petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andro P. Graham
DISTRICT 7
△ correspondances : 381
△ points : 74
△ multicomptes : Adonis/Robin/Félix
△ à Panem depuis le : 05/06/2016
△ humeur : bouh
△ âge du personnage : 18 ans



They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Vide
MessageSujet: They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 )   They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Icon_minitimeMer 3 Aoû - 16:04



      Show me what it's likeTo be the last one standingAnd teach me wrong from rightAnd I'll show you what I can beAnd say it for meSay it to meAnd I'll leave this life behind meSay it if it's worth saving me



J1 - 10h30 - Zone 5F


    Tout était, désormais, une course contre la montre. Il fallait courir et ne pas s'arrêter avant d'être certains qu'ils n'étaient pas suivis. Andro se demandait combien de temps il lui faudrait avant de devenir complètement paranoïaque dans cette ambiance glauque. Le brouillard épais avait été un sacré ralentissement mais ils avaient réussi à avancer, loin de la Corne, loin du tumulte et des autres tribus. Sa main n'avait à aucun moment lâché celle de la jeune blonde et il avait tout de même conscience qu'il la lui serrait un peu trop fort. Mais c'était nécessaire. Il ne pouvait pas se permettre qu'elle perdre le rythme. Il ne pouvait pas se permettre de la lâcher. Le grand arbre, immense avait été son premier objectif. Il le voyait de loin, c'était un arbre, ce serait rassurant. Ses pas se dirigeaient tout naturellement vers l'arbre mais il s'était arrêté une seconde pour réfléchir. Non. L'arbre était bien trop évident.

    Eurydice, comme lui, n'avait cessé de dire à quel point la forêt lui manquait. Tous deux n'avaient pas arrêté de penser aux arbres, à leur District, et l'arène était pourvue d'une immense forêt et d'un grand chêne. Ce ne pouvait pas être une coïncidence. Et puis, les tributs se doutaient bien que les petits campagnards du D7 iraient se réfugier sous un arbre. C'était bien trop évident. Et voilà, ça y est, ça commençait : il était parano. Il reprit sa marche mais cette fois, au lieu de continuer vers la gauche, il vira à droite, pressant le pas, murmurant juste assez fort pour qu'elle l'entende :

    " - On peut pas aller à l'arbre. Faut trouver un autre coin, okay ? ".

    Il se retint de dire qu'il cherchait un coin " moins dangereux ". Ils étaient dans une arène des Hungers Games : même une feuille était dangereuse, à ce stade-là. Alors ils continuèrent de marcher, de marcher, durant plusieurs minutes qui lui paraissaient des heures. La journée avait à peine commencé mais il était déjà épuisé, c'était certainement le cas d'Eurydice aussi. Le brouillard l'obligeait à plisser les yeux ce qui lui donnait mal de tête et la moiteur l'oppressait. Ils devaient s'arrêter. C'était le moment de faire l'inventaire de ce qu'ils avaient. Contre un arbre, Andro s'arrêta, lâchant la main de la jeune fille. Essoufflé, éreinté, il réalisait enfin tout ce qui s'était déroulé jusque-là. Une fille était morte, il en était sûr. Elle avait explosé sur le socle. Mais ils s'en étaient sortis. Ils étaient sortis de l'enfer de la Corne et avaient même récupéré quelques trucs au passage. Il regarda la hache en soupirant. Il fallait se calmer. Souffler, se ressaisir et se détendre :

    " - On va s'arrêter un peu... Faudra reprendre après... Ça ira ? ".

    Ses yeux se posèrent sur Eurydice et il fronça les sourcils, grognant un peu :

    " - T'es pas blessée, hein ? Personne t'a blessé pendant la course ? ".

    Ses lèvres se pincèrent soudainement. Il était certainement celui qui lui avait fait le plus de mal jusque-là, à bien trop serrer ses doigts et à tirer sur son bras pour l'obliger à suivre la cadence.




Spoiler:
 


They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Tumblr_nsg6s3fl1B1qll70fo3_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurydice Rowenark
DISTRICT 7
△ correspondances : 198
△ points : 0
△ multicomptes : thybalt, raven, gwendal (denahi)
△ à Panem depuis le : 05/06/2016
△ humeur : sanglotante
△ âge du personnage : dix-huit ans pour toujours
△ occupation : fantôme, ex-tribut, ex-ex-apprentie apothicaire


can you save me?
statut: appartient au plus offrant
relationships:


They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Vide
MessageSujet: Re: They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 )   They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Icon_minitimeJeu 4 Aoû - 18:01

79th HUNGER GAMES, JOUR 01
FORÊT (NORD-EST - ZONE 5F), 10h30 ~ ANDRO & EURYDICE


Courir restait encore - avec grimper aux arbres - la capacité physique pour laquelle Eurydice était le moins désavantagée, ses grandes jambes et son poids plume lui permettant de tenir sur de longues distances sans s'épuiser trop rapidement. Sa main agrippée à celle d'Andro avec toute la force dont elle se sentait capable de pouvoir faire preuve, elle fuyait avec lui à perdre haleine loin du tumulte, loin de la boucherie se tenant près de la corne d'abondance. Triste spectacle mais surtout triste tradition, perdurant chaque année, noyant de sang leur point de départ comme pour marquer le fait qu'il n'y aurait dès lors plus rien d'autre que la mort sur le chemin à tous. Cette forêt qui lui avait mis tant de baume au cœur à l'immobilisation de sa plateforme elle ne prenait même plus le temps de l'admirer, se contentant de suivre le sillage de son co-tribut avec la double peur de le ralentir et, le cas échéant, de le perdre de vue. Comme lui elle avait remarqué le grand arbre qui se démarquait des autres, et comme lui sans doute elle avait senti ce pincement au cœur comme si la végétation l'appelait, comme si cet arbre avait été planté là pour eux, rien que pour eux.

Au dernier moment pourtant le grand gaillard avait bifurqué dans la direction opposée, entraînent toujours la blonde docile à sa suite, lui assénant dans un murmure étouffé « On peut pas aller à l'arbre. Faut trouver un autre coin, okay ? » et Eurydice se contentant d'acquiescer silencieusement. Elle n'était peut-être pas bien intelligente, mais elle l'était tout de même assez pour comprendre que la meilleure manière de ne pas ralentir Andro pour le moment était de se contenter de suivre ses directives. Il était assurément d'eux deux celui qui savait le plus ce qu'il faisait. Ralentissement légèrement le rythme à mesure que la forêt se faisait sombre et le brouillard épais, ils s'étaient tous les deux immobilisés au milieu de nul part ou presque, Eurydice consentant enfin à lâcher la main du jeune homme et posant ses deux mains contre ses genoux en se penchant en avant pour tenter de reprendre son souffle. « On va s'arrêter un peu ... Faudra reprendre après ... Ça ira ? » Ralentie dans ses réactions par sa respiration un peu saccadée, la jeune fille avait secoué la tête positivement avant de trouver enfin le souffle suffisant pour répondre « Oui ça ... ça ira. » Et même dans le cas contraire elle n'aurait pas osé moufter, de toute manière.

Relevant les yeux vers lui elle avait croisé son air soucieux, et craignait d'avoir fait quelque chose de mal avant qu'il ne questionne « T'es pas blessée, hein ? Personne t'a blessé pendant la course ? » Est-ce qu'elle était blessée ? La question lui avait arraché un air surpris, parce que la vérité c'est qu'elle n'en savait absolument rien. Le bain de sang lui semblait déjà avoir eu lieu il y a une éternité, il devenait flou, et s'observant quelques secondes sous toutes les coutures elle avait répondu « Non, je ne crois pas. Ça va. » avant de demander à son tour « Et toi ? » non sans craindre un peu la réponse. Portant la main à la poche de son pantalon elle en avait sorti ce qu'elle ne se souvenait même pas avoir ramassé, machinalement, honteuse d'avoir profité de la perte d'équilibre d'un tribut dont elle ne se rappelait plus pour récupérer quelques babioles qu'elle n'imaginait pas être utiles. « J'ai ramassé ça ... je ne sais pas trop ce que c'est. » avait-elle finalement avoué avec une pointe de déception, tendant à Andro le paquet doré qu'elle n'avait pas reconnu comme étant une couverture de survie ; Elle n'en avait jamais vu après tout, et n'avait pas été des plus attentives pendant l'atelier qui s'y rapportait. « Et aussi ça. C'est des allumettes. » De cela en revanche elle était un peu plus fière. Elle savait que pour se nourrir ou même se réchauffer, pouvoir allumer un feu était primordial.

Un coup de canon avait retenti, glaçant soudainement le sang de la jeune femme. Une mort, une autre, et la partie pourtant ne faisait encore que commencer. « C'est le sixième ... » avait-elle lâché dans un souffle, la gorgée soudainement serrée. Elle se souvenait à peine d'avoir quitté la clairière abritant la corne d'abondance et pourtant elle se souvenait distinctement d'avoir compté chaque coup de canon, comme si son cerveau ne sélectionnait que les informations qu'il estimait importantes et se délestait des autres pour ne pas encombrer son esprit.



    - The birds move on so they survive, when snow so deep the bears all sleep to keep themselves alive. But where do I go from here ? So many voices ringing in my ear, which is the voice that I was meant to hear ? How will I know where do I go from here ? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t9409-beauty-and-the-tragedy-eurydice http://www.mockingjay-rpg.net/t9423-07-eurydice-reflection-of-a-lie-will-keep-me-waiting
Andro P. Graham
DISTRICT 7
△ correspondances : 381
△ points : 74
△ multicomptes : Adonis/Robin/Félix
△ à Panem depuis le : 05/06/2016
△ humeur : bouh
△ âge du personnage : 18 ans



They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Vide
MessageSujet: Re: They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 )   They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Icon_minitimeJeu 4 Aoû - 22:12

    " - Je vais bien. J'ai rien. ".

    Un soupir de soulagement et il déglutit. C'était un cauchemar, un véritable cauchemar et il allait se réveiller. D'un revers de main, il s'essuya le front et de l'autre, il posa la hache au sol. Il aurait fallu un sac pour porter ce qu'ils avaient réussi à attraper, il aurait dû y penser au lieu d'attraper le plus de trucs possible au passage. C'était trop tard et pour le moment, il était tout simplement hors de question de retourner là-bas. L'idée même de se confronter aux tributs morts ou aux tributs vivants lui glaçait le sang. Ce dont il avait surtout peur, c'était de voir les " restes " de la fille explosée. Ils rendaient les corps aux familles mais comment faisaient-ils quand il n'y avait plus de corps ? Ils restituaient les morceaux ? Comment regrouper autant de morceaux ? Andro avait le cœur bien accroché, il avait vu des hommes et des femmes se faire amputer dans la forêt parce qu'il n'y avait pas eu d'autres moyens. Il en avait vu, du sang. Mais là... Là... Le peu qu'il avait réussi à manger le matin et la veille remontait jusque dans sa gorge. Avec tout ce qu'il venait de se passer, cette fille, la course... Il plaça son poing contre ses lèvres et ferma les yeux un instant. Un instant, juste pour se retenir de vomir. Juste pour se concentrer.

    C'était passé. Il rouvrit les yeux et prit une grande inspiration avant de regarder Eurydice. Un faible rictus se dessina sur ses lèvres quand il empoigna la couverture de survie. Ce serait utile. Et cela donnait déjà un indice sur la suite des évènements : à un moment ou un autre, ils allaient avoir très froid. Il garda la couverture pliée et chercha un endroit, dans sa combinaison, pour la cacher :

    " - C'est une couverture de survie. J'crois qu'on en aura bien besoin. ".

    Ses yeux s'ouvrirent en grand env oyant le paquet d'allumettes et son sourire s'élargit :

    " - Heeeeey ! Pas mal ! C'est cool, c'est cool. ".

    Il lui laissa garder les allumettes et regarda ses propres trouvailles : une gourde et le paquet de galettes. Il lui tendit les galettes :

    " - Tiens, garde-les, au cas où si t'as faim en attendant qu'on trouve quelque chose de mieux à manger. ".

    D'un geste rapide, il ouvrit la gourde et la porta à ses lèvres mais rien ne vint. Il retourna la gourde : elle était entièrement vide. Il eut une grimace de déception mais elle servirait. Il leur fallait juste trouver un point d'eau pour boire. De quoi boire et manger rester le plus important. Il tint dans sa main la gourde et reprit la hache de l'autre. Il leva les yeux pour regarder le ciel avant de regarder Eurydice, comme s'il n'avait pas compris sur le coup. Puis il détourna le regard :

    " - Oh... ".

    Six. Six personnes étaient déjà mortes. Peut-être même que dans ces six morts, il y avait la petite Pearl. Ça y est, il avait de nouveau la nausée. Sa main se resserra, plus encore, sur la hache et il soupira :

    " - Faut avancer. Mais on peut marcher plus doucement, maintenant. ".

    Le cœur lourd, il reprit sa marche. Le brouillard semblait de plus en plus épais et plus il marchait, plus il pensait aux coups de canon. Comment avait-il pu les manquer ? Il devrait y faire plus attention. Et il devait aussi faire attention à l'environnement qui les entourait. Des arbres, une forêt... Ce n'était pas une coïncidence. Il grimaça et les regarda :

    " - J'ai pas l'impression d'être chez nous quand même... J'ai cru que s'il y avait des arbres, ce serait comme si on était à la maison mais en fait... ".


    Andro secoua la tête. Il s'était plus parlait à lui-même qu'autre chose. Il avait cru naïvement qu'en traversant les bois, ils retrouveraient le centre avec l'hôtel de ville, les commerces et les habitations du District 7.


They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Tumblr_nsg6s3fl1B1qll70fo3_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurydice Rowenark
DISTRICT 7
△ correspondances : 198
△ points : 0
△ multicomptes : thybalt, raven, gwendal (denahi)
△ à Panem depuis le : 05/06/2016
△ humeur : sanglotante
△ âge du personnage : dix-huit ans pour toujours
△ occupation : fantôme, ex-tribut, ex-ex-apprentie apothicaire


can you save me?
statut: appartient au plus offrant
relationships:


They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Vide
MessageSujet: Re: They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 )   They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Icon_minitimeVen 5 Aoû - 18:42

79th HUNGER GAMES, JOUR 01
FORÊT (NORD-EST - ZONE 5F), 10h30 ~ ANDRO & EURYDICE


Son esprit déjà peu habitué à subir une telle pression peinait à se concentrer sur deux choses à la fois, raison pour laquelle Eurydice semblait n'avoir retrouvé l'usage de ses neurones qu'une fois ses jambes immobilisées. Impossible pour elle d'assurer ne pas être blessée avant d'avoir vérifié en détail, de la même façon qu'elle aurait bien été incapable de mettre sa main au feu qu'Andro n'avait pas la moindre égratignure lui non plus. Soudainement angoissée à cette idée elle avait même fini par lui poser la question, sans pouvoir réprimer un soupir de soulagement lorsqu'à son tour il avait répondu « Je vais bien. J'ai rien. » Un peu décontenancée malgré tout par le vent de panique aussi bref que perceptible qui venait de parcourir le jeune homme, la blonde était restée silencieuse, l'angoisse créant sournoisement son nid dans son esprit, parce qu'elle n'avait encore jamais vu Andro ainsi et que cela voulait certainement dire que la situation était grave. Et elle l'était.

Soucieuse de trouver quelque chose à dire ou à faire, elle avait enfin pris le temps de jeter un oeil à ce qu'elle ne se souvenait que vaguement avoir ramassé sur son chemin, avant qu'ils ne quittent la grande plaine où trônait la corne d'abondance. Tendant le petit paquet à Andro dans l'espoir qu'il sache un peu mieux qu'elle ce dont il s'agissait, elle avait affiché un air soudainement enthousiaste lorsqu'il s'était exclamé « C'est une couverture de survie. J'crois qu'on en aura bien besoin. » mais avait soudainement eu un moment d'hésitation, son expression changeant pour une curiosité hésitant qui l'avait poussée à demander « Elle va nous protéger des blessures ? Comment ça fonctionne ? » Pour elle une couverture de "survie" était forcément supposée les protéger des coups, des blessures physiques qu'ils pourraient être amenés à recevoir ... Mais elle peinait à imaginer comment une simple couverture pouvait permettre une telle chose. Elle lui avait ensuite tendu sa petite boite d'allumettes, affichant cette fois-ci fièrement son contentement face à sa prise, aussi modeste soit-elle « Heeeeey ! Pas mal ! C'est cool, c'est cool. » Son visage s'était illuminé, c'était bien plus qu'elle n'en espérait, et prenant la décision d'Andro de lui laisser garder les allumettes plutôt que de les récupérer comme une preuve de confiance autant qu'une récompense, elle avait affiché un sourire soudainement radieux malgré la précarité de leur situation ... Elle avait la mémoire un peu courte, Eurydice, et l'explosion de l'une de ses adversaires n'était déjà plus qu'un vieux souvenir. « Tiens, garde-les, au cas où si t'as faim en attendant qu'on trouve quelque chose de mieux à manger. » Saisissant les galettes de riz comme si elles étaient un bien précieux - et actuellement elles l'étaient - elle avait secoué la tête « Oh je suis sûre qu'on va trouver ! Il doit y avoir plein de champignons dans cette forêt, et des baies aussi, et puis avec les allumettes on pourra faire infuser des aiguilles de pin ... ! » Tout un programme, que la blonde débitait avec une motivation certaine, à la mesure des dangers qu'elle n'avait pas encore affrontés.

Comme pour leur rappeler qu'il ne s'agissait pas d'une simple excursion en forêt, un coup de canon les avait interrompus et avait jeté un froid dans la conversation, marquant le décès d'un sixième tribut. Ils n'étaient plus que dix-huit, désormais. Mais Eurydice peinait à réaliser, comme si dans son esprit trop bon mourir ne voulait pas vraiment dire mourir. Comme si le canon n'indiquait que l'abandon de tributs déclarant forfait pour rentrer chez eux, retrouver le confort douillet de leur quotidien. « Faut avancer. Mais on peut marcher plus doucement, maintenant. » Elle avait acquiescé d'un léger signe de tête, saisissant à nouveau la main d'Andro qui n'était pas occupée par la hache qu'il avait ramassé dans leur fuite. Eurydice préférait ne la voir que comme l'outil familier du district sept que comme l'arme potentielle que beaucoup espéraient la voir devenir ici. « J'ai pas l'impression d'être chez nous quand même ... J'ai cru que s'il y avait des arbres, ce serait comme si on était à la maison mais en fait ... » - « ... mais ce n'est pas comme à la maison. » avait-elle complétée, presque rassurée de savoir son sentiment partagé. Malgré son air impressionnable Eurydice n'avait jamais eu peur du noir, ou du brouillard ... de jour comme de nuit la forêt était pour elle un environnement familier, et ici pourtant elle ne se sentait pas en confiance. « J'ai l'impression que les arbres nous observent ... » Murmurant comme si elle craignait qu'on ne les entende, elle espérait que ce ne soit que son imagination et rien de plus, et que personne d'autre n'était en train de les observer ... Elle en avait totalement oublié, par ailleurs, que leur discussion était peut-être diffusée à cet instant même sur tous les écrans du Capitole et du reste de Panem. « Dis ... ? » Timidement elle avait tourné la tête vers lui, sans pour autant s'arrêter de marcher « Est-ce que tu penses qu'elle a bien agi ? Que c'était vraiment ... la meilleure solution ? » Elle n'osait pas préciser sa pensée, dire que c'était à la tribut qui avait décidé de ne se laisser aucune chance en abrégeant les souffrances à venir. Mais elle posait la question comme pour se rassurer, comme pour chercher à savoir si elle avait été la seule, à ce moment-là, à se dire que faire de même était peut-être le mieux à faire.



    - The birds move on so they survive, when snow so deep the bears all sleep to keep themselves alive. But where do I go from here ? So many voices ringing in my ear, which is the voice that I was meant to hear ? How will I know where do I go from here ? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t9409-beauty-and-the-tragedy-eurydice http://www.mockingjay-rpg.net/t9423-07-eurydice-reflection-of-a-lie-will-keep-me-waiting
Andro P. Graham
DISTRICT 7
△ correspondances : 381
△ points : 74
△ multicomptes : Adonis/Robin/Félix
△ à Panem depuis le : 05/06/2016
△ humeur : bouh
△ âge du personnage : 18 ans



They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Vide
MessageSujet: Re: They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 )   They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Icon_minitimeDim 7 Aoû - 17:46

    Andro grimaça alors qu'il avait enfin trouvé une place pour la couverture de survie, coincée dans son uniforme :

    " - Non, ça nous protège pas comme ça. Mais ça nous protègera du froid. ".


    Il avait souri, pour la rassurer. Ce n'était pas la chose la plus utile pour le moment mais l'air moite et les arbres oppressants autour d'eux lui chuchotaient à l'oreille qu'ils en auraient bien besoin. C'était logique : le " jour " ils auraient plus ou moins chaud et la " nuit " ils seraient frigorifiés. Et puis, comment parler de jour et de nuit alors qu'il n'était sûr de rien, avec ce temps ? Pour le moment, l'idée même de penser à dormir ou manger lui donner juste la gerbe.

    Elle avait glissé sa main délicate dans la sienne et c'était comme si tout allait déjà mieux. Ce n'était qu'une simple impression, une illusion, mais c'était rassurant. Il avait alors serré, plus doucement que lors de leur escapade, sa main dans la sienne en avançant. Sa tête se tourna vers elle lorsqu'elle eut fini sa phrase et il sourit tristement. Effectivement, cela n'avait rien du District 7. Ses yeux allèrent d'un arbre à l'autre et il acquiesça d'un signe de tête :

    " - J'crois pas qu'ce soit une impression... ".

    A contre cœur, il avait déjà regardé les Hunger Games. Même si parfois il avait été trop jeune pour tout comprendre, certaines éditions avaient bien montré qu'il y avait des caméras de partout, tout autour d'eux dans l'arène. Ce ne serait même pas étonnant qu'il pousse des yeux aux arbres ou des objectifs de caméras. Cela lui fit froid dans le dos. Il n'y avait aucune intimité, aucun lieu où ils ne seraient pas épiés. Tout était retransmis, tous les petits détails. Sa main se resserra sur celle d'Eurydice et il souffla :

    " - N'y fais pas attention. ".


    Il n'avait pas trouvé mieux à dire. Lui-même avait du mal à ne pas regarder tout autour d'eux. C'était sûrement la raison pour laquelle certains vainqueurs devenaient fous : ce n'était pas qu'à cause des meurtres ou du sang mais bien à cause de cette sensation d'être observé 24h/24. C'était du voyeurisme pur et dur.

    Ils continuaient à avancer plus calmement. Il n'y avait plus eu de coup de canon. Andro n'était pas certain de si c'était une bonne ou une mauvaise chose :

    " - Dis... ? ... Est-ce que tu penses qu'elle a bien agi ? Que c'était vraiment ... la meilleure solution. ? ".

    Ses lèvres se pincèrent, il ne cessait pas d'avancer. Il ne pouvait pas la regarder et répondre. Il n'y avait pas de réponse. Il ne savait pas ce qui était mieux ou non, il n'était sûr de rien... :

    " - Je sais pas. ".

    Il était comme un enfant à qui on demandait tout un tas de questions existentielles, un enfant de qui on exigerait une réponse bonne ou mauvaise. Il n'avait pas de réponse et ça le terrifiait. Est-ce qu'elle avait eu raison, au final ? Ce n'était pas plus judicieux de finir comme ça ? Puis, soudain, il se remémora les morceaux de chairs au sol. Comment sa famille fera pour l'enterrer ? Comment pleurer un corps s'il n'y en a plus ? Des tributs qui ne valaient rien avaient déjà gagné les Hunger Games alors pourquoi abandonner si vite ?

    " - C'était son choix. Ce n'est pas le mien. ".

    Cette fois, il tourna la tête vers elle et la fixa longuement :

    " - Ce n'est pas notre choix. On va se battre. On va se donner une chance de s'en sortir. Je veux croire qu'on a une chance. ".

    A nouveau, il lui sourit. Il ne la laisserait pas mourir. Il se battrait. Jusqu'à son dernier souffle :

    " - On est assez loin de la Corne et j'ai entendu personne nous suivre. J'crois qu'on peut rester ici un moment mais... ".

    Ses yeux se plantèrent sur un arbre et il se retint d'aller en gratter le tronc avec son index pour vérifier s'il y avait une caméra :

    " - ... On restera pas trop longtemps. Faut éviter les pièges. ".

    Il leva la tête vers le ciel grisonnant, sombre, en suivant les lignes de l'arbre. Où étaient-ils ? Comment était l'arène ? Où était la limite ? Qu'est-ce que le Capitole avait prévu pour eux ?


They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Tumblr_nsg6s3fl1B1qll70fo3_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurydice Rowenark
DISTRICT 7
△ correspondances : 198
△ points : 0
△ multicomptes : thybalt, raven, gwendal (denahi)
△ à Panem depuis le : 05/06/2016
△ humeur : sanglotante
△ âge du personnage : dix-huit ans pour toujours
△ occupation : fantôme, ex-tribut, ex-ex-apprentie apothicaire


can you save me?
statut: appartient au plus offrant
relationships:


They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Vide
MessageSujet: Re: They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 )   They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Icon_minitimeJeu 11 Aoû - 14:31

79th HUNGER GAMES, JOUR 01
FORÊT (NORD-EST - ZONE F5), 10h30 ~ ANDRO & EURYDICE


Si Eurydice n'était jamais en reste pour questionner sur ce qui la laissait perplexe, il lui arrivait souvent en revanche suivant la réponse obtenue ou le ton qu'on lui adressait de se reprocher de poser des questions aussi bêtes. Et c'était précisément cette impression qu'elle avait eu lorsqu'Andro avait répondu « Non, ça nous protège pas comme ça. Mais ça nous protègera du froid. » et qu'elle s'était retrouvée bras balants, un oeil glissant sur la couverture de survie en se delandant ce qu'elle pouvait bien espérer d'autre au juste. « Oh, c'est vrai ... je n'avais pas pensé à ça. » avait-elle alors avoué, légèrement rougissante. Mais tellement obnubilée par la possibilité d'être attaquée par un autre tribut, elle en avait presque oublié que l'arène regorgeait de pièges et d'aléas naturels potentiellement tout aussi dangereux.

Rangeant leur butin comme ils le pouvaient, bien qu'un sac à dos eut été grandement utile pour leur faciliter la tâche, tous les deux s'étaient remis en route en s'autorisant tout juste à ralentir un peu la cadence. Sa main solidement accrochée à celle de son co-tribut, la blonde prenait conscience à mesure de leur progression d'à quel point cette forêt, bien loin de la rassurer comme elle l'espérait, faisait monter chez elle une certaine angoisse. Comme s'ils n'étaient pas seuls, comme si quelque chose d'invisible mais menaçant se cachait là, dans la pénombre, prêt à bondir. « J'crois pas qu'ce soit une impression ... » avait de son côté avoué Andro, pas beaucoup plus rassuré « N'y fais pas attention. » lui avait-il simplement conseillé, Eurydice n'osant pas répondre que c'était beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Au lieu de cela elle avait retrouvéle silence, se contentant du bruit de respiration d'Andro et du sien, essayant de les caler l'un sur l'autre sans trop savoir pourquoi. Pour se rassurer, probablement.

Ils s'enfonçaient plus profondément dans la forêt, le sol herbacé et plat laissant sa place à de nombreuses racines dans lesquelles il fallait prendre garde à ne pas se prendre les pieds, et à un sol plus humide, presque boueux, sur lequel il ne fallait pas glisser. Sans pouvoir se l'ôter de la tête, Eurydice avait fini par questionner Andro sur les agissements de la tribut du dix, celle qui avait préféré une mort rapide et immédiate. Elle espérait y voir un peu plus clair avec l'avis du jeune homme. « Je sais pas. C'était son choix. Ce n'est pas le mien. » Il avait planté son regard dans le sien avec sérieux, et avait repris « Ce n'est pas notre choix. On va se battre. On va se donner une chance de s'en sortir. Je veux croire qu'on a une chance. » Est-ce qu'il y croyait sincèrement ? Ou bien essayait-il simplement de la rassurer ? Eurydice se posait sincèrement la question, pinçant ses lèvres sans oser avouer que ce n'était pas tant une question de choix qu'une question de peur. Elle avait peur de mourir, bien trop peur pour oser faire un choix tel que celui de la fille du dix. « Mais comment on fera si ... si il reste que ... nous ? » Elle n'osait pas y penser, ou à peine. Elle ne survivrait jamais jusque-là, elle le savait. Mais si cela arrivait ? Elle se disait qu'avec Andro au moins elle ne souffrirait pas. Que si elle ne parvenait pas à faire ça toute seule il ferait ça vite, sans lui faire mal, sans abîmer son joli visage. Alors ça ne serait pas si grave, sans doute.

Honteuse d'avoir ainsi évoqué une possibilité aussi funeste, elle avait continué à marcher en gardant le silence et les yeux vissés sur le sol, à l'affut de la moindre irrégularité qui pourrait lui faire perdre l'équilibre. « On est assez loin de la Corne et j'ai entendu personne nous suivre. J'crois qu'on peut rester ici un moment mais ... On restera pas trop longtemps. Faut éviter les pièges. » Elle avait agité la tête en silence, s'évitant ainsi une nouvelle bêtise. Ces arbres n'étaient pas différents des précédents, ils se ressemblaient même trop, trop identiquespour que c'en soit naturel ... on tentait de les berner, et la blonde n'osait se demander si pour eux qui avaient vécu au milieu de la forêt toute leur vie, toute cette mascarade serait un avantage ou au contraire un handicap supplémentaire. Elle peinait à se rappeler de toutes les précautions d'usage qu'elle était censée prendre, elle n'était pas certaine de pouvoir en rajouter de supplémentaires sans en oublier la moitié. Mais toujours guidée par son impulsivité enfantine elle n'avait pas attendu l'accord d'Andro pour s'élancer vers le premier arbre et tenter d'y grimper « Tu crois que l'arène est grande ? On est loin du gros arbre maintenant tu penses ? » Elle n'attendait pas les réponses pour tenter son ascension, grimper aux arbres était comme une seconde nature pour elle, elle faisait ça depuis toute petite, tantôt pour se cacher des indésirables qui la moquaient, tantôt pour observer et espionner ce que son espritde gamine curieuse ne pouvait s'empêcher de vouloir élucider. Fusse la discussion de son béguin passager avec une autre, ou les conversations d'adultes qu'avaient certains habitants aux idées politiques bien plus tranchées qu'ils ne souhaitaient l'admettre. Eurydice ne comprenait pas toujours ce qui se racontait, mais elle était toujours fière d'être indirectement dans la  confidence « Oh, je crois que j'entends de l'eau ... ! » s'était-elle exclamée après quelques mètres, posant prestement sa main contre sa bouche en réalisant qu'elle parlait trop fort, et reprenant plus doucement en baissant la tête vers Andro, en contrebas « Tu penses que c'est pour de vrai ? » Ou bien était-ce encore une illusion destinée à les déstabiliser ? « Ethan a dit qu'il fallait trouver de l'eau, pour ne pas mourir d'hydratation. » De désydratation, autait-elle voulu dire. Ayant retrouvé un sourire et de l'entrain, elle s'était hissée sur une branche un oeu haute pour tenter de voir, d'entendre. Absolument pas consciente de risquer de les faire repérer à force de s'agiter ainsi. Mais Andro était là, il avait sa hache, et naïvement elle les pensait invincibles, au moins pour quelques jours.

fin du sujet.



    - The birds move on so they survive, when snow so deep the bears all sleep to keep themselves alive. But where do I go from here ? So many voices ringing in my ear, which is the voice that I was meant to hear ? How will I know where do I go from here ? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t9409-beauty-and-the-tragedy-eurydice http://www.mockingjay-rpg.net/t9423-07-eurydice-reflection-of-a-lie-will-keep-me-waiting
Contenu sponsorisé



They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Vide
MessageSujet: Re: They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 )   They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 ) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

They'll never take us - Eurydice (la forêt NE, J1 - ~10h30 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 6 :: 79th HG :: rps avant et pendant les jeux-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.