petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 IV,1. la moisson du district un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



IV,1. la moisson du district un Vide
MessageSujet: IV,1. la moisson du district un   IV,1. la moisson du district un Icon_minitimeSam 17 Mai - 11:50


La moisson
“ district 1 ”


(c) peacekeepers
« La Moisson approche. La tension dans les districts est à son comble, et chacun fait de son mieux pour paraître détaché. Parmi les plus jeunes, il y a ceux qui sont terrifiés à l'idée d'entendre leur nom appelé, et il y a ceux qui trépignent d'impatience de pouvoir participer à ces Jeux. Les habitants sont invités à rejoindre l'hôtel de ville de leur district. Les préparatifs sont déjà terminés, et l'endroit grouille de Pacificateurs, prêts à intervenir au moindre débordement. D'un côté, les adultes, ceux qui ne sont plus éligibles se rassemblent, anxieux à l'idée de voir leurs enfants partir. De l'autre, il y a les potentiels tributs. Au centre de la grand place, une estrade se tient, prête à accueillir l'hôtesse Sappho Balantynn. Sont déjà présents, le maire Richardson (pnj), ainsi que les mentors Amarinda Carter et Tywin Nasuada. »

Vous pouvez déjà poster après ce message, des rp courts de préférence. Tous les habitants des districts sont invités à participer. La suite arrivera dans l'après-midi, avec l'annonce des tributs féminins. Soyez patients, et puisse le sort vous être favorable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



IV,1. la moisson du district un Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district un   IV,1. la moisson du district un Icon_minitimeSam 17 Mai - 15:05


Premier tirage
tribut féminin



(c) avalon
« La population du District Un est enfin rassemblée devant l'hôtel de justice, prête à entendre la Moisson. Et le moment que certains redoutent, et d'autres attendent avec impatience débute. L'hôte, Sappho Balantynn, apparaît et salue la foule. Après quelques banalités d'usage, il laisse place aux écrans géants présentant avec passion et dévouement le Capitole. Cette ville qui épargne chaque année un tribut pour le couvrir de richesse, cette ville qui a sauvé douze districts d'une révolte. Alors que la projection prend fin, le symbole de Panem apparaît et l'hymne retentit. A peine est-il terminé que l'hôte déclame la phrase incontournable du début de la Moisson. “ Joyeux Hunger Games ! Et puisse le sort vous être favorable ! ” Et comme le veut la tradition, c'est le tribut féminin qui est choisi en premier. “ Commençons par les dames! ” L'hôte s'approche de la bulle de verre, et sort sa main avec un petit papier où se trouve le nom du tout premier tribut de cette nouvelle édition des jeux.

“ Callie Indgren ” »


Les potentiels tributs du Un (pour l'instant, seule Arthémis peut l'être si elle termine sa fiche dans les jours qui viennent) vont recevoir un MP pour les informer si elles peuvent se porter volontaire ou non. Sinon, le PNJ sera maintenu. Postez à la suite tout comme précédemment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
Invité



IV,1. la moisson du district un Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district un   IV,1. la moisson du district un Icon_minitimeSam 17 Mai - 18:29

Que je le veuille ou non, cette moisson avait décidément un sale arrière-goût dans ma bouche. Moi qui m'étais habitué à venir ici en compagnie de Sappho, directement depuis le Capitole et non pas depuis l'autre côté, ça m'avait fait très bizarre de voir les préparatifs se mettre en place en temps réel. Dingue de voir comment le Un déployait tous ses moyen pour faire briller la grande place de mille feux. C'était beau, dans un sens... mais ces gens démontraient leur fierté en envoyant des adolescents se faire démolir et ça, par contre, c'était un peu glauque. Peu importe. J'allais bientôt avoir l'occasion de m'engueuler avec Noa, revoir Jaime et Clyde, vérifier où en était Elyas, rigoler avec quelques amis. Et euh... potentiellement donner des conseils à deux carrières qui se montreront chiants au possible. J'étais pas d'humeur à entrainer qui que ce soit, je voulais juste me changer les idées suite à l'ambiance affreuse qui régnait à la maison, donc pas de bol les gars, cette année, faudra compter sur Amarinda à moins d'être très motivés. Ayant obtenu la garde de ma fille pour la nuit, je n'avais de toute manière pas fermé l'oeil une seule seconde et ne m'en étais séparé qu'au moment de devoir partir à l’hôtel de ville. J'sais pas ce qu'ils allaient me faire comme commentaires au Capitole, mais oui, j'étais complètement dingue de cette gamine et oui, mon attitude en sa présence devait l'air très bizarre quand on n'était pas habitué à me voir me préoccuper d'autre chose que de la prochaine soirée à venir et de la tenue qu'il me faudrait porter. Oh, ça allait être difficile de ne pas la voir pendant plus de dix jours. D'ailleurs, je la rendis aux soins de sa mère avec plus de peine que j'aurais bien aimé l'avouer. C'est fou, comme on pouvait changer rapidement avec la présence d'un enfant, je ne faisais pas exception à la règle. Quand à Lilas... bon... je vais pas m'étaler sur mes histoires de couple ici. Mais ça aussi, ça me cassait les couilles, putain. De tristesse plus qu'autre chose, mais ça me les brisait quand même.

BREF !

Une fois sorti du quartier, mon sourire revint à l'ordre du jour et je retrouvais la parole aussitôt que je vis Amarinda, redevenant ainsi l'habituel moulin à parole infatigable que tout le monde connaissait. Et oh, Sappho. Toujours impeccable, fabuleuse femme d'affaire qu'elle était. Ma 'mentor' m'avait cruellement manqué ces derniers mois et ce fut une sorte de soulagement de pouvoir enfin la prendre dans mes bras. Rapidement, tout le monde reprit sa place et j'observais la foule d'un regard bienveillant en attendant de voir qui allait être appelé et surtout combien de mains allaient se lever chez les Carrières. Tee hee...

“ Callie Indgren ”

J'étouffais immédiatement un rire en lançant un regard vers Amarinda tandis que des dizaines de bras furent brandit en l'air un peu partout chez les dames. Un soupir m'échappa durant les procédures de vote et je m'approchais de ma collègue. « Si ma gamine se porte volontaire un jour, j'te jure que je la tuerais avant qu'elle mette les pieds dans le train... » Dit avec le sourire et à voix basse, ça passe, devant les caméras. « Jolies chaussures. »
Revenir en haut Aller en bas
L. Ridley Coradane
DISTRICT 1
△ correspondances : 1084
△ points : 0
△ multicomptes : ava, dely, dahlia
△ à Panem depuis le : 30/12/2012
△ humeur : massacrante, comme toujours
△ âge du personnage : vingt-neuf ans
△ occupation : préparatrice en pharmacie et occupée par quelques affaires rebelles quand on veut bien d'elle (c'est-à-dire pas souvent)


can you save me?
statut: seule
relationships:


IV,1. la moisson du district un Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district un   IV,1. la moisson du district un Icon_minitimeVen 23 Mai - 15:51


J'aurais bien essayé d'y échapper mais ce n'était pas vraiment le moment de le faire. Après une révolte ratée, de multiple arrestations... C'était peut-être il y a déjà un an, mais les souvenirs restaient frais dans les esprits. Dans ceux des rebelles surtout. Jamais je n'allais oublier les exécutions auxquelles on nous avait contraint d'assister. On ne voyait pas assez d'horreurs chaque jour ? Mais c'était leur façon de faire passer le message, de montrer que chaque acte a ses conséquences. Et j'allais les prendre au mot. Ils avaient tué des centaines, des milliers sans doute à travers Panem, d'habitants et ils paieraient pour cela. Pas aujourd'hui, ni demain, mais j'avais la certitude qu'ils allaient payer. Les cercles de rebelles n'étaient pas briser, loin de là. Il y avait encore de nombreux fidèles, bien plus qu'ils ne pouvaient le penser. Pour chaque meurtre d'innocents, des dizaines s'étaient soulevés.

Mais cette Moisson, je devais y aller. Je devais comme tous les autres habitants regarder ces pauvres gamins dans leurs enclos attendre qu'on appelle leurs noms pour ensuite les envoyer à l’abattoir. Quels 'jeux' intéressants ! Quand je pense que j'avais fait partie de ces gamins un jour en espérant pouvoir me porter volontaire et apporter honneur et richesse à ma famille. Je me dégoûtais moi-même. Tout me dégoûtait. C'était aussi à cause de gamins comme eux, comme moi, qu'Archie était mort. J'aurais tout fait valser d'un revers si cela m'était possible. Mais ça ne l'était pas. Je devais rester planter là, regarder leur petit film de propagande et écouter les discours grotesques de chacun. Quel clown cette hôtesse... Et encore, on n'en avait pas une avec les cheveux de toutes les couleurs. Tant mieux. On pouvait au moins lui trouver de la classe. Pourtant, ce qu'elle représentait m'empêchait d'apprécier la moindre de ses qualités. Et ces vainqueurs qui paradaient... Mon Dieu, heureusement que je savais garder mon calme quand c'était nécessaire.

« Callie Indgren » J'étais tellement dans ma haine que je n'écoutais même pas les paroles de cette Sappho. A peine le nom avait été donné que des volontaires se présentèrent. Il y avait foule pour cette place mais la gamine devait d'abord décider si elle laissait sa place ou non. Je n'avais pas encore vu son visage, mais elle n'avait pas l'air très pressée alors la réponse me semblait évidente. Ou alors c'était une petite psychopathe, comme on en voyait souvent, qui avait décidé de faire languir ces autres gamines. On voyait de tout par ici.


A flower in a gun, a bird in flight, It isn't fair and it isn't right, To lead you on like it's all alright. i've been doing things i shouldn't do ~ i'm a ruin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t4797-think-on-your-sins-ridley-maj-06-10 http://www.mockingjay-rpg.net/t4906-ridley-fiat-justitia-ruat-caelum-01 http://www.mockingjay-rpg.net/t4907-ridley-journal-de-bord
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



IV,1. la moisson du district un Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district un   IV,1. la moisson du district un Icon_minitimeSam 24 Mai - 15:00


Second tirage
tribut masculin



(c) avalon
« Callie Indgren s'avance vers l'estrade, ne semblant pas très enthousiaste. C'est alors qu'une jeune femme volontaire est désignée pour prendre sa place et s'avance à son tour vers l'estrade. “ Je suis volontaire. ” Callie se retire, hoche brièvement la tête afin d'accepter le volontariat, et l'hôtesse invite la courageuse jeune femme à monter sur l'estrade. “ Et bien, quelle est ton nom ? ” Cette dernière affiche un sourire. “ Jade Indgren ” L'hôtesse se retourne en direction de la foule, excitée d'avoir une jeune femme se portant volontaire pour remplacer sa cousine. “ Notre tribut féminine est donc Jade! ” L'impatience se fait sentir dans les rangs, les personnes présentes souhaitant connaître l’identité du co-tribut de la jeune femme. “ Passons à ces messieurs! ” L'hôtesse se dirige cette fois-ci vers la bulle de verre contenant les papiers des jeunes hommes. Après quelques secondes, il sort un petit papier, qu'il déplie précieusement.

“ Aaron Combs! ” »


Puisqu'aucun membre ne s'est manifesté pour le volontariat des filles, un PNJ a été mis en place. Pour le garçon, un volontariat est aussi possible et nous attendons notamment une réponse de Gwalchavad mais si nous n'avons pas de nouvelles d'ici la semaine prochaine, un autre PNJ sera mis en place. Postez à la suite tout comme précédemment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
Hunter Blackbird-Crowley
DISTRICT 1
△ correspondances : 700
△ points : 0
△ multicomptes : alexiane, pepper-swann (leevy)
△ à Panem depuis le : 13/07/2011
△ humeur : opportuniste
△ âge du personnage : trente-quatre ans
△ occupation : général et connard en chef de panem


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


IV,1. la moisson du district un Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district un   IV,1. la moisson du district un Icon_minitimeSam 24 Mai - 19:51

Cela fait quelques semaines que je ne suis pas revenu au district un. Il faut dire qu’en tant que chef des Pacificateurs, l’organisation de la sécurité lors de la moisson et des jeux qui vont suivre demande beaucoup de temps. Il faut trouver des Pacificateurs sérieux, et pas des mauviettes qui fondent en larme à peine une gosse de treize ans est appelée pour participer aux Jeux. Et même si j’ai fait de ma priorité le nettoyage des rangs des Pacificateurs, certains résistent encore. Pas le moindre penchant rebelle pour qu’on les élimine, mais pas assez fort émotionnellement pour leur donner des responsabilités. Si ça ne tenait qu’à moi, le nombre de Pacificateurs aurait baissé de moitié, pour ne garder que les meilleurs. Malheureusement, ceux étant susceptibles de rentrer dans cette catégorie se font de plus en plus rares, et la campagne de propagande n’a guère marché, à mon plus grand désespoir. Mais qu’importe, j’avais réussi à rassembler suffisamment d’effectifs pour que les moissons se passent au mieux. Quant à la sécurité lors de la préparation au Capitole, c’est encore un sujet délicat, mais pour l’instant je préfère me focaliser sur la moisson. La moisson. L’événement que j’attends chaque année avec une impatience non dissimulée. C’est l’événement qui lance les festivités ultimes : les Hunger Games. Chaque année après la fin de ceux-ci, l’attente me parait atroce. La Tournée du Vainqueur ne m’intéresse guère, et tout ce qui s’en suit pour célébrer le nouveau gagnant. Non, ce qui m’intéresse, c’est bien ce qu’il se passe dans l’arène. La préparation n’est pas désagréable non plus, mais l’arène… c’est d’un niveau supérieur, du bonheur à l’état pur. Il n’y a rien de plus jouissif que de voir des jeunes s’entretuer dans une arène pour leur survie. Il y a bien évidemment les stars des Jeux, ceux que j’aime suivre d’un œil attentif puisque j’en ai entraîné certains : les carrières. Ils se montrent particulièrement cruels et inventifs dans leur façon de tuer leurs adversaires. Certains devraient en prendre de la graine. Si ce sont les stars du programme, pour ma part je m’intéresse de plus en plus aux jeunes des districts dits pauvres. Avec le temps, j’ai appris à m’intéresser à ces jeunes gens qui paraissent des plus inutiles et inintéressants, mais qui se révèlent être parfois pire que certains carrières. Il n’y a qu’à voir ce type du district six qui doit avoir dans la quarantaine maintenant, qui n’a pas hésité à se nourrir de sa co-tribut pour survivre. Ou de la gagnante du onze d’il y a quelques années, qui était une brave fille sans histoire et qui s’est transformée en gamine assoiffée de sang une fois passé les premiers jours. Le meilleur aspect des Jeux ne résident pas dans les meurtres, même s’ils sont bien évidemment appréciés, mais bien dans la transformation des tributs. On découvre des jeunes gens particulièrement féroces, prêts à oublier toutes leurs valeurs, à se transformer en véritable bête meurtrière par simple instinct de survie. Il n’y a rien de plus agréable qu’assister au changement de ces jeunes gens, à les voir lutter contre eux-mêmes, à les voir résister à la souffrance pour mieux finir briser par les jeux. Et c’est bien dans les jeux qu’ils sont à leur apogée, car ceux qui ne sont pas des carrières de nature et qui remportent les jeux deviennent – malheureusement – bien souvent des vainqueurs ingrats, incapable d’apprécier ce que le Capitole a fait pour eux : leur révéler leur véritable nature.  Cependant, certains qui se démarquent lors de leurs jeux font des recrues très intéressantes pour rejoindre les rangs des Pacificateurs. Et vu qu’ils sont supposés se trouver une activité après leur victoire et que la plupart ne savent pas que faire de leurs dix doigts, il suffit d’un peu de parlote et beaucoup de convictions pour les convaincre.

La voix de l’hôtesse me rappelle à l’ordre. Je suis tellement impatient de voir ce qu’il va se passer dans l’arène que j’en oublie que les deux chanceux n’ont pas encore été choisi. Chanceux, oui. Tous les tributs qui sont tirés au sort sont de véritables chanceux. Je ne l’ai pas eu cette chance, et cela reste l’un des plus grands regrets de ma vie. J’aurais adoré participé aux jeux, c’était un véritable rêve de gosse et nul ne doute que j’aurais été un adversaire redoutable. Non pas que je n’aime pas le chemin qu’a pris ma vie avec le métier de Pacificateurs – qu’on m’achève le jour où je regrette d’exercer ce métier – mais j’aurais adoré avoir le Capitole à mes pieds après ma victoire. Qu’importe, au final, j’ai obtenu le respect de la Capitale comme des districts d’une autre manière. L’hôtesse termine son petit discours et plonge sa main dans l’urne qui contient les noms des jeunes filles pouvant prétendre au rôle de tribut.  « Callie Indgren ! » Placé devant l’estrade pour sécuriser celle-ci, j’ai une vue imprenable sur les rangées de jeunes qui attendent de connaître leur sort. Je repère rapidement la dénommée Callie puisque tous les regards se tournent en sa direction. Je la juge rapidement. Mouais… elle ne ferait pas long feu dans l’arène. Cette moisson commence de la pire des manières, et cela m’enlève mon sourire. Et finalement, une voix féminine se fait entendre. « Je suis volontaire. » Je laisse échapper un sourire. Ah ! Voilà ce qui rattrape ce début catastrophique de moisson. M’enfin, je suis de nouveau vite déçu en entendant le nom de la fameuse volontaire. Jade Indgren. Probablement une jeune fille de la même famille que la première appelée. Je soupire. Je ne suis pas sûre qu’il s’agisse d’un volontariat réellement voulu, mais plus d’une façon de sauver sa sœur, ou que sais-je. Et c’est bien décevant. C’est ensuite au tour du jeune homme d’être choisi, et j’ose espérer qu’il saura relever le niveau des filles. « Aaron Combs ! » Une nouvelle fois, je n’ai pas de souci à le repérer parmi les garçons de son âge, puisque tous les regards se tournent vers lui. Il s’avance vers l’estrade, n’a pas forcément l’air des plus volontaires. C’est magnifique ! Je soupire, cette moisson est ratée. Quelle image le district un va-t-il renvoyer avec des tributs aussi inefficaces que ces deux-là ? Comment peuvent-ils faire la tête alors qu’on leur offre la plus belle chance de leur vie ? Au moins, je peux prendre les paris dès aujourd’hui, puisque ni l’un ni l’autre ne survivront bien longtemps, j’en suis persuadé.



you see, in their last moments, people show you who they really are. so in a way, i know your friends better than you ever did. would you like to know which of them were cowards ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



IV,1. la moisson du district un Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district un   IV,1. la moisson du district un Icon_minitimeJeu 29 Mai - 12:18


Oh, mais comme c'est mignon... la cousine qui intervenait. J'avais donc reposé mon attention sur l'adolescente quelques secondes, pour la toiser de bas en haut et calculer les probabilités qu'on aurait de pouvoir en faire quelque chose. Hmmm... non. Mes yeux clairs se détachèrent de sa silhouette comme on l'aurait fait avec un jouet pas assez intéressant, puis j'attendis la suite qui ne tarda pas à arriver. Aaron Combs. Encore une fois, il allait être bien vite remplacé, à moins d'insister, c'était comme ça que ça se passait dans notre district. Dans tous les cas, j'en n'avais rien à cirer et m'intéressais plus aux vêtements que portaient les gamins dans l'assemblée plutôt qu'au tributs en eux-mêmes.

Lorsque l'élu monta sur l'estrade, je me redressais néanmoins et observais les deux carrières en silence, jusqu'à ce qu'un léger sourire chaleureux étire mes lèvres. C'est à peu près à ce moment que cette pensée étrange vint à germer dans ma tête, alors que j'étalais un peu plus mon expression de joie. Ils allaient mourir. Voila. Ils allaient mourir, parce que ça m'arrangeait bien de ne pas avoir à faire la promotion d'un nouveau vainqueur. J'allais pas les aider à moins qu'Amarinda me force la main parce que dans le fond, la situation actuelle me convenait plutôt bien.

Tonnerre d'applaudissement. C'est ça, claquez des mains, vous ne reverrez plus ces enfants, même si je ferais en sorte de vous donner l'impression que je m'en occupe au mieux. Une fois que les deux tributs passèrent la porte derrière laquelle leurs familles allaient les rejoindre, je me retirais à mon tour pour aller dire au revoir à mon entourage, puis me dirigeais vers le train d'un pas nonchalant, lunettes de soleil sur le nez à cause du trop plein d'éclairage. Une année de plus... mais cette fois, ce serait différent, le Capitole avait besoin d'une piqûre de rappel concernant le fait que leur ville était beaucoup moins intéressante sans moi.
Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



IV,1. la moisson du district un Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district un   IV,1. la moisson du district un Icon_minitimeSam 31 Mai - 13:00


fin de la moisson



(c) avalon
« Après le volontariat de la jeune Jade Indgren, Gemstone Jacobs est appelé comme tribut masculin. Il rejoint donc l'estrade où se trouvent déjà l'hôte et Jade. “ Voici les tributs du district Un : Jade Indgren et Aaron Combs. ”
L'hôte clôture la moisson par le fameux “ Puisse le sort vous être favorable! ” , et entraîne les deux tout nouveaux tributs dans l'enceinte de l'hôtel de justice où ils pourront recevoir des visites de leurs proches avant de quitter peut-être définitivement leur district d'origine. »


La suite des évènements arrivent très bientôt avec les adieux aux proches et le voyage dans le train. Rendez-vous ici pour plus d'informations. Il vous reste quelques jours pour poster à la suite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
Invité



IV,1. la moisson du district un Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district un   IV,1. la moisson du district un Icon_minitimeLun 2 Juin - 21:52


everything I say falls right back.
Les traits tirés, avec l'impression d'avoir des kilomètres de cernes sous les yeux, je monte à l'arrière de la voiture de mes parents, celle qui nous conduira à proximité de la grand place où se déroulera, cette année encore, la Moisson. À peine suis-je installé que je pose ma tête contre la vitre et ferme les paupières. Je n'ai pas dormi de la nuit. On y sera dans une dizaine de minutes. annonce ma mère. Ça va aller Bloom ? J'entrouvre les yeux. Mouais... Je replonge dans un demi sommeil agité. J'ai une épouvantable nausée et l'impression qu'un étaux me serre le cœur. Je ne vais pas bien du tout. Mais mes parents n'ont jamais pu faire la différence, non. Une chose est sûre, il ne remarquent jamais rien. Il n'ont jamais remarqué que leur fils unique était atteint d'une malformation cardiaque fatale en cas d'efforts trop poussés, comment auraient-ils pu ne fusse qu'une infime seconde voir mes mains tremblantes, mes pupilles dilatées et mon teint blême ? J'ai toujours détesté la Moisson.

C'est Pride qui me réveille en frappant contre la vitre de la voiture, un sourire hésitant sur les lèvres. On ne s'est plus parlé depuis l'autre soir, chez Jade, mais son léger sourire m'indique qu'il ne me tient pas rigueur de mon comportement. J'en ressent comme une joie immense qui me donne la force de me lever et d'ouvrir la portière. Je serre immédiatement mon meilleur ami dans mes bras. On fait ça comme d'hab', ensemble. murmure-t-il. Je ne l'en serre que plus fort. Mon père sert la main de deux trois hommes, dont le père de Sky. Ils échangent deux trois boutades et éclatent de rire. Ma mère complimente le choix vestimentaire de ma cousine Diamantine qui entame sa dernière moisson. On discute, on papote, certains ont même apporter de quoi grignoter. C'est jour de fête au district Un. Je suis presque amusé par le comportement des habitants. Comment peuvent-ils être si désintéressés alors que ce jours comptera sans doute parmi les plus importants de mon existence ? Leur frivolité me surprend, je ne l'avais autrefois jamais remarquée.

À peine Pride et moi nous sommes-nous enregistrés que déjà le film du Capitole commence. Nous nous frayons rapidement une place à travers la foule des garçons de dix-sept ans, j'en connais la plupart que je tente de saluer d'un signe de tête ou d'un sourire mais je ne reçois à la place que des regards noirs. Cela me refroidit instantanément. Leur attitude méprisante me rappelle ma place, celle d'un soit-disant incapable. Je serre les poings. Pride se penche la tête vers moi et murmure. T'as vu Sappho a encore abusé du bistouri cette année. C'est vrai que sa poitrine semble avoir encore pris de l'ampleur. Elle est l'hôtesse du district Un depuis près de vingt ans et pourtant ses traits semblent immuables. La magie du Capitole. C'est vrai que va peut blesser des gens ça. Nous pouffons silencieusement. Chahuter pendant un court-métrage que nous connaissons tous par cœur n'a jamais rien eu de pénalisant ici. Il paraît que dans les district périphériques, certains son exécutés s'ils ne le regarde pas avec toute l'attention qui lui est due. Il paraît aussi qu'ils vivent dans des grottes. Drôles de personnes.

Le film se termine et le silence se fait. Le maire entame son pompeux discours puis laisse place à une Sappho rayonnante. Sans mièvreries, elle s'en va directement piocher dans le bocal des filles. Callie Indgren. La cousine de Jade. Gros coup de bol pour Jade, ayant à peine quatorze ans, sa cousine s'enfuit à peine s'est elle portée volontaire. Un large sourire
éclaire son visage. Décidément tout lui réussi. La foule applaudit, fière.

Vient ensuite le tour des garçons, notre tour, mon tour. La réalité me rattrape. Mon cœur cogne dans ma poitrine. Je suis comme hypnotisé par la bouche de Sappho. Ses lèvres remue, elle prononce un nom. Je n'entends rien. Je hurle à plein poumon. Je suis volontaire ! Et, sachant, que nombre d'adolescents le sont aussi, je m'élance vers l'estrade. Pride me retient par une manche, l'air abasourdi. Bloom, non ! Lâche moi, putain ! Je tire de tout mes force sur mon bras mais sa poigne est ferme. La foule murmure dans notre direction. T'as pas besoin de faire ça Bl... Je lui cogne mon poing en pleine mâchoire. Il me lâche instantanément et je rejoins l'estrade, l'esprit confus, l'œil fou. Hé bien, hé bien... ânonne Sappho, son sourire d'une effroyable blancheur toujours collé sur ses lèvres. En voilà un garçon volontaire ! Quel est ton nom ? Bloom. Bloom Folk-Snyder. Elle prend ma main et la lève vers le ciel. Voici Bloom Folk-Snyder, tribut du district Un. La foule applaudit. Je scrute mes anciens compatriotes à qui j'ai volé le trône, leurs regards haineux ne peuvent désormais plus m'atteindre. Je les avis tous battu à plat de couture sur ce coup là. Un large sourire narquois vient éclairer mon visage. Quand Sappho clôt la Moisson la foule éclate en un tonnerre d'applaudissement, deux volontaires pour le district Un, la relève est assurée ! Tout à ma joie de me trouver là, victorieux déjà, je serre la main de Jade sans même la regarder. L'air béat, je me délecte de la foule en adoration. À ma juste place, enfin.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



IV,1. la moisson du district un Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district un   IV,1. la moisson du district un Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

IV,1. la moisson du district un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 4 :: 78th HG :: rps avant et pendant l'intrigue-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.