petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 78HG — sujet du lieu c

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



78HG — sujet du lieu c Vide
MessageSujet: 78HG — sujet du lieu c   78HG — sujet du lieu c Icon_minitimeDim 13 Juil - 15:41


78ème Hunger Games
" lieu c "

Ce sujet est mis à votre disposition pour mettre en scène votre tribut dans la zone si vous n'avez pas besoin d'en faire tout un sujet avec un autre membre. Il restera pendant toute la durée des jeux, c'est pourquoi nous vous demandons d'indiquer avant votre message le jour et l'heure où se déroulent les actions que vous décrivez.

Cela ne remplace pas les sujets obligatoires que nous vous demanderons de faire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
Yorell T. Moon
DISTRICT 8
△ correspondances : 757
△ points : 0
△ multicomptes : /
△ à Panem depuis le : 10/01/2014
△ humeur : un mort n'a pas d'humeur
△ âge du personnage : dix-sept ans pour l'éternité
△ occupation : héritier de l'empire stylistique de ma mère


can you save me?
statut: mort, éternel célibataire
relationships:


78HG — sujet du lieu c Vide
MessageSujet: Re: 78HG — sujet du lieu c   78HG — sujet du lieu c Icon_minitimeMar 29 Juil - 11:45

Day 1 - 21h30

Nous avions beaucoup marché. Pendant combien de temps, je ne le savais pas vraiment. Je me référais à l'inclination du soleil dans le ciel bleuté et surtout artificiel de l'arène. La chaleur était difficilement surmontable, mais plus le temps passait, et plus la lumière se faisait rare, pour qu'une fois la nuit installée en cette fin de journée Sky et moi ne ressentions plus la sueur couler sur nos peaux pâles. Nous avions tant marché que mes jambes me tiraillaient. Je m'adossai à un tronc d'arbre, alors que nous avions enfin trouvé un point d'eau où se ravitailler l'espace de quelques heures. Je ne tenais pas à camper la nuit. J'avais la nyctalopie à mon avantage. J'avais l'habitude de l'obscurité et de ses dangers. Je voulais en faire mon avantage, et pourquoi pas surprendre les autres dans leur sommeil, si sommeil ils parvenaient à trouver. Le paysage était particulièrement fascinant. Nous étions partis en direction opposée des falaises. Nous ne tenions pas à nous fouler la cheville si nous avions le pas trop hésitant où qu'un autre tribut nous coursait. Au final, nous avions atterri tous les deux près de ce cours d'eau, avec une petite chute vraiment remarquable. Je louais le travail du Capitole. L'esthétique des arènes me surprendrait toujours. Si seulement ce n'était pas créé dans le seul but de faire s'entretuer vingt-quatre pauvres gamins, ce lieu aurait pu garder son allure enchanteresse.

Sky décida de partir de son côté pour un petit moment. Elle n'avait pas pu récupérer de quoi subvenir à ses besoins nutritifs à la corne, elle devait mourir de faim et de soif. Bien que je lui avais prêtée un peu de mon eau, il fallait avant tout économiser nos ressources. Au bord de l'eau, je m'agenouillai et ouvris mon sac à dos jaune, y extrayant ma précieuse bouteille d'eau. Je la remplis à rabord, portant même à mes lèvres les quelques gouttes qui coulaient du bouchon. L'eau, un bien trop important pour le dénigrer dans ce genre de situation. Je soupirai d'aise, m'accordant quelques minutes de repos. Je fermai mes yeux, la tête en arrière et faisant face au ciel étoilé. J'avais survécu une journée, c'était déjà un exploit. J'avais pu m'allier avec la seule personne en qui j'avais un minimum confiance, et aucun adversaire n'était à déclarer. Je pouvais dire que pour le moment, je m'avouais chanceux. Lorsque je rouvris mes yeux, je fus plus que surpris de découvrir les alentours illuminés. Une magie sans nom. La luminescence des lieux était d'une fascination indescriptible. Comment la nature pouvait-elle être aussi majestueuse ? Hélas, je déchantai vite. Car la réalité de l'arène me traversa de nouveau l'esprit. Je devais rester sur mes gardes. Ce qui était beau était aussi dangereux, tel une rose. Les pétales ravissaient de volupté, mais les épines étaient douloureuses et surprenantes pour des mains maladroites. Ne pas détourner mon attention de ce lieu regorgeant de mystère était devenu une de mes priorités.

L'hymne du Capitole résonna dans l'arène. C'était enfin le moment de pleurer les morts. Ou de les acclamer. Pour ensuite les oublier. Soupirer de soulagement et me dire que non, ce n'était pas encore à mon tour de mourir. Je rangeai vivement ma bouteille pleine dans mon sac, me relevant. Au bord du lac, je gardai ma tête levée vers le ciel pour observer et surtout compter le nombre de tributs décédés. Six. C'était si peu pour un bain de sang. Je grimaçai en voyant le visage du garçon du Trois. Un visage que je n'avais pas été capable de regarder quand j'avais planté la lame de mon couteau dans sa nuque. Je l'avais traité en animal. Comme le gibier que je chassais. Un frisson parcourut mon échine. J'étais un meurtrier. Un assassin. Mais n'était-ce pas le prix à payer pour survivre ? Je serrai les poings, mordant ma lèvre inférieure. Non, je ne céderais pas. Je ne céderais jamais. Car c'était pour les faibles. Or, je n'étais pas faible. Bien au contraire, j'avais la rage au creux de mon ventre. Une fois l'annonce des morts terminée, je continuais à observer les étoiles scintillant dans le ciel. Je pensais à toutes les personnes qui me regardaient depuis leur fauteuil. Toutes ces personnes qui misaient gros sur moi, qui me faisaient confiance et qui espéraient mon retour. J'étais déjà prêt à recommencer mon geste si cela était nécessaire. Oui, j'étais prêt. Prêt à tuer pour sauvegarder ma propre existence. Rien n'avait de sens dans les jeux de la faim. La vie n'avait pas de sens: seule notre existence lui en conférait un peu.






« 2295 - 2313 »
I learned a long time ago that some people would rather die than forgive. It's a strange truth, but forgiveness is a painful and difficult process. It's not something that happens overnight. It's an evolution of the heart. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t6862-yorell-t-moon-don-t-blink http://www.mockingjay-rpg.net/t6874-08-yorell-t-moon-rebirth-maj-le-05-07 http://www.mockingjay-rpg.net/t6875-d8-yorell-t-moon-diary
Caesar Flickerman
MAITRE DU JEU
△ correspondances : 2122
△ points : 472
△ à Panem depuis le : 20/04/2011
△ humeur : joueuse
△ âge du personnage : cinquante-quatre ans
△ occupation : interviewer et personnalité préférée des capitoliens



78HG — sujet du lieu c Vide
MessageSujet: Re: 78HG — sujet du lieu c   78HG — sujet du lieu c Icon_minitimeLun 11 Aoû - 15:35




Sponsor pour Yorell
Nature: Jove Goodshepherd lui fait parvenir, par l'intermédiaire des mentors du Huit, une petite bouteille d'eau de 50cl et un petit pain qu'il a pu lui obtenir grâce aux sponsors.
Message: "Je m'ennuie, Machin. Sois gentil, sors-toi les doigts du cul."
Instructions: La réception du parachute se fait dans la soirée du J1.

Puisse le sort vous être favorable!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mockingjay.forumgratuit.fr
Yorell T. Moon
DISTRICT 8
△ correspondances : 757
△ points : 0
△ multicomptes : /
△ à Panem depuis le : 10/01/2014
△ humeur : un mort n'a pas d'humeur
△ âge du personnage : dix-sept ans pour l'éternité
△ occupation : héritier de l'empire stylistique de ma mère


can you save me?
statut: mort, éternel célibataire
relationships:


78HG — sujet du lieu c Vide
MessageSujet: Re: 78HG — sujet du lieu c   78HG — sujet du lieu c Icon_minitimeLun 11 Aoû - 18:39

(78th) Arena: Petite chute
Day 1 - 22h00
Sky Sanders (PNJ)
feat.
Yorell T. Moon


 

 



 

 

C'est quand on n'a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien. Δ

Je me sentais seul. Si seul. Même avec Sky qui dormait à mes côtés ce moment-même. Nous nous étions abrités en lisière du cours d'eau, derrière des buissons épais. Le sol n'était pas très confortable pour dormir, mais la tribut du Douze avait rapidement trouvé le sommeil. J'avais pris le premier tour de garde. Mes yeux s'accommodaient très bien à l'obscurité, une particularité que je bénéficiais depuis que j'étais tout petit. Je posai mes bras sur mes genoux relevés, ma tête légèrement penchée mais mes yeux de lynx scrutant chaque parcelle d'horizon, dans cette éternelle crainte qu'un tribut arrive à nous débusquer. Nous n'étions qu'au premier jour, et le pire n'était pas encore arrivé. C'était le début, le tout début. Et j'avais tellement hâte d'en finir. En bien comme en mal. Car vivre dans cette arène était un véritable supplice. J'avais toujours ce poids sur le cœur. Cette peur de devoir affronter les regards terrifiés mais aussi hargneux des autres tributs. Cette peur de devoir lever les poings et montrer griffes et crocs au nom de notre propre existence. Nous avions tous envie de nous en sortir. Nulle vie ne valait plus qu'une autre. Injustice. Oui, c'était réellement injuste. Et je ne voulais pas devenir le monstre que je redoutais depuis que mon nom avait résonné dans tout Panem, depuis la grande place du district Huit.

Je jetai un œil sur mon ombre que la lune projetait légèrement, en cette nuit claire et scintillante, comme si les ravages des jeux ne nous avaient jamais atteints. Cette ombre représentait tout ce que je ne voulais pas être. Tout ce que j'étais prêt à être malgré moi pour vivre. Survivre. C'était vrai... S'il fallait que je devienne le monstre que je craignais devenir pour sortir de cet endroit victorieux, mais surtout en vie, je le ferais. Mon dieu que je le ferais. Pour les carrières, c'était plus facile à accepter, car ils avaient grandi avec cette idée en tête. Pour moi, originaire du très misérable district Huit, mourir avait surtout était une notion très réelle dans mon esprit. La survie, elle, n'avait été qu'une issue très minime, quasi-impossible. Car en voyant les visages des rares vainqueurs de mon district, qui avait envie de leur ressembler ? Qui avait sincèrement envie de ressembler à Jove Goodshepherd, Silk Preston et Wyoming Bucherson ? Moi, pauvre inconscient que j'étais. J'avais littéralement la rage de vaincre depuis que j'avais gravi ces marches. Mais je ne voulais pas vaincre pour vaincre. Je voulais vaincre pour vivre. Je voulais vaincre pour retrouver ma famille, mes amis, et ainsi me libérer de ce lourd poids que signifiait la mort à mes yeux. Cette mort que je chassais de mon esprit à la seconde où je songeais y penser. Oui, l'issue était peut-être inévitable, quasi-certaine: on retrouverait mon cadavre dans cette arène. Mais un autre échappatoire était à prendre en considération: celui de rejoindre les rangs de mes mentors, et de devenir l'un des leurs.

Dans cette nuit obscure et silencieuse, seule la légère brise de vent sifflait dans mes oreilles. Je pouvais sentir ce souffle frais contre ma joue. Je plaquai mes cheveux en arrière, mes sens toujours en alerte. La nuit était réconfortante, mais tellement longue. Et tellement imprévisible. Je sentais que ma vie pendait sur un fil, et qu'elle tanguait, comme les funambules. Ma vie était peut-être le funambule le plus dangereux de tout Panem. Elle allait et venait, de part et d'autre de ce fil. Qui savait, le coup de canon allait retentir très bientôt. Rien que pour moi. Ma dernière once d'humanité qui s'évaporerait dans un bruit sourd. Pas comme ce cliquetis que je pouvais nettement percevoir dans le silence de la nuit. Je relevai vivement ma tête. Ce petit bruit... Non ? Un parachute ? Je me levai brusquement, prenant soin tout de même à ne pas réveiller Sky. Je vérifiai que j'avais bien mon couteau sur moi avant de légèrement m'enfoncer dans la forêt dense, à la recherche du précieux parachute argente. Je pouvais l'entendre distinctement. Il était là, à quelques mètres. Je le vis enfin flotter, paisible, avant de se poser au pied d'une souche. Je me penchai pour réceptionner le cadeau que les mentors avaient envoyé. Le numéro de mon district était gravé dans le métal luisant du parachute. Je l'embarquai donc avec moi, revenant ainsi à ma position initiale afin de pouvoir surveiller de nouveau le sommeil salvateur de mon alliée. Je devins très rapidement impatient de découvrir ce que les filles m'avaient envoyé. J'ouvris donc le contenu du message, y découvrant une bouteille d'eau et un petit pain. Je portai silencieusement ce dernier à ma bouche. Son goût me procura un bien fou. Ça changeait tellement de cette viande séchée immangeable que j'étais obligé d'engloutir depuis le début des jeux ! Tout en terrassant ma faim avec cette petite portion d'énergie, je pris entre mes doigts le petit message qui fut glissé au fond de la coupelle. Je pouvais reconnaître l'expéditeur de ce précieux colis entre mille: « Je m'ennuie, Machin. Sois gentil, sors-toi les doigts du cul. » Jove Goodshepherd. L'unique vainqueur masculin du district huit, et un vieux connard soit-dit en passant. Enfin, pour un con, il m'avait quand même envoyé de quoi me sustenter, et pour cela je lui en fus extrêmement reconnaissant. Je levai mes yeux sur le ciel étoilé, comme pour adresser un message muet à son égard. Merci. Merci mentor. Je tâcherais de ne pas le décevoir. Le plus dur n'était pas encore arrivé, il devait encore croire en moi. Il le devait, tout simplement car je ne comptais définitivement pas me laisser faire dans ces putains de jeux. Quand on prenait la peine de découvrir les ficelles des hunger games, on se sentait moins marionnette. Ce que nous appelions l'espoir, c'étaient les fils qui faisaient marcher la marionnette, et que Snow tirait.

HRP:
 
©️ Gasmask







« 2295 - 2313 »
I learned a long time ago that some people would rather die than forgive. It's a strange truth, but forgiveness is a painful and difficult process. It's not something that happens overnight. It's an evolution of the heart. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t6862-yorell-t-moon-don-t-blink http://www.mockingjay-rpg.net/t6874-08-yorell-t-moon-rebirth-maj-le-05-07 http://www.mockingjay-rpg.net/t6875-d8-yorell-t-moon-diary
Contenu sponsorisé



78HG — sujet du lieu c Vide
MessageSujet: Re: 78HG — sujet du lieu c   78HG — sujet du lieu c Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

78HG — sujet du lieu c

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 4 :: 78th HG :: rps avant et pendant l'intrigue-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.