petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeVen 19 Oct - 13:00


morrigan moriarty
❝ WHO AM I LIVING FOR? ❞
" No one will ever sit around a table telling stories about a (wo)man who couldn't love "
Cette femme, c'est Morrigan Moriarty, elle s'avançe dans les rues du District 5 avec grâce et autorité malgré son uniforme de pacificatrice. Morrigan Moriarty, personne ne la connait vraiment mais tout le monde sait de qui il s'agit. Cette femme que personne n'a jamais vu sourire. Cette femme dont les traits durs révèlent l'inexistence de tous bons sentiments. Cette femme dont la cruauté n'a pas de limites. Les rumeurs vont bon train au district, il se murmure qu'elle est capable du pire, et qu'elle a tuée ses propres parents sans le moindre scrupules. Sans scrupules, voilà comment elle est. Aussi froide que la glace, elle ne vit que pour le pouvoir. Elle se plait à faire la loi et n'hésite pas à en abuser. Très intelligente, sa tête reste son plus grand atout. Très douée pour faire souffrir, elle peut très bien se contenter d'armes physique, mais préfère par dessus-tout jouer sur le mental, détruire ses victimes de l'intérieur en découvrant leur point faibles et en jouant avec. Très secrète, personne ne sait ce qu'était sa vie avant qu'elle devienne pacificatrice. Elle ne fait confiance à personne et ne laisse personne l'approcher. Instoppable, elle fait toujours en sorte d'arriver à ses fins quelques soit les moyens. Mauvaise, sournoise, fourbe et peut-être même dérangée, elle inspire la crainte et il ne vaut mieux pas se mettre en travers de son chemin.
Croyez-moi, vous ne voulez pas avoir affaire à elle.

about games and relative.

Cela fait plusieurs années que je côtoie la mort, maintenant je la connais bien, et j'ai appris à ne plus en avoir peur. La mort, je joue avec, je la distribue parfois, j'ai tué de nombreuses personne, et j'en tuerais de nombreuses autres. Je ne me soucie pas de la mort, je ne suis pas inquiète. Je sais qu'elle viendra un jour, qu'elle m'emportera à mon tour, et la façon dont ce sera fait m'est bien égale, je l'accueillerais à bras ouvert. Beaucoup de monde voient la mort comme quelque chose de mauvais, comme une fin, je la vois autrement, je l'imagine accueillante. Toutefois, je ne suis pas pressée d'avoir affaire à elle, et j'ai bien l'intention de profiter de ce monde encore quelques temps, donc le plus tard sera le mieux.
Je ne pourrais mourir pour quiconque, le sacrifice n'est pas une option. Qu'importe le cas, ma vie passera toujours en premier. Rien ni personne ne mérite que je donne ma vie pour la sienne, je n'ai plus de famille, mes 'amis' se comptent sur les doigts de la main et mes convictions, bien que fortes, n'en valent pas le coup à la fin de la journée, ma vie est bien plus précieuse. Traitez-moi d'égoïste, de sans-coeur si ça vous chante.
Je dois ma réussite à mon intelligence. Je ne suis pas de ceux qui se fient à leur instinct, mais de ceux qui utilisent au mieux ce qu'ils ont dans leur tête, car c'est là qu'est toute la différence. La vraie force n'est pas dans les muscles, tout le monde le sait. Je trouve bien barbare et stupide de foncer dans le tas tête baissée et d'improviser, j'aime prendre le temps de réfléchir pour arriver à mes fins. Faire des plans, créer des stratégies, ce genre de chose. Mon insensibilité m'est aussi beaucoup utile. Aux yeux du monde, c'est une mauvaise chose, mais ça m'a permis de gravir les échelons. J'ai tué des gens sans le moindre état d'âme, j'ai pris plaisir à brûler ces maisons, j'ai jubilé lorsque j'ai tué mes parents biologiques, je n'ai jamais rien regretté de mes actes.
Non. J'en ai connus plusieurs cependant, mais aucuns que nous pourrions qualifier de 'proches'. Ce n'était surtout que des connaissances, des noms que j'avais entendus à l'école, des jeunes enfants que je côtoyaient tous les jour sans leur adresser la parole. Je n'ai jamais eu d'amis, j'irais même plus loin en disant que je n'ai jamais eu de 'proches' du tout. Mes parents m'ont abandonnés et je détestais celle qui m'avait recueillie. Je n'ai reçu aucun amour, je n'en ai donné aucun, j'ai toujours été seule. Les morts de ces jeunes gens ne m'ont jamais affectés, tous comme les jeux ne l'ont jamais fais non pus lorsque j'étais enfant (aujourd'hui c'est différent, j'en apprécie le visionnage), c'était à peine si je les regardais pour tout vous dire. Je ne doutais pas de leur divertissement, regarder des jeunes s'entre-tuer ne m'intéressait juste pas à l'époque.
Les rebelles sont de pauvres imbéciles, des jeunes gens perdus qui croient qu'ils peuvent faire la différence, qui refusent de faire face à la dure vérité. Ces gens ont probablement été blessés par le gouvernement de Snow et cherchent un moyen de se venger, ce sont des moutons aveuglés par leur soif de vengeance qui se sont laissés bernés par les belles paroles d'une femme qui a tout faux. Qu'ils sont fous de croire que ce pays changera un jour. Qu'ils sont fous de penser qu'il réussiront à renverser Snow. Ils se croient fort parce qu'ils sont nombreux, mais le résultat à la fin sera le même qu'il y a soixante-seize ans : nous les écraserons.

JE VIENS D'UN MILIEU DÉFAVORISÉ, AINSI, POUR MOI, LA NOURRITURE ÉTAIT TRÈS RARE. DU COUP, MON NOM A AUCUNE CHANCES/RISQUES D'ÊTRE TIRE AU SORT. J'EXERCE LE MÉTIER DE PACIFICATRICE ET POUR TOUT VOUS DIRE, J'ADORE ÇA . JE SUIS DANS LE 5ÈME DISTRICT. AYANT 40 ANS JE NE PEUX PLUS PARTICIPER AUX HUNGER GAMES ET J'ATTENDS LA PROCHAINE MOISSON AVEC IMPATIENCE. ENFIN, J'ATTESTE QU'EN CRÉANT CE PERSONNAGE, J'ACCEPTE DE LE LIVRER À LA BARBARIE DES JEUX S'IL EST TIRÉ AU SORT.

reality is here.

(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 3842085980

FEATURING melinda clarke © COPYRIGHT tumblr




Dernière édition par Morrigan Moriarty le Lun 19 Nov - 23:22, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeVen 19 Oct - 13:00

ANNÉE 2 289, DISTRICT 7
Le pas lent et élégant, je me glissais à l'intérieur de la pièce. Cette dernière était assez grande, mais pas assez pour m'impressionner. Refermant la porte après mon passage, j'adressais un signe de tête à mon supérieur pour le saluer avant de venir m'asseoir en face de lui. « Vous vouliez me voir ? » débutais-je en plongeant mon regard dans le siens, droite comme un piquet, malgré le fait que je savais très bien pourquoi il m'avait convoqué. Il y a là quelques semaines, j'avais demandé à être mutée au District 5. Bien qu'attaché au 7, mon district natal, j'avais besoin de me rendre au district 5 pour des raisons personnelles. Évidemment, il y avait pleins d'autres raisons qui aurait pu pousser mon chef à me convoquer, seulement, je n'avais pas de problème de comportement et je faisais correctement mon boulot, ce qui réduisait considérablement la liste des possibilités. « Oui. Je t'ai convoqué pour t’annoncer que ta demande de mutation a été acceptée. Tu pars pour le cinq à la fin de la semaine. Prépare ton départ et règle ce que tu as à régler. » Bien que je jubilais de l'intérieur, je tâchais de rester impassible. C'était quelque chose que j'avais appris au fil des années : l'art de masquer ses émotions. Que ce soit la joie, la colère, la tristesse, n'importe quel ressenti, n'importe quel état d'âme, tous caché derrière ce visage froid, impassible, ce masque figé sur mon faciès qui me définissait si bien. De cette façon, personne ne pouvait jamais savoir ou même deviner ce que je ressentais. J'avais toujours été douée dans le domaine, mais devenir pacificatrice m'avait perfectionnée à ce jeu. « Voilà une bonne nouvelle. Merci de m'en avoir informée. » répondis-je sans broncher en me levant pour sortir, sans même prendre la peine de saluer cet homme qui n'était désormais plus mon patron.

Ce n'était pas un hasard si j'avais demandée à être mutée au district 5. De tous, le 5 n'avais jamais été celui que j'enviais le plus. A choisir, j'aurais préféré me rendre dans un district bien plus riche, comme le premier par exemple. Certes, le 5 n'était certainement pas le pire, mais c'était loin d'être le meilleur, et c'était exactement ce que je n'aimais pas, le fait qu'il soit 'moyen', qu'il soit entre les deux, le fait que je doive m'en contenter. Heureusement, je n'y allais pas pour une raison anodine, mais parce que, après plusieurs recherches approfondie, j'avais finalement découvert que mes parents résidaient. Oui, mes parents, mes vrais parents, ceux qui m'avaient laissés à l'abandon et condamné à une enfance que je n'avais jamais appréciée.
J'avais 8 ans quand ces deux ploucs que j'avais l'habitude d’appeler 'maman et papa' m'avaient annoncé qu'ils n'étaient pas mes vrais parents et que mes géniteurs m'avaient abandonnés après ma naissance et pire encore, que c'était des rebelles. « Ils tenaient à leur liberté. » m'avait dit mon père de substitution, et j'avais bien compris le message. Un fardeau, un boulet qui leur était enchaîné, je n'ai jamais été que ça à leur yeux, rien de plus. Non pas que ça m’attristait, mais la rancune était l'un de mes pires défauts, et quand il m'avait dit ça, je n'avais pas pu m'empêcher de sentir mon honneur bafoué. Oui, drôle de façon de penser pour une jeune fille de 8 ans, mais c'était comme ça que je l'avais ressenti, car même à 8 ans, être considérée de la sorte ne me plaisait pas. Depuis ce jour, mon objectif était de les retrouver, mais pas dans l'optique de me jeter dans leur bras pour les supplier de m'accepter dans leur vie, mais plutôt dans celui de leur montrer ma façon de penser … si vous voyez ce que je veux dire.


ANNÉE 2 289, DISTRICT 5
Dans l'air flottait un parfum de vengeance, plus j'avançais vers cette maison et plus il s'intensifiait, ce parfum qui me titillait les narines et qui avait même réussi à me faire décrocher un sourire. Non, ce soir n'était pas un soir comme les autres, ce soir était spécial et signifiait beaucoup pour moi. J'attendais ce moment depuis très longtemps, je m'y étais préparé, si bien que je savais exactement comment le tout allait se dérouler. Tournant la tête à droite et à gauche pour vérifier que j'étais bien seule, je m'engageais sur l'allée. Arrivée devant la porte d'entrée, je dégaina mon arme à feu et tira deux balles sur la serrure avant de l'ouvrir d'un violent coup de pieds et de pénétrer dans la demeure d'un pas menaçant. « Les Bloomwood ? » demandais-je la voix dure en m'avançant vers les deux adultes qui ne semblaient pas apprécier mon intrusion, mais qui semblaient avoir peur de mon arme que je faisais tourner autour de mon doigts. « Qui êtes-vous ? » Je les regardais quelques instants en silence, oui, c'était bien eux, je ne pouvais pas me tromper. Les ressemblances étaient frappantes et semblait même les troubler. Un léger sourire s'empara du coin de mes lèvres tandis que je les contournais pour mieux les observer. C'était pour ça que j'étais venue au District 5, pour les retrouver, eux, mes parents. M'y voilà enfin, nous y étions. L'heure de la vengeance avait sonnée. « Mère, père, ravie de faire votre connaissance. » lançais-je, ironique. Un rictus malsain s'échappa de ma gorge. Je jubilais. Mais très vite, je cessais de sourire et mon visage se transforma en un faciès plus froid que jamais, un faciès assassin. Il était temps de passer à l'action, je n'avais pas l'intention de faire traîner les choses. Violemment, j'abattis la crosse de mon arme sur la tête de l'homme qui s'avérait être mon père, le faisant tomber au sol avant de tirer dans les jambes de la femme qu'était ma mère qui avait tenté de fuir par la porte restée grande ouverte. Mon rire s'éleva dans la pièce. Pathétique. Avait-elle vraiment cru qu'elle serait capable de m'échapper ? Le pas meurtrier, je me déplaça jusqu'à elle avant de la relever en lui tirant les cheveux. Elle souffrait. Sa jambe lui faisait mal, je pouvais le sentir, je le voyais dans ses yeux. Un sentiment de satisfaction m'envahit et j'avais envie de continuer, envie qu'elle souffre plus encore, il n'y a rien que j'aimerais plus. La collant contre le mur le plus proche, je lui adressa un sourire à vous en glacer le sang, un sourire fière, mesquin, un sourire cruel puis, plongeant mes pupilles dans les siennes, je baissais le canon de mon flingue et le colla contre la cuisse de sa jambe intacte puis pressa la détente …
Ce son … ce merveilleux son qui sortait à chaque fois que je la pressais. Ce son qui annonçait douleur et souffrance. Je frémis en l'entendant et ferma les yeux pour pleinement en profiter tandis que ma victime s'étala au sol en criant. Un terrible cri synonyme de tout le mal qu'elle ressentait. Un cri qui, tout comme ce son, me remplit d'un enthousiasme difficile à contenir. Ré-ouvrant les yeux et l'observant, gisant sur le sol en pleurs, je me mis à rire. Machiavélique. La dégageant de mon chemin en la poussant du pieds, comme si il ne s'agissait que d'une simple ordure, je me dirigeais sur l'homme. « T'inquiète pas, je ne t'ai pas oublié. » Toujours couché au sol, je le saisis par le cou en y plantant mes ongles. « Rassure-toi, je n'ai pas l'intention de faire durer le calvaire, ce sera rapide. » Plantant mon regard glacial dans le siens apeuré, je le fis de nouveau tomber au sol d'un coup de crosse. « Regarde-moi bien ! » lui ordonnais-je, agressive en me plantant au dessus de lui. « C'est bon ? Tu m'as bien vu ? » Un sourire mauvais sur le visage traduisant une cruauté sans limite, je lui plantais mon talon dans l’œil avant de tirer dans l'autre. Mon visage fut le dernier qu'il vit ...
« Bon, il est temps d'en finir. » Saisissant les cheveux de la femme pour la ramener près de son homme, je pris un instant pour les admirer dans toute leur détresse. Je ne pensais que ce serait si facile d'en terminer avec eux. Traitez moi de monstre, je ne ressentais aucune compassion, juste de la satisfaction. Ils le méritaient. « Heureuse de vous avoir connue. » Ma voix fut la dernière qu'ils entendirent.

Fouillant dans les tiroirs de la cuisine, j'en sortis plusieurs bouteilles d'alcool dont j’aspergeais les corps ainsi que la maison. Les bouteilles vides, je m'approcha des cadavres, fouilla dans ma poche et en sortit une boite d'allumette. J'en enflammais une et fixa la flammèche quelques secondes avant de la lâcher. Les dépouilles flambant, je tournais les talons et quitta la maison, amplement satisfaite. A l'aube, les corps et la maison auront complètement brûlés et il n'en restera plus que des cendres. C'était pour ça que j'aimais le feu, quand on l'allume, il suffit d'attendre qu'il se termine et c'est comme si ce qui vient de flamber n'avait jamais existé.


◮ ◮ ◮ ◮ ◮
FLASH-BACK
La rue était déserte, et seul le son de mes pas sur le sol perturbait le silence qui s'était installé en même temps que la nuit était tombée. Le district entier était endormi, excepté moi, qui avançait prestement dans l'ombre. Quelques jours plus tôt, un habitant du district était venu nous rapporter que leurs voisins hébergeaient des rebelles. Après une enquête confirmant ces dire, le chef pacificateur du district m'avait confié une mission : régler leur compte à ces rebelles. Le silence était le feu vert, il signifiait qu'il était temps de passer à l'action. Ça allait chauffer.

Un bidon d'essence dans la main, je m'avançais vers la maison concernée. Les lumières étaient éteintes, tout le monde semblait endormis. Avançant vers la porte d'entrée, je posais le réservoir sur le sol pour crocheter la serrure. La porte ouverte, je me glissais à l'intérieur, aussi silencieuse qu'une ombre. Je pris quelques secondes pour observer la pièce et ce qu'elle contenait : des meubles et babioles qui trahissaient un style de vie commode ainsi que diverses photographies représentant la jolie petite famille que j'étais sur le point de réduire en cendre. Malheureusement, c'était le prix à payer pour héberger des rebelles, c'était tout ce qu'ils méritaient. A l'aube, il ne restera plus rien de cet endroit, ce sera comme si il n'avait jamais existé. J'appellerais ça du gâchis si seulement leur sort m’intéressait. Quoi qu'il en soit, je n'avais pas l'intention de m'éterniser, alors, traînant le bidon jusqu'à l'intérieur, je l'ouvris et huma la délicieuse odeur de l'essence avant d'en déverser sur le sol et sur les meubles. Il suffisait juste d'un peu de carburant et d'une allumette. C'était tellement facile. Ça en aurait été presque insultant si je ne savais pas que plusieurs rebelle périront à cause de moi, ca en valait donc la peine.

Une fois le bidon d'essence vide, j’enflammais une allumette, la laissais tomber sur le sol et observais le tout s'embraser en souriant narquoisement. Quittant la maison au rythme des premiers crépitements, je m'enfonçais dans l'obscurité, à quelques mètres de là et me délecta de ce merveilleux spectacle. Le feu progressait très vite. D'où j'étais je pouvais tout voir: la fumée qui s'échappait, les quelques silhouettes qui s'y enfonçaient pour ensuite s'écrouler, les flammes qui dansaient, la maison peu à peu tomber en ruine. Je pouvais aussi entendre le feu crépiter et sentir l'odeur de la fumée. « Mission accomplie. » murmurais-je pour moi même, amplement satisfaite avant de tourner les talons et de m’enfoncer dans la nuit.
◮ ◮ ◮ ◮ ◮
FIN DU FLASH-BACK



Dernière édition par Morrigan Moriarty le Lun 19 Nov - 23:24, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adonis Nightsprings
DISTRICT 8
Adonis Nightsprings
△ correspondances : 2406
△ points : 12
△ multicomptes : Robin D. Bates / F. J. Kennedy
△ à Panem depuis le : 01/04/2012
△ humeur : Blasé.
△ âge du personnage : 35 ans
△ occupation : [i]Chef[/i] Pacificateur du D08


can you save me?
statut: Single.
relationships:


(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeVen 19 Oct - 22:16

XD ! Bienvenue à toi =DD ! Moi j'l'aime bien ton avatar 8D ...
Revenir en haut Aller en bas
Swain Hawkins
DISTRICT 5
Swain Hawkins
△ correspondances : 5710
△ points : 0
△ à Panem depuis le : 18/06/2012
△ humeur : I'm a fucking monster.
△ âge du personnage : 38 y.o.


can you save me?
statut: It doesn't hurt me anymore.
relationships:


(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeVen 19 Oct - 22:27

Mdr, bienvenue sur MJ (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 1147778360



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mockingjay-rpg.net/t6374-this-is-survival-of-the-fittest-this-is-do-or-die http://www.mockingjay-rpg.net/t3544-a-man-chooses-a-slave-obeys http://www.mockingjay-rpg.net/t3545-nature-nurture http://six-ways-to-misbehave.tumblr.com/
Gemma K. Mubstin
DISTRICT 6
Gemma K. Mubstin
△ correspondances : 4141
△ points : 0
△ multicomptes : Ø
△ à Panem depuis le : 16/04/2012
△ humeur : Floue.
△ âge du personnage : Vingt-et-un
△ occupation : Danseuse.


can you save me?
statut: as free as the wind
relationships:


(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeVen 19 Oct - 23:01

(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 3997798681
Rebienvenue (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 3523041270
(parce que pour mettre cet avatar, c'est obligé que tu sois un autochtone (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 4083136502 Et si je me goure, j'éditerais, comme ça no soucis (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 4083136502 )


Gemma ❖ You can't forget but you can move on
 


To know more about my life...*

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité



(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeSam 20 Oct - 13:17

Hahahaha mais je croyais que tout le monde t'avais déjà démasqué, apparemment non What a Face What a Face
(Ton avatar est flippant (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 4083136502)

Rebienvenue (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 2166578461
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeSam 20 Oct - 16:07

Ton avatar fait peur. What a Face
Bienvenue et bon courage pour ta fiche Kath moves her ass!
Revenir en haut Aller en bas
Avalon R. Sweenage
DISTRICT 9
Avalon R. Sweenage
△ correspondances : 13212
△ points : 2
△ multicomptes : dely, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 23/04/2011
△ humeur : mélancolique
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : garde d'enfants


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeSam 20 Oct - 16:13

reBienvenue I love you
Je te réserve Melinda pour la semaine (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 3523041270


'CAUSE I STILL DO DEPEND ON YOU
SO DON'T SAY THOSE WORDS, THAT RUN ME THROUGH

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mockingjay-rpg.net/t19-avalon-why-does-my-heart-cry http://www.mockingjay-rpg.net/t82-avalon-can-t-live-without-you http://www.mockingjay-rpg.net/t74-avalon-journal-de-bord
Invité



(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeSam 20 Oct - 17:03

Aspen C. Winchester-Black a écrit:
Hahahaha mais je croyais que tout le monde t'avais déjà démasqué, apparemment non What a Face What a Face
(Ton avatar est flippant (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 4083136502)

Rebienvenue (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 2166578461

OUAIS, je suis presque vexé (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 1559427923 (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 1559427923 (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 1559427923 Arrow
pourtant j'en parle depuis longtemps de ce compte Mad Arrow Arrow

Mon avatar fait pas peur. Mon avatar est sexy (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 2166578461 Arrow

MERCI A TOUUUUS chou (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 4252163159
Revenir en haut Aller en bas
Miléna E. Andréis-Wheeler
DISTRICT 13
Miléna E. Andréis-Wheeler
△ correspondances : 5888
△ points : 1
△ multicomptes : (l. c. meery)
△ à Panem depuis le : 04/09/2011
△ humeur : cruellement arrachée à sa famille
△ âge du personnage : vingt sept ans pour toujours


can you save me?
statut: On ne touche qu'avec les yeux, coeur et corps pris par un homme jaloux.
relationships:


(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeSam 20 Oct - 17:25

Mettre un avatar comme ça a Melinda, c'est une honte (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 1559427923



Revenir en haut Aller en bas
Invité



(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeSam 20 Oct - 17:29

Moi je savais que tu prendrais melinda alors rebienvenue Kath moves her ass!
Revenir en haut Aller en bas
Invité



(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeSam 20 Oct - 18:36

Eh bien. Re-bienvenue.
Moi. Je suis fan de ton avatar. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Gemma K. Mubstin
DISTRICT 6
Gemma K. Mubstin
△ correspondances : 4141
△ points : 0
△ multicomptes : Ø
△ à Panem depuis le : 16/04/2012
△ humeur : Floue.
△ âge du personnage : Vingt-et-un
△ occupation : Danseuse.


can you save me?
statut: as free as the wind
relationships:


(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeSam 20 Oct - 23:35

Ah mais oui, que je suis con', je sais qui tu es What a Face (enfin je crois What a Face )



Gemma ❖ You can't forget but you can move on
 


To know more about my life...*

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité



(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeSam 20 Oct - 23:51

Kath ? (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 3516571458 Matcho ?(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 3516571458
Malvenue tant que je ne sais pas qui t'es (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 1559427923
Revenir en haut Aller en bas
Alexiane R. Hawthorne
DISTRICT 11
Alexiane R. Hawthorne
△ correspondances : 11154
△ points : 75
△ multicomptes : hunter, pepper-swann (leevy, ivory)
△ à Panem depuis le : 08/05/2011
△ humeur : indifférente
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : mentor


can you save me?
statut: célibataire, coeur occupé par un revenant
relationships:


(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitimeLun 22 Oct - 12:04

rebienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! 2774444739



Revenir en haut Aller en bas
http://www.mockingjay-rpg.net/t6442-get-along-with-the-voices-inside-of-my-head-alexiane http://www.mockingjay-rpg.net/t152-11-this-is-survival-of-the-fittest-this-is-do-or-die-alexiane
Contenu sponsorisé



(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Vide
MessageSujet: Re: (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !   (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME ! Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

(MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Carte d'identité :: Identités Perdues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.