petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 Le grand final ; J11, milieu de journée. Yorell, Thunder, Claire & Brooke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



Le grand final ; J11, milieu de journée. Yorell, Thunder, Claire & Brooke Vide
MessageSujet: Le grand final ; J11, milieu de journée. Yorell, Thunder, Claire & Brooke   Le grand final ; J11, milieu de journée. Yorell, Thunder, Claire & Brooke Icon_minitimeMar 7 Oct - 18:01

    Depuis la veille, les coups de canon étaient devenus presque incessants. Brooke en avait les oreilles qui sifflaient et bien vite, la rouquine avait décidé de fuir la corne d'abondance. Voir Ellyn mourir presque sous ses yeux n'avait pas été une partie de plaisir et la jeune fille aurait voulu prendre du recul. Impossible dans sa situation, bien sur … Brooke avait la désagréable sensation de se sentir piégée. Elle voulait sortir d'ici, et vite.

    Et à l'heure qu'il était, la jeune fille en venait à se dire que ce n'était plus totalement hors de sa portée. Pendant la nuit, Brooke avait observé les visages des tributs qui s'illuminaient dans le ciel. Le visage de tous les tributs tombés. Ellyn, deux filles dont elle ignorait le district et le garçon qu'elle avait croisé, lorsque le serpent avait dévoré un gamin. Elle avait compté : ils n'étaient plus que quatre.

    Dont elle. Quant aux autres … La blonde, celle qui avait tué Ellyn. Brooke ne connaissait pas son nom. Il y avait également un garçon dont elle ne savait rien ainsi que, et c'était une idée que Brooke n'aimait pas, Yorell. Son co tribut. Elle ne l'appréciait pas et pourtant, quelque chose les liait, c'était indéniable. Elle ne voulait pas d'un grand final contre lui – c'était étrange et dérangeant. Brooke fuyait la Corne vers un lieu dont elle ne savait rien, dévalant la falaise le long de la cascade, courant à travers les lianes, tout cela en songeant qu'elle avait la ferme intention de quitter cet endroit vivant – mais qu'il était absolument hors de question qu'elle mette fin aux jours de Yorell. Pourquoi ? Elle n'aurait même pas su l'expliquer clairement. C'était comme ça, point.

    Tout à ses réflexions, Brooke remarquait à peine la chaleur. Elle était là, pourtant. Accablante. Peut être encore plus que les autres jours, comme si … La demoiselle secoua la tête, avançant toujours, sans savoir ou elle allait ni ce qu'elle avait préparé. Elle avait simplement les deux petits couteaux dans ses poings, à peine visible pour les quelques tributs restant qui pourraient la croiser mais néanmoins présents et plus dangereux qu'on ne pourrait le croire.

    Brooke avait marché pendant encore un long moment lorsque le bruit la tira soudainement de sa torpeur. L'explosion avait été forte et terriblement bruyante.

    Mortellement proche.

    Sortie du couvert des arbres, Brooke leva les yeux … et trouva bien vite ce qui clochait. La montagne, le point culminant de l'Arène, semblait s'être réveillée et prête à dévorer tout ce qui se trouvait sur son chemin. Un instant, la tribut resta là, plantée, immobile. Bouche bée, insignifiante face au volcan qui commençait déjà à cracher de la lave. Elle se mit à courir aussitôt. Il devenait compliquer de voir ou aller : la lave, déjà, coulait le long de la montagne, bien trop près d'elle ! Brooke jura. Elle n'était pas restée en vie jusque là pour finir brûlée dans de la lave en fusion, c'était bien trop stupide ! Échapper à tous les tributs mais pas à la nature, pour une demoiselle qui se targuait de la connaître plutôt bien. Un comble.

    Et puis l'idée lui vint à l'esprit. C'était donc ça, le grand final … Un coup monté des organisateurs pour les rassembler, les piéger, les forcer à être ensemble tous les quatre. Il resterait donc forcément une surface qui ne serait pas recouverte par la lave. En attendant, il fallait courir et tuer si elle croisait qui que se soit.
Revenir en haut Aller en bas
Yorell T. Moon
DISTRICT 8
△ correspondances : 757
△ points : 0
△ multicomptes : /
△ à Panem depuis le : 10/01/2014
△ humeur : un mort n'a pas d'humeur
△ âge du personnage : dix-sept ans pour l'éternité
△ occupation : héritier de l'empire stylistique de ma mère


can you save me?
statut: mort, éternel célibataire
relationships:


Le grand final ; J11, milieu de journée. Yorell, Thunder, Claire & Brooke Vide
MessageSujet: Re: Le grand final ; J11, milieu de journée. Yorell, Thunder, Claire & Brooke   Le grand final ; J11, milieu de journée. Yorell, Thunder, Claire & Brooke Icon_minitimeMer 8 Oct - 16:57

(78th) Arena: Le Grand Final
Finalistes
feat.
Yorell T. Moon


 

 



 

 

Mes chers amis, quand je mourrai, plantez un saule au cimetière. J'aime son feuillage éploré. Δ

Je me souviendrais toujours de cet instant où la terre avait commencé à trembler sous mes pieds. Je savais que ce jour arriverait. Je savais que survivre aussi longtemps avait un prix. Et je savais aussi qu'il ne pouvait en rester qu'un seul. Au départ, c'était difficilement audible. Perché sur mon arbre depuis tard la veille, le seul signe que j'avais trouvé suffisamment inquiétant était ces vols d'oiseaux fuyant le sommet de la montagne. Lorsque j'ouvris mes yeux, il me fut difficile de distinguer le ciel bleuté des nuées de volatiles geignants. Je me redressai vivement, frottant mes yeux énergiquement, avant de plonger mon regard ténébreux en direction de la grande montage. La minute suivante, les nuages gris couvrirent l'intégralité du ciel, y-compris le soleil cuisant, et je me décidai à ne pas camper sur ma position. J'entrepris donc de ranger mon sac, quittant habilement le sommet de mon arbre épais. Lorsque mes pieds foulèrent le sol, je sentis celui-ci vrombir, prêt à craqueler sous mon poids. Je ne pouvais pas contenir mon inquiétude et ma surprise. Je me doutais bien que pour cette journée, les juges avaient envie d'action. Ils avaient envie d'en finir. Ils avaient envie d'un vainqueur là maintenant, tout de suite. Ni une, ni deux, je ramenai les bretelles de mon sac à dos sur mes épaules, et je courus à grandes enjambées dans la même direction que les oiseaux, fuyant autant qu'eux la montagne se fendant en plusieurs parties, se transformant indéniablement en un volcan prêt à cracher sa lave mortelle. Hors de question de me retourner. Hors de question d'affronter la nature cette fois-ci. Je préférais prendre mes jambes à mon cou, afin de m'assurer une survie plus conséquente.

Mais fuir, c'était bien trop facile. J'avais beau courir, je ne me doutais absolument pas que le Capitole me rattraperait. Je ne me doutais pas que quelques secondes plus tard, mon corps s'écraserait violemment contre un mur invisible. Je me pris un champ de force en pleine figure, et je fus propulsé à quelques mètres de cette frontière sans couleur. Sonné, je secouai vivement la tête avant de me redresser presque aussitôt, avançant à pas de géants jusqu'à la limite imposée. Je retentai une fois de passer. Échec cuisant. Je ne pouvais pas aller plus loin. Je levais progressivement ma tête jusqu'au ciel nuageux, essayant de distinguer la hauteur de ce champ de force invisible. Puis, je posai mes poings contre la surface. « Non... » écorchai-je entre mes dents. Je frappai mes poings contre la surface transparente plusieurs fois. « Non non non ! » Je leur en voulais à eux, ces juges stupides qui se permettaient de contrôler mes déplacements, mes actes, mais surtout ma vie. Je les haïssais d'autant plus qu'ils me forçaient désormais à faire face à ce que je craignais le plus: la mort. Car il n'y avait peut-être aucun moyen de sortir vivant de cette coulée de lave dévalant le volcan en éruption. Et la terre grondait toujours. La cendre s'abattait sur l'arène, et je pouvais cependant sentir le souffle glacial de la faucheuse sur ma nuque.

Après avoir observé la progression de l'éruption, je n'eus d'autre choix que de rebrousser chemin, m'enfonçant littéralement dans la gueule du loup. Au fur et à mesure que je m'approchais du lit de lave, mon cœur se serrait. J'avais peur, et oui. J'avais peur de finir calciné. Car il n'y avait peut-être pas pire comme mort, de finir brûlé. Il paraîtrait que c'était la souffrance ultime, avant un accouchement. Alors, je devais avant tout trouver un coin suffisamment en hauteur pour que la lave ne m'atteigne pas. Le problème, c'était que les autres tributs avaient eu la même idée de moi, car je pouvais distinguer quelques silhouettes au loin, sur cette unique parcelle de terre à l'abri du feu ravageur. Si j'avais bien compté, au cours de ces derniers jours, nous n'étions plus que quatre. Dont Brooke, ma co-tribut. Une fille que j'avais bien sous-estimé, à mon grand damne. Je savais que je ne devais pas l'oublier. Mais au fond de moi, je ne me sentais pas capable de lui faire de mal. J'espérais au plus profond de mon cœur que je n'aurais pas à me battre contre elle. Par contre, les deux autres tributs, je m'en contrefichais. Claire m'indifférait au plus haut point, et Thunder n'était plus mon allié depuis le festin. On s'était mutuellement abandonné, comme si notre entraide n'avait jamais été d'actualité. Dans cette arène, il fallait agir égoïstement de toute manière. A cette pensée, et surtout pris de court par l'éruption volcanique, je me hissai sans mal jusqu'au plateau rocheux. Je le sentais, à l'intérieur de mon cœur: c'était la finale, et je n'avais pas le droit à l'erreur. Pas d'état d'âme, pas de pitié. Si je voulais avoir une chance de sortir de là, je ne pouvais tout simplement pas me permettre de faiblir. Pas après onze jours de pur acharnement. Alors j'étais prêt, mes mains apposées contre ma machette et mes petits couteaux, adossé derrière un arbre. Je les guettais, ces finalistes. Je les observais. Je les attendais. Et s'ils croyaient que j'allais les laisser m'atteindre, ils pouvaient se mettre le doigt dans l'oeil. Ce qui arriverait en fin de compte, ce n'était pas l'inévitable mais l'imprévisible.
© Gasmask







« 2295 - 2313 »
I learned a long time ago that some people would rather die than forgive. It's a strange truth, but forgiveness is a painful and difficult process. It's not something that happens overnight. It's an evolution of the heart. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t6862-yorell-t-moon-don-t-blink http://www.mockingjay-rpg.net/t6874-08-yorell-t-moon-rebirth-maj-le-05-07 http://www.mockingjay-rpg.net/t6875-d8-yorell-t-moon-diary
 

Le grand final ; J11, milieu de journée. Yorell, Thunder, Claire & Brooke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 4 :: 78th HG :: rps avant et pendant l'intrigue-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.