petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 love is for children ◊ GEMSEA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



love is for children ◊ GEMSEA Vide
MessageSujet: love is for children ◊ GEMSEA   love is for children ◊ GEMSEA Icon_minitimeJeu 1 Nov - 16:10

LOVE IS FOR CHILDREN





love is for children ◊ GEMSEA Tumblr_m51xz7BPOn1qlhfe3 Tic. Toc. L'horloge au dessus du tableau reproduisait inlassablement le même bruit. Répétitif et ennuyant. Ce bruit obsédait Gemstone. Il aurait tant voulu que l'aiguille atteigne son but et que la cloche se mette enfin à sonner. Gemstone n'avait jamais aimé l'école. Tic. Toc. Encore un quart d'heure à poiroter sur cette chaise. Histoire de passer le temps, il tenta désespérément de s'intéresser aux paroles du professeur d'histoire qui essayait, en vain, de convaincre ses élèves que l'histoire de Panem est fabuleuse. Tic. Toc. Du temps perdu puisque la moitié de la classe dort. Pourtant, l'histoire de Panem me doit pas être aussi negligeable. On y apprend, entre autre, la localisation des différents districts. Le Deux, par exemple est situé sur l'ancien colorado, au nord du Un. Gemstone rangea l'information dans un coin de sa tête, ça pourrait toujours servir. Le prof était motivé. Il s'étala sur la géographie du Un, les montagnes où on extrait des minerais précieux, chez Gem, et les plaines où on fabrique des objets de luxe, chez les idiots. Enfin la cloche sonne, Gem attrapa ses affaires au vol tandis que le professeur leur souhaitais un bon congé.

Les jeux étaient terminé depuis maintenant trois mois. Glamoria n'avait pas gagné. Une avalanche lui était tombée dessus. Froide et glaciale. Un peu comme elle, en fait, songea Gemstone. Quoi qu'il en soit, cette avalanche n'avait laissé que deux survivants. La pleurnicharde du Six et l'idiot du Neuf. C'est numéro Six qui en a réchappé. Gemma Mubstin. Panem n'avait eu que ces mots là à la bouche. Vive la gagnante des 76ème Hunger Games. Ou pas. Gem doutait fort que les applaudissement de la tournée du vainqueur soient très chaleureux, du moins au Un. Après tout, cette fille avait volé la victoire au District. Ca fait un bout de temps que le District Un n'avait pas ramené un vainqueur. Plus de quinze ans.

Rentré chez lui, Gem trouva maison froide et silencieuse, ormi le poste de télévision qui grésillait au salon. Son père était parti avec d'autre pacificateurs dans un district périphérique pour une obscure raison. Sa mère,elle, devait être en train de dessoûler quelque part et Garnet était suremment au salon, ce qui expliquait les grésillements de la télé. Tant mieux, il pourrait tout préparer sans risque d'être dérangé. Dans sa chambre, il se saisit d'un sac à dos dans lequel il fourra pêle-mêle une couverture, des vêtements de rechanges, de l'eau , de la nourriture et une carte de Panem, volée dans la chambre de ses parents, sur laquelle il traca l'itinéraire en rouge. Il hésita un moment à emmener son épieu, puis l'accrocha finalement sur le coté du sac. Peu de bagages mais il préférait voyager léger.

Maintenant, restait à attendre la nuit. Persone ne s'inquièterait. Enfin, il supposait que personne ne s'inquiéterait. Il avait l'habitude de disparaitre quelques jours. Mais aller jusqu'au Deux prendrait plus de temps. Son père. Parti. Sa mère. Il doutait qu'elle le remarque. Garnet. Non, Garnet ne dirait rien. Jusque maintenant, Gem était toujours revenu. Personne ne remarquerait son absence. Non, personne. Et quelque part, tout au fond de lui, ca lui faisait mal. Mais cette pointe de douleur etait noyée par tout le reste : la colère, l'arrogance et l'injustice.

Le soir tomba, les lumières s'éteignirent vites, dans les montagnes. Quelques réverbères éclairaient juste l'avenue principale. Après être sortit par la fenêtre de sa chambre, Gem, sac à dos sur l'épaule, se dirigea vers le grillage qui encercle le Un. Alimenté en électricité 24h/24h, trop haut pour passer par dessus. C'est du beau travail. Dommage qu'ils n'aient pas fait la meme chose en dessous. Dissimulé par l'obscurité, Gem commença a gratter la terre, meuble à cet endroit. Peu après, alors que le trou en dessous du grillage s'élargissait, un petit craquement retentit sur sa droite. Arrêtant aussi tôt de creuser la terre, il se redressa pour voir Eléa Atkins sortir des taillis. La dernière personne qu'il voulait croiser.

« Qu'est ce que tu fout là ? »

On ne sentait que du mépris et de la colère dans sa voix. Bien sûr, il y avait peu de chance qu'Eléa lui pose le moindre problème, mais sa seule présence suffisait à l'importuner.


Dernière édition par Gemstone K. Jacobs le Mer 6 Fév - 18:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



love is for children ◊ GEMSEA Vide
MessageSujet: Re: love is for children ◊ GEMSEA   love is for children ◊ GEMSEA Icon_minitimeDim 4 Nov - 16:18

    Eléa avait encore une fois séché les cours aujourd'hui. Elle en avait marre, marre de ce lavage de cerveau que lui font subir tout les professeurs à longueur de journée. Rien que des vendus à la solde du Capitole ... Panem par ci, Panem par là. Capitole, luxe, honneur, laver l'affront, jeux ... Tout ces mots lui faisaient horreur alors la jeune Atkins séchait environ un jour sur deux. Son père n'était pas au courant vu qu'elle subtilisait tous les bulletins d'absence, déchirait les demandes de convocations et falsifiait la signature du Papacificateur pour pouvoir rentrer en classe lorsqu'elle daignait enfin partager la misère de ses camarades.

    Ce jour là, la jeune fille avait quitté tôt sa belle maison en brique blanche. Elle avait attrapé un sac contenant en vrac de la nourriture, une gourde, quelques vêtements, une lampe torche, du maquillage, des lunettes de soleil et une photo de sa mère et était partie sans bruit, laissant la demeure vide et silencieuse. Son père était déjà parti, il avait rejoint une équipe pour aller régler un énième conflit dans un district éloignée. Comme d'habitude. Il serait là ce soir certainement, mais ce soir, elle ne reviendrait pas. La Atkins traîna dans le District, sans but, ayant peur de vraiment tout plaquer. Elle tournait autour de la boulangerie, du boucher, près des quartier dit "difficiles" du Un ... Elle était même passée devant la maison en mauvais était de Gemstone. Passer par ici lui avait rappelé de douloureux souvenirs et elle pleura amèrement regrettant l'incident quelques semaines plus tôt qui l'avait rendue ridicule aux yeux d'Agate et de Gem' justement. Eléa assise sur une branche d'arbre et regardait les gens passer.

    Tiens, le voilà le garçon Jacobs justement. Il revenait de l'école très certainement. La jeune fille le regarda rentrer chez lui, elle l'entraperçut près de la fenêtre, puis plus rien jusqu'à la nuit tombée. Alors qu'elle s'apprêtait à partir elle le vit sortir de sa maison. Intriguée et curieuse, elle le suivit d'un pas discret. Il s'arrêta près du grillage électrifié déterminant la fin du District. Ainsi il voulait lui aussi partir ... Eléa s'accroupit dans un haut taillis et observa Gem' à l'oeuvre. Un bruit du la trahir car il se retourna. La jeune fille décida de se montrer et se leva doucement. La réplique ne se fit pas attendre.

    « Qu'est ce que tu fout là ? »

    « Tu vas où ? »

    Elle avait volontairement évité la question, ne voulant pas que le jeune homme se croit espionné ou qu'il pense qu'elle était décidément une demeurée profonde. Il partait, elle voulait partir, n'était-ce pas une bonne raison pour ce retrouver tous les deux au même endroit ?




Revenir en haut Aller en bas
Invité



love is for children ◊ GEMSEA Vide
MessageSujet: Re: love is for children ◊ GEMSEA   love is for children ◊ GEMSEA Icon_minitimeLun 12 Nov - 17:58






love is for children ◊ GEMSEA Tumblr_m51xz7BPOn1qlhfe3 Gemstone ne voulait pas se justifier. Il jugeait que de toute façon, il n'avait pas à le faire. Eléa non plus puisque, apparemment, elle avait répondu à sa question par une autre. Ses yeux bleus le fixaient, dans l'attente d'une réponse, probablement. Gemstone soutint le regard de la jeune fille pendant une longue minute, dans le silence le plus complet. Se faisant, il détailla son visage, gracieux et arrogant encadré par de longues mèches brunes. Arrogant et néanmoins très doux. Mais ce qui l'impressionnait le plus s'était ce qui se dégageait d'elle. On aurait dit qu'elle trainait avec elle un renoncement immense. Et malgré, son regard froid qui ne cillait pas, la mélancolie semblait l'imprégner toute entière. Gem baissa les yeux.

« Retourne chez toi. Laisse-moi. »

La voix du jeune homme était enrouée. Il tourna le dos à Eléa et continua à creuser, comme si rien ne l'avait interrompu. Il ne voulait plus voir cette fille et ses yeux froids et mélancoliques. Il ne voulait plus voir personne. Il voulait juste partir, partir loin d'ici et revoir une dernière fois ses montagnes. Eléa,elle, ne bougeait toujours pas, lui semblait-il. Il avait l'impression de sentir son regard rivé sur son cou. Il essaya de se concentrer sur son trou, devenu maintenant assez large pour permettre à une personne de se glisser en-dessous. Il contempla son ouvrage un instant puis se retourna vers l'endroit où était ,et se tenait toujours, Eléa.

« Toujours là ? »

Il avait lancé l'exclamation comme si creuser sous le grillage - et enfreindre une dizaine de lois - n'avait rien d'anormal. Il frotta ses mains noires de boues sur son pantalon, l'air totalement decontracté. Eléa l'avait vu tenté de s'échapper du district, une infraction suffisante pour être punis. À quel niveau Gemstone ne le savait pas. Il y avait peu de raisons d'enfreindre la loi ici. Si Eléa allait le dénoncer, il en paierait les conséquences. Mais Gemstone doutait qu'elle aille tout raconter. Ce qui le dérangeait plus c'était qu'elle assiste à sa fuite. Il se demandait comment se débarasser se sa présence , génante, et de ses yeux, qu'il ne voulait plus jamais ciller, quand une masse noire, impossible à identifier dans l'obscurité attira son regard derrière l'épaule d'Eléa. C'était un ... sac ? Eléa avait-elle, elle aussi l'intention de partir ? Si oui, ou ca ? Et pourquoi ? Les questions se bousculaient dans sa tête et il entrevoyait peu de réponses crédibles. Finalement il décida de lâcher l'affaire. Si elle voulait partir, tant mieux, le trou servira deux fois. Il voulait juste partir maintenant et de toute facon, au vu de la scène qu'elle avait servit à Agate et lui il y a quelques mois, il doutait même qu'elle ose mettre un pied en dehors du grillage. Oui, elle n'en aurait jamais le courage.

Il fit passer son sac et son épieu de l'autre côté, puis vissa une dernière fois son regard dans celui d'Eléa. Il ouvrit la bouche comme sur le point de dire quelque chose puis se ravisa. Il se contenta de soupirer puis se glissa sous le grillage, sans un regard en arrière.


Dernière édition par Gemstone K. Jacobs le Mer 6 Fév - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



love is for children ◊ GEMSEA Vide
MessageSujet: Re: love is for children ◊ GEMSEA   love is for children ◊ GEMSEA Icon_minitimeLun 26 Nov - 14:10

    D'une voix plutôt enrouée le jeune homme lui donna l'ordre de rentrer, de le laisser. La jeune fille ne bougea pas et resta tranquille et calme debout, sûre d'elle. Gemstone continuait de creuser mais avec plus d'hésitation lui semblait-il. La jeune fille cacha son petit sourire en coin et le regarda faire sans rien dire. Après tout il avait décidé de ne pas se justifier, elle ne se justifierait pas. A ce petit jeu là, elle pouvait patienter des heures que ce soit au lycée ou à la maison, ce qui bien évidemment lui avait valu le surnom de "Peste Pourrie Gâtée"

    Lorsqu'il eu terminé ce que l'on pourrait qualifier dans le Un "d'acte de vandalisme" il semblait exaspérer de la voir encore ici. Elle lui fit un petit sourire ironique et le regarda se glisser dans le trou qu'il avait creusé. Après un dernier regard en arrière, elle se décida enfin à aller jusqu'au bout de cet acte qu'elle avait longuement pensé bien ces dernières heures. Et, elle passa à son tour dans la petite cavité creusé par le garçon.

    A pas furtifs, elle le suivit de loin. Bon, certes ce n'était pas ce que l'on aurait pu qualifier de "haute technique" mais cela valait mieux que rien. De plus, quand le Jacos s’apercevrait de sa présence, il serait déjà peut être plus calme et Eléa pourrait peut être lui expliquer la raison de sa présence. Tout depuis le début. C'était beaucoup d'éléments aléatoires qu'il fallait prendre en compte, mais le jeu en valait la chandelle.

    Les deux jeunes gens marchait depuis déjà une bonne vingtaine de minutes environ et Gemstone ne l'avait toujours pas remarquée. Il semblait déterminer à atteindre son objectif. Ou ? Elle ne savait pas très bien, peut-être marchait-il vers le Deux, le Trois ou le Neuf ? Elle ne faisait que supposer étant donné que ces districts étaient les plus proches du Un. Au loin on apercevait de hautes montagnes, se dirigeait-il vers les carrières, les mines d'extraction, le district formateur de Pacificateurs ? Ce n'était guère plus enviable que le Un, surtout que là bas on connaîtrait son père ...

    Soudainement, la jeune fille fut prise d'une violente quinte de toux qui ne fit qu'attirer l'attention du jeune homme sur elle. Sympa comme entrée ... Réfléchissant à toute allure, la jeune fille songeait à ce qu'elle devait dire pour ne pas attirer l'attention sur elle, pour ne pas qu'il soit agressive. Elle ne trouva rien de mieux qu'un pitoyable : « Pourquoi tu m'évites ? Ça te déranges tant que ça que je partes avec toi ? »

    Ce n'était pas brillant du tout même comme approche, mais elle avait lancé sa question d'une voix douce et calme qui se voulait amicale. Elle le détailla de haut en bas, avec son pantalon noir de boue et son visage renfermé de dur à cuire. Il était beau, très beau même. La jeune fille releva la tête et lui fit pour la première fois, un vrai, un gentil sourire.





Revenir en haut Aller en bas
Invité



love is for children ◊ GEMSEA Vide
MessageSujet: Re: love is for children ◊ GEMSEA   love is for children ◊ GEMSEA Icon_minitimeMer 19 Déc - 19:42






love is for children ◊ GEMSEA Tumblr_m51xz7BPOn1qlhfe3 Gemstone l’avait enfin fait, il avait quitté le Un. Il avait enfin la sensation de pouvoir exister, la première fois depuis longtemps. Revoir le Deux, cet endroit où il avait passé les dix années les plus heureuses de sa vie, lui procurait une sensation étrange au creux de la poitrine. Il respirait à plein poumons l’odeur de sève qui emplissait la forêt de conifères qui couvrait cette partie des Rocheuses. La forêt était étrangement bruyante, malgré l’heure avancée cette nuit d’octobre. De nombreux cris d’insectes y retentissaient, produisant une étrange mélodie qui couvrait le crissemement de ses pas sur le sol sec. Evidemment il craignait d’autres bêtes que les insectes, si les alentours des districts étaient réputé plus ou moins sûr, il en allait d’une toute autre manière pour les étendues sauvages qui les séparaient. Gemstone jettait donc des coups d'oeil à la voie de chemin de fer qui menait au Deux, étrange ligne métallique qui détonnait parmi la végétation verte qui s’étendait à perte de vue. Le chemin de fer était situé en-bas, dans la vallée et le jeune homme, perché sur le haut des montagnes, aperçu, à travers les branches, les lumières d'un train qui filait sur les rails avant de disparaitre au loin. Le trafic n'est pas très élevé à Panem. Mais, au moins, ses destinations ne sont pas nombreuses et ce sont bien ces rails qui conduisent au district Deux. Gemstone s'en était douté lorsqu'un jour, alors qu'il partait au Centre, il avait eu le loisir d'observer le déchargement d'énormes pierres de mabre, de toute evidence extraites dans le district de la maçonnerie. Il avait ainsi soigneusement préparé son évasion, analysant avec attention l'itinéraire à suivre sur une carte de son père, carte qu'il dépliait maintenant de temps en temps afin de vérifier sa position. Deux jours de marche. Un s'il pressait le pas. Il espérait arriver à la tombée de la nuit au Deux et pouvoir se glisser à nouveau dans l'obscurité, par dessous le grillage. Et puis après quoi ? Qu'allait il faire là-bas ? Il y avait certe des personnes qu'il désirait y voir. Personnes qu'il n'avait plus revu depuis six ans. Six ans. Ce qu'on pouvait changer en six minuscules années.

Gemstone s'apprêtait à s'arreter pour vérifier une énième fois son itinéraire quand un bruit qui détonnait parmi le crissement des insectes attira son attention. Pendant une seconde la possibilité d'un de ces prédateurs qui hantaient les Hunger Games lui vint à l'esprit. Possibilité qu'il rejetta lorsqu'il vit la frêle silhouette d'Eléa s'avancer dans la pénombre. Avant qu'il puisse prononcer un mot, elle lui parla d'une voix très douce, avant de lui adresser un sourire qui serra le coeur du jeune homme. Personne ne lui souriait jamais comme ça. « Non, repondit-t-il d'une voix un peu plus forte que ce qu'il aurait souhaité, Non, reste. » Juste un sourire. Un simple sourire avait suffit à entrouvir une faille dans cette carapace d'arrogance et de haine qu'on lui faisait porter. Puis, il se resaisit. Il avait l'impression d'avoir commit un crime. Flagrant-délit de sentiment. Cela n'était pas permi. « Bon tu viens ? » ajouta-t-il d'une voix bougonne, énervé d'avoir fait preuve d'un instant de faiblesse. Eléa le rejoignit et il garda ce masque d'arrogance tandis qu'elle le regardait. Mais, une fois qu'elle eut détourné les yeux, l'ombre d'un sourire se dessina sur ses lèvres.


Spoiler:
 


Dernière édition par Gemstone K. Jacobs le Mer 6 Fév - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



love is for children ◊ GEMSEA Vide
MessageSujet: Re: love is for children ◊ GEMSEA   love is for children ◊ GEMSEA Icon_minitimeVen 4 Jan - 10:05


Finalement le jeune homme l'avait gentiment invité à rester. Comme quoi il ne fallait jamais désespérer et même les plus durs semblait avoir un coeur. Son sourire s'accentua encore plus. Ce voyage vers l'inconnu était une des meilleurs choses qui était arrivé à Eléa dans sa vie. Bon le district Deux c'était un peu comme le Un mais sans tout les autres qui la connaissait depuis sa naissance... Alors qu'elle se faisait intérieurement toutes ses réflexions, Gem' l'invita d'une voix beaucoup moins tendre à le suivre. Ce qu'elle fit mécaniquement sans trop se poser de questions sur son brusque changement d'attitude. Elle verrais ça plus tard, en attendant elle prenait pleinement conscience de sa liberté et marchait gaiement sur les pas du jeune homme, tout en respirant à plein poumons.. Les petits oiseaux, les bruits d'animaux rien ne l'inquiétait, cette fuite ou fugue appeliez ça comme vous le voulez lui donnait des ailes. Elle se sentait infaillible, de plus le jeune homme semblait savoir où il allait. D'ailleurs il ne lui avait toujours pas dit où ils se rendaient... Elle voulu lui demander, puis se ravisa, peu m'importe la destination tant qu'on met de la distance avec ce district de pourris ... Bon, c'est vrai elle aimerait atterrir dans un District un peu moins porté sur l'honneur, avec moins de Pacificateur mais qui vivra verra.

Cela faisait une bonne dizaine de minutes qu'ils s'étaient parlé quand ils arrivèrent à une bifurcation sur le petit chemin forestier descendant des Rocheuses qu'ils longeaient depuis un certain temps déjà. D'un côté on apercevait un chemin qui descendait vers une voie de chemin de fer, de l'autre encore un autre bout de chemin de la forêt.

« Alors, on va par où ?»

Le chemin menant à la voie de chemin de fer menait très certainement au Deux et elle supposait maintenant que c'était là bas que souhaitait se rendre le jeune homme mais préférait se faire toute petite car après tout elle avait rejoint l'expédition sur un coup de tête et ce n'était pas à elle de décider. L'autre chemin semblait plus aléatoire mais menait certainement au Sept.
La jeune fille regrettait de ne pas avoir suivi avec plus d'attention les leçons de Géographie, elle aurait ainsi su se localiser avec plus de précisions. Elle regarda aux alentours comme pour essayer de deviner par où il allaient tout en attendant la réponse du jeune homme.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité



love is for children ◊ GEMSEA Vide
MessageSujet: Re: love is for children ◊ GEMSEA   love is for children ◊ GEMSEA Icon_minitimeMar 12 Fév - 22:14






love is for children ◊ GEMSEA Tumblr_m51xz7BPOn1qlhfe3 Marcher aux côtés de quelqu'un aurait du être agréable. Mais pourtant Gemstone n'arrivait pas à profiter de l'air, encore doux, de l'automne et de la présence d'Eléa. Marcher aux côtés de cette fille qui considerait les Jeux et les carrières comme des abominations lui faisait regarder Panem d'une autre manière, une manière qu'on ne lui enseignait pas à l'école, lieu où on lui faisait apprendre par cœur les propagandes du Capitole, où la violence était admise pour pouvoir éliminer les faibles et garder les meilleures pour ensuite les envoyer aux Jeux. Il n'avait pas eu le choix, on ne le lui avait jamais demandé ce qu'il aurait voulu faire. Son avenir c'était les Jeux, la victoire. Point. Il n'avait jamais essayé de voir plus loin. Mais le voulait il seulement ? Le jeune homme poussa un discret soupir et chassa loin de son esprit ces pensées qui le dérangeait. Il y réfléchirait plus tard. Un jour. Peut-être.

Il aurait bien voulu parler à Eléa, lui faire la conversation, comme à une amie. Seulement voilà, ils n'étaient pas amis. Il ne la connaissait pas ou peu, seul une entrevue aux conséquences désastreuses en août avait poussé leur relation à plus que bonjour-bonsoir. Et encore la dite relation s'était résulté en un échange d'injures peu distinguées. Ils ne voyait donc pas comment engager la conversation et encore moins comment faire en sorte qu'elle ne meure pas. Il soupira à nouveau.et ouvrit plusieurs fois la bouche, comme pour engager la conversation mais sans jamais laisser un mot sortir de sa bouche.

Arrivé à un croisemement, il sorti encore la carte, premièrement pour s'assurer qu'il n'était pas en train de faire fausse route er deuxièmement parce qu'Eléa lui demandait. Il était au bon endroit. Après lui avoir indiquer leur position et leur destination, un carré gris situé en bordure de la voie ferrée, il replia la carte et reprit sa route.

Après quelques minutes ardues de descentes sur la piste raide qui serpentait vers la voie, ils arrivèrent face à un minuscule batiment gris attenant à un quai. Le batiment était entièrement construit d'un béton gris et grossier, le toit plat, quelques minces fissures en guise de fenêtres, le sceau rouge du Capitole et une interdiction d'entrer peints sur sa porte enfer, l'endroit était sinistre. C'était un dépot d'armes ce qu'il faisait ici, éloigné des districts, Gemstone n'en avait rien a faire, la seule importante à ses yeux était que les trains s'y arrêtaient pour repartir vers le Deux, sans vérifier si des passagers clandestins s'étaient glissés entre les caisses.

Immobile face au batiments, il fut vite rejoint par sa jeune compagne qui arriva en même temps près de lui que le sifflement caractéristique d'un train à son oreille. Instinctivement il s'accroupi et se plaqua contre le mur sale, entraînant une Eléa certainement surprise.

Tandis que train passait à toute vitesse avant de ralentir, il expliqua brièvemement son idée à la jeune fille. Attendre le chargement.des marchandises quand l' ouvrier assigné sera rentré dans le dépot, se glisser furtivement dans un des chariot de marchandises, refermer la porte et le tour était joué. Ils arriveraient deux heures après.

Il s'assura par un regard appuyé qu'elle avait.bien compris, ce à quoi elle répondit par un hochement de tête. Ils attendirent encore un momemt, Gemstone était proche d'Eléa, à tel point qu'il pouvait sentir son discret parfum. Enivré, ce fut Eléa qui le secoua pour lui intimer l'ordre d'y aller. Après avoir regardé les alentours, tout deux coururent vers un wagon ouvert et y grimpèrent. Gemstone referma séchement la porte et attendi, le train s'ébranla, ils avaient réussi. Deux heures, ils avaient un répit de deux heures. S'asseyant contre une caisse il dit d'une voix neutre à la seule personne qui lui avait sourir depuis longtemps : « On va vers le Deux, tu sais. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité



love is for children ◊ GEMSEA Vide
MessageSujet: Re: love is for children ◊ GEMSEA   love is for children ◊ GEMSEA Icon_minitimeDim 24 Mar - 18:57

« Il me semble que j'avais commencé à comprendre » répondit-elle sur un ton de malice.
Que la vie pouvait être parfois étonnante ! Lorsqu'elle s'était réveillé ce matin, avait-elle songé une seule seconde rentrer comme passagère clandestine dans un train de marchandise ? Certainement pas. Le dos appuyé contre une caisse en bois, qui contenait très certainement des armes destinés à mater les rebellions dans ce que l'on appellait les "Districts inférieurs", la jeune fille ferma les yeux quelques instants. Elle s'imaginait la réaction de son père. Ce dernier certainement fou de rage ou mort d'inquiétude au choix avait dû lancer à la poursuite d'Eléa quelques un de ses collègues. Mais où allait-il chercher ? Panem est grand. Elle rouvrit brusquement les yeux, consciente que le jeune homme avec qui elle voyageait était encore là, qu'elle n'était pas seule dans sa chambre sur son lit. Non, l'aventure était bien réelle.

« Bon, on ne va pas rester là, à s'observer en chien de faience non ? On est des amis maintenant ? Enfin peut-être, du mois je l'espère.»
Elle observait attentivement si Gem' allait mordre à l’hameçon et répondre à sa tentative pour dérider l'atmosphère et peut-être faire plus ample connaissance. Elle sentait bien que le jeune homme ne se sentait pas à l'aise pour parler puisqu'ils ne se connaissaient pas. Et dans un sens, la Atkins partageait son opinion. Cependant, elle avait choisi de se jeter à l'eau et qui sait si Gemstone ne se révélerait pas un compagnon hors norme ?


«Sinon, tu connais des gens dans le District Deux ?» La jeune fille, maintenant qu'elle était lancée avait envie de poster mille et une questions mais ne voulant pas trop effarer le Jacobs posa cette unique interrogation qui lui brûlait les lèvres depuis tout à l'heure. En attendant qu'il réponde, Eléa regardait à droite, à gauche, dans leur wagon, il n'y avait que des caisses, des caisses et encore des caisses. Mais, lorsqu'elle se retourna, elle eut la surprise de voir un autre passager clandestin, il avait de longs cheveux bouclés noirs et paraissait assez sale. Que fuyait-il ? Elle ne le savait pas, il semblait avoir sa propre histoire et en avoir vu de toutes les couleurs.

Cela faisait environ trois quart d'heures qu'ils roulaient quand la Atkins qui sommnolait bercée par le train entendit une voix forte (certainement amplifiée par un mégaphone ou autre engin de ce genre) déclarer : « Contrôle des frontières Mr Smith. Ce ne sera pas long, nous allons juste examiner chacun des wagons de ce train. Mesures préventives car la rebellion est de plus en plus sévère et nous ne doutons pas quelle ai déjà gagnée le Un » Le dénommé Mr Smith, qui ne pouvait qu'accepter ce contrôle, avait commencé à ouvrir les portes car on entendant les bruits de grincements des gonds usés. Effarée, Eléa secoua fortement son compagnon de route et l'interrogea du regard pour savoir ce qu'ils devaient faire. Elle avait perdu tout contrôle d'elle même, terrifiée à l'idée de rentrer chez elle, de revoir le Papacificateur et d'encourir avec Gem' des sanctions particulièrement fortes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



love is for children ◊ GEMSEA Vide
MessageSujet: Re: love is for children ◊ GEMSEA   love is for children ◊ GEMSEA Icon_minitimeSam 11 Mai - 11:14






love is for children ◊ GEMSEA Tumblr_m51xz7BPOn1qlhfe3« Bon, on ne va pas rester là, à s'observer en chien de faience non ? On est des amis maintenant ? Enfin peut-être, du mois je l'espère. » Gemstone qui, comme Eléa, se tenait adossé contre une caisse releva la tête. Amis ? Le concept lui était totalement inconnu. Il n'avait que peu d'idées de à quoi un ami pouvait ressembler. Lui, n'en avait jamais vraiment eut. Au Centre, il y avait des rivalités, des alliés, des puissants, des suiveurs, mais pas d'amis. Sa conscience de carrière n'avait jamais jugée utile de s'en faire puisque, après tout, il allait forcémement devoir les quitter un jour ou l'autre pour aller aux Jeux. Mais il aimait bien Eléa. Cela lui faisait presque mal de se l'avouer mais il la trouvait si innocente que même le plus insensible des hommes de pouvait rester insensible à ce charme si pur et si candide. Il se sentait bien quand il la regardait. Il se sentait bien avec elle. Etait-ce cela un ami ? Une personne qui vous apaise d'un simple regard ? Sûrement. Ça ne pouvait être que ça. « Oui. » répondit-il avec un sourire. « Si tu veux. » Et il replongea avec plaisir dans ces rêves d'amitiés.

«Sinon, tu connais des gens dans le District Deux ?» Comme tous les amis, Eléa semblait tenir particulièrement au fait de faire la conversation à Gem. Quoi de plus normal, après tout ? Mais Gem n'avait jamais perdu son temps en bavardage. Néanmoins, il est vrai qu'elle méritait des explication, il s'était jusqu'à maintenant toujours montré très flous sur ses objectifs. Si il y connait des gens ? « J'y suis né. » Oui. Il y était né. Peu de gens, au Un, le savait et pour cause, il n'en avait jamais parlé. « Bien sûr que j'y connais des gens. » Des souvenirs lui revenaient en mémoire. Des visages flous qu'il allait chercher au plus profond de son esprit corrompu. « Il faut les avoir vu au moins une fois dans ta vie, les gens du Deux. Les rayons du soleil n'ont pas encore réussi à passer par dessus les immeses sommets enneigés que déjà, si t'as le courage de te lever assez tôt, tu peux voir tous les mineurs du district en route vers les carrières de pierres. Tu entends les machines de ferroneries qui commencent doucement à s'actionner. Puis les cris du chefs des pacificateurs et de ses hommes, en route vers la Noix. Et les enfants. Tu les entends courir et jouer en courant le district. C'est magnifique. Les gens du Deux... Ils brûlent tous d'une telle flamme ... A l'intérieur, ils brûlent, tu comprends ? » Il esperait qu'elle comprenait, bien qu'au fond de lui même ils se doutaient que non. Il fallait avoir vécu au Deux pour comprendre la vigueur de la flamme qui habitait le coeur de ses habitants. 

Soudain, une voix dont la fréquence était pleine de parasites se fit entendre. « Contrôle des frontières mr Smith. Ce ne sera pas long nous allons juste examiner chacun des wagons de ce train. Mesures préventives car la rebellion est de plus en plus sévère et nous ne doutons pas quelle ai déjà gagnée le Un » Gem bondit sur ses pieds. Un contrôle ! Ils allaient sans aucun doute être découverts, cela ne faisait pas un pli. Comment auraient-ils put s'échapper, la seule entrée - la porte coulissante du wagon - et donc sortie n'était pas envisageable, on allait certainement l'ouvrir dans quelques minutes. Que fallait-t-il faire. Le cerveau surentraîné à éviter les dangers de Gemstone tournait à plein régime. Que risquaient-ils ? La sanction de mort ? Peut-être. Voyager clandestinement dans un train du Capitole est passible de mort. Il entendit alors quelqu'un triturer à la poignée du wagon, surement ce monsieur Smith. Puis, sans réfléchir, il prit la main d'Eléa et, bondissant de caisse en caisse, l'emmena au plus profond du wagon, dépassa l'autre passager clandestin qui les avaient dévisager toute la durée de leur cour voyage et se cacha à ses côté derrière une immense caisse, en se serrant l'un contre l'autre, comme s'ils pouvaient être plus discrets. Gem entendit distinctement la porte s'ouvrir dans un grincement a vous fendre l'âme avant qu'une voie narquoise retentisse. « Tiens, tiens. Qu'est-ce qu'on a là ? » Il se sera encore plus fort contre Eléa. Un coup de feu retentit. Puis en deuxième. Gem plaqua sa main contre la bouche d'Eléa pour étouffer un cri. Leur compagnon de voyage n'était plus. Pitié, qu'ils ne viennent pas par ici. Le sort lui était apparement favorable, car l'assassin ne jugea pas utile de regarder le fond du wagon, il se contenta d'emmner le corps. La porte de referma sèchement. « Eléa, écoute, ça devient trop dangereux. » Oui. Il ne pouvait plus mettre sa vie en dangee. « Je crois que ... » Mais déjà le train repartait, gagnant de la vitesse à chaque seconde. « Vite ! » Et déjà il ouvrait la porte du wagon. Le train roulait à vive allure, mais ils n'avaient plus le choix. Il serra fort sa main dans celle de cette jeune fille quile troublait tant et sauta. Il raterrit, face contre le sol. Mais vivant ! Vivant ! Il regarda Eléa qui semblait n'avoir que quelques égratinures et éclata de rire. Un rire libérateur. Un rire heureux, tout simplement. Il serra Eléa contre son coeur alors que les lumières du train s'en allaient au loin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



love is for children ◊ GEMSEA Vide
MessageSujet: Re: love is for children ◊ GEMSEA   love is for children ◊ GEMSEA Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

love is for children ◊ GEMSEA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 2 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.