petites annonces à ne pas rater
✤ TOURNEE DU VAINQUEUR les jeux sont désormais terminés, place à la tournée du vainqueur qui met à l'honneur andro graham ! plus d'informations ici.
✤ INTRIGUES panem ne cesse de changer avec de nombreux événements inouïs. découvrez le volume 6.
✤ MISES À JOUR une nouvelle règle a été instaurée. merci de prendre connaissance de celle-ci ainsi que les autres nouveautés !
✤ MISSIONS ET QUÊTES toutes les missions ont été lancées ! rendez-vous dans ce sujet pour toutes les découvrir.
✤ SCENARIOS voici quelques scénarios qui n'attendent que vous:
rebelles. liam hemsworth
pacificateurs. boyd holbrook
district 13. cobie smulders & chris hemsworth
vainqueurs. gemma arterton & elle fanning
d'autres scénarios gagnants de la loterie à venir !

 

fermeture du forum
le forum ferme ses portes après six ans d'existence.
merci pour tout, on vous aime.

Partagez | 
 

 I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeLun 12 Déc - 20:52

I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Tumblr_lw2u2ss50N1qa6spbo1_r1_500



Pourquoi veux-tu autant y aller Ev’ ?
Pour faire mes preuves. Et puis j’en ai marre d’être enfermée à rien faire !


Jeremiah me lança un regard désespéré. Il savait très bien qu’il ne pourrait jamais me faire changer d’avis. Et pourtant, il persévérait. Lui et ses cheveux bruns, lui et son sourire ravageur qui faisait battre mon cœur plus vite que la normale. J’ai soupiré avant de lui tourner le dos. Non pas maintenant les sentiments. Avant, il fallait que j’espionne les Districts et que je rallie des gens à notre cause. A la rébellion. Telle était ma mission.
Le regard déterminé, je n’ai plus entendu sa voix. Comme si j’avais été reprogrammée pour obéir, je suis sortie docilement dans la lueur du jour. Pendant quelques instants, j’ai laissé mes yeux s’acclimater à la lumière du soleil. Rien qu’un petit instant puis j’ai repris ma marche. Le sol était meuble sous mes pieds et ma marche se faisait rapide mais parfois saccadée suite à de vieilles blessures des Hunger Games. Je ne sais plus qui je suis, qui est ma famille. Je suis une fille du District 13 et plus une autre. Je suis ici pour agir, pas pour rester passive. Je sers le manche de mon couteau qui se trouve dans ma ceinture, sur mes hanches. J’ai repris un peu de poids mais pas assez pour cacher mes os si fins. Tout ce que je sais, c’est que l’on m’a refait le portrait et que, depuis, j’ai un nouveau visage. Comme cela, tu pourras te balader sans crainte. M’a-t-on dit mais, après les Jeux, je n’ai plus peur de personne. A présent, j’ai juste peur pour une personne ; lui. Jeremiah. Cet adolescent si sûr de lui mais qui cache sous ses apparences un cœur si tendre et si doux. Tout comme moi derrière mes allures de guerrière. Il a été l’un des seuls à me soutenir quand ça n’allait pas. A par Zayne, bien sûr, qui m’a accueilli lorsque je me suis réveillée. Néanmoins, il reste l’un de mes piliers et sans lui, je serais encore assise sur le sol, en train de me balancer d’avant en arrière comme une autiste.

Mais très vite, je chasse toutes ces pensées de ma tête. J’arrive devant une grotte surplombant le District 2. Mes premiers alliés se trouvent dans ce village et je compte bien en aller chercher quelques-uns. Pour ne pas me faire voir et sachant que peu de gens s’y aventurent, je m’enfile dans cette cavité afin de monter mon plan. Heureusement, j’avais pris une cape à capuche avec moi et l’ai passé autour de mon cou avant de rabattre le textile sur ma tête. Bien, déjà on me reconnaitrait pas. Mesure de précaution même si j’ai changé de visage. Vint ensuite mon couteau que j’empoignais fermement. Au cas où. Voilà, j’étais prête à sortir. Il n’y avait plus qu’à éviter les pacificateurs à présent. Prenant une grande inspiration, j’ai de nouveau avancé vers la lumière. Puis, sans aucune hésitation, me suis dirigée vers les habitations.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeMar 13 Déc - 17:26



Nemesis & Ever

Une balle entre des deux yeux, la poudre sur mes mains et mon regard vide et sans vie, je sentais cette partie d'humanité partir petit à petit. Mon âme mise en pièce, ce boulot ne faisait que m'enfoncer chaque jour un peu plus dans un enfer que j'avais créé de mes propres mains. Ce troue béant dans ma poitrine n'avait pas disparu au fil du temps, pourtant j'essayais d'oublier, d'oublier cet homme dont j'avais toujours regardée de dos. Je me donnais envie de vomir. Ma main se posait sur mon visage, debout au milieu de ces corps qui se vidaient de leur sang, la vision était chaotique. Je voulais me laver de mes crimes, pourtant bien que j'avais mes raisons pour faire ce travail, je ne me faisais jamais à ce vague sentiment de dégoût, lorsque mes prunelles azurs se plongeaient dans ces regards sans vies de mes victimes. Une tape sur l'épaule, une voix que me murmurait à quel point j'avais fait du ''bon travail'' et ce goût amer dans ma bouche, mon propre sang, contenir mes émotions de cette façon, allait finir par me rendre folle et ce n'était pas mes heures de sommeils en moins qui allaient m'aider à retrouver mes esprits. « -Je rentre chez moi, couvrez ces corps, leurs vies étaient peut-être pitoyables, mais je veux que leurs morts soient descentes... » Sans un mot de plus, je rangeais mon arme, avant de partir de cet endroit, l'odeur du sang me donnait la nausée.

Je me rendais jusqu'à chez moi, enlevant mon uniforme de pacificatrice, le jetant sur le sol avant de prendre une longue douche. J'avais dans l'espoir que l'eau bouillante qui coulait sur ma peau, m'aiderait à oublier ce sentiment, mais rien n'y faisait. J'avais oubliée que si je faisais cela, c'était pour protéger Lonan et si au début cette conviction m'aidait à garder la tête froide, plus le temps passait, plus Lonan me haïssait et plus cette conviction se fissurait petit à petit. Sortant de la douche tout en enroulant la serviette autour de mon corps, j'admirais mon reflet dans le miroir, sans bouger, pendant de longues minutes. Que faire pour retrouver mon innocence ? Je n'avais plus aucun espoir d'être sauvée, je m'étais perdue moi-même au fil des années, plus je tuais et plus mon âme disparaissait. Secouant légèrement ma tête de droite à gauche, j'attrapais de nouveau mon uniforme, l'enfilant, car pour moi, la journée était loin d'être terminée. Même si la nuit était tombée depuis un bon moment, je devais surveiller le district et peut-être éviter un autre massacre. Je faisais donc des aller-retour, sans dire un mot, le silence était ce que j'aimais le plus au monde. Prête à repartir de l'autre côté, lorsque je vis une silhouette qui se dirigeait vers les habitations, me précipitant sans pour autant me faire remarquer jusqu'à elle, féline et dangereuse, je me trouvais derrière cette silhouette, posant ma main sur son épaule avant de la forcer à me faire face. C'était une jeune fille, une fille très jeune, elle était jolie et sans réellement savoir pourquoi, je me sentais étrange. « -Je peux savoir ce que tu fais ? » Lui demandais-je en la toisant du regard, la détaillant de haut en bas, sans pour autant lâcher son épaule, non mon étreinte ne faisait que s'agrandir pour faire pression sur cette épaule frêle et fragile, bon sang ce qu'elle pouvait être maigre. « -C'est quoi ton nom ? » Je relâchais doucement la pression, la regardant de haut en bas, lorsque je vis quelque chose briller autour de son cou, je m'approchais d'elle, légèrement, posant mon regard sur un collier. Un collier que je ne pouvais pas oublier, tant les mots que la défunte avait prononcée m'avaient touchés. J'attrapais le collier dans le creux de ma main, attirant la jeune femme jusqu'à moi, mon regard froid et impassible, laissait place à un regard remplis de compassion et de tristesse . « -Ce collier ? Tu l'as eu comment ? Comment tu l'as eu ? » Ma voix qui semblait tellement imperturbable habituellement, montrait des signes de tremblements, d'hésitations. Comment cette jeune femme avait-elle pu avoir ce collier ? Qui était-elle ? J'étais perdue et depuis longtemps, je n'avais pas ressentit une panique pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeMar 13 Déc - 18:00

I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Tumblr_lw2u2ss50N1qa6spbo1_r1_500


Le froid s’insinuait sous mes vêtements, me glaçait le sang alors que la nuit tombait sur le District. J’avais une mission et il fallait que je la réussisse, coûte que coûte pour ne pas retourner dans cette horrible chambre où je m’étais réveillée quelques semaines plus tôt. Une chambre sinistre ou le bip strident de la machine qui me donnait je ne sais quelle vitamine devenait angoissant. Ma vie ne tenait telle qu’à cette horrible chose ? Qu’à cette sombre chose sans vie, sans sentiments et sans pensées. Étais-je comme elle, moi aussi, pour le District 13 ? Une fille sans importance qui ne faisait qu’obéir aux ordres et deviendrait, petit à petit une machine à tuer ? Une personne sans aucun remords comme ces pacificateurs qui versaient le sang sans ne rien ressentir d’autre que la fierté ? Une bile au goût désagréable me monta dans la gorge. Quelque chose d’acide, de brûlant qui me fit venir les larmes aux yeux. Quelles sont ces images qui remontent à la surface ? Moi sur le corps sans vie d’une fille. Je la ruais de coups, lui hurlait dessus pour avoir traité quelqu’un qui me tenait à cœur. Mais qui ? Je n’eus pas le temps de me pencher plus sur la question que déjà, un haut le cœur me souleva l’estomac et me fit régurgiter le maigre repas que j’avais mangé ce midi. Ces horreurs restaient ancrées dans ma mémoire alors que je n’étais même pas capable de me rappeler qui j’étais avant tout ça. Avant les Hunger Games … J’ai essuyé ma bouche d’un revers de manche avant de me redresser, droite comme un i. Le vent balaya mes cheveux blonds et m’insuffla sa force, sa dignité. Mon regard redevint fier et victorieux. J’avais survécu à tout cela. Aujourd’hui, mon passé était derrière moi. Du moins, c’était ce que je voulais croire.
J’ai continué mon chemin, traînant parfois mes pieds sur la terre aride de cet endroit. Tant de désolation que ça en devenait douloureux. Mais je ne devais pas m’arrêter là, je devais arriver au bout de ma mission. Je ne devais pas échouer car je serais alors reléguée à vivre dans les tunnels du District 13 pendant je ne sais combien de temps. Un temps indéterminé loin de la lumière du jour, loin du chant des oiseaux, bref loin de tout. J’étais presque arrivée à l’entrée du village lorsqu’une main se posa sur mon épaule. Fermant les yeux, je me suis retenue de faire autre chose que sursauter légèrement sous la surprise. Je me suis exhortée au calme en respirant profondément avant de mettre un masque impassible sur mon visage. Puis, je me suis retournée, l’entement. J’ai serré les dents en voyant qui se trouvait en face de moi. Une pacificatrice. C’est tellement rare de voir une femme dans leur rang. J’ai levé le menton, me préparant à me faire battre comme je le devais et peut-être à être envoyée au Capitole. Mon destin aura été funeste jusqu’au bout.
Je savais bien que les questions allaient fuser et j’étais déterminée à ne rien dire qui puisse trahir ma présence ici. Au pire, je me ferais passer pour une enfant égarée quoique cette hypothèse puisse être la pire excuse inventée. Lorsque la première phrase de cette femme fut prononcée, je me suis contentée de la toiser. Des yeux d’un bleu percutant, une chevelure digne d’un plumage de corbeau. Et une beauté fatale, à couper le souffle. Elle serait digne de vivre au Capitole. D’ailleurs, pouvait-on être Pacificatrice et habitante du Capitole ? C’est une bonne question qui nécessitera une mûre réflexion. Chose que je ne pouvais faire à présent. Pour ‘l’instant, mon devoir était de me taire. Puis, la deuxième question fut posée. Devais-je dire un nom falsifié ou simplement garder le mien ? A priori, j’avais déjà été oubliée par le peuple de Panem et puis, les homonymes pouvaient être fréquents.

Ever. Ever January.

Cette femme n’obtiendra rien de plus de moi. Mon prénom est amplement suffisant. C’est d’ailleurs la première chose que l’on dit lorsque l’on fait connaissance non ?
Du coin de l’œil, je la vis approcher sa main de mon collier qui s’était enlevé de sous mon tee-shirt suite à la courbure de mon corps lorsque les images étaient venues. Elle le saisit et m’attira à elle avec une force inouïe pour une si frêle personne. Le métal vint appuyer sur la chair de mon cou alors que je me retrouvais à quelques centimètres de son visage, à sa merci. J’ai cru qu’elle allait me l’arracher et, imperceptiblement, je me suis débattue. Sans que je ne sache pourquoi, ce collier avait de l’importance. Il était déjà avec moi lorsque je m’étais réveillée à l’hôpital de mon nouveau District. J’ai levé la main, prête à me battre pour le récupérer. Surtout le médaillon qui représentait un cheval cabré face à une mer houleuse.

Ce collier m’appartiens, vous n’avez pas le droit d’y toucher !

Lui lançais-je hargneuse, alors que je reculais de quelques pas. Mon regard lui lançait des éclairs noirs et j’ai sorti le couteau de sa cachette, prête à en découdre comme je l’avais déjà fait auparavant lors des Jeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeMar 13 Déc - 20:26



Nemesis & Ever


Je ne pouvais pas réellement mettre des mots sur ce que je ressentais en voyant cette jeune fille, sous ses apparences frêles et fragiles, elle était très belle, enfin je le supposais, car j'avais beaucoup de mal à voir les traits de son visage, je n'arrivais pas à mettre le doigt sur ce qui clochait à cet instant, alors lorsqu'elle prononça son prénom, un haut le cœur vint se faire ressentir, le souffle court, mes yeux azurs si froid étaient déstabilisés. Elle portait le même prénom que cette jeune fille qui m'avait tant marquée pendant le jeu. Impossible, cette fille était morte, alors pourquoi serait-elle ici et puis, même si la nuit brouillait quelque peu ma vue, elle n'avait pas le même visage que ''la'' Ever que j'avais vue. Pourtant, lorsque mon regard se posa sur ce collier, je ne pus m'empêcher de frissonner, comment pouvait-elle l'avoir ?! Tirant l'objet jusqu'à moi, sans prendre en compte le fait qu'elle pouvait avoir mal, cela m'importait peu sur le coup. Seul ma curiosité était présente...lorsqu'elle se débattit avec hargne je n'insistais pas, la laissant mettre une certaine distance en nous deux. « Ce collier m'appartiens, vous n'avez pas le droit d'y toucher ! » Me mordant la lèvre inférieure, prête à m'excuser ou à lui dire de me parler plus correctement. Je ne fis rien, voyant qu'elle venait de sortir un couteau, mon regard affrontait le sien, je n'avais pas peur d'une gamine maigrichonne, aussi hargneuse devait-elle être, j'étais armée, en meilleure condition et il m'aurait fallu moins de dix secondes pour lui briser la nuque. « -Pose ce couteau, c'est un conseil...pas une menace... » Lui murmurais-je calmement, je ne voulais pas lui faire du mal. J'avais déjà assez vue la mort aujourd'hui, je voulais simplement la vérité rien de plus. Je comprenais qu'elle puisse être réticente et méfiante, j'étais une pacificatrice, elle avait toutes les raisons de montrer les crocs.

Je m'approchais d'elle, calmement, féline, hochant la tête de haut en bas, lentement, signe que je ne lui voulais pas de mal. Levant légèrement mes mains pour lui montrer que je n'avais rien pour lui faire mal. « -Je ne veux pas te faire du mal... » J'allais dire que je voulais simplement comprendre la raison qui faisait qu'elle portait le même nom que la gamine qui m'avait touchée et pourquoi elle avait son collier et pas le même visage. Un frisson vint me parcourir de part en part, lorsque le bruit d'un craquement vint résonner jusqu'à mes oreilles, je fis volte face, tournant le dos à la jeune fille avant de poser mes mains sur ses bras, le tenant en douceur pour qu'elle ne se sauve pas, un autre pacificateur sortit de l'ombre. Son regard noir me donnait des frissons, un animal, un prédateur. « -Un problème Lokearth ? » Me lançait-il, tandis qu'il me fixait droit dans les yeux, mon masque de glace revint à la surface, ne laissant plus l'humaine, mais la pacificatrice dans la place. « -En quoi ça te regarde Cooper ? Tout va bien, cette gosse cherche sa mère, je vais la raccompagner chez elle . » Froide, je soutenais son regard en lui lançant un large sourire carnassier, le défiant, si animal il fallait être, je savais jouer le jeu parfaitement bien. Et il me tourna le dos, je retenais mon souffle avant de secouer ma tête, lâchant la jeune fille, je restais sur mes gardes, car il pouvait revenir d'un moment où un autre. Passant ma main dans mes cheveux, je pivotais légèrement pour faire face à la jeune fille. « -Je ne te veux aucun mal...je te le jure, mais j'aimerais que tu viennes avec moi, j'aimerais éclaircir certaines choses à propos de ce collier, cependant, on n'est pas à l'abri d'une autre visite... » Ma voix se fit poser, douce et presque maternelle, mon regard sincère, un regard que je n'avais plus eu depuis des années, mais cette fille que j'avais vue, elle m'avait réellement touchée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeMar 13 Déc - 21:04

I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Tumblr_lw2u2ss50N1qa6spbo1_r1_500


Une pacificatrice. Froide. Elle m’inspirait le danger mais aussi la peur. C’est à cause d’eux ou du moins de leurs employeurs que je me suis retrouvée aux Hunger Games. A cause d’eux que j’ai changé de visage et perdu la mémoire. Tout ça, c’est à cause d’eux. Ma main tremblait sur le manche de mon couteau. Je n’arrivais plus à contrôler mes pensées, mes sentiments. Les larmes jaillirent d’un seul coup sans que je puisse les retenir. J’avais beau les essuyer du revers de ma manche, mes joues restaient mouillées. Qui était-elle pour éprouver tant de douleur dans son regard ? Pourquoi avait-elle tilter lorsque j’avais dit mon prénom. Je ne savais pas pourquoi, mais je me sentais touchée par cette femme qui, pourtant, devait être mon ennemie. Et si c’était un piège, une entourloupe pour me faire avouer d’où je venais ? J’ai repris confiance en moi et me suis remise d’aplomb. Plus jamais il ne fallait que je craque de cette sorte. D’ailleurs, j’avais déjà brandi mon arme, prête à en découdre d’une quelconque manière. Qu’importe si je devais mourir car après tout, je l’ai déjà été une fois. Je me rappelle de la douleur qui me tiraillait de tous les sens. De la flèche de l’amazone qui était venue de planter dans ma gorge, me laissant d’ailleurs une légère cicatrice blanchâtre. De ses griffes et des sabots de son cheval qui m’ont labouré le visage cruellement depuis que j’avais osé dire ce que j’avais sur le cœur. Depuis que j’avais osé insulter le Capitole devant leur caméra. Je n’écoutais pas ses paroles. Non, je ne me ferais pas avoir comme cela. Hors de question. Elle avança, je ne bougeai pas. J’ai d’ailleurs changé de position, basculant ma jambe droite en arrière pour avoir un bon appui si je devais courir voir sauter. Elle approchait encore, répétant sa phrase. Je lui jetai toujours un regard noir, restant sur mes gardes. On ne sait jamais à quoi s’attendre avec une femme de cette sorte.
Puis un craquement se fit entendre. J’ai redressé la tête, relevé le couteau à hauteur de sa gorge, prête à le lancer. Je savais que c’était un piège. Mais me faire avoir aussi facilement était franchement stupide. Je n’aurais pas du me laisser attendrir par ses beaux yeux. Elle m’avait retenue le temps que les renforts arrivent. Rien d’autre.

C’était un piège. Lui chuchotai-je, hors de moi. Vous êtes comme tous les autres, vous n'avez pas de cœur. Vous tuez des personnes sans aucun remord. Je n’aurais jamais du vous écouter. Vous êtes le diable en personne !

Mais avant que je ne puisse faire un pas pour accomplir ma vengeance, elle m’enserra les bras et se retourna, me tournant le dos. Comment pouvait-elle faire ça ? J’écarquillai les yeux de stupeur avant de lâcher mon couteau. A présent, je n’avais plus rien pour me défendre. J’allais tenter de la mordre lorsqu’elle rembarra le Pacificateur qui venait d’arriver. Mon étonnement fut encore plus grand.
Puis il s’en alla comme il était venu. J’ai relâché la pression de mes épaules avant de soupirer. Alors, elle était bien dans mon camp ? Je l’ai étudié alors qu’elle pivotait vers moi et un léger sourire a éclairé mon visage.

Merci.

Un simple mot qui voulait dire beaucoup de choses. Puis, je me suis accroupie, ai ramassé ma lame avant de la ranger dans ma ceinture. Signe que je lui faisais un minimum confiance pour ne pas avoir à me servir de mon arme. Elle me proposa d’aller ailleurs et j’acquiesçai de la tête. Qui sait, peut-être saurait-elle d’où me vient ce collier ou même d’où je viens ?

D’accord, je vous suis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeMer 14 Déc - 12:18



Nemesis & Ever


Le mépris et la méfiance qu'avaient les habitants des districts à mon égard, j'avais fini par m'y faire, résigner, je ne m'attendais pas à être accueilli en héroïnes, tout ce qui m'importait réellement était la protection de mon ami d'enfance, rien de plus. J'avais fait ce choix, le choix d'affronter un destin parsemé de mort et de cadavre, du sang sur les mains j'en avais plus que de raison. Depuis le début je savais que je n'aurais pas d'autre choix que d'enlever la vie à des personnes qui n'étaient rien d'autre qu'un nom sur une liste, je ne pouvais plus faire marche arrière et même si je le pouvais, je ne l'aurais pas fait. Si mon amour pour lui, était louable, mes actes, eux, étaient cruels. C'était un mal pour un bien, lorsque je pouvais aider et sauver, je le faisais, mais le nombre de survivant...comparé à ceux des cadavres était bien piètre. Cette fille, si elle était réellement celle qui avait réveillé en moi la Nemesis du passé, je ne pouvais pas la laisser entre les mains des pacificateurs. Elle était jeune, frêle, fragile, mais son regard était fort, elle avait cette lueur d'espoir dans ses yeux, mais aussi cette détresse, comme une mère protégeant sa fille, comme une lionne protégeant sa progéniture, je m'étais mise dos à elle. Montrant les crocs à ce pacificateur, qui était pourtant l'un de mes collègues. J'étais sur la corde raide, une seule parole de travers et il aurait moins de temps à me tuer et faire de même à Ever. Mon masque froid était remonté à la surface, exprimant le dégoût que j'avais envers eux, eux les monstres qui m'avaient volé mon enfance et mon innocence. Fille d'un père pacificateur de haut rang, issus d'une lignée de pacificateur, c'était une croix sur mon dos que j'avais depuis mon premier souffle, un destin qui m'entourait de ses bras morbides. J'avais fini par l'accepter, pour lui, car si dans mes crimes, je pouvais le protéger et le tenir loin ou brouiller ses pistes, cela me suffisait.

Le dos du pacificateur laissa place à l'obscurité, la pénombre, cruelle et silencieuse. Pivotant sur moi-même, plongeant mon regard dans celui de la jeune fille, je me voulais rassurante. J'étais honnête, je ne lui voulais pas de mal, sinon...je l'aurais déjà jeté dans les bras de mon collègue ou pire, j'aurais pu la torturer pour savoir ce qu'elle faisait ici. Tout cela m'importait peu, je me fichais bien de savoir ce qu'elle faisait ici, je voulais simplement lui venir en aide et comprendre la raison qui faisait qu'elle portait ce collier. « Merci. » Un sourire sur son visage maigre et creusait par la famine et ce mot que signifiait beaucoup pour moi. Merci, depuis combien d'année ne m'avait-on pas remercier ? L'esquisse d'un faible sourire se dessina et mes traits froids et impassibles, laissaient place à la douceur, une douceur que je gardais bien de montrer habituellement. « -De rien » Murmurais-je doucement, d'une voix presque inaudible, prudente. Elle ramassa son arme avant de la ranger, je hochais doucement ma tête avant de regarder furtivement autour de moi, vérifiant que personne ne nous voyait. « D'accord, je vous suis. » Un soulagement, mon coeur se serrait un peu plus dans ma poitrine je posais mon doigt sur mes propres lèvres, signe qu'elle devait être silencieuse et qu'elle devrait me suivre sans dire un seul mot. Je n'osais pas attraper sa main, peur de la voir fuir ou pire crier. Je lui tournais donc le dos, marchant lentement en regardant de temps en temps derrière moi, en silence, vérifiant qu'elle me suivait toujours. Le vent froid fouettait ma peau, mais je me sentais tellement bien à cet instant. Était-ce la rédemption qui était en route ? Je n'en savais rien, je longeais les grottes, puis je m'arrêtais brusquement devant une petite grotte, une énorme pierre barrait l'entrer de cette petite grotte. Et si je n'étais pas une habituée des lieux, il m'aurait été impossible de voir cette cachette, une cachette que Lonan avait fait, j'étais heureuse et même étonnée de voir qu'elle était toujours là. « -Reste derrière-moi. » Murmurais-je du bout des lèvres avant de m'accroupir et de poser mes mains sur la pierre, posant mon épaule contre la roche froide, je fis glisser la pierre sur le côté. Un bruit sourd résonnait, celui d'une roche qui glissait contre le sol et une fois que l'entrer fut visible je me relevais tout en soupirant longuement. « -Tu peux entrer... » Je me mis derrière la jeune fille, la laissant entrer avec prudence, avant de faire la même chose à mon tour. Répétant le même rituel, mais de l'intérieur. Cette grotte n'était pas profonde, elle ressemblait plus à un tunnel de roche, moins de deux mètres de hauteur, sur la roche, froide, s'y trouvait de vieux dessin fait à la pierre. Des dessins que j'avais fait avec Lonan lorsque j'étais petite. D'un côté se trouvait une table en bois, des munitions, des armes et de la nourriture. Personne ne pouvait nous trouver ici, je le savais, il faisait nuit et même un pacificateur qui avait la meilleure vue au monde, ne pouvait pas apercevoir l'entrer. Lonan était réellement très rusée et je fus plus qu'étonnée de voir qu'il avait laissé nos dessins.

Mon visage qui était si froid, montrait des signes de mélancolie, les regrets d'un passé qui me manquait de plus en plus, d'une innocence volée. Je m'approchais de la table, me baissant pour fouiller dans une caisse qui contenait des provisions. « -T'es tellement prévisible Lonan... » Un sourire en coin, j'étais fière de lui, je ne le cachais pas, car ici, je n'avais plus besoin de jouer un rôle. Serrant des barres nutritifs entre mes mains, je me rendais compte que j'avais pensée à voix haute, me redressant avant de m'approcher de la jeune femme, je déposais la nourriture dans le creux de sa main. « -Mange, tu es bien trop maigre, ça va te faire du bien, ici personne ne pourra nous trouver. » Je m'éloignais d'elle, me laissant glisser dos contre la roche, pour finir par m'asseoir sur le sol, sortant mon arme et un mouchoir, je l'essuyais calmement. Laissant la jeune femme se remettre de ses émotions. « -Ever, tu es certaine que tu as toujours eu ce collier ? » demandais-je sans lever les yeux vers elle, fixant mon arme pensive en me mordant la lèvre inférieure. Comment pouvait-elle être en vie et son visage pourquoi . ? Je soufflais sur le canon de mon arme, la posant ensuite à côté de moi, avant de l'inviter à venir s'asseoir à côté de moi. « Tues-moi si tu le souhaite. Mais jamais je ne me laisserais mourir. J'ai un honneur à sauver, celui de ma famille que le Capitole a délibérément saccagé. Je m'appelle Ever January Collins. Mon père est mort car il a aussi dire ce qu'il pense, ma soeur est morte à ces foutus Jeux et là, ça va être mon tour. Le Capitole est et restera un Gouvernement hypocrite qui se croit puissant alors qu'il n'est rien. Aujourd'hui, j'en appelle à ceux qui croient encore à la libération de Panem. L'espoir est maître de notre courage et c'est ce qui guidera nos pas. L'avenir est devant vous, ne baissez pas les bras ! Et ce que c'est toi qui a prononcé ces mots ?» Des paroles, des mots qui m'avaient touché du plus profond de mon âme, des mots qui me rappelaient ce que j'avais été lorsque j'étais petite. Des mots qui signifiaient bien plus de choses, qu'on le croyait. Ce n'était pas qu'une provocation, c'était les derniers espoirs d'une génération et à cette pensée, une boule se logeait au fond de ma gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeMer 14 Déc - 13:18

I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Tumblr_lw2u2ss50N1qa6spbo1_r1_500


Le temps se faisait frais et je ne pus réprimer un frisson qui m’a parcouru l’échine. Le vent se levait et les quelques arbres commençaient déjà à ployer sous la force du vent. Mes cheveux s’emmêlaient devant mon visage et je dû les repousser à maintes reprises au fur et à mesure que j’avançais derrière cette femme dont je ne connaissais pas encore l’identité. Je regardais son dos, sa chevelure qui voltigeait et je l’ai envié malgré l’horreur qu’elle pouvait faire aux autres. J’avais envie d’être elle car, au moins, cette Pacificatrice avait un toit pour vivre et de la nourriture abondante chose que je n’ai jamais eu. Non pas que le District 13 n’est rien au-dessus de sa tête. C’est juste que ce sont des souterrains et ce n’est pas chez moi. Je viens d’ailleurs mais d’où ? Ça, je ne saurais le dire. Nous continuons d’avancer sous le ciel d’un noir d’encre. J’avais de plus en plus de mal à avancer car mes jambes ne voulaient plus me porter. Il m’arrivait quelques fois de trébucher sans pour autant tomber au sol. Je n’avais pas envie de me montrer faible. Non, je devais être forte, pour mon District d’adoption.
Peu à peu, des monticules de rochers avancèrent vers nous. Du moins, c’est l’impression qu’ils me donnaient. Ils étaient impressionnants, leurs pics acérés tournés vers la lune, gardienne de nos nuits. Je ne savais pas ce que c’était mais la femme devant moi nous y conduisait. Je me suis raidie immédiatement. Je n’aimais pas la tournure que prenais les évènements. Cela était trop sinistre pour parler. La roche est froide, froide comme notre peau lorsque nous mourons. Quelques minutes plus tard, elle poussait déjà une pierre et m’inviter à entrer dans cette grotte assez bizarre. Dès les premiers instants, j’ai senti de la nostalgie émane d’elle de par les objets qui y régnaient ou du fait des dessins sur les murs. J’ai passé doucement mon doigt dessus avant de le retirer comme s’il m’avait brûlé. C’étaient des souvenirs et je n’avais pas le droit de les avoir. Ce ne sont pas les miens.
Je me suis éloignée d’eux avant de sentir la froideur de la roche contre mon dos. J’ai posé mes mains dessus afin de retrouver un certain calme que seule la nature pouvait me communiquer. J’ai tourné la tête vers la Pacificatrice lorsque cette dernière s’est mise à parler toute seule. Lonan ? Je ne connaissais pas mais ses traits avaient un brin de nostalgie. Se pourrait-il qu’il l’ait abandonné ? J’ai haussé les épaules. De toute façon, ce n’était pas mon problème. Il ne fallait absolument pas que la curiosité prenne le dessus sur l’enjeu de ma mission. Plus tôt je serais partie de là et plus tôt je serais rentrée pour faire mon rapport.
Puis, quelques minutes plus tard, elle se pointait devant moi avec une barre de chocolat. J’ai écarquillé les yeux avant de la prendre avec des gestes timides. Je l’observais, la faisait tourner entres mes mains. Cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas mangé ça ! J’allais continuer à l’observer lorsque mon estomac manifesta grandement sa présence. Je ne pus retenir un rire étouffé et posa une main sur mon ventre. Il était temps de déguster cette petite chose si envoutante. Je déballai doucement l’emballage avant de mordre dans cette nourriture exquise. J’ai fermé les yeux afin d’en profiter un maximum. Jeremiah serait jaloux s’il l’apprenait. Mais pas question de dire quoi que ce soit, sinon, c’en serait fini de mes sorties. Je la mangeais petits morceaux par petits morceaux lorsque la femme aux cheveux bruns me lança encore une question à propos de mon collier. Tout en me léchant les lèvres, j’ai baissé le regard sur ce que j’avais autour du cou avant de le détacher et de le prendre dans ma main valide. Je l’ai observé, le faisant lentement tourner entre mes doigts avant de secouer la tête de gauche à droite.

Je ne suis sûre de rien. Tout ce que je sais, c’est qu’il était autour de mon cou lorsque je me suis réveillée. Toutefois, il me dit quelque chose. Il a une valeur, j’en suis certaine.

J’ai fini la barre énergétique avant de froisser le papier et de le mettre dans ma poche, le médaillon toujours dans ma main. Suivant son exemple, je me suis assise au sol et ai regardé mes pieds. Je ne fuyais pas la Pacificatrice, loin de là. Je réfléchissais seulement d’où je pouvais l’avoir eu. Mais ma mémoire défaillante ne m’aida pas. J’aidais juste à ses côtés mais les paroles qu’elle prononça par la suite m’emmenèrent loin, très loin. Un hoquet de stupeur me saisit et j’ai relevé la tête comme une démente. Je n’étais plus dans la grotte. J’étais dans une forêt, celle des Hunger Games. Des larmes inondèrent mes joues alors que je hurlais tout en essayant de protéger mon visage des griffes de l’Amazone. J’étais secouée de soubresauts, perdues dans mes pensées et agissant dans la grotte comme je l’avait fait lors des Hunger Games. Mon cri se répercuta sur les parois alors que je revivais la scène, la douleur. Sa lame plantée dans mon cou, la chair de mon visage réduite en lambeaux. Ça me brûlait, me piquait, il fallait que j’arrache tout ça. Alors je me suis grattée le visage pour m’arracher cette fausse moi. Cette fille que je vois dans le miroir tous les matins est une étrangère. Je n’avais pas ces traits-là, il fallait que je me les arrache.

Aidez-moi, je ne veux pas mourir encore. Elle me fait trop mal. Alexiane m’a laissé seule. Elle m’a abandonnée face à cette créature. Le Capitole se venge. Je ne veux pas mourir une seconde fois ! Pitié. Elle me piétine, m’arrache la peau. J’arrive plus à respirer !

J’avais un goût de sang dans la bouche. Ce goût amer qui avait empli ma gorge lorsque la lame l’avait transpercée. J’étais physiquement dans la grotte, en train de convulser tout en me débattant dans le vide. Psychiquement, j’étais retournée là-bas. Il fallait que ça cesse. Vite !
Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeMer 14 Déc - 18:00



Nemesis & Ever


A but louable, il y avait des chemins parsemés d'épreuves, le mien était celui de la mort et du sang, je savais que ma vie serait courte, mais au moment de ma mort, j'emporterais dans ma tombe, mon mal être et mes crimes, le sang ne pouvait être lavé que par le sang, la haine entraîne la haine et ainsi de suite. La vie n'était rien d'autre qu'un cercle vicieux, frapper pour frapper, donner et recevoir des coups sans broncher. Cette gamine que j'avais vue, celle qui m'avait percutée, celle qui avait fait bouger quelque chose en moi, j'avais longtemps espérait la voir en vie, pourtant je savais que c'était quelque chose d'impossible. Un mort restait un mort, alors pourquoi ? Pourquoi avais-je la conviction que cette fille était la même fille qui avait réussis à me réanimer, sans même m'en rendre compte, je m'étais attachée à elle. À ses souffrances, à ses mots poignants, j'avais même laissée une larme couler sur ma joue, lorsqu'elle avait soufflé son dernier souffle. Comment est-ce qu'un être humain pouvait-il me percuter à ce point, moi la pacificatrice sans coeur et sans âme, moi le robot du capitole ? Je n'en savais rien, peut-être cet instinct maternelle que j'étouffais depuis si longtemps. Je l'observais qui mangeait, elle était touchante, prudente, depuis combien de temps n'avait-elle pas pris un repas correct ? À voir son corps sur frêle, depuis bien trop longtemps déjà. Depuis combien de temps n'avait-elle pas dormit dans un bon lit, depuis quand l'eau chaude d'un bon bain n'avait pas parcouru sa peau. En me posant ce genre de question, je me sentais coupable, coupable d'être logée et nourris correctement en remerciement de mes actes cruels quelle dure réalité. « -Je ne suis sûre de rien. Tout ce que je sais, c'est qu'il était autour de mon cou lorsque je me suis réveillée. Toutefois, il me dit quelque chose. Il a une valeur, j'en suis certaine. » Levant mon regard vers elle, elle semblait perdue dans ses pensées, je savais ce qu'était que de tenir à un objet qui nous rappelait notre passée, je compris que cette fille était amnésique, mais je croyais sincèrement qu'elle disait la vérité en parlant de ce collier. J'avais vu sa réaction lorsque j'avais posée mes mains sur cet objet et j'avais la même lorsqu'il s'agissait de mon propre collier. Glissant mes doigts sur mon propre collier en fixant les dessins sur la roche. Ce collier, cette fleur que Lonan m'avait offert, j'avais mis cette fleur dans une sorte de cristal pour éviter qu'elle ne fane.

La roche contre mon dos était froide et pourtant j'étais vêtue d'une façon plutôt chaude, mon uniforme était fait pour après tout. Mes mots partirent tous seuls, je prononçais les mêmes mots que la petite Ever avait prononcée lors du Hunger Game, tournant mon visage pour la fixer, lui demandant s'il s'agissait réellement d'elle. Elle ne répondait pas et j'observais la vie quitter son regard, je me penchais légèrement vers elle, sans être trop prêt, pour ne pas lui faire peur. Je vis des larmes inonder son visage et sa peau de nacre, ça me coupait le souffle, je penchais légèrement ma main vers elle. « -Ever... » Prononçais-je avec douceur, mais elle semblait ailleurs, plonger dans des souvenirs trop douloureux pour être supportable, du moins pas pour une enfant de son âge. Ses mains se posèrent sur son propre visage, je posais ma main sur son épaule, mon regard perturbé et paniquée par ce que cette enfant se faisait. «Aidez-moi, je ne veux pas mourir encore. Elle me fait trop mal. Alexiane m'a laissé seule. Elle m'a abandonnée face à cette créature. Le Capitole se venge. Je ne veux pas mourir une seconde fois ! Pitié. Elle me piétine, m'arrache la peau. J'arrive plus à respirer ! » J'avais l'impression qu'on venait de m'arracher le coeur de ma poitrine et que quelqu'un venait de planter sa main une nouvelle fois à l'intérieur, cet enfant avait beaucoup trop souffert, c'était bien elle, c'était la fille des jeux, c 'était cet enfant. Mon souffle se coupait, je m'élançais vers elle, attrapant ses mains pour les tenir loin de son visage. Tant de souffrances, je me sentais impuissante. « -Ever calme toi, je suis là...tu n'es plus là-bas... » M'avait-elle entendue ? J'en doutais, alors d'un geste vif, j'entourais mes bras autour de son corps, posant mes mains le long de son dos, sentant ses larmes sur ma peau. Mes yeux devinrent humides et je laissais des perles saler couler le long de mes joues, tandis que je serrais cet enfant contre moi de toutes mes forces. « -Je te fais la promesse qu'ils ne te toucheront plus Ever, je te le jure sur ma propre vie.... » J'étais en colère, plus que jamais je voulais que Lonan réussisse, je voulais que les rebelles écrasent le capitole, même si je devais être jugé et exécuter pour mes crimes, jamais plus cet enfant n'aura à subir cela . Je laissais mes mains caresser son dos, tandis que mes sanglot commençaient à s'atténuer petit à petit, le silence s'installait. Je posais l'une de mes mains sur le haut de sa tête, posant ensuite mes lèvres avec tendresse sur sa tempe, comme une mère rassurant son enfant après un cauchemars. Je me redressais légèrement, la libérant de mon étreinte avant d'essuyer ses larmes du bout de mes doigts. Posant une nouvelle fois mes lèvres sur son front, je me levais rapidement, allant chercher une couverture, avant de lui poser sur ses genoux. « -Tu as l'air épuisé, repose-toi un peu si tu veux, tu n'as rien à craindre, je te le promet, je n'aurais pas dû te dire ces mots, mais je voulais savoir si c'était bien toi, je suis tellement heureuse de te savoir en vie Ever... » Même si je ne savais pas comment cela était possible. Pensive, je me laissais glisser de nouveau contre la roche, genoux replier contre ma poitrine et menton posé sur mes genoux. Silencieuse, mon regard ne quittait pas ces dessins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeMer 14 Déc - 19:12

I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Tumblr_lw2u2ss50N1qa6spbo1_r1_500


Elle ne me lâchait pas du regard. Ses yeux fous étaient braqués sur les miens. Ils n’étaient pas humains, non. On aurait dit des yeux de poissons, globuleux, visqueux tout ce qu’il y a de plus répugnant. Elle me torturait à cause de ce que j’avais dit. Me faisait exprès du mal pour que je pleure et que j’annule mes paroles. Mais jamais je ne les retirerais. Après tout, elles sont vraies alors pourquoi devrais-je mentir ? Même si je le faisais, elle me tuerait quand même alors à quoi bon ?
Maintenant, il ne me restait plus qu’à enlever cette douleur qui me brûlait de l’intérieur. Tout cela résultait de ma peau. Vite, il faut l’arracher, la broyer et je mourais enfin en paix. Mes ongles griffèrent mon visage alors que mes hurlements résonnaient encore suite à la douleur sourde et aveuglante. Je me voyais arracher la peau petit à petit. Cette peau qui n’était pas mienne. Cette peau qui venait de divers endroits de mon corps mais qui, pourtant, ne me représentait pas. Il fallait que je l’enlève à tout prix. Mais, je ne pus rien faire d’autre qu’hurler pour que l’on m’achève. Mes bras étaient coincés dans une étreinte trop douce pour être l’Amazone et, pourtant, je me débattais de toutes mes forces. Il fallait que je morde, que je donne des coups. Il en dépendait de ma survie.
Puis de l’eau vint se poser sur mon visage, de l’eau apaisante. Elle était salée. Des larmes ? Non, ce n’étaient pas les miennes car elles venaient de mes cheveux. Petit à petit, l’amazone disparue de mon champ de vision, laissant place à la grotte où je me trouvais. C’était cette Pacificatrice qui me serrait dans ses bras pour m’empêcher de me faire du mal. Cette femme venait de m’empêcher de m’arracher la peau. Elle m’avait sauvé, une nouvelle fois. Je ne savais pas qui elle était mais elle m’apaisait bien plus que n’importe quel médecin du District 13. Elle me promettait de me protéger sur sa vie. Qui était-elle ? Comment s’appelait-elle ? Face à toute cette tendresse, mes larmes coulèrent encore plus et je me laissais aller contre son corps. J’avais besoin d’un soutien, d’un pilier qui saurait me consoler et je l’avais trouvé. Je ne l’imaginais pas comme cela. Mais c’était bien elle. J’ai agrippé son vêtement et l’ai serré dans mes poings.

Je ne veux plus y retourner. Je ne veux plus revoir ces images. J’ai peur …

Ses caresses me réconfortaient, ses baisers m’insufflaient ma force qui était partie d’un seul coup lorsque ces souvenirs avaient surgis de ma mémoire. Le District 13 n’a rien arrangé en me cachant mon passé. Ce n’est pas parce que je suis amnésique que je n’ai pas le droit de savoir qui j’étais avant. Puis elle relâcha son étreinte. J’ai relevé la tête alors qu’elle posait un baiser sur mon front. Un faible sourire a éclairé mon visage lorsqu’elle essuyait les larmes sur mes joues. Je tremblais légèrement. Mes habits ne me protégeaient pas du froid qui arrivait et je n’avais plus la même consistance qu’aux débuts des Jeux. J’avais encore perdu du poids. Étais-je condamné à mourir quoi qu’il arrive ? La couverture qu’elle venait de poser sur mes genoux me permettait de me sentir plus à l’aise. Je l’ai remonté jusqu’à mon menton alors que je m’appuyais à nouveau sur la pierre froide.

Pourquoi tu es heureuse ? Tu me connaissais avant ? Je ne sais rien de mon passé. J’ai oublié.

J’ai tourné mon regard vers elle avant de suivre le sien qui était fixé sur les dessins. J’ai penché la tête sur le côté avant de fermer légèrement les yeux. J’étais exténuée.

Tu m’as même pas dit comment tu te nommes alors que tu connais mon prénom.

J’avais peu à peu céder la place au tutoiement. Quelqu’un qui se comporte de telle sorte avec moi ne mérite pas qu’on le vouvoie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeMer 14 Déc - 23:11



Nemesis & Ever


Ses mains frêles dans mon dos, ses petits poings qui serraient mon vêtement, mon coeur qui se serrait à son contact. Sa panique et sa détresse qui me transperçaient de part en part, comme une lame qu'on enfonçait dans mon coeur. Cette fille, cette pauvre gamine qui n'était rien d'autre que la victime des erreurs des adultes, une gamine que le gouvernement avait brisé. J'avais envie de vomir à cette pensée, mon étreinte qui se serrait encore et encore autour de son corps si fragile. Si j'avais le malheur de tomber sur l'enflure qui l'avait laissée pour morte, je ne lui laisserais pas le temps de souffler, je lui ôterais la vie lentement, le découpant petit à petit avant d'accrocher sa tête sur un pieu et de le planter devant les portes du capitole. La tristesse laissait place à la rage, j'étais plus que jamais décidée à briser le capitole, à ma façon. Peut-être que la vie quitterait mon corps dans d'atroce souffrances, mais je m'en fichais. Quitte à me mettre encore plus Lonan à dos, je 'm'en fichais aussi, je venais de me promettre à moi-même que si quelqu'un touchait un cheveux de cette fille, je lui arracherais les yeux et la langue. S'il le faut je me bâterais comme une lionne, mais personne ne lui fera du mal, pas temps que j'étais en vie. «Je ne veux plus y retourner. Je ne veux plus revoir ces images. J'ai peur ...» J'approchais mes lèvres de son oreille, caressant son dos avec toute la tendresse qu'il m'était donnée d'avoir. « -Tu n'iras plus je te le promets... »Lui disais-je dans un souffle presque inaudible, tandis que mes larmes s'arrêtaient de couler, laissant place à ma rage et ma haine. Je lui offris quelques baisers, essayant de lui souffler un peu de ma force, j'allais ensuite lui chercher une couverture avant de la poser sur ses genoux. Et lorsque je la vis se blottir chaudement à l'intérieur, cela me rassurait, elle était plus calme à présent. Je regagnais ma place,fixant les dessins que j'avais fait petite. Des dessins qui m'envoyaient la réalité en pleine face, plus jamais je ne pourrais être cette petite fille innocente, mais maintenant, je pouvais empêcher à cette petite de perdre la sienne. Même si pour cela, je devais me salir encore plus les mains.

«Pourquoi tu es heureuse ? Tu me connaissais avant ? Je ne sais rien de mon passé. J'ai oublié. » Je sortais de mes pensées, ainsi elle était donc amnésique, d'un sens c'était peut-être mieux pour elle. Comme j'aurais aimé oublier, oublier le jour où mon père avait posé son corps sale sur le mien, oublier l'instant où il m'avait pourris de l'intérieur. Les images me revenaient petit à petit, j'eus un léger haut le coeur avant de reprendre mes esprits. « -Non, je ne te connaissais pas personnellement, mais ce sont tes mots qui m'ont touché, je te croyais morte et pourtant je me suis attachée à toi, sans même savoir pourquoi. Tu m'as touchée et j'aurais tellement aimée empêcher ton massacre, crois-moi. » Je me mordais la lèvre inférieure tout en serrant les poings, je voyais encore ces images glauques et morbides, celles de sa ''mort''. «Tu m'as même pas dit comment tu te nommes alors que tu connais mon prénom.» Je pris une grande inspiration, essayent de garder mon calme, de ne pas perdre pied. Je ne devais pas craquer, pas maintenant, je lui fis un grand et large sourire chaleureux avant de passer mon bras derrière, elle, l'amenant contre moi tout en lui caressant les cheveux avec douceur. « -Nemesis... Nemesis Envy, Lokearth. C'est comme-ça que je m'appelle, mais plus souvent les gens me nommes, pacificatrice ou chienne du capitole et c'est en partie la vérité. » La fin de ma phrase fut dite dans un souffle, résigné , mélancolique , j'avais l'impression que mon coeur me brûlait dans ma poitrine, comme-ci quelqu'un me l'arrachait. « -Tu dois te pauser pas mal de questions sur moi...je me trompe ? Tu peux m'en poser si tu veux, je te répondrais et tu sais, quand je t'ai dit que personne ne te fera du mal, j'étais sérieuse, je te protégerais, même si ce sera de loin et dans l'ombre...je le fais déjà pour quelqu'un. » Lui murmurais-je avant de poser une nouvelle fois mon regard sur les dessins, serrant l'amulette qui se trouvait autour de mon cou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeJeu 15 Déc - 17:30

I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Tumblr_lw2u2ss50N1qa6spbo1_r1_500


Son réconfort redonnait une vie à mon cœur. Une autre vie. Celle des sentiments extérieurs. Depuis mon réveil, j’étais devenue un vrai soldat prêt à tuer s’il le fallait. Prêt à sacrifier des vies pour que le Capitole daigne enfin s’apercevoir qu’il était temps de fuir. En fait, toutes les deux nous étions pareils. Notre rapprochement a suffi pour apercevoir la face cachée de l’autre. Une face cachée où l’amour et la tendresse était au premier plan. Je l’ai observé pendant que cette femme regagnait sa place, fixant toujours ces mêmes dessins. Je lui ai alors posé une question car sa protection semblait tellement maternelle. Se pourrait-il que cette femme soit ma mère ? Pourtant, nous ne sommes pas pareils. J’ai des cheveux blonds, elle les a bruns. J’ai des yeux verts émeraude et elle, des yeux bleus azur. Qui était-elle ? Et si ce n’étais pas d’elle que j’étais venue au monde, qui était donc ma vrai mère ? D’ailleurs, est-ce que j’en avais une ? Ainsi qu’un père ? Tant de questions se trouvant dans le vide. Tant de questions auxquelles je ne pourrais pas répondre à cause de ma mémoire. Un jour, peut-être, je retrouverais mon passé comme je me suis rappelée, à l’instant, ma mort aux Hunger Games.
Elle parla alors j’ai reporté mon regard sur son visage, laissant de côté les dessins. Alors comme ça, j’étais une inconnue pour elle. Déçue, j’ai regardé les motifs de la couverture. Alors je ne retrouverais pas mon passé. Je ne saurais pas d’où me vient ce collier. J’ai soupiré avant de relever la tête. J’avais donc prononcé ces mots qu’elle m’avait cité tout à l’heure et qui m’avait plongé dans une transe hors du commun. Et puis ce massacre, celui que j’ai revécu. Un frisson m’échappa, ça devait être horrible à voir. Rien que ces quelques secondes de douleur avaient été terribles. Combien de temps avais-je été torturée. Et qui est cette Alexiane dont j’ai prononcé le nom ? Celle qui m’a jeté dans la gueule de cette Amazone ? C’est fort possible.

C’est dommage que tu ne saches rien de moi. J’aurais bien aimé savoir d’où je viens, si j’ai une famille … Maintenant, je n’ai plus de parents, je n’ai plus personne. Je ne dois compter que sur moi-même …

Puis elle me sourit d’une telle façon que je fis de même. C’était communicatif. Elle passa son bras derrière mon dos et me serra contre elle. J’ai alors posé ma tête sur son épaule et ai fermé les yeux, écoutant sa douce voix qui fredonnait dans mon oreille qui était collée contre son corps. Un bourdonnement rassurant. Pour une fois depuis mon réveil, je pouvais être moi-même. Jeremiah ne m’avait jamais vu comme cela et ça m’étonnerait qu’il m’y voie un jour.

Nemesis … C’est pas le prénom d’une reine de l’Antiquité ? Lui dis-je en levant mon regard vers elle et d’envelopper son cou de mes bras. Si tu étais une chienne du Capitole, tu m’aurais tué comme tous les autres le font. Tu n’aurais eu aucune pitié pour moi. Comme ce n’est pas le cas, tu mens aux autres et à toi-même.

Puis elle parla à nouveau et j’ai posé les yeux une nouvelle fois sur ces dessins. Ils semblaient innocents et mélancoliques. Tracés pour qu’un espoir puisse sortir d’eux. Comme un appel aux souvenirs. J’ai haussé les sourcils. Qu’étaient-ils pour Nemesis ?

La personne que tu protèges, c’est elle qui a fait ces dessins ? Et pour protéger cette personne dans l’ombre. Autant se battre en plein jour plutôt que de jouer un jeu comme tu le fais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeVen 16 Déc - 14:06



Nemesis & Ever


Que pouvait-on ressentir lorsqu'on se réveillait un beau matin, sans même se souvenir de notre passé ? On dit souvent que les êtres humains se différenciaient des uns et des autres, grâce à notre enfance, notre milieu social et autres. Alors, qu'avait-elle pu ressentir au moment où elle s'était réveillée, je ne sais où ? Au beau milieu de visages inconnus, sans même se souvenir de sa famille, de la raison qui l'avait fait tenir debout ? Rien qu'en l'imaginant, j'avais mal pour elle, car moi, malgré mes crimes, malgré les atrocités que j'avais fait, je ne voulais pas oublier, car c'était le parcoure de ma vie. Mon passé avec Lonan était tout ce qu'il me restait, c'était ce qui me poussait à jouer le jeu, jamais je ne pourrais oublier ce sentiment, cette souffrance, comme un lame au plus profond de mon coeur, lorsque j'avais entendu son nom et que je l'avais vu aller combattre la mort. J'aurais aimé connaître Ever, j'aurais aimé la protéger avant tout cela et pourtant, je n'avais pas pu, car je ne la connaissais avant, aujourd'hui les choses étaient différentes et je ne voulais pas qu'elle souffre, je me devais de la protéger. « Nemesis ... C'est pas le prénom d'une reine de l'Antiquité ? Si tu étais une chienne du Capitole, tu m'aurais tué comme tous les autres le font. Tu n'aurais eu aucune pitié pour moi. Comme ce n'est pas le cas, tu mens aux autres et à toi-même. » Je plongeais mon regard dans le sien, choquée par ses mots qui pourtant était le reflet de la réalité. Elle avait raison d'une certaine façon, je mentais aux autres et j'en était consciente, je savais aussi que le moment venu, lorsque mon masque tombera, je pourrais enfin sourire à la mort.

J'esquissais un faible sourire avant de reposer mon regard sur les dessins, des dessins que j'avais fait avec lui, des dessins qui me rappellaient de doux souvenirs. Les bras frêles de la jeune femme autour de mon cou, me donnaient de la force et une chaleur humaine que j'avais trop longtemps refusée.« La personne que tu protèges, c'est elle qui a fait ces dessins ? Et pour protéger cette personne dans l'ombre. Autant se battre en plein jour plutôt que de jouer un jeu comme tu le fais. » J'avais ressentit comme un coup de poing contre ma poitrine, où en serais-je à cet instant si dès le départ je n'avais pas cédée à mon père ? Si j'avais eu la force de tout expliquer à Lonan ? Où en serions-nous ? Peut-être serais-je morte ou pire, peut-être que lui serait mort, j'imaginais les poings de mon père qui s'abattaient sur lui, serrant mon collier de toutes mes forces en baissant la tête. Réprimant mes larmes, je me levais avant de m'approcher des dessins, mes doigts glissaient sur mes souvenirs. Bien que la roche était froide, j'avais l'impression que ces dessins me brûlaient la peau, tant mes souvenirs étaient chaleureux. « -Tu connais l'histoire d'Ulysse ? Certains le disaient rusé comme un renard, mais de mon point de vue, il savait simplement survivre, si tu prenais le Capitole pour Polyphème, le cyclope qu'Ulysse tue après l'avoir enivré, dans ce cas, je suis Ulysse. » Je laissais ma main glisser contre les dessins, avant de laisser tomber cette dernière le long de mon corps, pivotant sur moi-même, pour faire face à la jeune fille. « -Je suis la fille d'une longue lignée de pacificateur, petite je n'avais pas d'amis et j'étais plutôt fragile et rêveuse, mais impulsive, puis lorsque ma mère est morte, un petit garçon est venu me voir, il m'a offert une fleur et il est repartit sans dire un mot de plus. Puis je l'ai revu, il a pris ma défense, moi la fille de pacificateur. Il était fort, courageux et il prenait soin de moi, il a deviné que mon père me frappait, mais je ne voulais pas l'avouer. J'avais peur de voir mon père le faire souffrir autant qu'il me faisait souffrir. Les jours passés et je m'imaginais fuir avec lui, il n'était plus un ami, il était plus qu'un frère, il était mon pilier. Sans lui, je n'arrivais pas à sourire ou même respirer, j'avais l'impression que ma poitrine me brûlait. » Ma main se posa sur mon collier, puis mon visage se releva, je fixais le plafond de cette grotte, laissant mes mèches de cheveux sombres tomber sur mon visage. Laissant une parle salé couler le long de ma joue. « -Et puis, son nom fut tiré au sort, le Hunger Game, lorsque je l'ai vu partir à l'abattoir, la seule chose que j'ai dit c'est : Je t'interdis de mourir, tu entends, si tu meurs j'irais te chercher en enfer. Je n'avais que dix ans et pourtant j'étais sérieuse, la seule image qu'il me restait de lui, c'était son dos, ce dos que j'aimais réellement. Un dos que j'avais regardé trop longtemps, sans lui j'étais devenue faible, à la merci d'un père violent, ivrogne et malsain. Je me suis rendu compte que je ne pouvais pas toujours compter sur lui, mon père ma violé et puis je ne pouvais plus voir Lonan. Au fond, je n'en avais pas envie, je me sentais trop salie et puis je suis devenue pacificatrice, pas pour le capitole, mais pour le protéger de l'intérieur. Parfois, il faut savoir oublier qui l'on est, Lonan a plus de chance de rester en vie, si je suis au courant des missions des pacificateurs, si je joue le jeu. Parfois, la force physique n'est pas la plus importante, mais la ruse l'est. Alors, j'ai fait croire à Lonan que j'étais pour le Capitole, s'il le croit tout devient plus crédible et le moment venu je pourrais agir, en attendant, je continue de regarder son dos et je brouille ses pistes. Je suis en quelque sorte son ombre. » Passant une main sur mon visage, pour essuyer les larmes qui coulaient, je baissais mon regard sur elle, lui lançant un faible sourire. Puis, j'enlevais mon collier, m'avançant jusqu'à elle, je me mis accroupis avant de lui mettre autour de son cou en lui offrant un faible sourire. « -C'est la fleur que Lonan m'a offert, jusqu'ici elle m'a aidée à rester en vie, alors je te l'offre, tu en auras plus besoin que moi. » Puis ma main glissa sur ses cheveux pour les ébouriffer vivement avant de me remettre à côté d'elle et de la serrer contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeVen 16 Déc - 23:10

I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Tumblr_lw2u2ss50N1qa6spbo1_r1_500


Mes paroles avaient à peine franchies mes lèvres que je les regrettais amèrement En effet, je donnais des leçons alors que je n’avais rien appris de la vie. J’étais animée par une haine sourde envers le Capitole pour la mort qu’ils m’avaient fait subir mais aussi pour une autre raison qui m’échappait. Je ne pouvais m’empêcher de détester toute ces mesquineries, toutes ces agitations qui n’étaient qu’un amusement parmi tant d’autres. Et pourtant, je savais bien cacher mon jeu. Je n’avais qu’à poser un masque sur la figure pour rester impassible alors qu’en mon for intérieur, j’explosais. A ce moment-là, je me mordis la lèvre inférieure, me maudissant. Je me croyais forte alors que je n’étais qu’un vulgaire pion pour le D13. Une fille qui est morte une fois n’est pas un fardeau. Elle a déjà connu ça. Et puis, elle ne manquera pas comme elle n’a plus de famille. C’est donc la bonne personne a envoyer sur le terrain. Je chassais ces pensées de ma tête avant d’ouvrir la bouche pour revenir sur mes phrases blessantes. Cependant, Nemesis en décida autrement et me résuma l’histoire d’Ulysse. Cet homme de la mythologie. Une mythologie Grecque que j’admire énormément pour toutes leurs morales cachées dans les histoires.
Puis je vis ses yeux briller avant qu’elle ne se lève pour aller toucher ses dessins. Alors elle était bien comme moi. Qu’une simple comédienne emmêlée dans ses propres rôles. Une femme sournoise et réfléchie. Un cadeau de la nature le moment venu. Je soupirai avant de me lever et d’aller à son encontre. Prudemment, j’ai osé une main sur son épaule non pas par réconfort mais parce que je la comprenais.

Je suis désolée, c’était absurde de ma part. Je ne voulais pas être aussi méchante. Au fond, nous sommes pareils toi et moi.

Je levais les yeux vers elle alors qu’elle se retournait pour reprendre la parole. Je buvais ses mots comme du petit lait, imaginant la souffrance qu’elle avait dû endurer pour arriver là. Je portais une main à mon corps, touchée au plus profond de mon être par cette horrible histoire. J’avais envie de lui dire d’arrêter de ressasser le passé mais Nemesis était lancée dans sa tirade. Je ne pouvais faire autre chose que la regarder s’ouvrir à moi et me raconter sa bien triste histoire. Furtivement, j’ai jeté un coup d’œil sur son collier qu’elle serait fortement dans son poing. Était-ce un cadeau de cet enfant dont elle me parle maintenant ? Et cette larme qui coule sur sa joue, est-ce la terrible blessure du passé ?
Abasourdie par son existence hors du commun, je reculais. Comment pouvait-on être aussi cruel envers une enfant ? Un père ne devrait jamais avoir a user de son pouvoir pour soumettre son enfant. Et ce Lonan. Il avait fait les Hunger Games, comme moi. Mais lui les avaient remporté. Et qui a donc pu remporter les miens ? Zoé, Alexiane ou Catalina ? Nous n’étions plus que quatre en lice. Je suis morte avant d’atteindre le podium. Choquée par son histoire et par le fait que je me rappelle des prénoms des filles encore en lice avec moi, je me suis retrouvée assise au sol. Ma place initiale m’attendait.
Alors que je me remettais doucement de mes émotions, la Pacificatrice approcha, son collier dans les mains. Alors c’était donc une fleur qu’il lui avait offert. Une sorte de promesse ? Si cela lui a permis de rester en vie, pourquoi ne le garde-t-elle pas ? J’ai mon propre médaillon. J’ai baissé le regard sur lui et tout s’est à nouveau effacé. Nous étions dans une salle. Sombre et humide.

Je t’aime Ever, protèges maman.
Mais Lizzie, je suis l’aînée, c’est à moi de prendre ta place.
Non, je reviendrais triomphante. En échange, prends mon collier. Garde le précieusement. Il représente mon amour pour toi.


Ses mains frêles d’une jeune adolescente de 14 ans approchèrent de mon cou. Alors d’un geste affectif, je l’ai pris dans mes bras avant de lui glisser mon propre médaillon. Celui du Lion combattant.

Gagne ces Hunger Games petite sœur …

Cela ne dura que quelques secondes et pourtant, j’avais l’impression d’en avoir appris beaucoup. Lorsque je repris mes esprits, j’étais dans les bras de Nemesis, son présent par-dessus l’autre.

Je tiens ce collier de ma sœur, Lizzie. Elle avait 14 ans lorsqu’elle a été appelée pour participer aux Hunger Games … Dis-je dans un chuchotement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitimeDim 1 Jan - 23:10






Nemesis & Ever


Il fallait avoir beaucoup, voir énormément de courage pour avoir la forcer d'avancer, malgré une mémoire défaillante. Je l'admirais beaucoup pour cela, je devais l'avouer. La réalité, c'est que je voyais en Ever ce que j'aurais pu être si je n'avais pas choisis d'être pacificatrice. Le besoin de protéger cette jeune fille était tellement fort, c'était un instinct maternelle que je me tuais à étouffer chaque jour un peu plus. Cette fille avait fissurée mon masque d'une façon déconcertante, d'une façon presque banale. Me confier à elle était quelque chose que j'avais fait de façon irréfléchis, j'avais besoin de parler à quelqu'un qui ne me connaissait pas réellement et lui raconter les grandes lignes de mon histoire était comme me confesser. Mon étreinte la serra un peu plus, l'entourant de la chaleur qu'elle avait perdue. La chaleur d'une mère. Je tiens ce collier de ma sœur, Lizzie. Elle avait 14 ans lorsqu’elle a été appelée pour participer aux Hunger Games … Elle avait dit cela presque dans un chuchotement, étonnée, je me détachais d'elle, gardant mes mains sur ses frêles épaules. Les larmes aux yeux et un sourire aux lèvres. « -Oh, ta mémoire te revient petit à petit ! C'est bien.. » Lui murmurais-je doucement avant de poser mes lèvres sur son front.

Je me redressais avant d'aller chercher un arme, de la nourriture dans les caisses, je déposais le tout aux côtés de Ever avant de m'accroupir et de remettre une mèche de ses cheveux en arrière, lui souriant comme une mère l'aurait fait. « -garde ça près de toi, tu peux passer la nuit ici, j'ouvris la porte demain matin à la première heure, après cela, cherche Lonan. Il t'aidera, il est avec les rebelles, ne lui dit pas que tu me connais et surtout, reste avec lui, il prendra soin de toi. C'est un homme bon. » Lui murmurais-je avant de l'embrasser sur la joue une nouvelle fois, glissant la couverture sur son corps avant de me lever. Je pris quelques armes avant de lui sourire pour finalement lui tourner le dos. Le regard froid était de nouveau là et encore une fois le masque s'était remis sur mon visage. Un souffle et puis je partais m'engouffrant dans la pénombre, assumant mes choix, peut-être mauvais, mais mes choix. Pour elle, pour Lonan et pour moi.

FIN


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Vide
MessageSujet: Re: I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever   I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

I fell apart but got back up again and then ▬ Nemesis & Ever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOCKINGAY - rpg inspiré de Hunger Games ::  :: Archives :: Volume 1 :: anciens rps-
© MOCKINGJAY-RPG.NET (2011-2017)
L'INTÉGRALITÉ DU FORUM APPARTIENT À SON ÉQUIPE ADMINISTRATIVE.
TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE DE SON CONTENU EST INTERDITE.