petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
Le Deal du moment : -31%
Casque sans fil à réduction de bruit ...
Voir le deal
274.01 €

Partagez | 
 

 E. Let yourself go wild

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



E. Let yourself go wild Vide
MessageSujet: E. Let yourself go wild   E. Let yourself go wild Icon_minitimeDim 23 Mar - 23:03


Ma vie est écrite. Tout est réglé sur du papier millimétré. Je n'ai plus tellement mon mot à dire. Un pantin. Etre ici, sourire là, saluer là bas, C'est qu'est devenue ma vie. Je ne suis plus maître de moi même. Je peux plus faire preuve de spontanéité et aller passer un peu de temps libre avec Elyas par exemple. J'aimerais que les gens nous voient ensemble pour le protéger, je n'ai pas tellement le choix. Quand je repense à cette horrible nuit, juste avant mon départ pour la tournée des vainqueurs dans les districts.. son état.. son sang. J'ai paniqué, j'ai revu la mort d'Adrian, mon frère. On ne sait jamais comment réagir dans ce genre de moment. Pourtant j'ai gardé ce qu'il me restait de sang froid après les jeux et je me suis occupée de lui. Il n'avait nul part où aller. Elyas est moi c'est un peu un coup de foudre, mais pas dans le sens amoureux du terme, je dirais plus que nous nous sommes tout de suite fait confiance, compris. On y a tous perdu dans ces jeux. Il avait une famille à protéger. Il vient d'apprendre que ses parents avaient été assassinés pour rébellion.. et sa soeur a été torturé en même tant que lui pour savoir si les deux possédaient des information sur les rebelles. On ne sait toujours pas où se trouve sa soeur, morte ou vivante, le deuil est dur, voir impossible. On ne sait pas ce qui s'est passé. Je veux le protéger. Je crois qu'il veut en faire autant. Devant les caméras nous sommes un couple parfait, tous les deux sortant des jeux, tous les deux beaux.. l'amour des Hunger Games nous a réuni. De parfaits pantins. Dans l'ombre c'est tout autre. Pas d'amour, de sentiment. Une fraternité immense et un respect profond. On vit la même chose, les mêmes traumatismes. J'ai besoin de lui la nuit, parce que j'ai toujours peur de me retrouver seule et que l'on vienne pour me tuer. Le sommeil nous rend faible. J'aimerais rattraper ce que j'ai parfois louper.. dormir sans fin. Rêver de mon frère, ma moitié. Celle que l'on m'a enlever. Tywin m'a dit un truc un jour. On n'oublie pas la douleur, la personne que l'on perd, on s'habitue simplement à souffrir et à ne plus la voir. C'est ce qui m'arrive avec Adrian, doucement je m'habitue.. pourtant je sais qu'une part de moi déraille. Je le vois.. il est là.. parfois, j'ai l'impression qu'il va sortir de la salle de bain, beau comme un mannequin ses cheveux noir comme les plumes d'un corbeau et rire en me disant qu'il m'a bien eu.. Il ne le fera jamais. J'aimerais savoir ce qu'il ferait si c'était lui à ma place, comment il agirait, je tente d'agir en conséquence.

La lumière me tire d'un coup d'un sommeil agitait. Elyas est parti surement depuis un moment. Mon équipe de préparation est réunie.. Ils sont tous sur-excités et sur le coup j'avoue que je ne comprend pas vraiment pourquoi, je ne me souviens plus. Je n'arrive pas à retenir mes plannings. On tire mes couverture et j'ai immédiatement froid. Je tire sur ma longue chemise de nuit en coton vert. Je m'étire et je finis par me redresser dans mon lit. Je grimace, endormie.. Je souffle et râle, grogne.. mais on me presse rapidement. " C'est quoi aujourd'hui ? " Ma styliste me met nue et me fout sous la douche pour que je m'active. Rah ça m'énerve!  Je peux le faire toute seule ! " Tu as THE interview ma belle, tu sais Ezra Underwood.. le beau mâle. Tu as intérêt d'être parfaite, tu réponds bien à ses questions et tout sera parfait, parfait, parfait.. " Je l'imite sous la douche.. trop de perfection. Je lave en vitesse. On me presse. En peignoir une serviette sur les cheveux, j'ai le droit à une manucure.. puis on me maquille. Viens ensuite le tour de mes cheveux. On fait simple, ma coiffeuse et ma styliste sont fan de leur couleur est les laissent généralement ballant, là ils sont ondulés. Une fois tout cela fait.. et bien les préparateurs arrivent avec un portique de robe. Et je dois en choisir une. Je fais pique ni douille dans ma tête et on m'aide à l'enfiler. Je n'arrive plus à mettre un visage sur cet Ezra, je le connais de réputation. LE journaliste de Panem. Et son interview de moi sera juste décisive. Je dois apparemment prendre un brunch avec lui. Jusqu'à ce que j'arrive ici je ne savais même pas ce que c'était un brunch et aujourd'hui je porte des fringues qui pourraient trois maisons dans mon district.. et nourrir toute la ville pour un mois. Une fois prête prête, une fille de l'équipe me vaporise un peu de mon parfum sucrée et on ouvre la porte de ma chambre. Le brunch a lieu dans l'appartement que le Capitol m'offre pour vivre ici. Rien n'est à mon image.. mais c'est parfait. Parfait pour mentir, jouer. Parfait. Je vois alors un homme, brun.. de dos on dirait presque Adrian et mon coeur se serre. Mes talons claquent sur le sol. Je ne savais pas marcher avec ce genre de truc avec.. maintenant je ne porte que cela. Il se retourne lorsque je ne martèle plus le sol.. Prudence a mit son masque. Prudence est la plus fière des gagnantes.. elle attend de l'attention.. qu'il se retourne enfin.. Je me permet même d'éclaircir ma voix.. qu'il fasse cela plus rapidement s'il veut une interview digne de ce nom.

robe de Prue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



E. Let yourself go wild Vide
MessageSujet: Re: E. Let yourself go wild   E. Let yourself go wild Icon_minitimeLun 24 Mar - 0:39


♧ ♤ ♧
PRUDENCE & EZRA
Découvrons-nous
-------------------------------
Mon réveil s'était mis à crier me signalant ainsi que ma journée démarrait. Et pas n'importe quelle journée. Aujourd'hui, j'avais un rendez vous en tête à tête avec la dernière gagnante des jeux. J'avais pu avoir un aperçu de la jeune femme grâce aux énormes écrans qui étaient fixés dans une des pièces de mon appartement. J'avais de suite misé sur cette rousse dès le début. J'avais suivi ses péripéties à travers l'écran. J'osais même pas aller pisser parfois tellement elle m'avait transcendé par ses exploits. Et dans quelques heures, j'allais la voir en chair et en os. Ce bout de femme âgé de dix huit ans qui était passé près de la mort. Un de mes secrets pour mes interviews c'était qu'elles n'étaient absolument pas travaillées en amont. Non, j'improvisais. Après une bonne douche rafraichissante pour entamer ce jour, j'avais enfilé une tenue sobre. Un costume violacé, une cravate noir et de grosses bagues à chacune de mes phalanges avec une pierre précieuse différentes pour mes dix doigts. M'aspergeant de mon eau de parfum favorite depuis que j'avais atteint ma majorité, je m'étais regardé une dernière fois dans le miroir de ma luxueuse salle de bain avant d'embrasser mon chat et de partir en direction de Prudence. J'avais rendez vous dans ses appartements. Malgré l'assurance que je dégageais, j'avais néanmoins toujours un peu d'appréhension avant un échange. Encore plus lorsqu'il s'agissait d'une inconnue majestueuse. Arrivé face à l'immeuble, j'avais sonné à l'interphone, une bonne ou je ne sais quoi m'avait ouvert la porte et j'étais entré et avais emprunté l'étage où séjournait la demoiselle. J'avais été accueilli comme si j'étais roi. Je n'allais pas me plaindre mais à la longue ça devenait lourd. J'avais ensuite attendu dans la pièce qui allait nous réunir à travers le brunch. J'avais fait le tour de la salle, patientant encore et encore le temps que la dame ait fini de se préparer. Quelques minutes d'attente plus tard, je sens de l'agitation dans mon dos et surtout le bruit de talons claquant le sol marbré. Je m'étais retourné, mains dans les poches. La jeune femme accompagné de ses "serviteurs" approchaient. J'en avais fait de même, et lorsque ses lécheurs de botte l'avaient abandonné, j'avais embrassé le dos de sa main pour la saluer. " Quel honneur de vous rencontrer mademoiselle, je suis Ezra " lui avais-je confié tout en lui offrant mon sourire de séducteur. " Vous allez bien ? J'espère que vous vous plaisez au Capitole " bah quoi, rien de mieux que de commencer maintenant à jauger de quel côté elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



E. Let yourself go wild Vide
MessageSujet: Re: E. Let yourself go wild   E. Let yourself go wild Icon_minitimeLun 24 Mar - 17:03


Je n'ai aucune envie de faire interview. Je ne veux pas parler à un homme que je ne connais pas. Je ne veux plus jouer le jeu d'une fille fière qui n'a plus âme, perdue au combat pour sauver une vie qui n'en vaudra même plus la peine. Quelle tristesse. Est cela qu'il désire tant ? Voir mon désarroi.. comprendre combien je suis mal. Combien je suis une fille dévastée. Combien j'ai perdu tout ce que j'avais ? La liste est longue. Immense, je ne pourrais jamais m'arrêter de dire ce que j'ai perdu en pénétrant dans l'arène et me révélant être une tribut hargneuse. J'en voulais. Je voulais être la seule à gagner.. ou la seule à mourir pour sauver, la seconde partie de moi-même. Mon frère jumeau. Un double qui n'était indispensable dans la vie, aujourd'hui enterré. Mort. sans vie. Emportant un peu de moi avec lui. Je suis en partie morte lorsqu'il a cessé de respirer. Je le savais parfaitement lorsque j'ai couru pour tenter de le ranimer.. ne faisant jaillir que du sang de sa bouche.. de ses plaies sanguinolentes. La texture est ancrée dans mes mains.. la sentir me fait replonger dans le noir des grottes de l'arène, dans le monde sous-terrain. En enfer, c'est littéralement là que nous nous trouvions, le diable ne pouvait pas trouver meilleur endroit pour représenter son autorité, sa cruauté.. son diabolisme. Alors devoir encore et encore parler de l'enfer, non merci. Je vois déjà d'ici à quoi doit ressembler ce célèbre journaliste. Outrance. Luxe. Vanité. C'est qui décrit le mieux les habitants de cet endroit. Je n'ai qu'à regarder mon équipe de préparation. On ne peut pas vraiment dire que ce soit la simplicité même comme je l'étais avant. Où est passée Prudence Thornfield ? Fille d'un pauvre informaticien passionné par ce qu'il faisait détruit en parti par la mort de sa femme.. dans les jeux. On y perd trop là dedans. J'ai une famille à protéger et je n'ai pas le droit de protester pour la moindre chose. Je ne dois pas faiblir. Pour eux, parce qu'on a déjà trop souffert. Je dois prendre tout sur mes épaules et les protéger. Le mieux c'est en restant ici. En parlant à ce type. En faisant claquer mes talons pour aller à sa rencontre. En posant ce masque.. cette image de gagnante. Je m'éclaircis la gorge pour me manifester. Il se retourne. J'ai la gorge serrée. Il n'a rien à voir avec ce que je pensais. Grand et brun. Musclé mais pas trop. Simple. Il ne semble pas être du capitole. Il semble être d'ailleurs. Une part de moi est légèrement déstabilisée par sa personne mais pas question qu'il se rende compte de quoi que se soit. Je claque de la langue et mes préparateurs disparaissent. Je sais ce que je dois faire. Je suis plus forte que ce qu'ils imaginent. Il s'approche, mon coeur est nerveux et bondit dans ma poitrine. Il embrasse galamment la paume de ma main. J'arque un sourcil, un rictus amusée se lit sur mes lèvres. " Prudence. " Je reste sur mes gardes, toujours, c'est plus fort que moi. " Je vais très bien j'espère que c'est votre cas aussi. " J'avance vers le buffet, je meurs de faim. Je pique une viennoiserie miniature et je mord dedans en me tournant vers lui riant faussement et froidement. " Qui ne serait pas heureux d'avoir une vie comme ici ? " Ce que j'ai appris aussi c'est surement que mon appartement est sous écoute. Tywin me l'avait bien fait comprendre. De plus ce type est un pro-capitole. Vivant pour servir l'honneur de son genre. " C'est presque un paradis. " Je ne le regarde pas en disant cela, je suis un peu ailleurs n'imaginant pas un paradis aussi froid. Je me tourne vers le buffet du brunch et je me sers une tasse de thé bien infusé pour me réveiller. " Vous voulez quelque chose ? " Je ne le regarde toujours pas, il est perturbant, et je suis persuadée qu'il le sait et qu'il en joue. Quel âge peut-il avoir ? surement la trentaine. Il est très séduisant. Trop. J'inspire profondément. " Alors comment cela va-t-il se passer ? Vous allez m'enregistrer en train de vous parler, vous espérez quoi de moi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité



E. Let yourself go wild Vide
MessageSujet: Re: E. Let yourself go wild   E. Let yourself go wild Icon_minitimeLun 31 Mar - 23:22


♧ ♤ ♧
PRUDENCE & EZRA
Découvrons-nous
-------------------------------
Son prénom était rare. Sa beauté également. Je n'avais jamais vu une jeune femme aussi fraîche et éblouissante qu'elle malgré l'histoire qu'elle avait vécu. Je m'étais renseigné sur elle rapidement, elle pouvait paraître fragile, comme un petit oisillon tombé de son nid mais dans l'arène, c'était autre chose. Je pouvais cerner à des kilomètres à la ronde quand une personne me mentait où qu'elle jouait un double jeu. J'avais tellement rencontré de joueurs ces dernières années. En parlant de la sorte je me considérais déjà comme un fossile, c'était affolant. Elle, elle semblait juste être capable de procréer. Pourtant, je n'avais pu m'empêcher de ressentir certaines choses. Elle était à croquer, comme la pâtisserie dans laquelle elle venait de mordre. Oui, elle était une pâtisserie, une pâtisserie très fine dont on ne se lasserait jamais de goûter. Je m'étais alors approché à mon tour du buffet recouvert des plus grands mets du royaume. " C'est vrai que c'est le grand luxe, mais vous ne vous sentez pas un peu étouffée par rapport à votre vie dans votre district ?" lui avais-je demandé pour tenter de la déstabiliser. Elle était beaucoup trop sûre d'elle. Quelque chose ne collait pas, qui vouerait un culte à un empire qui avait assassiné son frère jumeau. Personne. " Je veux bien un thé également et je vais prendre quelques confiseries dans une assiette mais ne vous dérangez pas, je vais me débrouiller " j'avais attrapé la théière et m'étais servi. Puis j'avais pioché les gourmandises que j'avais réparti dans une assiette avant d'aller m'asseoir à la table dorée du salon. Cette Prudence fuyait mon regard comme la peste, de quoi avait-elle si peur ? Je n'étais pas terrifiant, je ne cherchais pas à l'emprisonner. " Venez vous asseoir, je suis de la vieille école, je préfère prendre des notes, j'ai amené mon calepin " croisant mes jambes, j'avais sorti mon cahier de ma sacoche sur mesure et brodée de mes initiales en fils d'or. " Et si vous me racontiez un peu votre enfance chère Prudence, jusqu'au jour où vous avez été sélectionné pour participer aux jeux... " je gardais toujours mon air hautain pour ne pas paraître anti capitole. Au contraire, je restais neutre et attentif à la belle rousse. Je ne voulais pas non plus jouer au con pour l'empêcher de se livrer, je voulais l'entendre parler le plus librement possible. Comme si j'étais son confident. " Vous savez je pourrais toujours retirer quelques passages, faites comme si ce n'était pas une interview mais qu'on se rencontrait pour la première fois ce qui est le cas, mais dans un cadre différent, pour un rencard par exemple " j'avais offert mon sourire charmeur àa demoiselle en tapotant mon stylo contre mon calepin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



E. Let yourself go wild Vide
MessageSujet: Re: E. Let yourself go wild   E. Let yourself go wild Icon_minitimeVen 4 Avr - 21:40



Cet interview, elle pourrait d'avérer bien plus intéressante que ce que j'avais imaginé. En tout cas je suis vraiment surprise en le voyant se retourner. Il n'est pas tout à fait comme je l'avais imaginé. Il n'a pas le style.. n'a pas la tête. Je le détaille. C'est un homme séduisant, on ne peut pas nier. Il est bien plus vieux que moi, plus de 10 ans d'écart. Et puis on ne peut pas penser à s'attacher à qui que se soit. Ma vie est déjà bien trop remplie. Je ne peux pas me permettre d'entraîner dans un jeu de séduction pour me le mettre dans ma poche..  Je peux parfaitement le convaincre avec mes propres talents. Et même si je suis séductrice.. on peut dire que je ne suis pas vraiment mauvaise dans ce genre de situation, j'ai cru comprendre en tout cas. En tout cas je crois que je dois lui mentir. Je peux le faire à la perfection, son interview va passer dans les magasines alors je ne peux pas être une fille qui se la coule esprit rebelle. Je commence seulement à mesurer de quoi est capable ce gouvernement. Il faut que tous soit avec moi, qu'ils me vénèrent, m'adorent. C'est presque comme la poursuite du bonheur, on n'arrive jamais à la fin de la quête, mais c'est un défis qu'il faut se donner et relever. Ce que je vais faire maintenant. Je commence à entrer dans son jeu. Je suis à fond et je ne suis pas sûre qu'il puisse savoir si je mens ou pas. Il ne connait strictement rien de moi. A moins qu'il soit comme moi.. comme Elyas.. Tywin, mais je ne peux pas être sûre et j'ai besoin de ça pour pouvoir arrêter et retirer le masque. Je veux qu'il sache que je suis de son coté.. je suppose qu'il en a un et qu'il est opposé au mieux. Je dois le mettre dans ma poche. Je mord dans un pâtisserie après lui avoir menti, je pourrais avoir honte mais je n'ai jamais paru aussi sûre de moi. Je lèche mes lèvres en le regardant. Je ris - faussement mais ce n'est qu'un détail - à sa réplique. " Je n'ai pas l'intention de retourner dans ce district, je suis une gagnante je vous rappelle, je veux faire partie du monde qu'on m'ouvre, profiter. Je n'ai pas mis longtemps à m'adapter à un tel confort. " S'il savait.. je me souviens qu'en rentrant de l'arène j'étais incapable de dormir dans un lit, trop de confort justement, je me mettais dans un fauteuil avec ma couverture et le t-shirt d'Adrian et les bras sur fauteuil me donnait l'impression d'être dans ses bras et j'arrivais enfin à trouver un semblant de sommeil. Maintenant j'ai les bras d'Elyas.. son odeur ressemble à celle de mon frère.. alors la nuit c'est rassurant. Par politesse je le propose quelque chose mais il me répond qu'il se débrouille. Je prend une tasse de thé.. une ou deux viennoiseries. Je n'en avais presque jamais mangé avant d'arriver ici. Et j'adore ça finalement. Je fais ça avec tout le monde lorsque je suis une menteuse patenté je fuis le regard. Je ne sais pas s'il a compris mais il veut que je revienne à table pour qu'il puisse me poser les question. Il est écrit sur un papier avec mes réponses.   Je déglutis et je reviens. Il faut que je fasse face. Je m'installe à nouveau en face de lui. Je soupire à sa question, ils ne peuvent pas faire dans l'original ? J'ai l'impression d'avoir raconté cette histoire plusieurs fois, trop de fois, c'est douloureux, on dirait qu'ils ont tous un malin plaisir à le faire. Je fixe l'eau teintée de mon thé. " Comme vous le savez déjà je suis du 3, ma mère est morte dans les jeux lorsqu'on avait un an mon frère et moi. Mon père a fini par retrouvé une épouse, cette union a donné deux enfants, ils n'ont pas encore l'âge légal pour la moisson.. J'ai rapidement dû arrêter les cours pour qu'on subvienne à nos besoin et j'ai pris des tesserae et mon frère a suivi, notre nom a été rajoutés trop de fois apparemment dans les urnes.. nous avons été sélectionnés tous les deux en même temps. Il est mort sans que je puisse l'aider.. " mais me remémorer tout cela m'énerve.. je ne suis fébrile sur ce genre de questions. " Je m'en fous que vous censuriez ou non .. vous en avait pas marre de me voir perdre mon sourire lorsque j'évoque toute ma vie passée ? La perte que j'ai eu dans les jeux ? Sérieusement vous êtes tous pareil, de la vermine vous les habitants d'ici. Vous semblez toujours vous réjouir du mal de vos célébrités. " Je déglutis, je l'ai défié dans les yeux.. et maintenant je ne le regarde plus, je bois du thé. Je suis nostalgique maintenant. " Je n'ai pas vraiment l'impression que cela ressemble à un rencard.. " je finis par marmonner cela.. " qu'est ce que vous voulez ? Je suis censée vous dire quoi ? Dites moi de quoi votre papier peut parler. " Je me lève et avec ma tasse je me dirige dans mes pensées vers la baie vitrée et je regarde un paysage que je déteste.. trop urbain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



E. Let yourself go wild Vide
MessageSujet: Re: E. Let yourself go wild   E. Let yourself go wild Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

E. Let yourself go wild

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 3 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.