petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.
Le Deal du moment : -28%
Smartphone HUAWEI P30 lite Noir 128 Go
Voir le deal
265 €

Partagez | 
 

 rain over me. × ft uriah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



rain over me. × ft uriah Vide
MessageSujet: rain over me. × ft uriah   rain over me. × ft uriah Icon_minitimeLun 5 Nov - 14:10

à tâtons tu marches sans réellement savoir où tu vas. les deux bras tendus et les paumes ouvertes, tu cherches un repère qui t'aiderait à te situer. il fait beaucoup trop sombre dans cette foutue grotte. tu aurais du penser à emporter avec toi une lampe torche, mais tu n'avais pas prédis que le temps s'assombrirait ainsi, aussi rapidement. tu es aveugle, tu ne peux que te fier aux sens auditif et du toucher. malheureusement le moindre caillou qui roule sous tes pieds se répercute au lointain, faisant écho au petit ruisseau qui traverse la caverne. tous ces bruits rendent ton ouïe sourde, tu palpes maladroitement la roche qui t'entoure, essayant de te frayer un chemin parmi tous ces putains de rochers. en sachant qu'entre deux de ces maudits cailloux se cache ta gourmette, ton attention se fait plus grande en même temps que ton agacement de ne pas retrouver ce que tu as perdu. quelle situation risible, toi, accroupie dans le noir, tes doigts se faufilant entre chaque interstice, tu fouilles chaque fissure dans l'espoir de dénicher un minuscule bracelet. tout ça c'est la faute de ce con d'uriah. tu sais bien que non, mais tant pis, ça te procure du plaisir de lui reprocher des choses. la dernière fois que tu es venue dans cette grotte, il était là. et ta gourmette aussi. objet de valeur, objet ancestral qui se transmet de mère en fille depuis des générations, non vraiment, tu te dois de remettre la main dessus. souci, objet disparu depuis ta rencontre avec l'autre type. c'est pourquoi te revoilà dans les parages, car il n'y a qu'ici que ton bijou puisse être ; tu l'as cherché durant toute la semaine de partout. tu te redresses, tu te relèves, serrant les poings, tu fais quelques pas en avant pour élargir ta zone de recherche. malheur à toi, ta chaussure glisse sur une pierre polie et humide, tu te retrouves littéralement sur le cul. les fesses dans une flaque, des gouttes venant d'un trou dans le plafond, te tombent une à une sur le sommet du crâne. lors de ta chute tu ne t'es pas aperçue que tu avais ouvert la bouche pour crier. c'est maintenant que tu es assise le cul trempé que tu te rends compte avoir perdu ton self contrôle, ta voix résonne dans le noir et rebondit sur chaque mur de pierre. tu rages, tu serres les dents, tu as envie d'insulter ce caillou, au lieu de ça tu pousses un soupir si plein de désespoir que lui aussi vibre dans la grotte. « putain, mais où es-tu ? » et voilà que tu perds la raison, t'adressant à ton bracelet tout en attendant une réponse du style 'je suis là, viens m'chercher'. tu plies tes jambes et les rassembles contre toi. les enlaçant de tes bras tu poses ton front sur tes genoux, tu te recroquevilles sur toi-même, semblable à une enfant qui aurait peur du noir. heureusement que tu es toute seule dans le noir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



rain over me. × ft uriah Vide
MessageSujet: Re: rain over me. × ft uriah   rain over me. × ft uriah Icon_minitimeLun 5 Nov - 15:17

Tu marches avec un but précis, la recherche d'un endroit où te détendre et te consacrer à ton art. L'herbe mouillée craque sous tes chaussures, et la lourdeur de l'air t'apprend qu'un orage approche. Cela ne t'inquiète pas : il te reste assez de temps pour t'installer, dessiner et repartir d'où tu es venu. Tes pas te mènent jusqu'à une petite clairière, où tu trouves le temps de faire quelques lignes avant d'entendre le ciel gronder. Pas d'inquiétude. Tu continues, lorsqu'une petite goutte tombe sur ton papier et efface une partie de ton dessin. Tu jurerais. Mais jamais un mot de cette sorte ne sortirait de ta bouche : elle n'était que pure et aucune grossièreté n'en sortait. Rapidement, tu mets ton carnet sous ton bras et marche un peu pour trouver un endroit où t'abriter. Une grotte apparaît alors au loin, et tu cours à grandes enjambées pour la retrouver. Il fait froid, il fait sombre, mais au moins, tu es au sec. Tu renifles, tu aurais sûrement dû prendre une veste, et avances à tâtons dans cet endroit. Il te semble entendre du mouvement mais pour l'instant, tu ne t'inquiètes. Des souvenirs te reviennent : tu es déjà venu par ici. Oui, c'était là que tu avais rencontré pour la première fois cette créature de braises, celle qui avait osé te répondre. Tu y pensais régulièrement, comme si elle avait réussi à se trouver un petit coin douillet dans ton crâne et qu'elle en pouvait plus en sortir. C'est alors que tu entends un cri. Tu sors de ta poche une petite lampe torche, celle qui te sert à t'éclairer pour dessiner au mieux, et que tu avances plus profondément dans cette petite grotte. Tu entends un soupir, puis une voix féminine. « putain, mais où es-tu ? » Une grimace. Tu n'aimes pas entendre ce genre de langage, encore moins venant d'une bouche de femme. Tu lèves ta lumière pour atteindre le visage de l'inconnue, et prends la parole. « Je suis là. » Comme si tu étais le sauveur. Mais alors tu la reconnais, et ton sourire fier se transforme en rictus de dégoût. Tu aurais dû t'en douter, elle était tellement obsédée par ta personne qu'elle revenait sur les lieux du crime. Tu t'avances vers elle, en braquant ta lumière vers ses yeux pour l'aveugler. Une fois à une distance qui permet la discussion, tu tournes la lampe vers toi pour qu'elle puisse te reconnaître. « Surprise. » Tu pousses un soupir bruyant « On ne peut plus se passer de moi ? » Un petit rire sarcastique sortit de ta bouche et résonna dans toute la grotte. Vous étiez seuls. Il pourrait se passer n'importe quoi. Et tu décides d'en jouer, en éteignant d'un coup la lumière et en tournant autour de son emplacement. « Une petite fille .. Seule .. Dans un endroit mal éclairé .. Enfermée, avec l'orage qui commence au dehors .. » Comme pour appuyer tes propos, le tonnerre gronde. « Si je vous accordais un minimum d'attention, je vous aurais déjà fait si peur que vous ne voudriez plus jamais me croiser. Mais je ne suis pas aussi méchant .. » Il fait noir, et tu te déplaces pour qu'elle ne sache plus où tu es. Tu veux t'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



rain over me. × ft uriah Vide
MessageSujet: Re: rain over me. × ft uriah   rain over me. × ft uriah Icon_minitimeJeu 8 Nov - 14:31

sursaut, yeux aux aguets qui cherchent dans ce noir complet une source de lumière qu'importe sa provenance. un espoir infime, une aide inopinée qui t'aiderait à te retrouver. bruit de pas qui se rapproche, cette fois tu en es sûre, cette grotte abrite plus qu'une seule personne. la pluie se déchaîne au dehors, tu l'entends au son qu'elle fait, bravant le vent et venant se jeter sur les fondations de la roche. celui ou celle qui te rejoint est assurément un(e) pauvre abruti(e) qui ne connait rien à la météo. si ce maudit bracelet ne te retenait pas prisonnière de ce repère, tu t'en foutrais de rentrer à pied sous une pluie battante. au contraire, au contact de l'eau qui rabat tes paupières, tu sens tes sens s'éveiller et tu t'imagines goutter le parfum de la rosée le lendemain. une voix s'élève dans les profondeurs de la cavité. en même temps une lumière se braque sur ta personne, et ses rayons lumineux viennent agresser fortement tes pupilles, te rendant aveugle une seconde fois. quel paradoxe, aveugle dans le noir, aveugle par la lumière. « je suis là » tu jures, tu rouspètes, qui est l'enfoiré -oui parc'que c'est une voix d'homme que tu reconnais- qui s'amuse à t'aveugler ? tu passes un bras devant tes yeux tout en grognant, l'pauvre type paraît prendre son pied à s'faire passer pour un ange venu des cieux, tu entends l'ironie dans sa voix, gne pauvre gus fière de lui-même. tu n'as pas besoin d'aide, qu'il déguerpisse tu ne veux pas avoir à lui parler. tu fais si piètre impression le cul dans l'eau. la lumière qui t'ôtait la vue s'estompe, tu rouvres un oeil et aperçois le type qui s'éclaire lui-même. semblable encore une fois à une créature divine qui viendrait te sauver, tu imagines déjà le sourire triomphant qu'il doit afficher. tu es prête à l'agonir d'injure pour qu'il foute le camp, c'est ta grotte, c'est ta misère et ton bracelet. puis tu déchantes, putain, bordel, merde, « Surprise. » qu'est-ce qu'il fout là lui ? tu l'as reconnu. uriah. visiblement il ne parait pas aussi enchanté que tu ne le pensais, pourtant te voir dans cette position si faible devrait le ravir au plus haut point. soupir, « On ne peut plus se passer de moi ? » regard assassin que tu lui offres sur un plateau d'argent, tu serres les poing et tu te relèves, lentement mais avec toute la force que tu possèdes. malgré ça tu restes toujours aussi petite face à lui. peut-être cette pensée lui traverse également l'esprit, il en rigole le con. il se joue de la situation, se transformant en prédateur, il éteint sa lampe torche et nous nous retrouvons tous les deux plongés dans l'obscurité. tu l'entends se mouver, sans aucun doute avec grâce et aisance sur ces pierres humides et glissantes. sa voix résonne par dessus la pluie et le ciel qui gronde. « Une petite fille .. Seule .. Dans un endroit mal éclairé .. Enfermée, avec l'orage qui commence au dehors .. » toi, une petite fille ? t'as-t-il bien regardée ? seule, plus maintenant. endroit mal éclairé, euphémisme tu distingues à peine le bout de tes doigts. enfermée, jamais tu ne le seras. l'orage, oui bon d'accord. tu remarques qu'il adopte une voix de psychopathe, serais-tu en train de vivre tes dernières heures ? cette pensée te traverse l'esprit et pourtant, tu n'as pas peur. il ne te fait pas peur. « Si je vous accordais un minimum d'attention, je vous aurais déjà fait si peur que vous ne voudriez plus jamais me croiser. Mais je ne suis pas aussi méchant .. » tu l'entends se déplacer tout autour de toi, et comme tes réactions n'ont jamais -depuis l'enfance- été les mêmes que celles des autres gosses, toi contrairement aux autres, tu restes immobiles. tu fermes les yeux, ne faisant confiance uniquement qu'à ton ouïe. leana, merde, il faut que tu réfléchisses. et vite. « tu crois vraiment pouvoir me faire peur ? toi ? » simple phrase, rapide question, avare des mots. tu pèses chacune de tes paroles. lourdes de mépris. impact le plus accablant sur le dernier, toi, genre c'est risible, c'est impossible tu en es incapable et je n'ai pas l'ombre d'un doute sur cette assertion.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



rain over me. × ft uriah Vide
MessageSujet: Re: rain over me. × ft uriah   rain over me. × ft uriah Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

rain over me. × ft uriah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 2 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.