petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 Karel ♠ there's hope for the hopeless.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeLun 26 Déc - 19:09


Karel Sebastiaan Johannes Vanderüut
❝ WHO AM I LIVING FOR? ❞

Le choix. On souhaite toujours avoir le choix des passages de notre vie, on souhaite contrôler chaque gestes et chaque actions, pourtant nous n'avons pas souvent le choix. Tu n'as pas eu le choix de ta propre vie, tu descends d'une grande lignée d'homme qui ont toujours fait la même chose avec le même entrain et qui on décidés de choisir pour toi. Tu es Karel Sebastiaan Johannes Vanderüut et ton destin est déjà tout tracé devant toi. Tu n'aura pas le droit de choisir ta propre vie, tu devras faire face à des règles et à des obligations qui te sont dédiées depuis ta naissance, tu fait parti de ces enfants élevés pour combattre et pour survivre. Le district deux à été ta maison pendant plus de vingt ans, tu y as vécu comme un prince, couvert de cadeaux par des parents qui se savaient pas comment te couvrir d'amour. Né de l'union d'un pacificateur haut gradé et d'une bijoutière tu as cette chance de voir naître après toi une petite fille, Aëlys, qui te reniera comme les autres avant de partir pour sa destiné et de ne jamais revenir. Son image te hantera toute ta vie, si bien que même à l'âge de 25 ans tu n'arrivera plus à dormir sans faire de cauchemar. Pour tout le monde tu es le jeune homme dont la petite sœur est morte aux jeux, mais aussi le fils d'un grand homme qui t'entraînera à devenir comme lui. Tu n'as pas eut le choix de ta destiné et te voilà maintenant pacificateur à ton tour, bien que tu as horreur de la violence et de la méchanceté, tu n'as juste pas eu le choix. Alors tu as suivi la voie que t'avait tracé ton père, tu t'es entraîné sans relâche pour être prêt à partir alors que tu détestes les jeux que l'on offre aux riches populations de Panem comme un goûter à un enfant. Tu es un homme franc, droit et solitaire qui n'a jamais cherché à se faire de amis bien que la solitude te plombe de plus en plus. Ton travail de pacificateur tu l'adaptes à ta façon d'être et tu renie les ordres de tes supérieurs, parce que tu es quelqu'un d'empathique et de bienveillant. Tu préfères la parole à la torture, les mots aux armes et tes collègues qui n'ont ni pitié ni peine pensent que tu es un jeune homme attardé, bien trop faible pour être pacificateur. Pourtant tu as déjà fait d'horribles choses à des gens, des êtres humains comme toi. Tu n'est pas le seul à peupler ta propre tête, tu n'est pas maître dans ta propre maison et ils te surnomme le fou où le schizophrène. . Physiquement tu surplombe les hommes de ton district par ta beauté naturelle et ton corps élancé. Tu n'est pas une brute épaisse, non loin de là. Un homme fin, élégant et éphèbe, sortant tout droit d'un univers où toi seul est le maître. Tu possèdes de grand yeux bleus ouvert sur le monde qui transperce quiconque ose plonger son regard dans le tiens. Karel, tu es loin d'être un homme comme les autres, un pacificateur sanguinaire et méchant, non, tu ressembles plus à ces rebelles dont tu entends parler quelques fois à la radio, tu es engagé contre le Capitol mais tu préfères te taire sur le sujet car personne ne prendrait le temps de s'intéresser à toi, après tout tu n'es qu'un pacificateur. Personne ne te voit sous ton vrai jour, comme l'homme sensible et attentionné que tu es, ils ne voient que le masque de ton métier que tu détestes au plus haut point et personne ne prend le temps de te connaître. Tu es un homme solitaire, incompris, et du haut de ta personne tu ne voit pas que ton destin est plus grand que ce que tu ne crois.


about games and relative.




"Les gens à fond dans l’train-train quotidien, leur fin, comment ça se fait qu’ils l’acceptent aussi bien ? Tout paraît absurde, presque ironique, vivre d’une manière carré comme si mourir était la suite logique." Tu as peur de la mort parce que tu ne sais que trop bien ce qu'elle te réserve, tu l'as déjà vécu avec ta petite soeur quand elle partie se battre dans cette arène, tu as déjà connu cette peur de te voir disparaître dans le néant. Ta mort tu ne la visualises pas, tu ne préfères pas avoir à faire à ce genre de penser parce que la mort prend tout son sens dans ta tête. Cette vision te hante, te poursuit dans tes rêves et t'arrache tes pensées. Tu as peur qu'elle vienne, qu'elle t'emmène dans son grand aura noir et qu'elle ne laisse aucune trace de ton passage sur cette terre. Alors tu ne visualises pas la mort, parce que tu sais qu'elle se trouve à l'autre bout du chemin.

La vie ne vaut pas la peine d'être vécu si on n'a personne pour qui se battre, tu le sais très bien, tu le connais par coeur ce diction. Mais ils s'en sont tous pris à toi, ils t'on abandonné à ton triste sort parce que cette rage dans tes yeux leur faisait peur. Tu n'as plus de raison de vivre puisque tous le monde te fuit comme un animal quand tu t'approches pour serrer la main. Tu n'as aucune raison de battre contre quoi que se soit, tu ne sais même pas ce qu'est une révolte et tu n'es pas un très grand admirateur des jeux qui t'ont volé ta jeune soeur. Alors tu n'as rien ni personne pour qui te battre et pour qui mourir, même si tu aimerais bien être aimé quelques fois.

Tu es un pacificateur doté d'une très grande force physique, tes bras sont musclés et tes jambes solides, tu peux te battre et te défendre sans faire appel à une arme, malgré le fait que tu détestes la violence et que tu ne te bat jamais. Ton sens de la survie est presque sans égal, tu fuit devant l'adversité quand tu n'est pas prêt à te battre, tu sais où te cacher quand les temps deviennent durs, tes sens sont en éveil quand il s'agit de trouver une solution à ton trépas, et puis tu fait parti de ces hommes qui on était élevés pour survivre. De plus tu es un très bon tireur quand il s'agit de manier un arc et des flèches, c'est ton propre père qui te l'a appris quand tu n'était qu'un enfant, et encore aujourd'hui il te serait très simple de tuer quelqu'un avec cette arme.
Rappel toi ta jeune soeur, partie se battre volontairement dans une arène. Aëlys aux cheveux d'or qui courait dans les champs, attendant que son grand frère ne l'attrape. Tu te souviens maintenant Karel ? Elle s'est portée volontaire ce jour-là, sous le joug de ton père qui voulait voir ses enfants couverts de gloire et de fortune. Elle n'est jamais rentrée, ta jeune soeur, elle est porte là-bas et tu as pût la voir se faire tuer dans le petit écran de ta télévision. Ce jour-là tu as changé, laissant place à ces autres qui peuplent ton esprit, ces autres comme moi qui souillent tes pensées. Aëlys, petit Aëlys abandonnée par son frère, sa mort te hantera toute ta vie.

Tu ne sais pas ce que cela veut dire, après tout tu n'es même pas sur de connaître le mot révolte, mais d'après tes collègues cela ne veut rien dire de bon pour les pacificateurs. Tu ne fait que suivre le mouvement, on te dit de courir et tu court, on dit d'arrêter des gens et tu arrêtes des gens sans vraiment savoir si c'est la bonne chose à faire. Tu en entends parler de cette révolte, elle semble si proche de toi que tu essayes en vain de l'attraper, pour savoir à quoi ressemble cette bête dont tout le monde parle, mais au fond tu ne sais même pas qui tu es ni où tu te places, tu n'es qu'un pantin.


JE VIENS D'UN MILIEU favorisé, AINSI, POUR MOI, LA NOURRITURE est abondante et ne nous à jamais manquée. DU COUP, MON NOM N'A aucune chance d'être tiré au sort . J'EXERCE LE MÉTIER DE pacificateur au district sept, douze et un ET POUR TOUT VOUS DIRE, je n'aime pas ça du tout.. JE SUIS DANS LE deuxièmeDISTRICT. AYANT 25 ans JE ne peux plus PARTICIPER AUX HUNGER GAMES ET j'appréhende de savoir qui serons les prochains envoyés dans l'arène.. ENFIN, J'ATTESTE QU'EN CRÉANT CE PERSONNAGE, J'ACCEPTE DE LE LIVRER À LA BARBARIE DES JEUX S'IL EST TIRÉ AU SORT.
reality is here.


Cool Néerlandais powa. Aiden in da place. .

FEATURING Armie Hammer © COPYRIGHT fyeaharmiehammertumblr





Dernière édition par Karel S. Vanderüut le Mer 28 Déc - 16:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeLun 26 Déc - 19:10


tell us your story.



----- Chilhood is only for the weak.
Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Tumblr_lrnir57qDS1qgprz7o2_250


La pluie frappait de plus en plus fort sur le sol, laissant des traces de son passage dans la terre qui se transformait peu à peu en boue marécageuse dans laquelle il était difficile de marcher sans perdre l'équilibre. Des bruits de fer croisés et décroisés venaient transpercer l'air dans un sifflement rapide, l'on pouvait facilement comprendre que deux personnes étaient en train de se battre à l'arme blanche, ce qui était aussi habituel dans le district deux que d'acheter du pain. Une petite fille aux boucles blondes se débattait contre un homme d'une quarantaine d'année et tu tiens là sur le côté, observant ta jeune soeur et ton père se débattre dans la boue. Cet entrainement est pour toi une routine encrée dans les traditions de ta famille, tu as été élevé de la sorte et il est pour toi normal de devoir te battre contra ta jeune à peine âgé de huit ans. Tu viens d'en atteindre douze, et tu haut de ta stature tu es le meilleur espoir de ta famille. Alors ton père, cet homme colérique aux cheveux grisonnant, t'entraînes à devenir comme lui. Les fers des épées se croisent et de décroisent devant tes yeux et tu notes chaque coups que ta jeune soeur arrive à donner en retour. « C'est bien Aëlys. Continue comme ça ! Attaque moi avec force ! » La voix de ton père résonne dans les environs, elle porte loin cette voix, comme quand il t'entraînais avant ta soeur ne naisse et qu'il s'énervait contre toi parce que tu es trop occupé à admirer la fille du voisin. Un coup d'épée porté à la joue de ta soeur te fait sortir des tes pensées. Elle ne pleure pas, ne verse pas une seule larme malgré la douleur qui doit la saisir et le sang qui dégouline sur son visage d'enfant. Elle se relève, plus belle et plus forte que tu ne le sera jamais, et assène un grand coup de la lame tranchante sur le genou de votre père, qui pousse un cri déchirant. Il veux de venger, frapper avec autant de force sur sa propre fille, mais tu t'interpose à ce combat avant de ne voir ta soeur frappée par le colère de votre père. Tu prends sa place et pousse un cri déchirant qui te traverse tout entier. Le sang coule abondamment de ton épaule déchirée, tes genoux lâchent sous le poids de la lourde épée et cela ne fait que renforcer la colère de ton père qui te trouve indigne d'être son fils. « Tu ne mérites rien de mieux Karel ! Comment oses-tu me défier devant ta soeur ? Tu mériterai d'être châtier pour ton insolence. » Il abandonna son épée à tes pieds, te laissant seul avec ta soeur et cette épaule meurtri qui s'en finit plus de saigner. Et pourtant tu ne pleures pas, tu n'es même pas en colère parce que tu sais que tu ne mérites que ça venant de lui. Aëlys se précipite à tes côtés et éponge le sang dégoulinant de ton épaule. « Tu n'as pas à faire ça Karel, je sais me défendre. » Tu ne sais pas comment réagir devant cette vision de pureté, de jeunesse et d'innocence qui s'offre à toi, elle est tout ce que tu as de plus cher au monde et pourtant elle sonnera ta perte. « Je ne veux pas qu'il te fasse du mal. » Elle te souris, de ce sourire auquel tu ne résistes pas et qui te fait comprendre que tu n'es pas seul dans ce monde. « Tu ferai mieux d'aller voir le médecin avant que ça ne s'aggrave. » Tu hoches la tête parce que tu ne sais quoi lui répondre. Quatre ans vous sépare et pourtant tu sembles être le plus jeune des deux, avec tes problèmes de concentration et ton incapacité à mettre deux pieds devant l'autre.

Tu cours droit devant toi, tenant ton épaule ensanglantée dans ta main libre, essayant de ne pas t'évanouir ou de ne pas glisser sur le sol trempé et froid. La maison du médecin se trouve à quelques pas et avec un peu de chance tu aura le droit d’apercevoir sa fille et ses grands yeux vert que tu aimes tant. La porte s'enfonce sous ton poids, les gens à l'intérieur te regarde comme une bête sauvage alors que tu n'es pas plus différent d'eux, seulement c'est ton père contre qui ils ont des remords et de la rancœur, car il n'est pas le plus apprécié dans le district à cause de toutes ces tortures qu'il inflige aux autres. Ton regard se porte sur la jeune fille qui te plait tant et tu découvres ton épaule blessée, son regard s’agrandit devant ta plaie et elle se précipite dans le bureau de son père qui te reçois en vitesse. « Comment vous-êtes vous fait ça jeune homme ? » Tu n'as pas le droit de dire la vérité, ton père t'as toujours défendu de parler aux gens que ta famille dénigrent, tu dois alors mentir sur ta blessure. « Je suis tombé sur un gros caillou à côté de chez moi. » Le docteur examine ta plaie et ne semble pas persuadé par tes paroles, car ça n'est pas la première fois que tu viens le voir avec des plaies semblables à celle-ci, il te connait bien le docteur, assez bien pour savoir que tu ments. « Très bien Karel. Essayes de ne pas bouger pendant que je vais chercher de quoi te soigner. » Il prend la petite porte et s'en vas en te laissant seul avec sa fille que tu n'oses pas regarder tellement sa beauté te pique les yeux. « Il t'as encore fait du mal n'est-ce pas ? Ton père. » Tu voudrais pouvoir la regarder dans les yeux mais tu n'as que honte de cette situation, tu ne peux pas dire la vérité sans entraîner de malheur à ta famille, et pour rien au monde tu ne mettrais ta soeur en danger. Alors tu ne dis rien, tu fait semblant de ne pas avoir entendu comme tu le fait si souvent, et puis les gens finissent par te croire fou car tu ne parles pas énormément comme les autres garçons de ton âge, mais tu t'en fiches, tu sais que n'es pas plus fou qu'un autre. « Un jour il te faudra dire la vérité Karel, ne le laisse pas diriger ta vie. » Elle appuya sa main froide sur ta joue et tu réussis enfin à fixer son regard qui prendra possession de ton coeur ce jour-là.

----- Don't play god, you gonna get burned.

Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Tumblr_lv5kn8Jjjr1r72nf8o6_250


Le district est désert, aucun bruit ne se fait entendre et tu as beau regarder par la fenêtre de ta chambre tu ne vois pas âme qui vive en ce jour fastidieux. Tu as revêtit ton plus costume, celui que ta mère à fait tailler pour toi pour les grandes occasions comme celle-ci, tu es presque beau dans cet habit qui souligne la musculature de ton corps d'adolescent. Aëlys se tient à tes côtés, et du haut de ses treize-ans elle paraît plus belle et plus femme que tu n'aurai pût l'imaginer, elle s'exerce à fixer ta cravate pendant que tu passes une main rapide dans tes cheveux. « Tu as peur Karel ? » Ton regard se pose directement dans le sien, tu sais que c'est elle qui devrait avoir peur et pas toi, elle est déjà bien plus forte que tu ne le sera jamais. Des tremblements animent ton corps et tu ne sais pas quoi faire pour les arrêter, tu voudrais qu'elle soit là, la fille du médecin, parce que depuis deux ans vous partagez les mêmes sentiments et qu'elle sait comment de te calmer. « Je n'ai pas peur pour moi. J'ai peur pour toi. » Aëlys lève ses yeux au ciel devant ton manque de confiance en elle, tu sais très bien que ton père cherche à la pousser dans l'arène parce qu'il n'a pas assez confiance en toi. Cela fait maintenant cinq ans que tu esquives les appels, tu es toujours peureux de voir ton sortir de la sphère mais cela fait cinq ans que ton nom ne sort pas et que tu vois des amis, parfois des volontaires, prendre le devant de la scène et s'en aller pour ne pas revenir. « Tout ira bien tu verras.» Elle n'a que treize ans et elle déjà plus fort que toi.

La grande place est noire de monde, si bien que tu ne distingue plus les visages des autres enfants venus se placer côte à côte devant la mairie. Il fait une chaleur étouffante et tu regrettes d'avoir mis cette cravate ridicule qui te sers le cou. Elle ne se trouve pas loin de toi, la fille du docteur, tu peux le sentir car tu l'aimes plus que tu ne t'aimes toi-même, elle est tout ce que tu as de plus cher, sans compter ta jeune soeur. Tu sens un main te saisir le bras, une main de jeune femme que tu as tant de fois serrer dans la tienne. Elle pose ses lèvres sur ta joue et tu ne peux t'empêcher de sourire comme un idiot. « Je suis toujours avec toi. » Tu la sens s'éloigner alors que tu voudrais qu'elle reste pour toujours dans tes bras, mais il faut qu'elle rejoigne sa place elle aussi. Tu aperçois le regard noir de ton père qui te transperce l'échine et te broie en petit tas d'os, il n'attend qu'une chose, voir sa fille prodigue partir dans l'arène et ramener la fierté pour la ta famille. Le tribut masculin est appelé et son visage te saute alors aux yeux, il s'agit du fils du boucher, celui avec qui tu aimait jouer dans la coure de l'école. Tu peux sentir la peur lui tétaniser les membres, à tel point qu'il à beaucoup de mal à avancer, les pacificateurs, des amis de ton père, le force à avancer plus vite en le tenant par le bras, bientôt tu deviendras comme eux. Le temps semble passer très lentement, comme si un homme s'amusait à remonter les aiguilles de l'horloge. Il ne reste plus que le tribut féminin et ta peur se développe de plus en plus, et si c'était l'une des deux femmes que tu aimes qui parfait pour la mort ? « Aëlys Vanderüut. » Ton coeur s'arrête subitement de battre, tu ne sais plus si tu es encore vivant ou bien si tout ça n'est qu'un rêve néfaste, tes jambes lâchent sous ton poids et tu voudrais pouvoir crier, d'arracher les yeux devant cette vision et le sourire ravi de ton père qui applaudit des deux mains sa jeune fille. Elle n'a pas peur, contrairement au fils du boucher, elle se tient droite sur l'estrade et ne t'adresse pas un seul regard, ils vont te prendre ta soeur et ne jamais te la rendre.

« Il y à au moins un Vanderüut qui fera quelque chose de sa vie, pas comme toi Karel, incapable de faire la moindre action sans échouer. » Tu ne sais ni comment ni pourquoi, mais ce jour-là tu as commencé à croire aux paroles de ton père. Lui qui t'as si souvent dénigrer, qui à toujours fait en sorte que tout le monde te prenne pour un fou, il est subitement devenu ta seule doctrine, ton seul chemin à suivre. « Pardonne moi père. J'aurai dû être assez courageux pour me porter volontaire.» C'est bien la première fois que tu oses regarder ton père dans les yeux, tu arrives à sentir cette rage et cette colère qu'il à envers toi et tu ferais tout pour qu'il soit un jour fier de toi, comme il l'a toujours été avec Aëlys. Tu sors de ta maison en courant, cette chaleur te mange à l'intérieur comme un monstre traçant son chemin dans tes entrailles. Ça n'est pas juste pour ta soeur, si belle, si forte, ça n'est pas juste pour toi non plus d'avoir à faire à un tel père mais tu n'est pas seul dans ta tête et tout le monde te dit de croire aux idéaux de ta famille, parce que c'est mieux pour toi. « Karel ! » Une voix, que tu pourrais reconnaître entre milles, te tire de ton trépas et tu t'arrêtes subitement de courir. « Viens avec moi. » Elle t'emporte et t'agrippe le bras avec force, t'entraînant dans sa maison que tu ne connais que trop bien pour y avoir passer presque tout ton temps. Tu te retrouve dans sa chambre de jeune femme, soigneusement décoré. « Je suis désolée Karel. Vraiment désolée pour ta soeur. » Elle t'embrasse sur les lèvres et tu lui rends ce cadeau qu'elle t'offre, tu es tellement amoureux que cela en devient naïf et affligeant. « Je t'aime Karel. » Tu ne te souviens pas de cette nuit-là, sans doute parce que l'émotion qui t'as envahit était bien trop forte, mais cette nuit-là vos deux corps se sont comblés l'un à l'autre et vos âmes se sont liés à jamais.

----- There's hope for the hopeless.

Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Tumblr_lrnir57qDS1qgprz7o4_250

La pièce est épurée, très peu de meubles et beaucoup de poussière autours de toi, l'endroit ressemble fortement à une cave ou une grotte, tu ne sais lequel choisir. Tes yeux sont fatigués et de grosses cernes sont apparues aux coins des tes paupières, tu n'as pas dormi depuis deux jours durant car cette sensation de vie de rempli l'estomac et rien de ce que tu fait n'arrive à l'enlever. Elle est partie, du jour au lendemain, sans te donner aucunes nouvelles, sans même un signe de vie de temps à autre, elle est juste partie. Aëlys n'est plus, sa vie s'est décimée aux jeux alors que tu regardais la télévision et tu n'as rien pût faire pour l'en empêcher, elle est partie elle aussi. Ils t'ont tous abandonnés Karel, te voilà seul avec ton père qui t'as poussé à être là aujourd'hui. « Décline ton identité jeune homme. » Un homme au visage fatigué et aux mains calleuses te parle sans même te regarder, il te croit déjà fou et n'a accepté de te voir que par ordre de ton père. « Karel Vanderüut. » Le vieil homme relève la tête à l'entente de ton nom, comme si il venait de prendre un coup de masse en pleine figure. Il doit te connaître puisqu'il semble de plus en plus détendu, un sourire s'écarte même sur son visage. « Tu es le fils de Sebastiaan ... Celui avec un problème au cerveau. On te dit fou mon gars. » Tu sais que tout le monde t'appel le fou, tu vis avec depuis ta tendre enfance et tu n'as jamais rien trouvé à y redire. Ça n'est pas un problème que tu as Karel, c'est une différence que tout le monde t'envie, tu n'est pas comme les autres, tu n'es pas fou, crois-moi. « Alors comme ça tu veux devenir pacificateur, comme ton vieux père. C'est un bon choix petit. » Tu hoches la tête, insouciant de tout ce qu'il pourra bien te dire, tu n'es là que pour une seule raison, tout le monde t'as abandonné, parti les uns après les autres, tu n'es plus rien, tu n'as pas d'autres choix que te devenir comme ton père. « Je commence quand ? » Le vieil homme te souris, il lui manque un ou deux dents, et te prend par le bras. « Maintenant. Bienvenu chez les pacificateurs petit, sois digne de ton père. »


Dernière édition par Karel S. Vanderüut le Jeu 29 Déc - 15:02, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeLun 26 Déc - 19:16

Ooooh qu'il est beau chou
reeeeeee !
Revenir en haut Aller en bas
Thybalt M. Homens
DISTRICT 5
△ correspondances : 8987
△ points : 28
△ multicomptes : raven, gwendal, eurydice (denahi)
△ à Panem depuis le : 22/12/2011
△ humeur : désabusé
△ âge du personnage : trente quatre ans
△ occupation : médecin de campagne ~ bras droit du chef des rebelles


can you save me?
statut: the one that got away
relationships:


Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeLun 26 Déc - 19:38

Rebienvenue chou



⊹ we all want love, we all want honor
but nobody wants to pay the asking price
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t1349-thybalt-strawberry-fields-forever http://madebyumita.tumblr.com
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeLun 26 Déc - 19:43

Bonjour, tu vas officiellement te faire violer What a Face Karel ♠ there's hope for the hopeless.  173490454 crac crac crac crac C'est pas humain de prendre des avatars comme ça, pense à toute celle qui vont baver dessus ! Karel ♠ there's hope for the hopeless.  4205929361 Arrow
Bref, rebienvenue, et réserve moi ton meilleur lien I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeLun 26 Déc - 19:58

Haan un nouveau BG Karel ♠ there's hope for the hopeless.  4205929361
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeLun 26 Déc - 20:15

Merci à tous mes petits poulet. Vous êtes awesome.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeLun 26 Déc - 20:29

BIENVENUUUUE ! enfin rebienvenue xD quel beau gosse !
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeLun 26 Déc - 20:31

Rebienvenue, j'adore ton vava ^^
Revenir en haut Aller en bas
Avalon R. Sweenage
DISTRICT 9
△ correspondances : 13212
△ points : 2
△ multicomptes : dely, ridley, dahlia
△ à Panem depuis le : 23/04/2011
△ humeur : mélancolique
△ âge du personnage : vingt-deux ans
△ occupation : garde d'enfants


can you save me?
statut: célibataire
relationships:


Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeLun 26 Déc - 20:52

Armie Hammer Karel ♠ there's hope for the hopeless.  4209083858 Karel ♠ there's hope for the hopeless.  4205929361 Karel ♠ there's hope for the hopeless.  4205929361
je vais te le réserver pour une semaine Wink
reBienvenue et bonne chance pour ta fiche Karel ♠ there's hope for the hopeless.  2166578461 Karel ♠ there's hope for the hopeless.  4153354820


'CAUSE I STILL DO DEPEND ON YOU
SO DON'T SAY THOSE WORDS, THAT RUN ME THROUGH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mockingjay-rpg.net/t19-avalon-why-does-my-heart-cry http://www.mockingjay-rpg.net/t82-avalon-can-t-live-without-you http://www.mockingjay-rpg.net/t74-avalon-journal-de-bord
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeLun 26 Déc - 22:16

Hammer chou
Rebienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeLun 26 Déc - 22:46

re-welcome & bonne chance pour ta fiche I love you chou
omg une nouvelle bombe à ajouter dans mon catalogue (a) Karel ♠ there's hope for the hopeless.  4205929361 culte
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeMar 27 Déc - 0:45

Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeMar 27 Déc - 11:12

Rebienvenue ici Karel ♠ there's hope for the hopeless.  1001256540
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitimeMar 27 Déc - 11:55

Karel ♠ there's hope for the hopeless.  4205929361 Karel ♠ there's hope for the hopeless.  4252163159 chou Karel ♠ there's hope for the hopeless.  173490454
Ils sont fous de prendre des aussi jolies vava !
Re-bienvenue ici !Karel ♠ there's hope for the hopeless.  4101628209
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Vide
MessageSujet: Re: Karel ♠ there's hope for the hopeless.    Karel ♠ there's hope for the hopeless.  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Karel ♠ there's hope for the hopeless.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Carte d'identité :: Identités Perdues-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.