petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
Le Deal du moment : -12%
Caméra sport GOPRO HERO 8 BLACK
Voir le deal
379.99 €

Partagez | 
 

 together or not at all (prianna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



together or not at all (prianna) Vide
MessageSujet: together or not at all (prianna)   together or not at all (prianna) Icon_minitimeDim 12 Mai - 20:21



together or not at all.
Tu te réveilles une énième fois dans ton lit, ruisselant de sueur, avec pour seule image le regard effaré du dernier tribut que tu as éliminé lors de ton édition des jeux de la faim. Regardant comme toujours autour de toi avec appréhension et peur, comme un gamin de dix ans ayant peur du noir ou des monstres sous le lit, tu mets au moins cinq bonnes minutes avant de retrouver une respiration régulière et moins saccadée qu'il n'y a pas si longtemps. C'était devenu une habitude désormais, et si un jour, tu te réveillais en ayant passé une nuit sans cauchemars, tu trouverais ça plus qu'étrange. Tu réussirais même à t'inquiéter. Posant ton regard fatigué et las sur la seule fichue horloge meublant ta chambre, tu restes stupéfait quand tu réalises que tu n'as presque pas dormi. Pas même une heure s'est écoulée depuis ton coucher. Presque furieux contre toi-même, tu soulèves tes draps et en un instant, tu te retrouves sur pied. La raison pour laquelle tu as encore plus de mal à t'endormir te vient tout de suite à l'esprit. Les jeux. Les jeux arrivaient, la moisson se rapprochait telle un rapace sur sa proie. Grimaçant d'horreur à cette pensée, tu sens ton estomac se retourner. Attrapant un livre quelconque qui se trouvait à ta portée, tu passes silencieusement à ta porte puis marche sans un bruit dans le couloir, de peur de gâcher les quelques moments d'insouciance de Lyanna, ou du moins les quelques minutes de sommeil précédant les cauchemars et les rêves. Empruntant l'escalier en jurant à chaque fois qu'il grinçait, tu t'empresses d'allumer la lumière et de poser ton livre près d'un fauteuil installé près de l'âtre presque éteint. Cherchant des yeux les bûches d'ordinaire entreposées à côté, tu t'en empares sans te soucier des gants et rallume le feu en un rien de temps. Satisfait de sentir la chaleur se répandre peu à peu sur ton corps, tu parcoures une nouvelle fois prudemment la grande pièce jusqu'au comptoir ou tu t'empares d'une bonne bouteille d'alcool et d'un verre. Après tout, tu y avais bien le droit, et spécialement en cette période. Poussant un soupire, tu retournes près du feu et disposes machinalement autour de toi ton livre et l'alcool. Une fois le verre plein, tu avales quelques gorgées qui te soulagent immédiatement. Certes pas beaucoup, mais suffisamment pour pouvoir faire disparaître la boule que tu avais au ventre depuis ton réveil. Fermant les yeux un instant pour profiter de l’anesthésie rapide de l'alcool et de la douce chaleur ambiante, des pas résonnant dans l'escalier te sortent immédiatement de ta légère transe. Il ne peut s'agir que d'une seule personne mais tes vieux démons venaient de surgir. Cela ne pouvait pas être les tributs que tu avais tué, ils étaient morts. Le coeur battant, tu constates avec plaisir que c'est bel et bien Lyanna. Aussi pâle que toi, il est clair qu'elle cherchait elle aussi un quelconque réconfort. Lui souriant brièvement, tu l'invites d'un geste de la main. « J'imagine que tu as du mal à dormir toi aussi. » C'était un constat, et non une question. Suivant son regard effaré passer de toi à la bouteille posée devant toi, tu ne cherches même pas à t'expliquer ou à la cacher. Cela ne servirait à rien puisque la jeune femme sait désormais presque tout de toi. Baissant les yeux, ton regard est attiré par les flammes dansantes, te rappelant le tout début de ton édition, quand la forêt avait été mise à feu à cause d'un abruti de tribut qui avait mal géré son feu de camp. Un mauvais souvenir qui ne sera sûrement pas le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



together or not at all (prianna) Vide
MessageSujet: Re: together or not at all (prianna)   together or not at all (prianna) Icon_minitimeMar 14 Mai - 22:26


Well I've lost it all, I'm just a silouhette
shadows settle on the place that you left,
destroy the middle, it's a waste of time.
from the perfect start to the finish line.
Bercée par le son de ma respiration, je fixai le plafond d'un air contemplatif recroquevillée sous les draps fin, tâchant de m'occuper l'esprit. J'ignorais depuis combien de temps je me tenais ainsi. Cinq heures ? Dix minutes ? J'étais trop bien effrayé par l'heure que j'allais découvrir sur le réveil pour m'aventurer à vérifier. Apeurée par le temps qu'il me resterait à attendre jusqu'au lever du jour, effrayée par toutes ces minutes à combattre le sommeil qui m’assommait, à repousser les cauchemars. C'était chaque fois pareil, en ce temps de Moisson. Ils revenaient à la charge, plus réels et plus effrayants que jamais. J'avais de nouveau l'impression encerclée d'usine désaffectées, assaillit de toute part par mes co-tributs assoiffés de sang ; chaque détail étaient présent, jusqu'au l'éclairage vacillant des vieux réverbère qui longeaient le labyrinthe de bâtiments. C'était ces cauchemars que je fuyais, que je tâchai de repousser en restant éveillé. J’ignorais depuis combien de temps je n'avais pas eu une nuit entière de sommeil, me contentant chaque soir d’enchaîner deux ou trois heure de repos. J'étais exténuée, certes. Mais ça valait largement la peine pour éviter les mauvais rêves. Le temps fila, et je dû m'assoupir plusieurs fois, réveillée à temps par les prémices d'un cauchemar sûrement. Je réussi malgré tout à éviter le sommeil trop profond, celui qui me penchait dans mes rêves et qui était souvent la cause de mes crises. C'est au bout d'un moment que j'entendis les pas dans la chambre voisine. Priam devait sûrement être lui aussi réveillé. Lui aussi assaillit chaque fois qu'il fermait l’œil, incapable de dormir tranquillement en cette sombre période. Attentive, je perçus son pas léger dans le couloir et les grincements des marches quelques mètres plus loin. C'était rassurant de le savoir à mes côtés. Aujourd'hui encore, j'avais du mal à imaginer vivre seule dans ma maison des Vainqueurs ; les crises de paranoïa s'étaient fortement calmées depuis que j'avais emménagé avec lui, et elles reviendraient sans aucun doute à la charge si je retournais là-bas. Mon mentor était le seul à réellement pourvoir m'apaiser, me faire sentir en sécurité. Priam, mon Priam. Toujours là pour moi, même pendant les pires moments. Surmonter cette période estivale des Jeux révélait d'une prouesse ; mais avec lui à mes côtés, elle paraissait soudain plus douce, presque surmontable.

J'hésitais quelques minutes à le rejoindre, persuadée qu'il devait être en train de lire dans le salon. C'était souvent dans cette pièce que nous nous retrouvions dans nos moments d'insomnies, ici que nous nous étions réconforté après nos nuits blanches infinissable. L'idée de me retrouver avec lui près du feu me fit céder au bout d'un temps. Sortant de ma contemplation, j’attrapais mon carnet sur ma petite table. Il était rempli de gribouillis illisible, de lignes qui se voulait imiter une écriture, mais qui n'y arrivait pas totalement. Peu importait. Dans ces moments de peur et d'angoisse, gribouiller était la seule chose qui réussissait à me calmer. Je gardai d'ailleurs toujours ce carnet avec moi, m’asseyant silencieuse à ses côté, même si je n'en appréciais pas moins ces nuits où Priam me lisait son livre du moment à voix haute. Ses lectures étaient d'ailleurs les seules choses qui parvenaient à m'apaiser après une crise. Sur la pointe des pieds, je rejoignis le salon réchauffé par le feu qui brûlait dans la cheminée. “ J'imagine que tu as du mal à dormir toi aussi. ” Je replaçai une mèche de cheveux derrière mes oreilles avant de croiser les bras sur ma poitrine, las. J’acquiesçai doucement ; après tout il le savait déjà. Mon regard se posa soudain sur la bouteille posée sur la petite table, et sur le verre à moitié rempli qui trônait à côté. Je l'avais bien sur déjà vu faire, mais chaque fois qu'il ressortait la bouteille je ne pouvais m'empêcher de m'étonner. Le fixant d'un air accusateur, je ne pus pourtant pas m'empêcher de venir m’asseoir à ses côté dans le petit canapé qui faisait face à la cheminé. L'alcool, je le rapportais bien trop souvent à cette quantité de Vainqueurs, comme nous, qui n'avais surmonté leur retour au réel qu'en se plongeant dans la boisson. Aussi, voir mon mentor un verre à la main m'inquiétais, même si je savais pertinemment qu'il ne deviendrait pas comme eux. Que je ne le laisserais pas. “ Impossible. ” lâchai-je finalement, pour toute réponse, en plongeant mon regard dans le sien, souriant doucement. “ Je ne veux pas avoir à refaire ça encore une fois Priam. ” soufflai-je docilement après plusieurs secondes de silence. “ Pas cette année. ” ajoutais-je, pensant soudainement au corps de mon frère parmi les autres rebelles. Mes yeux n'avait pas quitté les siens, incapable de détourner le regard, réconfortée par le visage familier de mon mentor.

Revenir en haut Aller en bas
 

together or not at all (prianna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 2 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.