (donc uniquement des garçons) doivent poster avant samedi prochain pour se déclarer comme indiquer dans l'annonce générale. Postez à la suite tout comme précédemment.


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Invité



II,1. la moisson du district trois Vide
MessageSujet: Re: II,1. la moisson du district trois   II,1. la moisson du district trois Icon_minitimeMar 22 Mai - 20:26

La moisson.
Deux d'entre nous seront aujourd'hui fauchés comme les blés, au premier sens du terme. Les deux courageux tributs du district trois. Le Capitole doit avoir un sens de l'humour très prononcé, ou alors une connerie profonde. Etrangement, je suis tenté d'opter pour la seconde option.
Chaque année, c'est la même rengaine. Je ne me sens à chaque fois que vaguement concerné, j'entend, mais je n'écoute pas, je vois, mais je ne regarde pas. Les deux noms sont tirés, les deux enfants sont happés vers le Capitole, et chacun prétend être sincèrement peiné pour les deux jeunes tributs. Au fond, nous baignons dans l'hypocrisie. Il est certes impossible de regarder avec indifférence le massacre télévisé des gamins de notre district, mais quand les deux bouts de papier sont choisis, chacun pousse un soupir de soulagement. Ce n'est pas votre soeur, votre cousin, votre petite amie qui partira pour les Jeux cette année. Ce n'est qu'un inconnu. Paix à son âme, qu'il meure en silence. Basta.
Il n'y aura qu'une légère poignée de personnes parmi la foule grouillante pour retenir ses larmes, fermer ses volets le jour durant et attendre, attendre que l'angoisse s'en aille. Que les Jeux prennent fin. Les jeux ne prennent jamais fin. Pas pour ces gens-là.
Oui, chaque année, c'était le même refrain. Mais aujourd'hui pourtant, c'est différent. Cette fois, j'écouterai au lieu d'entendre. Je ne verrai plus, je regarderai. Cette année, ce sera moi, l'heureux tribut du district trois. Un volontariat, pour changer. Au moins, je ferai quelques heureux. Personne ne me regretterait, ici. Sans accent mélodramatique. Ma mère est décédée, mon père, au Capitole (ce qui revient, à mes yeux du moins, à plus ou moins la même chose. La vie au Capitole est trop absurde pour être considérée comme telle).
La famille qui me reste siège justement à la magnifique, utopique, intemporelle, géniale, grande, juste, humble Capitale. Alors, j'irai au Capitole. Aussi simple que deux et deux font six. Il me faut un train : check, si je vais aux Hunger Games. Il me faut des relations : check, si je vais aux Hunger Games. Il me faut pouvoir circuler dans la ville sans avoir à rendre de comptes : check, si je vais aux Hunger Games - si je gagne les Hunger Games. Alors, je vais gagner les Hunger Games.
L'espèce d'oiseau déplumé du Capitole s'avance avec enthousiasme sur la scène, et tire le premier nom.

"Blue Daell"

Je la connais. On s'est parlés, une fois. Elle est drôle. Bon, elle n'a pas beaucoup apprécié mon sens de l'humour incisif, Dieu lui pardonne (traduisez, je lui pardonne). Mais je crois que je l'aime bien, elle est mignonne quand elle s'énerve. Note pour plus tard : éviter de lui faire remarquer. Mais je crois qu'on va rire dans l'arène, cette année.
Deuxième tirage. Deuxième gloussement ridicule, deuxième danse du pingouin sur talons aiguilles qui tente d'attraper un papier sans avoir l'air trop stupide, ce qui semble perdu d'avance. Je m'apprête à me porter volontaire. J'ai tout prévu. Au moins si je rentre, j'aurais un gamin reconnaissant à vie de m'être jeté en avant, tragiquement, pour lui sauver la vie. Comme c'est mignon. Enfin, c'est cool un esclave.

"Félix Dewytt-Lanys"

En fait, je n'aurais pas d'esclave cette année. Et le district trois n'aura pas de volontariat.
On dirait que pour une fois, les sorts m'ont été favorables.
Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



II,1. la moisson du district trois Vide
MessageSujet: Re: II,1. la moisson du district trois   II,1. la moisson du district trois Icon_minitimeSam 26 Mai - 20:54


fin de la moisson



(c) avalon
« Après le tirage au sort de Blue Daell, Félix Dewytt-Lanys est appelé comme tribut masculin. Aucun jeune garçon ne se propose pour devenir volontaire et prendre sa place. Il rejoint donc l'estrade où se trouvent déjà l'hôtesse et Blue. “ Voici les tributs du district Trois : Blue Daell et Félix Dewytt-Lanys. ”
L'hôtesse clôture la moisson par le fameux “ Puisse le sort vous être favorable! ” , et entraîne les deux tout nouveaux tributs dans l'enceinte de l'hôtel de justice où ils pourront recevoir des visites de leurs proches avant de quitter peut-être définitivement leur district d'origine. »


La suite des évènements arrivent très bientôt avec les adieux aux proches et le voyage dans le train. Rendez-vous ici pour plus d'informations. Il vous reste quelques jours pour poster à la suite.


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Invité



II,1. la moisson du district trois Vide
MessageSujet: Re: II,1. la moisson du district trois   II,1. la moisson du district trois Icon_minitimeDim 27 Mai - 9:28

J'avais beau me dire que c'était fini et que je n'avais plus à m'inquiéter, puisque Yellow serait saine et sauve. J'avais beau me dire que cette année, ce serait moi et pas une autre pauvre petite du Trois. J'avais beau essayer, je n'arrivais pas à me calmer. Et si cette caméra me fixait plus d'une minute, tout le monde verrait que j'ai un semblant de Parkinson en ce moment-même. Sa voix résonnait encore et mon nom n'arrêta plus de tourner en boucle, à croire que je ne connaissais plus que ça, maintenant. Je fixais le grand écran qui se trouvait en face de moi, puis celui de droite, puis celui de gauche : comme si j'espérais avoir un peu de répit aujourd'hui. Est-ce que j'aurais l'air cruche ? Est-ce que j'aurais l'air plus cruche que les autres ? Là-dessus, je ne doutais sûrement pas, vu comme c'était parti ...

Puis Astoria se décida à passer à autre chose, daignant me laisser récupérer dans mon coin. À vrai dire, ça ne me dérangeait pas le moins du monde. Elle continua son monologue, espérant probablement être la plus renommée des hôtesses un jour : pas chance Astie, c'est sûrement pas dans le Trois que tu te feras remarquer. Puis je tiquai moi-même, concernant cette remarque. Je regardai Yellow, encore et encore, puis Kieran - que j'étais vraiment heureuse de retrouver comme mentor, en fait. Pourquoi est-ce que notre district n'aurait pas une chance ? Pourquoi est-ce que je partais défaitiste ? Yellow aurait voulu que je sois positive, que j'ai la hargne. Et je ne doute pas une seule seconde qu'elle me le dise à l'Hôtel de Ville tout à l'heure. T'as intérêt à rentrer, Blue, je déconne pas ! Et si on pouvait gagner cette année ? J'essayais tant bien que mal de me persuader que c'était possible, même si au fond, je savais pertinemment, que la réponse était déjà écrite en gros : no way.

Et le moment tant attendu arriva : savoir qui serait à mes côtés dans l'aventure. Qui pourrait peut-être donner une véritable chance au district trois, parce que la petite Daell, on y pensait pas vraiment. Astoria s'approcha de l'autre boule en verre et tira rapidemment un deuxième bout de papier. Elle afficha un de ses plus beaux sourires (que je n'avais pas dû remarquer tout à l'heure, bien trop sonnée par mon appel) et leva la tête en direction des possibles tributs masculins : « Félix Dewytt-Lanys ! » Sur le moment, je me demandai vraiment qui c'était. Peut-être un petit de douze ans qui n'aurait probablement pas plus de chance que moi dans l'arène, ou bien un de ses purs et futurs scientifiques, qui n'en aurait guère plus. Félix ? J'avais déjà entendu ce nom quelque part, sortir de la bouche de quelqu'un. Puis je vis un grand brun s'avancer vers l'estrade, venant des rangées de derrière. Félix Dewytt-Lanys. Je comprenais mieux maintenant. Décidément, le sort pourrait peut-être m'être favorable car je ne me soucierai pas d'avoir à étriper un gars comme lui.

On s'était parlé, un de ces jours, mais ne me demandez pas pourquoi ni comment. Nous avons le même âge, alors nous avons forcément dû partager une conversation un de ces jours. Mais quel goujat ! Son air provocateur mêlé à ses airs je-m'en-foutiste m'avaient sérieusement donnée des envies de meurtres ce jour-là. Je lui apprendrai bien à se payer ma tête, celui-là ... Et je croisai ses yeux bleus, inévitablement. Je tournai la tête, stoïque comme je savais le faire parfois. Je crois qu'en fait, il me faisait un peu peur aujourd'hui : est-ce qu'il avait lui-même la frousse ? Ou peut-être que c'était son flegme naturel qui me laissait sans voix. Je lui jetai un dernier coup d'oeil, comme pour confirmer ce que j'avais cru voir : en effet, ce mec ne semblait aucunement craindre ce qui nous attendrait là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



II,1. la moisson du district trois Vide
MessageSujet: Re: II,1. la moisson du district trois   II,1. la moisson du district trois Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

II,1. la moisson du district trois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 2 :: 76th HG :: rps avant et pendant les jeux-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.