petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 IV,1. la moisson du district onze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeSam 17 Mai - 11:45


La moisson
“ district 11 ”


(c) peacekeepers
« La Moisson approche. La tension dans les districts est à son comble, et chacun fait de son mieux pour paraître détaché. Parmi les plus jeunes, il y a ceux qui sont terrifiés à l'idée d'entendre leur nom appelé, et il y a ceux qui trépignent d'impatience de pouvoir participer à ces Jeux. Les habitants sont invités à rejoindre l'hôtel de ville de leur district. Les préparatifs sont déjà terminés, et l'endroit grouille de Pacificateurs, prêts à intervenir au moindre débordement. D'un côté, les adultes, ceux qui ne sont plus éligibles se rassemblent, anxieux à l'idée de voir leurs enfants partir. De l'autre, il y a les potentiels tributs. Au centre de la grand place, une estrade se tient, prête à accueillir l'hôtesse Delysia Winslow. Sont déjà présents, le maire Hollingsworth (pnj), ainsi que la mentor Alexiane Hawthorne. »

Vous pouvez déjà poster après ce message, des rp courts de préférence. Tous les habitants des districts sont invités à participer. La suite arrivera dans l'après-midi, avec l'annonce des tributs féminins. Soyez patients, et puisse le sort vous être favorable.


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Zeena A. Kenway
DISTRICT 11
Zeena A. Kenway
△ correspondances : 130
△ points : 0
△ multicomptes : Iron J. Flickerman & Elishah Kenway
△ à Panem depuis le : 17/05/2014
△ humeur : en paix
△ âge du personnage : douze ans


can you save me?
statut:
relationships:


IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeSam 17 Mai - 15:27



THE REAPING.


J’ai du mal à respirer, pourtant c’est la chose la plus facile à faire, non ? C’est la première chose que l’on fait en sortant du ventre de sa mère : respirer. Est-ce que c’est mauvais signe ? Ne plus respirer ça revient à être mort et j’ai du mal à faire pénétrer l’air dans mes poumons qui me donnent l’impression d’être en feu… Ca veut dire que je vais bientôt mourir ? Est-ce que mon corps sait avant mon esprit que je marche vers ma propre mort ?

Papa m’a dit de ne pas m’en faire, qu’il y a peu de chance que mon nom soit tiré. Mais il m’a aussi préparé à l’éventualité qu’il le soit tout de même… J’espère qu’il a raison et que le sort sera en ma faveur aujourd’hui. J’espère que mon nom ne sortira pas de l’urne et que, s’il le fait, quelqu’un d’autre se portera volontaire à ma place. Ca n’arrive pas souvent mais ça arrive quand même, peut-être que j’aurai cette chance. Je sais que je ne devrai pas raisonner de cette manière et espérer que quelqu’un d’autre meurt à ma place. Ce n’est pas ce que maman voudrait… Mais j’ai peur et la peur fait faire et dire des choses étranges il parait.

Je suis fatiguée aussi. J’ai mal dormi cette nuit et mes yeux me picotent. J’aurai voulu passer toute la nuit à rigoler avec mes petits frères mais ils se sont endormis juste après le coucher du soleil. A la place, je suis restée avec papa qui n’a pas du dormir du tout. Il m’a serré contre lui, a passé son temps à caresser mes cheveux qu’il a tressé avec beaucoup d’attention ce matin. Je crois qu’il n’avait pas envie de me lâcher. J’aurai voulu qu’il ne me lâche jamais…qu’il me garde avec lui, à brosser mes cheveux jusqu’à la fin des temps. C’est sûrement un peu idiot.

J’aurai aimé que papa ait le droit de m’accompagner jusqu’au bout, mais il a dû aller s’installer avec les autres familles et j’ai dû suivre tous les enfants éligible du district 11. Il m’a expliqué comment tout allait se passer donc je n’ai pas eu peur de commettre d’erreur et de me faire remarquer. Il m’a dit qu’il faudrait que je donne une goutte de mon sang et qu’ensuite, je n’aurai qu’à me placer en rang, là où me le demanderait. C’est ce que j’ai fait et maintenant, j’attends.

Je regarde à gauche et à droite, je surveille la scène en redoutant le moment où l’hôtesse apparaitra pour venir piocher un nom dans l’urne des filles. J’essaye de me concentrer sur l’ancienne vainqueur, Alexiane Hawthorne. Elle est jolie. J’aimerai devenir aussi jolie qu’elle quand je serai grande. Si je deviens grande un jour…  
La voir m’aide un peu à me détendre, mais j’ai encore l’impression que ma poitrine est en feu et mon souffle est saccadé. J’ai l’impression d’avoir reçu un grand coup dans la poitrine. Ca fait mal.
J’essuie mes mains moites sur le devant de ma jupe et puis je replace mes mains dans mon dos en vitesse, imitant mes camarades. Je me mords la lèvre, j'essaye de m'empêcher de chercher mon père et mes frères du regard. Je sais où ils sont placés mais si je les regarde, je vais craquer. Je ne dois pas craquer, je dois me montrer à la hauteur.

Mais quand la capitolienne se met enfin en branle, c'est comme si une pierre tombait dans le fond de mon estomac et faisait tout remonter. J'ai envie de vomir, j'ai trop chaud et un goût métallique emplit ma bouche qui tremblote.
J'ai peur...  


"There is a time for everything
a time to be born and a time to die, a time to plant and a time to uproot, a time to kill and a time to heal, a time to weep and a time to laugh, a time to mourn and a time to dance, a time to search and a time to give up, a time to tear and a time to mend, a time to be silent and a time to speak, a time to love and a time to hate, a time for war and a time for peace."


score:
 


Dernière édition par Zeena A. Kenway le Sam 24 Mai - 9:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeSam 17 Mai - 16:00

    Aujourd’hui était le grand jour, celui que le Capitole attendait avec impatience, mais aussi celui que le district 11 redouter plus que tout. C’est avec la boule au ventre que je me levais ce jour-là, certes j’avais 24 ans et plus aucune famille, donc personne que ne pouvait m’enlever la moisson, mais je n’aimais quand même pas se jour. C’est en m’habillant que je repensais a Raphaël, il me manquer tous les jours, mais celui-ci plus qu’un autre puisque c’était à une journée similaire qu’il m’avait était enlever.
    C’est la première année que j’ailler seul vers cette grande place, l’an dernier mon père était avec moi, c’était main dans la main que nous avions assister au tirage au sort, car même si nous n’étions pas concerner, nous savions ce qu’aller endurer les porches de ceux qui serais sélectionner, nous savions que leur vie ne serait plus la même, nous savions que qu’au minimum l’une de ses familles ne rêverait part leurs enfants et nous savions que le district 11 perdrait certainement encore ses deux tribut.
    Arriver sur la grande place je partie m’installer dans un des rangs réserver au simple habitant, j’observais les jeunes enfants prendre place au centre de la grande place, je me souvenais de la peur que je ressentais lorsque j’étais à leur place, aujourd’hui je sentais mon cœur ce resserrais en pensant à la suite. J’en connaissais quelques-uns pour avoir travaillé avec eu dans les champs, pour en avoir soigné d’autre, pour avoir soigné leurs parents. J’avais peur pour eux, pour tous ses enfants sur cette place, deux partiraient aujourd’hui et a moins d’être très chanceux, aucun ne reviendraient, ils auraient des adversaires redoutable, ils étaient impossible de l’oublier. Qu’es que j’aurai aimé ne pas êtres seul pour assister à cela.

Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeSam 17 Mai - 17:29


Premier tirage
tribut féminin



(c) avalon
« La population du District Onze est enfin rassemblée devant l'hôtel de justice, prête à entendre la Moisson. Et le moment que certains redoutent, et d'autres attendent avec impatience débute. L'hôtesse, Delysia Winslow, apparaît et salue la foule. Après quelques banalités d'usage, il laisse place aux écrans géants présentant avec passion et dévouement le Capitole. Cette ville qui épargne chaque année un tribut pour le couvrir de richesse, cette ville qui a sauvé douze districts d'une révolte. Alors que la projection prend fin, le symbole de Panem apparaît et l'hymne retentit. A peine est-il terminé que l'hôtesse déclame la phrase incontournable du début de la Moisson. “ Joyeux Hunger Games ! Et puisse le sort vous être favorable ! ” Et comme le veut la tradition, c'est le tribut féminin qui est choisi en premier. “ Commençons par les dames! ” L'hôtesse s'approche de la bulle de verre, et sort sa main avec un petit papier où se trouve le nom du tout premier tribut de cette nouvelle édition des jeux.

“ Zeena Kenway! ” »


Aucun volontaire n'est possible puisque Zeena souhaitait participer aux jeux et est seule dans le district. Postez à la suite tout comme précédemment.


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Zeena A. Kenway
DISTRICT 11
Zeena A. Kenway
△ correspondances : 130
△ points : 0
△ multicomptes : Iron J. Flickerman & Elishah Kenway
△ à Panem depuis le : 17/05/2014
△ humeur : en paix
△ âge du personnage : douze ans


can you save me?
statut:
relationships:


IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeSam 17 Mai - 17:49



THE ODDS WERE NOT IN MY FAVOR.


Je sursaute et mes muscles se tétanisent tout à coup. Mon nom. C’est mon nom qui a été tiré au sort. Mon nom. Zeena Kenway. Le prénom que ma mère a choisi pour moi, le nom que porte mon père et qui m’a été attribué. Ils ont signé mon arrêt de mort en me les donnant. C’est leur faute. C’est leur faute si mon nom vient d’être tiré au sort. Mais cette pensée et la rancœur qui l’a accompagnée s’évanouissent aussi rapidement qu’elle sont venues.
Je pense à tout un tas d’autres choses. Tout se mélange dans ma tête. J’ai des pensées certainement normales pour quelqu’un qui vient d’être moissonné, et d’autres sans doute complètement idiotes mais que je ne contrôle pas. Je pense à Yavan que je ne verrai sans doute pas faire ses premiers pas ; au parfum de ma mère ; à l’Arène et me demande déjà à quoi elle va bien pouvoir ressembler, en espérant  qu’il n’y fasse pas trop noir puisque l’obscurité m’inquiète ; à ce que je vais pouvoir manger au Capitole et me demande si ça ressemblera à ce que je mangerai quand je serai morte et que je rejoindrai maman dans les nuages ;  je me demande si papa a entendu mon nom lui aussi, mais ça fait partie des pensées idiote, parce qu’il l’a forcément entendu ; je pense à ma poupée que je n’ai pas pu emmener avec moi et espère que mes frères ne la martyriseront pas trop en mon absence ; je me demande si ma mentor va me trouver gourde ou si elle va apprécier mon caractère et devenir une amie…

Je remarque du mouvement autour de moi, qui m’arrache à ce flot incessant de pensées. Les enfants de mon âge, placés dans les premières lignes face à l’estrade, se sont écartés pour me permettre de sortir des rangs et me permettre de rejoindre l’hôtesse. J’ai l’impression que je n’arriverai jamais à mettre un pied devant l’autre, que je vais me casser la figure et me couvrir de ridicule. Je suis maladroite, je l’ai toujours été.
Pourtant je ne tombe pas. Je me mets à marcher sans trop y réfléchir. Après la tempête qui a fait rage, c’est à présent le calme plat dans mon esprit. Mon regard est fixé sur le visage rassurant d’Alexiane. J’espère vraiment qu’elle est gentille et qu’elle m’aimera bien… Si je veux lui plaire, il ne faut pas que je tombe ou que je pleure. Je peux le faire. Je peux y arriver. Il faut que je pense courage. C’est papa qui dit ça parfois quand on tombe et qu’on se fait mal ou qu’on a un chagrin. Je le lui ai rappelé quand maman est morte et qu’il a baissé les bras. Je lui ai dis de penser courage et il l’a fait.

Je ne sais pas comment je m’y prends, mais ça marche. J’arrive à grimper les marches sans m’emmêler les pinceaux. Je sais que tous les regards sont braqués sur moi, mais je ne dois pas y penser, sinon ça va me faire rougir et je vais perdre mes moyens. Je dois penser courage et puis c’est tout. Je m’approche de l’hôtesse qui me glisse quelques paroles encourageantes et puis je m’installe à ses côtés en essayant de garder le dos bien droit.
Et c’est à ce moment que je commets l’erreur de chercher mon père et mes frères du regard. Les larmes montent toutes seules, sans que je ne puisse rien y faire. C’est trop dur de penser courage. Je veux les rejoindre. Ils sont à quelques mètres seulement. Le temps que les Pacificateurs réagissent, j’aurai peut-être eu le temps de les rejoindre…
Jezrah pleure à chaudes larmes et Shem l’imite, blottit contre lui. Je ne sais pas si il comprend vraiment ce qui est en train de se passer mais c’est un petit garçon sensible et voir quelqu’un pleurer le met toujours dans tous ses états. Papa a une main posée sur l’épaule de Jez et serre Ezio contre lui de l’autre, mais je ne sais pas si mon petit frère pleure lui aussi. Peut-être que c’est pour se faire du bien à lui que papa le serre… C’est notre voisine qui porte Yavan. Son visage rieur est tourné vers moi. Il est en train de gazouiller. On m’envoie à l’abattoir et lui agite ses bras en piaillant de bonheur pour une raison qui m’échappe. Ca me fait mal au cœur. Je voulais le voir grandir... Je voulais tous les voir grandir.  

La première larme roule sur ma joue et je réprime un sanglot. Ma poitrine est à nouveau compressée par la peur, par le chagrin, par un tas d’autres sentiments. Et tout le monde autour de moi à l’air de s’en moquer. Je suis face à une foule et je me sens seule. Pour la première fois de toute ma vie.
Je pars pour les Jeux de la Faim et personne ne prendra ma place. Je suis toute seule à présent. Je mourrai toute seule…
 


"There is a time for everything
a time to be born and a time to die, a time to plant and a time to uproot, a time to kill and a time to heal, a time to weep and a time to laugh, a time to mourn and a time to dance, a time to search and a time to give up, a time to tear and a time to mend, a time to be silent and a time to speak, a time to love and a time to hate, a time for war and a time for peace."


score:
 
Revenir en haut Aller en bas
T. Delysia Winslow
CAPITOL
T. Delysia Winslow
△ correspondances : 1699
△ points : 0
△ multicomptes : avalon, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 17/09/2011
△ humeur : appréhende l'avenir
△ âge du personnage : trente-deux ans
△ occupation : hôtesse du district onze et autres occupations au Capitole


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeSam 24 Mai - 14:33


Déjà une nouvelle Moisson ! Le temps était passé si vite avec toutes ces fêtes cette année ! Je n'avais plus su où donner de la tête. Ça avait sans doute été les meilleurs mois sans jeux depuis des décennies... Et quel plaisir d'être retournée au Onze en automne sans voir des visages déprimants devant moi. Ça changeait d'aujourd'hui... Je m'étais fait belle, une nouvelle couleur verte pour célébrer l'occasion et une tenue aussi sexy qu’extravagante. Après tout, la Moisson n'était fêtée qu'une seule fois dans l'année, il fallait marquer le coup. Surtout qu'on est jamais sûr d'avoir des tributs intéressants. Les volontaires, ce n'était pas tous les ans. Et puis, ils n'étaient pas forcément plus fascinants. On avait déjà vu des volontaires se dégonfler dès que les caméras n'étaient plus sur eux. Je ne voulais pas de ça cette année ! Mais il nous fallait quand même quelque chose d'excitant. J'avais entendu dire que le district neuf avait fait son effet mais je n'avais pas pu en savoir plus puisque l'événement s'était produit seulement quelques minutes avant mon entrée sur scène. Ça allait être difficile de faire mieux que ceux-là... Iron allait être celui à suivre cette année... Je suis certaine qu'ils avaient manigancé des choses pour s'attirer autant d'attention, ce n'était pas possible autrement ! Encore un coup de cette vipère de Silver...

Je fis mon petit discours de salutations à cette plèbe. Rien de bien  original pour être honnête. C'était le même chaque année avec quelques changements pour parler du beau ou du mauvais temps. De toute façon, la plupart des hôtes faisaient ainsi. J'improvisais tout de même lorsque l'inspiration me venait. Cette année j'avais accentué sur l'honneur de faire partie de cette anniversaire grandiose de notre État. Puis j'avais lancé le film que tout le monde devait connaître sur le bout des doigts, depuis le temps. Je m'étais imaginée voir quelques nouvelles scènes, mais les traditions étaient bien mieux, avis que je partageais apparemment avec le Capitole. Je conclus d'un ton enjoué : « Joyeux Hunger Games ! Et puisse le sort vous être favorable ! » C'était enfin le moment que tout le monde attendait ! J'avais tellement hâte !

Je m'approchai de la bulle en verre, destinée aux demoiselles du district, à petits pas. J'aurais très certainement dû choisir des talons moins hauts... Mais ils étaient tellement beaux ! Je fis attention à ne pas casser un de mes ongles majestueux, décorés exclusivement pour cet événement planétaire. Il y avait de tout petits objets dessus, des fruits pour représenter le district, des petits enveloppes pour mes chers tributs. C'était si joli. Je pris un petit papier délicatement et manquai de briser une des belles créations sur mon index. Un petit cri d'horreur se fit entendre puis je souris devant mon public pour les rassurer. J'ouvris le papier. « Zeena Kenway! » Un silence s'installa. Apparemment, je n'avais pas décroché le gros lot. Mince ! Après quelques instants une petite demoiselle sort des rangs, toute frêle. La pauvre petite chose. Ce devait être sa première année d'éligibilité. Je lui reconnus cependant un courage que beaucoup n'aurait pas eu. Elle parvient à me rejoindre sans une larme, la démarche plutôt assurée. Je me permets de lui glisser quelques petits mots d'encouragement avant de reprendre le micro. J'attendis quelques secondes. Rien ne se passait, si ce n'est des larmes chez ce qui devait être sa famille. Puis je vis une petite larme glisser sur la joue, je posai ma main sur son épaule opposée, comme pour la rapprocher de moi et la rassurer. Pas de volontaire. Pauvre petite. « Un tonnerre d'applaudissement pour votre première tribut, Zeena Kenway ! » Gros blanc. Bref. Il fallait passer à l'autre nom maintenant non ?



WE'RE JUST A BUNCH OF BROKEN ROBOTS

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mockingjay-rpg.net/t9072-winslow-broken-robots http://www.mockingjay-rpg.net/t9088-delysia-echoes-in-rain http://www.mockingjay-rpg.net/t2747-delysia-why-is-everbody-so-serious
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeSam 24 Mai - 17:30


Second tirage
tribut masculin



(c) avalon
« Zeena Kenway s'avance vers l'estrade, essayant de faire bonne figure. L'hôtesse l'invite à rejoindre l'estrade. Finalement, elle se retourne en direction de la foule. “ Un tonnerre d'applaudissement pour votre première tribut, Zeena Kenway! ” L'impatience se fait sentir dans les rangs, les personnes présentes souhaitant connaître l’identité du co-tribut de la jeune femme. “ Passons à ces messieurs! ” L'hôtesse se dirige cette fois-ci vers la bulle de verre contenant les papiers des jeunes hommes. Après quelques secondes, il sort un petit papier, qu'il déplie précieusement.

“ Graham Helsford! ” »


Le volontariat est ouvert pour Leevy, seul potentiel tribut masculin du onze. Postez à la suite tout comme précédemment.


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
Leevy Stonefield
DISTRICT 11
Leevy Stonefield
△ correspondances : 83
△ points : 0
△ multicomptes : ah, psh, hbc
△ à Panem depuis le : 13/10/2012
△ humeur : mortelle
△ âge du personnage : dix-huit ans


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeSam 24 Mai - 17:38

Aujourd’hui, c’est sa dernière moisson. Aujourd’hui, il se portera volontaire.

Il se lève à l’aube, faisant attention de ne pas réveiller ses frères qui dorment dans le même lit que lui. Il file à la cuisine et mange jusqu’à en avoir mal au ventre. Les autres n’auront rien quand ils se lèveront, et il sourit à cette pensée. Pour une fois, c’est lui qui mangera à sa faim. Car aujourd’hui, c’est un grand jour. Aujourd’hui est le jour où il inscrira son nom dans la légende, sans même avoir remporté les jeux. Le district onze ne connait pas de volontaires. Cela fait des décennies que personne n’a osé prononcer les trois petits mots qui sauvent un autre gosse du district. Mais aujourd’hui, lui, les prononcera. Et qu’importe qui sera tiré au sort. Que ce soit quelqu’un qu’il déteste atrocement ou non, il se portera volontaire. Les seules personnes pour qui il serait resté à sa place aurait été ses petits frères, mais malheureusement pour lui, ils ne sont pas encore en âge d’être éligible. Il sourit à cette pensée. C’est bien dommage qu’ils soient trop jeunes. Il aurait adoré entendre les cris de désespoir de ses parents à l’annonce du nom d’un des deux petits. Lui n’aurait pas bougé d’un pouce. Il se serait faits détesté par ses géniteurs plus qu’il ne l’est déjà, mais ça n’aurait pas changé grand-chose pour lui. Ça lui aurait juste décroché un sourire de plus.

Après s’être rempli l’estomac, il en profite pour se nettoyer, utilisant toute l’eau que la famille Stonefield a en réserve. Nouveau sourire à cette idée. Il en profite également pour laver quelques habits, des habits à lui bien évidemment, qui même propres ne serviront à personne puisqu’ils sont bien trop grands pour ses frères. Et ses sœurs, n’en parlons pas. Une fois propre, il s’habille. Il essaie de se mettre sur son trente-et-un, après tout, un grand événement s’annonce. Il observe son reflet dans l’une des fenêtres sales de la maison familiale, passe une main dans ses cheveux et est fin prêt à quitter cette maison. Il n’y reviendra pas. Que ce soit parce que l’arène aura raison de lui, ou qu’il sera proclamé gagnant. C’est la dernière fois qu’il se trouve ici, et il en est ravi.

Il se met en route pour rejoindre la grand-place. Il n’attend pas le reste de sa famille. Ils viendront, mais bien parce qu’ils y sont pas obligés, pas par envie de le soutenir. Arrivée sur la grand-place, il fait la queue pour qu’un pacificateur prélève quelques gouttes de son sang et s’assure, bien évidemment, qu’il soit présent à cette moisson. Il n’aurait raté ça pour rien au monde. Il va ensuite se placer dans le rang des garçons de son âge, ceux qui en sont à leur dernière année d’éligibilité. Certains sont au bord des larmes, d’autres n’osent même pas regarder l’estrade. Et lui, il sourit. Il regarde avec attention le film de propagande de Panem, répétant presque mot pour mot ceux que la voix-off annonce. Il est pendu aux lèvres du maire tandis qu’il fait son discours, il jette un œil à l’hôtesse ainsi que l’ancienne gagnante du district onze. D’un côté, on a l’exubérante hôtesse aux cheveux verts et de l’autre, un cadavre qui tient à peine debout. Le discours du maire terminé, l’hôtesse se lance enfin et souhaite de joyeux Hunger Games à tout le monde, avant de plonger sa main dans l’urne contenant les noms des filles. Elle fait durer le suspense quelques instants. Et finalement, elle en sort un petit papier. « Zeena Kenway! » Il observe la foule des filles sur le côté. La tribut n’est pas difficile à identifier, toutes les filles placées à ses côtés s’éloignent d’elle. Il l’observe quelques instants. Elle est jeune, très jeune. Espérance de vie une fois dans l’arène : quelques minutes. La logique voudrait qu’il la prenne sous son aile, mais il n’y compte pas. Peut-être qu’il sera son bourreau, même. Qu’importe, il n’a pas encore décidé. Il quitte la jeune fille des yeux une fois qu’elle a fait les quelques pas qui la séparent de l’estrade, et se reconcentre sur l’hôtesse. Enfin. C’est enfin le tour des garçons. Son nom apparait de multiples fois. Plus d’une trentaine. Il a toutes ses chances. Ça doit être lui. Ça ne peut être que lui. Il ferme les yeux un court instant. Il n’est pas croyant, mais il en vient presque à prier pour que le sort lui soit enfin favorable. « Graham Helsford ! » Il rouvre les yeux. Il sent la rage l’envahir. Il tourne la tête dans la même direction que tous les autres, afin de capter le regard de celui qui a eu la chance de voir son nom sortir de l’urne. Car, oui, il s’agit de chance. On lui offre la possibilité de devenir quelqu’un, d’inscrire sous nom dans la légende. Mais voilà, cet imbécile ne saisit pas la chance qu’il a, et fond en larmes. Déjà que la gosse allait pas survivre, si en plus le seul espoir du district onze craque avant même d’être dans l’arène. Il soupire, lève les yeux au ciel, et prononce enfin les quelques mots qu’il a toujours rêvé de prononcer jusqu’ici. « Je suis volontaire. » Il lâche, sans même attendre que l’hôtesse pose la question. Il s’avance vers l’estrade avant qu’elle le lui propose. Il passe devant celui qu’il vient probablement de sauver d’une mort certaine, ne lui adresse pas le moindre regard, et rejoint la gamine désignée pour être la tribut féminine du district onze. Il n’adresse de regard à personne, ni à la mentor, ni à l’hôtesse, ni à sa famille. Surtout pas à sa famille. Il entend quelques pleurs dans la foule, il se demande si ce sont ses frères et sœurs. Ou ses parents, réalisant que l’an prochain ils n’auraient personne qui prendra de tesserae à son nom pour sauver la famille de la famine. La seule source de revenu de la famille Stonefield vient de prendre un aller simple pour la mort. Un sourire s’affiche sur ses lèvres à cette pensée. Enfin. C’est son moment.
Revenir en haut Aller en bas
Zeena A. Kenway
DISTRICT 11
Zeena A. Kenway
△ correspondances : 130
△ points : 0
△ multicomptes : Iron J. Flickerman & Elishah Kenway
△ à Panem depuis le : 17/05/2014
△ humeur : en paix
△ âge du personnage : douze ans


can you save me?
statut:
relationships:


IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeSam 24 Mai - 18:31



THE BOY WHO VOLUNTEER AS TRIBUTE.


Le poids soudain d’une main sur mon épaule me fait tressaillir. Je m’imagine qu’il s’agit de ma future mentor, Alexiane Hawthorne, ma sœur de district, qui tente d’apaiser un peu mon chagrin. Je me tourne vers elle, essayant de discerner l’ébauche d’un sourire encourageant sur son visage, mais ce n’est pas elle. Elle est placée trop loin et ses mains pendent au bout de ses bras immobiles. Il me faut une éternité pour réaliser qu’il s’agit de la jolie hôtesse venue du Capitole… Je me sens tout de suite un peu honteuse, un peu coupable. J’ai tendance à imaginer que tous les capitoliens nous veulent du mal, qu’ils raffolent de ces jeux et ne sont pas le moins du monde gêné par notre mauvais sort… Et pourtant, c’est elle qui tente maladroitement de me réconforter durant le pire moment de ma trop courte existence.
Je me rends compte qu’elle essaye de le faire depuis un moment maintenant en fait. Depuis ma montée sur l’estrade où elle m’a glissé quelques mots gentils auxquels je n’ai pas tout de suite prêté attention, à cause du choc. Peut-être qu’elle fait ça juste pour les caméras, mais je préfère croire que non. Je préfère croire qu’elle est une dame qui fait son travail, juste son travail, et a un cœur, une âme…
Maman m’a toujours dit de me méfier des apparences, de ne jamais juger un livre par sa couverture. Je ne sais pas vraiment lire, mais ça ne m’a pas empêché de comprendre ce qu’elle voulait dire par là. Ca prend encore plus de sens aujourd’hui, à cette seconde, alors que la capitolienne me presse gentiment l’épaule pour m’inciter à tenir le coup encore un peu plus longtemps.
« Ca va aller »c’est ça que j’ai l’impression qu’elle essaye de me dire, à sa façon, sans un mot.
Et curieusement, ça fonctionne. Ca fonctionne surtout parce que je choisit de la regarder elle plutôt que papa et les garçons…

Mais elle est contrainte de s’éloigner pour poursuivre la cérémonie de la Moisson et piocher le nom du garçon qui sera mon co-tribut. Peut-être mon seul allié… Ou peut-être mon pire ennemi… Mais je n’ai pas très envie d’envisager cette possibilité. C’est rare que les tributs d’un même district s’entretuent de toute manière. Ils perdraient la sympathie du public. Mais c’est tout de même déjà arrivé.
« Graham Helsford ! »
Je sursaute en l’entendant parler dans le micro. C’est bête, pourtant je savais qu’elle allait faire ça, mais je me suis tout de même laissé surprendre. Je repense à la manière dont mon propre nom a été scandé. Je me demande si je passe bien à l’écran… C’est stupide. Je ne pense qu’à des choses stupides. Je n’ai même pas le cran de regarder sur les grandes télés pour m’assurer de mon allure. Mais tout me paraît plus judicieux que de recommencer à chercher à voir mon père et mes frères, déjà en deuil.
Dès que je repère du mouvement dans les rangs des garçons, je cherche à voir qui sera mon allié. Le garçon pleure. Ca me fait mal au cœur pour lui…et ça me donne surtout envie de le rejoindre. Je dois serrer les dents. Je dois penser courage ! Je cherche à capter l’attention de l’hôtesse pour qu’elle m’insuffle à nouveau du courage, en vain. Son regard bleuté reste dirigé sur le gamin qu’elle envoie à la mort et qui les rejoint gauchement. Il ne doit pas voir où il met les pieds à travers le rideaux de larmes qui brouille sa vue… Le pauvre.

« Je suis volontaire. »
Mes yeux s’agrandissent de surprise. Un volontaire… Un volontaire pour remplacer le tribut garçon qui vient d’être appelé.  Mon cœur s’accélère brutalement et je regarde un garçon blond s’avancer d’un pas beaucoup plus assuré vers nous. Il dépasse Graham sans le regarder et rejoint l’estrade, la tête bien haute.
Est-ce qu’il a eu pitié de lui ? Je devrai me pencher pour l’observer et je n’ai pas envie d’avoir l’air trop curieuse… Alors à la place, j’observe Graham qui est immobile sur le chemin, l’air abasourdi. Il ne sait visiblement pas trop ce qu’on attend de lui à présent. Tout est allé tellement vite il faut dire !
Les Pacificateurs lui donnent finalement la réponse à ses questions muettes en le saisissant par les bras pour le faire rentrer à nouveau dans les rangs. Et tandis qu’il s’éloigne, je remarque une trace étrange sur son pantalon, partant de son entrejambe jusqu’à ses mollets. Il me faut quelques longues secondes pour comprendre qu’il s’est uriné dessus…    

 


"There is a time for everything
a time to be born and a time to die, a time to plant and a time to uproot, a time to kill and a time to heal, a time to weep and a time to laugh, a time to mourn and a time to dance, a time to search and a time to give up, a time to tear and a time to mend, a time to be silent and a time to speak, a time to love and a time to hate, a time for war and a time for peace."


score:
 
Revenir en haut Aller en bas
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
Caesar Flickerman
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeSam 31 Mai - 13:32


fin de la moisson



(c) avalon
« Après le tirage au sort de la jeune Zeena Kenway, Graham Helsford est appelé comme tribut masculin mais un jeune homme, Leevy Stonefield, se porte volontaire. Il rejoint donc l'estrade où se trouvent déjà l'hôtesse et Zeena. “ Voici les tributs du district Onze : Zeena Kenway et Leevy Stonefield. ”
L'hôtesse clôture la moisson par le fameux “ Puisse le sort vous être favorable! ” , et entraîne les deux tout nouveaux tributs dans l'enceinte de l'hôtel de justice où ils pourront recevoir des visites de leurs proches avant de quitter peut-être définitivement leur district d'origine. »


La suite des évènements arrivent très bientôt avec les adieux aux proches et le voyage dans le train. Rendez-vous ici pour plus d'informations. Il vous reste quelques jours pour poster à la suite.


Revenir en haut Aller en bas
http://mockingjay.forumgratuit.fr
T. Delysia Winslow
CAPITOL
T. Delysia Winslow
△ correspondances : 1699
△ points : 0
△ multicomptes : avalon, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 17/09/2011
△ humeur : appréhende l'avenir
△ âge du personnage : trente-deux ans
△ occupation : hôtesse du district onze et autres occupations au Capitole


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeSam 31 Mai - 15:49


La pauvre petite semblait totalement perdue. A vrai dire, ce n'était pas étonnant. Se retrouver devant toute une foule comme ça... J'avais aussi eu un trac énorme lors de ma première Moisson. Tous ces regards tournés vers vous et prêts à sortir n'importe qu'elle raillerie à la moindre erreur. J'avais juste eu la chance de me retrouver dans cette posture après une préparation et un âge plus avancé. C'était sans vraiment m'en rendre compte, j'avais envie de protéger cette jeune fille qui partait sûrement trop tôt pour les jeux. C'était un peu injuste de choisir des enfants si jeunes contre ceux des districts riches qui se portaient volontaires. Mais c'était les règles et elles n'allaient pas changer. C'était juste 'pas de chance' pour Zeena. Je lui fis comprendre qu'elle ne serait pas seule pour les prochains jours, mais je dus m'occuper du prochain nom. Honnêtement, c'était presque une délivrance d'avoir à en tirer au sort un autre, l'ambiance était si lugubre ici. Il fallait changer ça ! Et je comptais sur les belles bouilles que j'avais en face de moi pour montrer que le district Onze allait encore briser les traditions. Il nous fallait absolument un volontaire si on ne voulait pas être dans l'ombre des petits chouchous. Je m'approchai de la bulle de verre tout en faisant attention à mes jolis ongles. Il ne fallait pas que je réitère la quasi catastrophe de tout à l'heure ! Je me rapprochai du micro et déclamai avec impatience : « Graham Helsford ! »

Je ne vis personne sortir des rangs immédiatement. Pourtant, un petit mouvement de foule se créa chez les jeunes garçons. Tous regardaient un gamin qui pleurait. Oh mince ! Ce n'était pas mon année encore... Le sort m'avait bien gâtée cette année, entre la petite fille certes mignonne mais frêle et le garçon qui n'avait même pas la retenue de garder ses larmes pour les moments hors caméra. Décidément... j'allais croupir dans ce district maudit encore longtemps. Je m'apprêtais à l'inviter à me rejoindre d'un ton enjoué lorsque l'événement tant attendu arriva. « Je suis volontaire. » Un volontaire ! J'avais envie de sauter de joie ! Je l'aurais serré très fort dans mes bras si j'avais pu. Mais ce n'était pas ce que faisait une demoiselle du Capitole dans les districts... Et encore moins devant les caméras ! Je n'eus même pas le temps de l'inviter à me rejoindre qu'il était déjà à côté de moi ! Il avait l'air tellement motivé... Parfait. Vraiment parfait. Entre la fille que les gens prendraient en pitié et le courageux volontaire, c'était... parfait. Il ne manquait plus qu'ils décident de s'allier et là ça serait le gros lot. « Quel est ton petit nom mon chéri ? » J'étais si excitée. Avoir un volontaire chez les pauvres, c'était tellement plus intéressant qu'un carrière ! J'avais siii hâte de présenter mes petits chéris au Capitole. Haha, on allait voir qui était la meilleure des hôtesses. « Leevy Stonefield » Je l'applaudis chaleureusement et invitai mon public à faire de même mais ce ne fut que de courte durée. Ils étaient si rabat-joies dans le onze.

J'invitai mes deux nouveaux protégés à se serrer la main pour sceller cette nouvelle Moisson et dis en même temps : « Voici les tributs du district Onze : Zeena Kenway et Leevy Stonefield ! » Vite, vite vite ! Il fallait vite arriver au Capitole pour profiter de cette bonne moisson. Une dernière salutation aux habitants agrémentés d'un « Puisse le sort vous être favorable! » pour souhaiter bonne chance à nos amis les tributs, et c'était parti pour de nouvelles aventures ! J’entraînai Zeena et Leevy à l'intérieur du bâtiment hideux où ils recevraient leurs visites et partis sans attendre vers mon équipe. J’espérais avoir fait un tirage au sort meilleur que les autres, mais il y avait fort à parier que cet Iron allait encore voler la vedette. Il fallait à tout prix que je prenne connaissance du grand événement du neuf.



WE'RE JUST A BUNCH OF BROKEN ROBOTS

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mockingjay-rpg.net/t9072-winslow-broken-robots http://www.mockingjay-rpg.net/t9088-delysia-echoes-in-rain http://www.mockingjay-rpg.net/t2747-delysia-why-is-everbody-so-serious
Invité



IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeDim 1 Juin - 17:24

Le temps s’écoula, j’étais toujours là, à ma place, entouré de tout le district, mais pourtant je me sentais tellement seul. Plus de main à tenir dans l’espoir que ce ne soit pas un des plus jeunes qui soit sélectionné. Plus personne avec qui croisé mon regard plein de douleur lorsque le souvenir de la moisson ayant emporté mon frère me revient en mémoire. Non, j’étais seul. Oh bien sûr, je reconnaissais çà et là quelques visages familiers, des voisins, des collègues, des personnes avec qui j’ai pris l’habitude de discuté lorsque je les croise, mais personne qui n’ai une grand place dans mon cœur. Certes j’étais toucher à chaque fois qu’ils leurs arrivaient quelques choses et que je ne pouvais rien faire pour eux, mais je commençais à comprendre que l’on ne devait pas s’attacher à tout le monde, que c’était juste des patients et que la vie ne leur offrez pas beaucoup de chance.
Ca y est, ça allait bientôt commençait, tous les enfants éligible était rassembler sur la place, les filles d’un côté, les garçons de l’autre, les plus jeune devant et les plus grand derrière. Le maire pris place sur l’estrade, ainsi que la championne de leur district Alexiane Hawthorne qui serait aussi le mentor des deux tributs qui la rejoindrait dans les minutes qui allaient suivre. Je l’observer quelques temps, je n’aimerais pas être à sa place, je n’aimerais pas avoir la responsabilité d’emmener des enfants dans l’arène en faisant de mon mieux pour qu’ils survivent tout en ayant la certitude qu’au moins un des deux aller mourir voir même les deux. L’espace d’un instant je m’interrogeais sur comment elle supportait ça.
Ce fut l’entrée de l’hôtesse qui me tira de mes réflexions, en effet, celle-ci à peine arriver se lança dans le discours qu’elle prononçait chaque année. C’était un peu près le même d’une année sur l’autre, seuls quelques mots changeait, mais au final ça n’avait rien d’exclusif. Puis ce fut l’éternelle propagande qui s’afficha sur les écrans géants. La vidéo présentait la générosité du Capitole qui couvrait d’or le gagner. Généreux, je pu m’empêcher de lâchait un petit rire discret. Certes ils couvraient le gagner, mais tous les autres qui était décéder, toute les familles qui était déchirer, tout ça à cause de leurs jeux, tout ça pour les distraire. La fin du visionnage vient à mon grand soulagement, je ne voulais pas entendre de bêtise supplémentaire.
Et puis je réalisais, oui, je réalisais que la fin de la vidéo sonner le début de la sélection des enfants. Soudainement j’ai envie de revoir le film sur les écrans, je pourrais même le revoir indéfiniment si ça pouvait éviter la sélection, mais il est trop tard, Delysia nous souhaiter déjà de joyeux Hunger Game. Comme tous les ans, j’avais envie de lui faire manger ça phrase à deux balles, mais comme tous les ans, je restais tranquillement à ma place dans l’attente du premier nom, celui de la fille.
« Zeena Kenway ». Mais yeux se fermèrent. J’étais bouleversé, ça ne pouvait pas être elle. Son père ne s’en remettrait jamais. Cette famille avait déjà vécu tellement de souffrance. Je me souviens encore du jour un homme avait surgit chez moi en courant me crient qu’une femme avait été blessé, qu’elle était enceinte et que ça n’aller vraiment pas. J’avais alors plusieurs personne qui attendait pour des blessures, c’était en pleine périodes d’affrontement, mais après un rapide coup d’œil à ceux qui attendait, je savais qu’il pouvait attendre encore sans risque, une femme enceinte était prioritaire. J’avais suivit l’homme l’homme, on courait tous les deux dans les rue du district. En m’approchant de la maison, je reconnue la demeure des Kenway, je les connaissais, pour avoir suivi la mère, mais aussi pour ma bonne entente avec leur fille. En rentrant une douleur m’atteignit aux cœurs, c’était bien chez eux. Lorsque je vie la mère de famille cette douleur s’agrandit. J’ai fait de mon mieux, j’ai tout essayé, mais la blessure était trop grave, l’enfant était tout de même né, mais la femme était décéder devant moi. C’est plein de larme aux yeux que j’avais remis le nouveau-né dans les bras de son père. C’était le cinquième et maintenant que la mère n’était plus là, les revenus aller être encore plus dure et la vie aussi.
Je reviens à scène qui s’écoule devant moi, une larme coule alors sur ma joue. Je l’enlève rapidement avec ma main, il faut que je me reprenne. Zeena ne m’avait pratiquement plus adressait la parole depuis la mort de sa mère, mais comment lui en vouloir, j’étais inévitablement lier a ce malheureux événement. Je la regarde montait sur cette estrade et une fois de plus de maudit ces fichus bout de bois qui n’apporte que malheur. Je cherche alors des yeux le père et les quatre frères, je ne les vois pas, mais j’imagine ce qu’ils ressentent surtout l’homme qui a perdu sa femme et qui maintenant voie sa fille aller vers une mort certaine.
Le temps passe, c’est autour des garçons, j’entends un nom, j’ai du mal à la comprendre, mais de toute façons mon interrogation muette et coupé dans son élan.
« Je suis volontaire » C’est un garçon de 18 ans qui se manifeste, je ne suis pas sûr de l’avoir déjà croisé, mais je n’en reviens pas. Pourquoi fait-il cela, soit-il qu’il a plus de chance de ne pas revenir que l’inverse. Le district 11 ne voit jamais de volontaire. Il monte sur l’estrade, d’un pas décidé, il n’a pas l’aire de douter de lui, mais une question demeure dans mon esprit. Pourquoi ?
Vient alors le moment pour les deux tributs se serré la main
« Voici les tributs du district Onze : Zeena Kenway et Leevy Stonefield ! » Oh que je déteste sa vois a celle-là, elle siffle à mes oreilles, c’est une horreur. Et puis, elle ne peut pas arrêtait de nous souhaiter un sort favorable, rien que le fait que ces jeux et cette moisson existe montre que le sort nous est défavorable. A présent que l’estrade se vidé, je pris conscience que c’était peut-être la dernière fois que je voyais Zeena de mes propres yeux, la prochaine fois se sera sur un écran...
Revenir en haut Aller en bas
Alexiane R. Hawthorne
DISTRICT 11
Alexiane R. Hawthorne
△ correspondances : 11154
△ points : 75
△ multicomptes : hunter, pepper-swann (leevy, ivory)
△ à Panem depuis le : 08/05/2011
△ humeur : indifférente
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: célibataire, coeur occupé par un revenant
relationships:


IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitimeMar 3 Juin - 19:06

« Connard. » Je murmure à l’intention d’Owain tandis que j’observe mon reflet dans le miroir qui trône au milieu de ma chambre. Je sais bien qu’il ne me porte pas dans son cœur, mais était-il obligé de m’infliger une telle robe pour ce jour de moisson ? En plus d’être moche, je peine à respirer. Je vais m’étouffer avant même de rejoindre l’estrade. Il trouvera toujours un moyen de me faire comprendre que je suis indigne du Capitole, et il réussit plutôt bien, à vrai dire. J’hésite à me changer et opter pour une robe qu’Hope m’avait choisie, mais je renonce. De un, parce qu’Hope a fini sa vie sur un coup d’éclat, et que je ne veux plus être associée à elle. De deux, parce que cela ferait bien trop plaisir à Owain et qu’il aurait l’impression d’avoir gagné. Alors quitte à ce que cette robe me casse deux côtes tellement elle me colle au corps, j’exhiberais un grand sourire à l’intention du styliste. Je dois cependant lui accorder un bon point, cette robe respire le luxe du Capitole à plein nez. Et si c’est typiquement ce qui m’aurait horripilé il y a quelques années, les choses ont changé depuis. Et si je peux renvoyer à la face de tous ses ingrats d’habitants du onze dans quel luxe je vis désormais, alors qu’ils s’enfoncent dans la misère, ça ne peut que rendre ma journée meilleure.

Je quitte le village des Vainqueurs en avance. Ça ferait mauvais genre, que la seule mentor du district onze soit en retard à la moisson. Je jette un regard à la maison de Phoenix, désormais abandonnée. Je lui en veux de ne pas être à mes côtés pour m’occuper de futures chairs à pâtés, mais par la même occasion, je lui en suis reconnaissante de ne plus être là pour me tourmenter. Je devrais être reconnaissante envers moi-même, en fait, pour l’avoir rayé de la surface de la terre. Un sourire s'échappe de mes lèvres. Je me demande si certaines personnes s’inquiètent de sa disparition ou si chacun a repris le cours de sa petite vie sans se soucier de ce qu’il est advenu de Phoenix Lewis. On ne m’a jamais posé de question sur lui. S’ils savaient. Si Avery savait. S’il savait que notre nouvelle maison si belle et si accueillante fut souillée du sang de Zoé et Phoenix dès mon retour du Capitole. S’il savait le monstre que je suis devenue.

Avery. Je me demande s’il assistera à la moisson, ou s’il sera occupé par ses diverses ‘’affaires’’. Je sais qu’il mijote quelque chose, mais je préfère m’y désintéresser. Chacun vit sa vie désormais. Les frères et sœurs si soudés autrefois ne sont plus qu’un lointain souvenir. Et il n’est pas stupide, il a bien remarqué mon comportement depuis mon retour des Jeux, et je crois qu’il ferme les yeux là-dessus. Alors, je peux bien faire de même pour lui.

J’arrive sur la grand-place en avance, il y a quelques Pacificateurs qui s’assurent que la sécurité soit à son maximal pour cette moisson, les techniciens qui s’affairent à exécuter les derniers préparatifs et les quelques jeunes déjà stressés qui ne veulent pas risquer de se faire réprimander pour quelques secondes de retard. Je montre sur l’estrade, et je prends la place qui m’est destinée. Je salue poliment le maire et Delysia, bien même si chacun d’entre eux m’importe peu. La seule chose qui a de l’intérêt aujourd’hui ; c’est de connaître le nom des deux futurs tributs du district onze. Après tout, c’est bien pour cela que nous sommes tous réunis ici. Que ce soit par obligation ou par curiosité, c’est bien la seule chose qui importe à tout le monde. J’essaie de ne pas trahir mon impatience. Je redoutais la moisson il y a quelques années, mais encore une fois, les choses ont changé depuis. Je me suis faite à l’idée que rien ne changerait à Panem. Que jusqu’à ma mort, je serais aux premières loges pour regarder ces jeunes gens décrocher un aller simple pour la mort. Et finalement, ça ne me dérange pas. Parce que je me suis habituée à cette violence de la part du Capitole, et que j’en suis moi-même un pur produit. Et que si on essaie de stopper cela… et bien, on a bien vu comment cela s’est fini. La violence pour contrer la violence. Je veux juste connaître mes deux tributs, les aider au mieux, et les regarder mourir. Parce que c’est ce qui arrivera, il n’a pas de surprise. Je pourrais les laisser crever sans m’occuper d’eux, mais ce n’est pas bon pour mon image, après tout. Quelle gagnante ingrate.

Le maire commence son traditionnel discours, et je ne quitte pas du regard les rangs. J’ai peut-être l’air hautaine. Tant mieux. J’écoute d’une oreille distraite le film de propagande, et finalement, c’est le moment. Delysia s’avance, fait son petit speech habituel, et se décide à tirer un premier nom. La jeune fille qui aura l’intense honneur de représenter ce district de pourritures qu’est le onze. « Zeena Kenway! » Elle ne fait pas durer le suspense, ou alors je n’ai plus la notion du temps, et je continue à scruter les rangs des filles, attendant impatiemment que cette dénomme Zeena se détache des rangs. Et finalement, une silhouette se démarque. C’est une gosse, treize ans tout au plus. Je me serais effondrée à l’annonce d’une si jeune tribut, il n’y a pas si longtemps, mais ce n’est pas le cas. Je me contente de la suivre du regard tandis qu’elle rejoint l’estrade. J’attends de découvrir le visage du garçon avant de me prononcer sur la jeune fille. « Graham Helsford ! » Il se démarque rapidement vu que l’on entend que ses sanglots. Je lève les yeux au ciel. Pitoyable. Qui l’aurait cru, c’est la gosse qui a le plus de chance de s’en sortir. Une voix se fit soudainement entendre. « Je suis volontaire. » Je reste sceptique. Viha est la dernière volontaire du district onze, et on a bien vu où cela l’a menée. Idiote qui s’attache d’un couple. On est seul dans les jeux, c’est la première règle à connaître et à enregistrer dans sa petite cervelle. Je le vois sortir des rangs. Je soupire. Il a l’air plus fort que la gosse, c’est évident, mais il a l’air surtout trop sûr de lui. Encore une fois, on a vu ce que cela a donné avec Viha. Un échec. Tout comme ce garçon. Leevy, qu’il s’appelle. Je lui donnerais quelques tuyaux pour faire bonne figure, mais je vais miser sur la gosse. On va pouvoir attendrir les sponsors, et les autres tributs. Ça marche toujours, le coup du gosse innocent. Pour le coup, elle aurait dû lâcher une larme ou deux, ça aurait été parfait. Mais elle a voulu se montrer fort, c’est tout à son honneur. Elle pourra peut-être s’en sortir, si elle ne fait confiance à personne ce que fait rarement un gosse de douze ans. Mais, on va travailler là-dessus. Oui, elle a une chance, une chance minime.

Si elle accepte d’être brisée.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.mockingjay-rpg.net/t6442-get-along-with-the-voices-inside-of-my-head-alexiane http://www.mockingjay-rpg.net/t152-11-this-is-survival-of-the-fittest-this-is-do-or-die-alexiane
Contenu sponsorisé



IV,1. la moisson du district onze Vide
MessageSujet: Re: IV,1. la moisson du district onze   IV,1. la moisson du district onze Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

IV,1. la moisson du district onze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 4 :: 78th HG :: rps avant et pendant l'intrigue-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.