petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 A drop in the ocean - Aife

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



A drop in the ocean - Aife Vide
MessageSujet: A drop in the ocean - Aife   A drop in the ocean - Aife Icon_minitimeSam 21 Déc - 0:24

A drop in the ocean
codage par palypsyla d'apple spring.



Derrière le rocher de corail, je guettais ma proie. Un jeune requin d'à peu près un mètre qui venait souvent dans ce récif pour se faire un petit festin. Sauf qu'aujourd'hui, le festin ce sera lui. Il suffit juste qu'il s'approche de quelques mètres. Me fondant dans le décor, il ne prend pas conscience du danger que je représente pour lui. Je ne suis pas un amateur, cela fait une bonne dizaine d'années que je chasse dans les parages. C'est pourquoi, la plupart des espèces ici n'ont aucuns secrets pour moi. Je m'attaque rarement aux requins. Ils sont assez dure à contrôler surtout qu'un coup de mâchoire est vite arrivé. En faite pour minimisé les risques, il suffit juste de viser  entre les branchie et la zone avant les nageoires pectorales. Une zone de quelques centimètres voilà où la flèche doit atterrir et c'est là qu'elle atterrira. Respirant lentement dans mon tuba, je sentais le moment propice. Il se rapprochait de plus en plus, la main sur l'encoche, une concentration optimale. Plus que quelques secondes...
TCHKLAK.

Touché. Le travail ne fait que commencer.
Le requin se débattait de toute ces forces. Pour éviter tout risque et éviter de le faire souffrir encore quelques instants, je pris mon couteau à ma ceinture et lui offrit le coup de grâce en plein au niveau du cœur. Tout danger était éloigné ou presque car dans quelques minutes d'autres requins alléchés par l'odeur du sang viendront s'inviter à la petite fête et ce sera moi le plat principal. Je remonta à la surface et partis en direction de ma petite embarcation où gisait déjà dans une glaciaire, les poissons de la matinée.Après avoir vidé chaque poisson de ces entrailles, je partis à la rame en direction du port. Il me restait exactement une heure pour rejoindre le marché et étaler fièrement mes trouvailles sur le stand.

Une fois de retour sur la terre ferme, je partis en direction du marché pour rejoindre mes parents, déjà sur place. Ils me félicitèrent de ma prise matinale. En effet, le requin d'une bonne quinzaine de kilos allait faire le chiffre d'affaire de la journée. Je voyais dans le regard de ma mère qu'elle n'appréciait pas le fait que je m'attaque à un requin, trop soucieuse de voir son fils finir entre les dents de la mer. Ce qu'elle ignorait, c'est que j'avais pris ce risque pour elle. Étant la veille de son anniversaire, il me fallait de l'argent pour aller chez le bijoutier et lui faire faire un collier avec une des perles de nacre que j'avais trouvé quelques semaines plutôt. Je pouvais très bien la vendre et en tirer un très bon prix mais elle était si belle qu'elle serait parfaite pour elle.Le stand se composait d'une partie avec les trouvailles du matin et de l'autre des plats à emportés que ma mère préparait avec les poissons, que mon père ramenait dans les filets du bateau de pêche, qu'il possédait avec quelques voisins. Mes poissons sont juste pour la vente directe, leurs couleurs particulières les rend vraiment attractifs. Je suis l'un des seuls qui risque sa vie entre les récifs  pour sortir de l'eau seulement une dizaine de poissons. Les récifs étant inaccessible en bateau de pêche, il faut y aller en barque et plonger entre les coraux et comme la manipulation des filets est impossible dans certaines zones. Seul le harpon permet de capturer des poissons tapis dans les coraux ou sur le fond sablonneux. Le problème c'est que dans certaines zones, on ne voit pas le danger arriver et on termine soit déchiqueté dans l'estomac d'un requin, soit noyé et dans l'estomac de tout les poissons carnivores environnants.  Je pourrais très bien travailler comme la plupart des autres personnes sur un chalutier ou alors en posant des filets et casiers. Mais l'avantage de la chasse sous marine, c'est que j'ai la liberté de choisir les poissons que je veux.
C'est devenu une passion, si mes poumons me le permettrait, je passerais ma vie sous l'eau. Entreposant les poissons sur l'étale, je pris soin de bien mettre en valeur le requin. C'était une belle pièce et je sais qu'il allait faire venir les curieux car la plupart des habitués du marché connaisse mes pratiques de chasse.

Ici, tout était histoire de concurrence, lorsque les premiers clients arrivèrent, les poissonniers aux alentours commençaient à crier, vantant leurs poissons. Je n'étais pas comme eux. Je n'avais pas besoin de crier pour me faire remarquer. Les poissons le faisait à ma place et l'odeur des repas de ma mère attirait également. Mes premières ventes commencèrent avec les clients les plus fidèles qui étaient heureux de me voir en vie avec de belles trouvailles. Les ventes s’enchaînaient, discutant avec quelques personnes mais au fond de moi, je sentais que je n'avais qu'une envie. Plonger de nouveau au fond de l'océan.


Dernière édition par Evan Z. Lazard le Sam 21 Déc - 16:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



A drop in the ocean - Aife Vide
MessageSujet: Re: A drop in the ocean - Aife   A drop in the ocean - Aife Icon_minitimeSam 21 Déc - 12:13


A drop in the ocean ѱ Evan&Aife
Ceci est devenu pour moi une habitude : regarder le sol en marchant pour ne pas croiser le regard des habitants du district. N'allez pas croire que je crains leur jugement, non, je suis simplement incapable d'affronter leur regard, aussi bienveillant soit-il. Tout cela à cause de ma victoire. Parce que je suis revenue en vie alors que d'autres sont rentrés à la maison dans un coffre en bois. C'est ça, et uniquement cela qui m'empêche de les regarder dans les yeux. Mais malgré cela, je continue d'aller au marché, moins souvent qu'avant, certes, mais une fois par semaine je m'y rends afin d'acheter quelques poissons. J'ai peut-être de l'argent qui me permettrais d'aller vivre au Capitole ou me faire livrer des repas digne de ce nom pour ses habitants, je préfère de loin, de très loin même, la nourriture fraîchement pêchée et achetée par mes soins. Étant une piètre cuisinière, mes repas se composent généralement de quelques légumes cuits à la vapeur et de poisson grillé. Cela me suffit.

Il fait frais, mais le soleil est présent et réchauffe un peu l'air ce qui est fortement agréable. Le District quatre à un climat plutôt agréable et un cadre magnifique. Ayant vu une petite partie de chaque district de Panem, je trouve que le numéro quatre est le plus agréable climatiquement parlant. Même le Capitole ne peut pas nous voler cela. Nous ne sommes pas le plus riche économiquement, mais écologiquement, nous le sommes ! Rien ni personne ne pourrait me faire changer d'avis, et ce, même sous la torture.
C'est ce soleil qui m'a aidé à sortir de chez moi, cette grande maison vide, trop grande pour une personne seule comme moi. C'est un peu aussi pour cela que j'aime bouger et traîner loin du village des vainqueurs, pour échapper à cette solitude avérée que la maison me rappelle à chaque instant.

Le marché, près de l'océan sent bon l'eau et est riche de couleurs et en produits frais. C'est un vrai plaisir pour les yeux. Certes pas aussi plaisant que lorsque l'on nage sous l'eau mais c'est ce qui s'y rapproche le plus. Pour moi, chacun de mes pas me rapproche un peu plus des profondeurs de l'océan, et j'en oublie tout ce qui m'entoure.
Je suis attirée par une odeur alléchante, celle de la soupe de poisson. Ça sens tellement bon et cela semble faire des années que je n'ai pas humé pareille odeur alors qu'en réalité je viens chaque semaine faire un tour sur le marché et que je passe devant chaque étale. Elle me rappelle mon enfance, quand maman cuisinait le poisson ramené de la pêche de papa. Je donnerais tout pour en manger de nouveau. Si seulement cela était possible.

Les mains dans les poches de mon gilet en laine, je m'approche d'une petite étale, voisine à l'énorme soupière fumante, et lève doucement les yeux afin de regarder ce que propose le vendeur ou la vendeuse. J'ignore qui tient le stand car je n'ose pas regarder, mais cela m'importe peu. A peine quelques secondes suffisent pour que mon regard s'attarde sur un petit requin.

- Proprement tué. Blessures nettes et mortelles... Magnifique travail.

Je m'approche un petit peu plus et me penche légèrement pour mieux observer et juger cette blessures. J'ignore réellement pourquoi je fais cela mais je me sens comme obligée.

- Tu été sacrifié ce matin ? La première blessure est tristement belle et profonde, mais ne t'a pas été fatale malgré sa taille, je ne pense pas. Ce n'est pas une lance qui t'as fait ça, je pense plutôt à un harpon... Je te souhaite d'être consommer à ta juste valeur.

Je détourne les yeux et regarde furtivement le reste de l'étale avant de m'adresser, cette fois-ci à une personne réellement vivante.

- Bonjour. Avez-vous du petit poisson qui serait parfait pour les grillades ? Dis-je en relevant les yeux pour m'adresser correctement à la personne responsable de l'étale.

Puis je le vois. Ce jeune homme d'une vingtaine d'années aux yeux couleur océan. Lui est là, sur ce marché, à l'endroit même où devrait se trouver toutes les personnes nées la même année que lui mais qui, ont perdus la vie lors des jeux. Nombreux sont-ils, à avoir été massacrés pour ''l'exemple'' par le Capitole.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Invité



A drop in the ocean - Aife Vide
MessageSujet: Re: A drop in the ocean - Aife   A drop in the ocean - Aife Icon_minitimeJeu 2 Jan - 16:56

A drop in the ocean



Le nombre de poissons sur l'étale commençait sérieusement à diminuer, mais le requin ne trouvait pas preneur. Tant pis, son destin finira dans les casseroles de ma mère et je le distribuerai dans un des quartiers pauvres du district. Ce requin n'est pas mort pour rien, il finira dans des estomac ce soir. Mon regard s'attardait sur la foule qui déambulait entre les différents stands. Très observateur et un peu imaginatif, j'imagine la vie des gens déambulant devant moi. Rare était les gens avec un réel sourire. A Panem, tout le monde a des problèmes, tout le monde a un jour était confronté aux difficultés de ce gouvernement oppressif.. Lorsque mes pensées divaguent trop dans le négatif, je positive. Il ne me reste que cela après tout, positiver sinon à quoi bon vivre si c'est pour attendre la mort?
Mon estomac commençait à se faire entendre et la bonne odeur de soupe de poissons que préparait ma mère juste à coté ne faisait qu'accentuer mon appétit. Elle était assez populaire ici, ce qui entraînait souvent une longue file devant son stand. Sa bonne humeur était aussi bénéfique que ses repas. Ses longues boucles brunes entourés son visage angélique où un sourire dévoilant des dents blanches réchauffé la plupart des cœurs. Elle faisait beaucoup plus jeune que son âge. Une personne ne la connaissant pas, pourrait très bien la prendre pour ma sœur car elle faisait à peine une trentaine d'année alors qu'elle approchait de la quarantaine. Sentant mon regard sur elle, elle se retourna pour me sourire, ce qui déclencha un léger sourire sur mes lèvres.
Les ventes commençaient à se faire de plus en plus rare, mon étale était presque vidés de ses meilleurs poissons et toute ma clientèle fidèle était passé. Personne ne s'était intéressé pour le requin. Plus que quelques minutes et je rangerais la marchandise.

Perdu dans mes pensées, je ne vis même pas qu'une jeune fille observait déjà depuis quelques minutes les derniers survivants de l'étale. C'est le son de sa voix qui me sortit de mes pensées. Relevant la tête, je vis une jeune femme aux long cheveux châtains observant les différents poissons de mon étale. C'était la première fois que je la voyais ici mais son visage ne m'était pas totalement inconnu pourtant je n'arrivais pas à mettre un nom dessus. Je l'avais déjà vu auparavant mais impossible de savoir où exactement..
Je l'observais, essayant de mettre un nom sur son visage. Elle observait les poissons avec attention, s'attardant sur le requin et ses blessures mortelles, faisant des commentaires. Au début, je pensais qu'elle me parlait mais elle restait les yeux baissés. Elle commentait les blessures, parlant à elle même ou alors au requin, je ne savais pas. Elle devait être une pêcheuse car elle savait grâce à la taille et la forme des blessures que la mort du requin était dû à un harpon. Peut être que j'ai enfin trouvé preneur pour mon ami le requin.
Soudain son visage me revient en mémoire. Si je l'avais déjà vu c'était sur les grands écrans de la grande place. C'était Aife, gagnante des 73ème jeux de la faim. Le capitole la surnomme même la petite sirène. Ce n'est pas étonnant qu'elle connaisse la façon dont le requin était mort. C'était une pro de la lance et je n'aurai pas aimé être face à elle lors des jeux. A l'époque j'étais fière, qu'elle remporte cette édition des jeux, elle le méritait largement car elle était faite pour survivre même si elle a ôtait la vie à deux innocents. Malheureusement, c'est le dur prix à payer dans ces jeux de malheurs.
Depuis les jeux, je l'avais déjà aperçu sur la plage mais jamais je n'ai eu l'occasion de lui parlait. Une rumeur racontait qu'elle était devenu complètement cinglée. En même temps, comment ne pas le devenir lorsque l'on vous enferme dans une arène remplis de scènes d'horreurs?
Elle releva la tête et nos regards se croisent avant qu'elle n'échappe au mien. Elle parla d'une voix assez frêle:

- Bonjour. Avez-vous du petit poisson qui serait parfait pour les grillades ?

Elle avait tellement changé, elle n'était plus la jeune gagnante des Hunger Games, non. Elle était devenu une femme, une belle jeune femme malgré les cernes qui étaient en dessous de ses yeux. Peut être que le retour à la vie réelle après les jeux a était plus dur que prévu. Un sentiment me parcourra l'esprit, je sentais que je devais aider cette fille. Pourquoi? Je l'ignore mais au fond de moi, je sais que je dois l'aider.

Un peu décontenancé, je repris mes esprits, pensant à mon requin avant de sauver le monde. Je ne suis pas un sauveur, juste un vendeur de poissons. Alors, de mon éternel sourire et de ma joie de vivre contagieuse, je lui dis:

-Bonjour, tu vas bien, en cette belle matinée?
Tu veux du poisson pour de la grillade? Désolé, Je crois que tu viens un peu, trop tard! Il ne m'en reste seulement quelques-uns, les plus beaux sont partis les premiers mais rien que pour tes beaux yeux, je peux aller en rechercher dans les récifs!
Ou alors, si tu es pressée et que tu as envie d'autre chose, j'ai ici, mon ami le requin, une belle bête d'un dizaine de kilos qui n'attends que de finir dans des casseroles! En plus, tu avais l'air intéressée. Je t'ai entendu discuter avec lui, il y a quelques instants, non?

Je souleva légèrement mon tee shirt dévoilant les traces que le requin avait laissé le long de mon ventre avant de mourir.
« En plus, il s'est bien défendu avant de mourir. Il mérite de finir dans des assiettes que rejeter dans la mer. »

Rabaissant mon tee shirt, je leva les yeux, le sourire au lèvres. Elle ne me regardait plus. Elle avait l'air gênée, pas à sa place. Après tout, peut être que j'ai été un peu trop direct avec elle. La plupart des gens l'évitent ou alors ont pitié d'elle car dés qu'ils la voit, ils pensent à la façon qu'elle a tué deux enfants dans l'arène. Elle est comme tout le monde, seul son passé a des connotations différents du notre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



A drop in the ocean - Aife Vide
MessageSujet: Re: A drop in the ocean - Aife   A drop in the ocean - Aife Icon_minitimeJeu 2 Jan - 21:42


A drop in the ocean ѱ
Il met quelques secondes avant de répondre à ma question. A croire qu'il cherche le piège dans la question.
Si je vais bien ? Alors que tout le district semble savoir à quel point je suis cinglée ? Il ne me reconnaît pas ou il le fait exprès, comme ces infâmes pacificateurs, de se moquer de moi et de ma toute petite instabilité ? Quoi qu'il en soit, je ne souhaite pas lui faire plaisir en lui répondant. Je n'ai aucunement envie de rentrer dans son petit jeu. Il est plutôt séduisant dans son genre, seulement son visage ne me dit absolument rien. Il n'est donc pas un ancien vainqueur que j'ai éventuellement pu oublier parmi les autres. Non. Il ne semble pas être un pacificateur caché non plus, donc s'est juste un pêcheur anonyme. Un habitant du district qui, comme tous les autres, me prend pour une folle allié. Je l'écoute parler, tenter de me vendre sa marchandise jusqu'à ce qu'il évoque ma discussion avec son ''ami le requin''. Puis je le vois remonter son vêtement, dévoilant quelques blessures infligées par le poisson lors de sa pêche pour me les montrer fièrement. Je ne peux m'empêcher alors de tourner la tête et de me cacher les yeux à l'aide de mes mains. Les dernières blessures que j'ai vues réellement, remontent à l'époque où j'ai remporté les Hunger Games. Donc autant vous dire qu'une simple égratignure ravive les horreurs de l'arène.
J'étouffe un petit cri puis me cache les yeux à l'aide de mes mains pour ne plus voir les blessures qu'il m'affiche fièrement. Sur un poisson, cela ne me dérange pas, j'y ai été habituée, mais sur un humain, cela me rappelle quelque chose de bien plus horrible. Et je ne vous cache pas que des cauchemars j'en fais bien assez chaque nuit sans avoir envie d'en vivre de nouveaux, éveillée.
Cependant, pour ne pas paraître totalement impolie, je lui réponds, plus froidement que voulus, en secouant un peu trop rapidement la tête.

- Je crois que vous faites erreur, les requins ne parlent pas. Tout le monde le sait...

Après vérification de son style vestimentaire correct, je le regarde de nouveau afin de mieux lui faire comprendre qu'aussi beau soit son requin, celui-ci ne répond pas à mes attentes. Après tout, à par en le mettant sur une broche dans le feu de la cheminée, cette pauvre bête risque de ne pas se laisser griller facilement.

- C'est une très belle prise, malheureusement, ce n'est pas ce que je recherche. Il est trop... gros pour les grillades et je serais incapable de le vider et le couper correctement. Sans parler des arrêtes. Et puis, en toute franchise, dix kilos pour une jeune femme comme moi, c'est un peu trop. De la petite friture aurait été amplement suffisante. Dommage.

Je me fais doucement bousculer par de jeunes enfants jouant à travers les étales, alors que les adultes eux, doivent se demander pourquoi ce vendeur porte autant d'attention à une folle dingue comme moi. Je les comprends, ils ont peut-être raison après tout, la folie à dû m'atteindre sans que je m'en rende vraiment compte. Lorsque l'on a connus les jeux, il est parfois difficile, après de faire la différence entre la réalité et son contraire. Certains de ses enfants auront peut-être, un jour, le malheur de connaître cet état d'esprit, à moins qu'ils ne soient comme les vainqueurs du premier districts. Ceux qui n'ont peur de rien et pour qui gagner est une fierté nationale et familiale. J'ai beau avoir été une carrière, je ne suis aucunement fière de moi. Non. J'aurais préféré mourir dans l'arène. Peut-être qu'au final, c'est ce que les gens de Panem doivent voir sur mon visage. Qui sait.
Je reporte mon attention sur le dragueur. Oups pardon pour le lapsus. Sur le vendeur puis ajoute, d'un ton aussi neutre que ce qu'on appelait autrefois la Suisse.

- Cependant... Si cette gentille cuisinière à vos côtés accepte de le cuisiner et d'en offrir un bol à qui besoin, alors je vous l'achète à bon prix. Et votre sourire de dragueur n'y ai pour rien là dedans.

Une âme charitable, pas à ce point, je ne pense pas, seulement si certains de ses enfants sont de potentiels tributs de carrière, alors ils auront besoin de force pour s’entraîner, non. Et bien que nous ne soyons pas un district ou règne la pauvreté, personne ne crache sur de bons plats.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Invité



A drop in the ocean - Aife Vide
MessageSujet: Re: A drop in the ocean - Aife   A drop in the ocean - Aife Icon_minitimeVen 3 Jan - 0:57

A drop in the ocean



Elle se cacha les yeux, étouffant un cri. Bon d'accord, je ne crois pas que cela lui a plu de voir les traces que le requin a laissé sur ma peau. Ignorant la raison de sa réaction, je ne comprenais pas. Elle fut comme paniquée et elle répondit plus froidement:

- "Je crois que vous faites erreur, les requins ne parlent pas. Tout le monde le sait..."

Comment ça? Bien sûr, que je sais qu'ils ne parlent pas. Elle me prends pour qui? J'essayai de décerner un soupçon de blague derrière ses paroles. Non elle était bien sérieuse. Étrange.. Cette fille est étrange. Je ne peux pas dire cinglée car je ne la connais pas mais plutôt étrange. Elle respira doucement et regarda le requin. Reprenant d'une voix moins froide, elle dit:

- "C'est une très belle prise, malheureusement, ce n'est pas ce que je recherche. Il est trop... gros pour les grillades et je serais incapable de le vider et le couper correctement. Sans parler des arrêtes. Et puis, en toute franchise, dix kilos pour une jeune femme comme moi, c'est un peu trop. De la petite friture aurait été amplement suffisante. Dommage." 

J'observa le requin, elle avait raison. Pour une seule personne, c'était de trop. Mais elle n'était pas obligé de tout prendre. Il suffit juste de le couper et de prendre qu'un morceau. De plus, il est vidé, il suffit juste de le couper. Après tout, peut être que le maniement des couteaux n'est pas son fort contrairement à la lance.
Attrapant un de mes couteaux, je caressa de l'autre main, le requin.

-"Merci du renseignement mais je sais qu'ils n'ont pas la parole."
Je lui fis un clin d'œil.
-"Par contre,  cela ne veut pas dire que l'on ne peut pas leur parler, n'est ce pas?"

Regardant la lame du couteau, je pris le requin par son aileron.
-"Désolé, je ne savais pas que tu vivais seule. Tu sais, tu n'es pas obligé de prendre le requin en entier. Je peux te servir un ou deux filets ou l'aileron. Quoi que cette partie est assez difficile à cuisiner."

Elle avait l'air gênée. Non par ma présence mais par sa propre présence ici. Regardant autour, je vis que les passants nous regardait bizarrement. Quoi? On a plus le droit d'avoir une conversation? Même avec un requin? Il y a une loi qui l'interdit? Non, alors retournez vous.
Je l'observais, elle avait tellement l'air tourmentée. Je ne voudrais pas être à sa place. Certaines personnes la voudrait morte tandis que d'autre ne comprenne pas son état alors que c'est une gagnante.
Elle tourna la tête et regarda le stand de ma mère. Certainement alléchée par l'odeur de la soupe qui mijotait dans la marmite. Me faisant de nouveau face, elle dit calmement.

- Cependant... Si cette gentille cuisinière à vos côtés accepte de le cuisiner et d'en offrir un bol à qui besoin, alors je vous l'achète à bon prix. Et votre sourire de dragueur n'y ai pour rien là dedans. 

Ces paroles me firent sourire. Mon sourire de dragueur? Cela se voit qu'elle ne me connait pas car je ne la drague même pas. Je suis juste amicale, peut être qu'elle n'a pas l'habitude que l'on soit ainsi avec elle. Quoi que c'est vrai que mon sourire est souvent trompeur. On peut facilement penser que je suis un charmeur alors que ce n'est pas du tout vrai.

Assez amusé, je posa mon couteau délicatement sur l'étale et en fis le tour pour me retrouver en face d'Aife.

- "De toute façon, c'est ainsi qu'il va finir, réduit en soupe de poisson si personne ne veut le manger à sa juste valeur."
Je tapota la tête du requin et le regarda d'un air triste.
"Pauvre petit..."
Observant de nouveau Aife, je lui répondis:
-"Par contre, ma mère, cette charmante et gentille cuisinière n'aura pas le temps de le cuisiner ce matin. Elle pourrait le faire dans l'après midi, comme ça, tôt dans la soirée, je vous apporterai en personne votre litre de soupe de requin délicieusement exquise, si c'est pas gentil ça?"

Je m'approcha d'elle et sortis mon calepin et un stylo puis plongea mon regard bleu azur dans le sien.

-"Ton nom et adresse, s'il te plait.
Je te rassure tout de suite, ce n'est pas une technique de drague pour te harceler à ta porte. C'est juste pour la livraison. Qui soit dit en passant est offerte. "


Elle me regardait vraiment méfiante. Pour elle, je ne devais être qu'un charmeur de première  sautant sur la première fille assez mignonne, se foutant probablement qu'elle soit folle ou non. Si seulement, elle savait à quel point elle se trompe. Je ne suis en rien, ce genre d'homme, je veux juste l'aider car je sens qu'elle appelle à l'aide.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



A drop in the ocean - Aife Vide
MessageSujet: Re: A drop in the ocean - Aife   A drop in the ocean - Aife Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

A drop in the ocean - Aife

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 3 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.