petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 IV,1. la moisson du district six

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



IV,1. la moisson du district six Vide
MessageSujet: IV,1. la moisson du district six   IV,1. la moisson du district six Icon_minitimeSam 17 Mai - 12:04


La moisson
“ district 6 ”


(c) peacekeepers
« La Moisson approche. La tension dans les districts est à son comble, et chacun fait de son mieux pour paraître détaché. Parmi les plus jeunes, il y a ceux qui sont terrifiés à l'idée d'entendre leur nom appelé, et il y a ceux qui trépignent d'impatience de pouvoir participer à ces Jeux. Les habitants sont invités à rejoindre l'hôtel de ville de leur district. Les préparatifs sont déjà terminés, et l'endroit grouille de Pacificateurs, prêts à intervenir au moindre débordement. D'un côté, les adultes, ceux qui ne sont plus éligibles se rassemblent, anxieux à l'idée de voir leurs enfants partir. De l'autre, il y a les potentiels tributs. Au centre de la grand place, une estrade se tient, prête à accueillir l'hôtesse Pyschée Dantor (pnj). Sont déjà présents, le maire Antonius Thiessen (pnj), ainsi que les mentors Gemma Mubstin et Pepper-Swann Heavensbee. »

Vous pouvez déjà poster après ce message, des rp courts de préférence. Tous les habitants des districts sont invités à participer. La suite arrivera dans l'après-midi, avec l'annonce des tributs féminins. Soyez patients, et puisse le sort vous être favorable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
Invité



IV,1. la moisson du district six Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district six   IV,1. la moisson du district six Icon_minitimeSam 17 Mai - 15:58


Tout irait bien.

Dans quelques heures, le difficile serait passé et nous pourrions rentrer chez nous pour célébrer. J'avais des choses à faire, beaucoup de choses à faire, et ne pourrais probablement pas me joindre aux festivités, mais il était tout de même beau de voir les gens heureux de ne pas avoir été sélectionnés, les enfants tout sourire et les adultes le nez rouge d'excès. Tout cela pour commencer une nouvelle année, en quelque sorte, et quelques semaines plus tard, alors que le Six allait une fois encore devoir se retirer, on oublierait tout de l'événement et reviendrait à la vie normale. J'étais impatiente de le faire, les préparations de la graduation étant au point le plus critique et Illusen, ma nouvelle patronne, ayant une tonne de nouveaux documents à classer, à la clinique. Je ne m'inquiétais pas vraiment pour mes notes, par contre, ayant soigneusement respecté mes deux heures d'études minimales par soir. Tout ce que je voulais, c'était qu'on en finisse et que je puisse enfin mettre cette dure journée dans un petit coin de mon esprit où mon sentiment d'indignation cesserait de me ressasser que la Moisson était mal et que je n'avais aucun pouvoir pour l'en empêcher. Pour Snow, pour ma famille et pour l'ordre général, je me devais de fermer les yeux, serrer les poings et la mâchoire, et traverser l'épreuve la tête entre les jambes.

Ce que les gens oubliaient en général, c'était les deux familles qui elles, ne festoieraient pas. Les familles qui eux devraient préparer des funérailles au lieu de célébrations. Parce que nous ne nous voilions pas la face, au Six ; de tous les districts, nous faisions partie du top trois de ceux qui avaient le moins de possibilités de rentrer. Les plus pauvres étaient trop maigres pour faire peur, les plus riches - comme moi - étaient terrorisés par l'idée même de voir leur nom sur le papier, et ceux dans le milieu étaient tellement abîmés par la morphine qu'ils faisaient pitié à voir. Et pourtant... et pourtant, notre ratio de vainqueurs était impressionnant, sans compter que nos tributs duraient souvent bien plus longtemps qu'on le croirait au départ. Je n'avais jamais compris pourquoi. Je ne comprenais toujours pas. Peut-être étions-nous tous dotés d'une étincelle de combativité profondément enfouie en nous et qui ne s'activait qu'une fois en danger de mort. Même si les Jours Gris semblaient en témoigner autrement...

Le ciel était radieux, comme à l'habitude du Six. Ça allait commencer. Le Maire avait entamé son discours, discours que je récitai comme une prière, la main sur le coeur, action irrationnelle que je croyais ridiculement être capable de conjurer en quelque sorte le mauvais sort et me permettre de passer une dernière fois entre les mailles du filet. Je m'étais fait jolie, comme tout le monde - une robe de printemps bleu pastel aux motifs floraux, les cheveux retenus en tresse et soulignés d'un ruban assorti - mais ça ne me redonnait en aucun cas plus de confiance en moi. Allez. Je n'avais qu'à me concentrer et tout serait fini. Mes tremblements terrifiés me faisaient honte devant toutes les autres jeunes filles - calmes et résignées, certaines de s'en sortir à leur dernière année d'éligibilité - qui m'entouraient.

À ce moment, l'hôtesse plongea sa main dans la boule de verre.

Cette année, je vais apporter charité aux pauvres familles, décidai-je dans un dernier élan d'abnégation.


Dernière édition par Claire W. Chayton le Dim 18 Mai - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



IV,1. la moisson du district six Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district six   IV,1. la moisson du district six Icon_minitimeSam 17 Mai - 16:15


Premier tirage
tribut féminin



(c) avalon
« La population du District Six est enfin rassemblée devant l'hôtel de justice, prête à entendre la Moisson. Et le moment que certains redoutent, et d'autres attendent avec impatience débute. L'hôtesse, Psychée Dantor, apparaît et salue la foule. Après quelques banalités d'usage, il laisse place aux écrans géants présentant avec passion et dévouement le Capitole. Cette ville qui épargne chaque année un tribut pour le couvrir de richesse, cette ville qui a sauvé douze districts d'une révolte. Alors que la projection prend fin, le symbole de Panem apparaît et l'hymne retentit. A peine est-il terminé que l'hôtesse déclame la phrase incontournable du début de la Moisson. “ Joyeux Hunger Games ! Et puisse le sort vous être favorable ! ” Et comme le veut la tradition, c'est le tribut féminin qui est choisi en premier. “ Commençons par les dames! ” L'hôtesse s'approche de la bulle de verre, et sort sa main avec un petit papier où se trouve le nom du tout premier tribut de cette nouvelle édition des jeux.

“ Claire Chayton! ” »


Etant donné que Claire est la seule tribut potentielle recensée, il n'y a pas de volontariat possible. Postez à la suite tout comme précédemment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
Gemma K. Mubstin
DISTRICT 6
△ correspondances : 4141
△ points : 0
△ multicomptes : Ø
△ à Panem depuis le : 16/04/2012
△ humeur : Floue.
△ âge du personnage : Vingt-et-un
△ occupation : Danseuse.


can you save me?
statut: as free as the wind
relationships:


IV,1. la moisson du district six Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district six   IV,1. la moisson du district six Icon_minitimeDim 18 Mai - 1:23





La tête haute, le dos droit, elle regardait la foule sans la voir. Mais au contraire des années précédentes, cette attitude n'était pas une façade. Là où autrefois elle faisait son possible, sans succès, pour paraître sûre d'elle-même afin de cacher la brûlante terreur qui l'animait et la faisait trembler, en ce jour, elle ne pensait à rien. Son esprit était vide. Comme si une année avait suffit pour calmer ses ardeurs. Comme si la mort de ses tributs avaient provoqué une rupture en elle, que sa victoire n'avait pu causer. Gemma avait aujourd'hui conscience de sa position, de son rôle, mais surtout, de ses limites. Elle n'était plus la jeune fille malade de se trouver sur l'estrade, en train de revivre sa propre Moisson, non. Au contraire, elle aimait se dire qu'elle avait grandi et pris du recul vis-à-vis du traumatisme qu'avait représenté son tirage au sort.

Ce qui ne signifiait absolument pas que toute peur l'avait quittée. Cette dernière avait tout simplement changé de nature. Adieu la peur panique qui enflammait tous ses sens et lui faisait revivre chaque instant de sa Moisson. Désormais, c'était comme si un poids avait élu résidence dans ses entrailles et la glaçait. Sa respiration lui apparaissait bloquée et son coeur plus lourd que jamais. Mais tout n'était qu'impressions. Elle ne tremblait pas. Et si quelques souvenirs lui revenaient en tête : la gifle qu'Ace lui avait donnée la nuit avant le début des Jeux, ses discussions avec Cora, puis les tortures qu'avaient subies le garçon et enfin le suicide de sa protégée... la souffrance qu'ils lui causaient restait de l'ordre psychologique. Elle refusait de se laisser encore submerger, pas à ce moment.

Ainsi, Gemma faisait tout pour se donner un air souverain. Les vêtements qu'elle portait, aux couleurs et coupes affriolantes, l'aidaient à se contenir. Elle ne remua pas quand l'hôtesse se dirigea vers le bocal contenant les noms des potentiels tributs féminins, ne cilla pas lorsqu'elle en saisit un et se rapprocha du milieu de l'estrade pour dévoiler le nom de l'heureuse élue. Claire Chayton. Un nom qui ne lui disait absolument rien. Lâchement, elle s'autorisa un soupir.




Gemma ❖ You can't forget but you can move on
 


To know more about my life...*

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



IV,1. la moisson du district six Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district six   IV,1. la moisson du district six Icon_minitimeDim 18 Mai - 16:20

C'était un jour particulier pour les districts, mais un jour encore plus particulier pour Oswald. Il était sorti de chez lui très tôt, avait parcourue a pieds les quelques mètres qui le séparait du bureau des pacificateurs afin d'en apprendre un peu plus sur l'organisation de cette journée. Il avait serré quelques mains, salué plusieurs hommes en uniformes avant de leur donner les dernières nouvelles concernant les rebelles, du moins tout ce qu'il savait que eux ne savait pas. Il ne fallu pas plus d'une demi-heure avant qu'il ne quitte les lieux, jetant un dernier coup d’œil derrièrre lui avant de sortir de la pièce. Depuis plusieurs semaines il avait l'impression étrange d'être suivie, observé par quelqu'un ou quelque chose qui faisait tout pour ne pas être vu. Sans doute n'était-ce qu'une impression, mais c'était assez pour rendre le vainqueur un plus paranoïaque qu'il ne l'était déjà.

Revêtant son costume, ajustant ses boutons de manchettes le plus précisément possible, nouant sa cravate sans le moindre problème, il se rendit sur la grande place en avance. C'était son habitude et pour rien au monde il ne la briserait. Il était un vainqueur, un ancien vainqueur certes, mais il se devait d'être présent a chaque moisson, même si cela faisait bien longtemps qu'il n'était plus question pour lui d'être mentor. Et ça le tuait a l'intérieur. Il avait gagné, et tout le monde semblait être passé a autre chose, parce que le district avait été plutôt prolifique durant les dernières années, offrant un nombre important de vainqueurs et donc, de mentors.

La foule pris place quelques minutes après son arrivée, remplissant les rangs de gosses terrifiés et paralysés, mais aussi d'autres, plus forts, qui attendaient ce moment avec impatience. Ils étaient moins nombreux, au district six, et pourtant il arrivait a reconnaître les peureux des autres. Son regard se porta sur Gemma, la dernière vainqueur en date du six. Jamais il n'était parvenue a la prendre en affection, parce qu'elle était plus jeune, plus reconnues que lui. L'hôtesse pris place et tira au sort le nom du tribut féminin, scellant ainsi le sort de la jeune Claire Chayton. Ce nom ne dit rien a Oswald, mais il souriait de bon coeur, espérant que celle-ci ne gagnerai pas les jeux, ne l'enfonçant pas dans le passé un peu plus qu'il ne l'était déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



IV,1. la moisson du district six Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district six   IV,1. la moisson du district six Icon_minitimeDim 18 Mai - 17:16


Ce n'était pas la scène sur laquelle j'étais supposée monter.

Je me voyais déjà, tout sourire, River m'offrant son bras alors que nous monterions l'estrade devant les gens que nous avions connu tout au long de notre jeunesse. Je les voyais applaudir, radieux dans leurs costumes élégants, alors que je me presserais contre l'épaule de mon petit ami, trop émue et soudainement prise de timidité alors que j'atteindrais enfin mon but. Finalement, on me passerait la couronne, et je saluerais finalement je ne sais qui, trop heureuse pour être capable de penser par moi-même. Je m'accrochais à cette image, j'essayais de la garder en moi. Mais déjà, je sentais les regards me trouver, car nombreux étaient ceux qui connaissaient mon nom -, je sentais leurs regards vicieux se réjouir que je sois prise et pas une autre. Je fus prise d'un hoquet que je tentai de réprimer, sentant la panique peu à peu prendre le dessus sur ma personne. Il n'était pas le temps de faire une crise, non. Et pourtant, je sentais le souffle me manquer, mes tremblements redoubler. J'eus très chaud, trop chaud, alors que j'entamai un premier pas vers l'avant, les yeux si écarquillés que l'on aurait pu me croire en colère. Mais je réussis à poser un premier pied sur l'escalier menant à la scène, devant le geste avenant de l'hôtesse - la vision de ses couleurs chatoyantes pris d'assaut mon cerveau, et aussitôt, toutes les teintes me parurent exagérées, m'octroyant un mal de tête monstre. J'essayai d'avancer encore un peu plus, me rendre jusqu'en haut, mais aussitôt, les points noirs commencèrent à apparaître alors que le monde se mit à tanguer dangereusement. Je n'avais qu'à prétendre être au bal. Tout était presque identique ; tous étaient habillés élégamment, j'étais nommée et tous me regardaient. Mais la pensée était trop douloureuse, et à peine eus-je le temps d'imaginer que River ne serait pas à côté de moi qu'un sanglot étranglé s'échappa du fond de ma gorge. Un Pacificateur me rattrapa par le bras en vitesse - je n'avais même pas remarqué que j'étais tombée. Je le remerciai vaguement - c'était l'un de ceux que j'avais soigné lors de la guerre civile - puis posai le pied sur l'estrade, finalement, après ce qui m'avait semblé plusieurs heures ; mais pas avant d'avoir raté la marche, envoyant une nouvelle onde de panique dont je n'avais absolument pas besoin à mon cerveau. J'étais à quatre pattes sur le sol, mais je parvins tout de même à me redresser pour rejoindre l'hôtesse, à pas aléatoires que je tentai de faire paraître contrôlés. Elle me dit quelque chose, mais je n'entendais que les pulsations effrénées de mon pouls, je n'entendais que le sang battre à mes oreilles. Et j'adressai une prière muette pour que je sois la seule.

Devant moi, la foule s'était tue. Parce qu'ils savaient tous que j'étais trop fragile pour ce qui se passait en ce moment au district Six.
Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



IV,1. la moisson du district six Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district six   IV,1. la moisson du district six Icon_minitimeSam 24 Mai - 16:16



Second tirage
tribut masculin



(c) avalon
« Claire Chayton s'avance vers l'estrade, tête baissée. Aucune jeune fille n'a le courage de se porter volontaire pour lui sauver la vie. Elle arrive sur l'estrade, l'hôtesse accueille avec un grand sourire la nouvelle tribut et se retourne en direction de la foule. “ Notre tribut féminine est donc Claire Chayton! ” L'impatience se fait sentir dans les rangs, les personnes présentes souhaitant connaître l’identité du co-tribut de la jeune femme. “ Passons à ces messieurs! ” L'hôtesse se dirige cette fois-ci vers la bulle de verre contenant les papiers des jeunes hommes. Après quelques secondes, il sort un petit papier, qu'il déplie précieusement.

“ Kylian Madden! ” »


Aucun volontaire possible puisque Kylian souhaite participer. Postez à la suite tout comme précédemment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
Invité



IV,1. la moisson du district six Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district six   IV,1. la moisson du district six Icon_minitimeSam 24 Mai - 17:09



Je tremblais de plus belle, les larmes menaçant d'inonder mes joues à n'importe quel moment. Peut-être même l'avaient-elles déjà fait, je ne pouvais en être certaine ; je me sentais si engourdie, si engourdie qu'on aurait pu me poignarder sans que je n'en ressente la morsure, sans aucun doute. Je voyais leurs visages, les visages des gens que j'avais côtoyé toute ma vie, le visage des gens que je regrettais ne n'avoir pu connaître plus amplement et ceux que j'aurais dû effacer de ma vie un long moment auparavant. Mais ils étaient tous là, tous les habitants du district Six, même mes parents ; ils étaient trop loin pour que je puisse les repérer, cependant. Ils avaient dû avoir été pris par leur travail et étaient arrivés en retard, forcés de suivre la Moisson en direct sur l'un des écrans géants des artères adjacentes. Et pour la première fois de ma vie, je connaissais enfin la définition de la solitude. J'étais seule. Séparée de tout, sans aide. L'hôtesse appela pour des volontaires, mais le district resta muet, à mon horreur. D'une voix brisée, j'appelai à l'aide alors que les sanglots secouèrent de plus belle mon corps bientôt posthume :

- Bethany ? Stacey ..?

Elles détournèrent le regard, comme si elles se sentaient coupables de ne rien faire. Parce qu'elle n'allaient rien faire. Elles allaient me laisser là. Toutes celles qui avaient été mes amies au fil du temps, toutes celles à qui j'avais partagé mes secrets, elles me laissaient pour morte. N'allaient rien faire pour moi. Au diable les promesses à la vie à la mort, au diable les rêves de vieillir ensemble. Elles n'avaient jamais vraiment été mes amies, et il avait fallu que ce soit maintenant, alors que j'étais à mon heure la plus sombre, pour que je m'en rende compte. J'avais été naïve, stupide. J'avais fermé les yeux quand elles avaient répété mes confidences, j'avais fermé la bouche quand elles avaient alimenté les rumeurs qui en étaient découlées comme de l'essence sur un feu de bois.

J'étais seule.

Seule, seule, seule, seule, seule. Personne n'allait me sauver, cette fois. Personne. L'hôtesse appela finalement le jeune homme, dans une sorte de dimension temporelle qui n'existait pas vraiment dans ma tête rougie par les pleurs. Mais au fond de moi, au fond de moi j'avais encore l'espoir que River allait pouvoir partir à mes côtés. J'étais terrorisée, écrasée par une peur sans nom qui m'empêchait de nommer ou même imaginer les jours à venir, mais si mon petit ami venait avec moi, tout irait bien, non ? Il m'avait toujours dit que quand il serait près de moi, tout irait bien. Tout irait bien...

- Kylian Madden !

Je ne connaissais pas ce nom. Probablement un garçon des quartiers plus pauvres, les quartiers que je n'avais pas le droit d'explorer. Mais à peine eus-je vu le visage de River pendant l'annonce, à peine eus-je vu son expression de soulagement extatif, que je n'eus besoin de voir qui avancerait vers l'estrade avec moi ou même n'eus besoin d'espérer plus longtemps. Il ne viendrait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



IV,1. la moisson du district six Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district six   IV,1. la moisson du district six Icon_minitimeDim 25 Mai - 15:26


the whole world is watching when you rise. the whole world is beating for you right now.
your whole life is flashing before your eyes. it's all in this moment that changes all.
Du moment où il avait ouvert les yeux au matin jusqu'à son arrivée à la grande place, l'expression de Kylian n'avait pas changée. Impassible et fixe, comme il l'avait toujours été, contrairement à ceux des autres gamins, déformés par la peur. Ils avaient fier allure dans leur costume, ils leur allait comme un gant. Le sien à lui était devenu trop petit, c'est pourquoi il se résigna à porter de simples vêtements. Sa mère semblait y voir là une sorte d'affront, insista pour qu'il s'en habille tout de même, mais Kylian refusa. Être bien habillé ne réduirait pas ses chances d'être moissonné, et si d'aventure il l'était, il n'avait pas envie de se ridiculiser devant tout Panem.
N'ayant jamais été un grand bavard, il avait toutefois été jusque là, carrément muet. Personne n'avait manqué de remarquer le tremblement qui accompagnait sa voix le peu de fois qu'il avait ouvert la bouche dans la matinée. Malgré son masque d'impassibilité, il ne trompait personne, et les quatre familles qui occupaient la colocation avaient bien compris qu'au fond de lui, il avait aussi peur que tout le monde. Qu'il soit moissonné lui-même, ou qu'un autre des gosse qui vivait avec lui depuis plus de huit ans le soit, les chances qu'il reparte attristé de cette moisson était trop grande à son goût, et quand bien même il tentait de garder la face, l'envie de courir se cacher était bien tentante. Mais ce n'était pas son genre. Aujourd'hui comme tout les autres jours, il tâchait de donner l'exemple. Mieux valait refouler sa peur que de se laisser en proie à la panique, il n'avait plus douze ans après tout, il pouvait affronter cette moisson.
D'autant plus que c'était sa dernière.

C'était donc la tête haute qu'il se fit prélever son sang, et qu'il rejoignit la foule des hommes de son âge. A ses côtés tremblait Liam, son ami de la colocation, qui endurait sa dernière moisson, comme lui. Les enfants tributables de sa maison se répartirent dans les autres groupes, et ceux trop jeunes pour la moisson restèrent derrière, avec les parents. Si la mère de Kylian avait eu la gentillesse de ne pas se laisser aller, on ne pouvait pas en dire autant de la mère de Liam qui pleurait déjà à chaudes larmes. Liam était son dernier fils, après que son aîné ait été exécuté lors de la purge, après la rébellion. Liam sanglotait aussi, et Kylian ne put en supporter le son. Alors il s'éloigna, fendit la foule, se noya dans la masse.
Quand enfin tout le monde fut à sa place, le maire du district intima le silence. Sur l'estrade se tenait Psychée, qui semblait impatiente de plonger sa main dans les boules remplies de petits papiers, ainsi que les mentors, Gemma Mubstin et Pepper-Swann Heavensbee. Le discours habituel d'Antonius entra par une oreille et ressortit directement par l'autre, ce n'était pas la voix que Kylian guettait, ce n'était pas ce qui l’intéressait, ce qu'il voulait entendre. Ce n'est qu'après l'hymne qu'elle siffla à ses oreilles, comme le susurrement d'un serpent prêt à t'avaler tout cru. Joyeux Hunger Games qu'elle leur souhaitait, puisse le sort leur être favorable. Kylian haussa les sourcils, roula des yeux. Les dames d'abord. Son corps se durcit. C'était la première moisson de la petite Loana, qui attendait certainement, tremblotante, entourée des autres fillettes de douze ans. Julia et Kelly étaient aussi susceptibles de partir aujourd'hui, et sans doutes se tenaient-elles la main en l'instant. Le temps de l'attente, le jeune homme partagea leur inquiétude, leur peur, et son cœur se tordit quand le nom résonna vers la foule. Ce n'était pas elles. Ce n'était pas une de ses connaissances. C'était une parfaite inconnue, ce qui lui rendit la tâche plus facile. Mais alors que la jeune femme en question montait fébrilement les marches vers l'estrade, il se mit à penser à ses proches, qui venaient de perdre une fille, une sœur, une amie. Claire Chayton qu'elle s’appelait, mais Notre tribut féminine qu'elle venait de devenir.
Il n'eut pas le temps d'éprouver de la compassion que l'hôtesse plongeait sa main dans le bocal de verre.

Quand elle sortit le bout de papier, son corps entier se raidit. Tout autour de lui, les garçons retenaient leur souffles. La grande place était si silencieuse qu'elle ne lui semblait pas réel. Le seul son qui régnait sur le silence était le frottement du papier qu'on déplie.
A quelques mètres de lui, Liam tremblait comme une feuille. Kylian, quant à lui, ne bougeait pas, fixe comme une statue, toujours impassible.
Kylian Madden! Le nom résonna, et le jeune homme émergea vers la réalité. Il ouvrit les yeux, redressa la tête lentement, son masque toujours intact. Autour de lui, tout le monde se regardait les uns les autres, mais personne ne le regardait lui. Personne ne savait qui il était, et lui-même avait oublié qu'il s’appelait Kylian Madden jusqu'à croiser le regard de Liam, qui l'observait comme si …
comme s'il regardait un fantôme.
C'est alors qu'il comprit que le nom qui avait été appelé était le sien, et ce fut comme si une bombe explosa dans son cerveau, fissura son masque impassible. Il entrouvrit la bouche, à la recherche d'air, tandis que ses yeux criaient à l'aide. Il tourna sur lui-même, cherchait le regard de sa mère, des jumeaux, mais il ne voyait rien dans cette foule.
Il fendit cette dernière jusqu'au chemin qui menait à l'estrade, et où un jeune garçon se jeta dans ses bras. Son frère Lucas le serrait fort, et il sentait ses larmes couler le long de son cou. Lori, sa sœur, s'accrocha à sa jambe, et ce fut bientôt toute la colocation qui courut vers lui. Loana, Julia Kelly, Liam, Nathan, tout ce monde qu'il avait contribué à nourrir toutes ces années durant.
C'est soumis à leur étreinte qu'il comprit qu'il ne pouvait pas se permettre de se laisser aller à la panique. Lui qui l'avait évité toutes ces années, ce n'était surtout pas maintenant qu'il devait renoncer.
Quand les pacificateurs vinrent les séparer, il avait recouvré son impassibilité, et c'est d'un pas calme qu'il monta sur l'estrade rejoindre sa co-tribut.
Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



IV,1. la moisson du district six Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district six   IV,1. la moisson du district six Icon_minitimeSam 31 Mai - 13:21


fin de la moisson



(c) avalon
« Après le tirage au sort de la jeune Claire Chayton, Kylian Madden est appelé comme tribut masculin. Il rejoint donc l'estrade où se trouvent déjà l'hôtesse et Claire. “ Voici les tributs du district Six : Claire Chayton et Kylian Madden. ”
L'hôtesse clôture la moisson par le fameux “ Puisse le sort vous être favorable! ” , et entraîne les deux tout nouveaux tributs dans l'enceinte de l'hôtel de justice où ils pourront recevoir des visites de leurs proches avant de quitter peut-être définitivement leur district d'origine. »


La suite des évènements arrivent très bientôt avec les adieux aux proches et le voyage dans le train. Rendez-vous ici pour plus d'informations. Il vous reste quelques jours pour poster à la suite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
Gemma K. Mubstin
DISTRICT 6
△ correspondances : 4141
△ points : 0
△ multicomptes : Ø
△ à Panem depuis le : 16/04/2012
△ humeur : Floue.
△ âge du personnage : Vingt-et-un
△ occupation : Danseuse.


can you save me?
statut: as free as the wind
relationships:


IV,1. la moisson du district six Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district six   IV,1. la moisson du district six Icon_minitimeMar 10 Juin - 0:23



La cérémonie continuait sous ses yeux, tel un spectacle lugubre qu'on regarderait avec mépris. La jeune fille appelée paraissait sur le point de défaillir, et elle s'effondra bel et bien une fois grimpée sur l'estrade. Gemma était trop détachée pour se mettre à sa place, et ne pouvait donc compatir à sa situation. Par réflexe à l'humiliation de cette Claire, Gemma se redressa sur son siège et détourna le regard vers les caméras, attendant que le moment passe. Finalement, l'hôtesse se dirigea vers l'autre bocal et un nouveau nom résonna sur la place, masculin cette fois-ci. Mais cette fois encore, il n'était pas familier à la jeune gagnante. C'était étrange. Comme si, à l'occasion de ses premiers Jeux en tant que mentor, on avait volontairement sélectionné des jeunes gens appartenant à son passé, et vraisemblablement sans aucune chance de gagner. En ce jour, pourtant, elle ne connaissait pas ses tributs. Et bien que la fille n'ait pas l'air bien solide, le garçon qui approchait à son tour de l'estrade était bien bâti. Peut-être cette année les choses se passeraient-elles différemment.
Mais cela ne changerait rien quant à l'attitude qu'elle s'était promis d'adopter. Quoiqu'il arrive, elle resterait digne, maîtresse d'elle-même. Elle ferait ce qu'elle pourrait, sans regrets. Ses tributs ne prendraient pas le pas sur elle.
Qu'ils chutent, et elle les regarderait tomber.



Gemma ❖ You can't forget but you can move on
 


To know more about my life...*

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



IV,1. la moisson du district six Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district six   IV,1. la moisson du district six Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

IV,1. la moisson du district six

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 4 :: 78th HG :: rps avant et pendant l'intrigue-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.